AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.59 /5 (sur 144 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Fécamp , le 31 mai 1959
Biographie :

Yves-Marie Clément par lui-même :
Né dans les brumes de Normandie... Marié (avec Nathalie). Trois enfants (Samuel, Tom, Pablo).
Après des études à la fac de Rouen, j'enseigne le français et l'histoire-géo. Mais l'écriture est une passion et je décide de m'y consacrer entièrement.
Depuis 1990, une centaine d'ouvrages ont paru, tantôt pour les adultes : nouvelles, romans, dictionnaires de jeux de mots, tantôt pour les enfants : contes, théâtre et romans ; ouvrages traduits en plusieurs langues.
C'est l'écriture pour les enfants que je préfère. Là, j'ai l'impression de raconter de vraies histoires, de faire passer de vraies émotions.
À travers mes propres expériences du monde, ma vie de famille, mes pratiques sportives (ceinture noire 3ème dan de judo), la rencontre des lecteurs, mes propres lectures et mes voyages (j'ai vécu dix ans en Guyane et quatre ans à Mayotte), j'essaie de mieux comprendre les hommes et je m'intéresse tout particulièrement aux civilisations et aux cultures premières. Y.-M.C.

+ Voir plus
Source : http://auteurs.arald.org
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Yves-Marie Clément lit quelques pages de son roman le réveil de Zagapoï, paru en 2017 dans la collection Rester vivant du Muscadier. Cet extrait met clairement en évidence les risques que représentent les virus et leur propagation sous forme de pandémie pour les populations humaines : «Les virus sont nos plus grands ennemis. Ils pourraient supprimer en quelques semaines les neuf dixièmes de l'humanité.» Voici une présentation du roman : «Au coeur de la forêt amazonienne, en Guyane, une mission scientifique destinée à éradiquer les moustiques tourne mal. le GENIBE, puissant insecticide, entraîne des mutations dans la nature et le réveil de Zagapoï – l'Esprit de la jungle. L'expédition se transforme alors en cauchemar. Les membres de l'équipe scientifique échapperont-ils au pire ?»
+ Lire la suite
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
Witchblade   05 février 2018
Le réveil de Zagapoï de Yves-Marie Clément
- (…) La forêt est en danger. Les Autres la détruisent.

- Les Autres, répètent plusieurs serpents.

- Oui, les Autres. Ils ont oublié qu'ils sont des animaux, eux aussi. Ils ont oublié que la nature est leur mère. La nature est la mère de tous les animaux, de tout ce qui vit sur cette terre. Ces Autres, qui se croient supérieurs, ont oublié le respect de la Grande Mère nourricière. Un jour viendra où ils le regretteront.
Commenter  J’apprécie          240
Myriam3   13 septembre 2014
Contes de Guyane de Yves-Marie Clément
Anansi était un gros paresseux.

A l'aube, sa femme Wenon l'envoyait chasser. Il quittait la case familiale en maugréant et s'enfonçait dans la forêt. Il se contentait alors de tuer un iguane ou un agouti qu'il faisait cuire sur place et dont il se régalait. Puis il rentrait au village.



L'esprit de l'os
Commenter  J’apprécie          90
letilleul   06 janvier 2018
Moins que rien de Yves-Marie Clément
La fillette se lève, il est temps de rentrer. Elle fredonne la comptine que sa mère

Lui chantonnait certains soirs pour l'endormir, quand elle était petite

Dodo ti pitit mamman, do o do ti pitit papa.
Commenter  J’apprécie          80
Caroetseslivres   12 novembre 2014
Les contaminés de Yves-Marie Clément
La peur des monstres était la plus forte. Elle les avait vu mordre dans la chair,arracher les membres de leurs victimes. Elle avait entendu les hurlements de douleur de ses amis qui avaient été dévorés.
Commenter  J’apprécie          80
Iromite6534   04 février 2016
Le puma aux yeux d'émeraude de Yves-Marie Clément
C'était le jour de tia Roberta.

Elle se trouvait dans la cuisine, en train e préparer l'iguane que j'avais piégé avec Jorge le chasseur le matin même. Elle avait sa tête des lundis. Mieux valait ne pas traîner dans ses jambes. je sortis de la maison et m'assis sur la marche de pierre pour affûter mon coupe-coupe.

Sur la route, un chien errant traînant la patte. Ses grands yeux noirs et tristes captaient la lumière du jour.
Commenter  J’apprécie          60
zazimuth   20 décembre 2016
Le sabre sacré de Yves-Marie Clément
Je vis dans l'obscurité et, pourtant, c'est un peu comme si j'avais une caméra dans la tête. Où je vais, je réécris le monde. Les sons, les voix s'inscrivent automatiquement sur des formes, parfois colorées. C'est mon univers et je ne le partage avec personne. (p.36)
Commenter  J’apprécie          50
Jangelis   05 novembre 2017
Ni lire, ni écrire ! de Yves-Marie Clément
Le dernier jour de CP aurait pu être le plus beau jour de ma vie. Toute l'année, j'avais travaillé à l'"école, fait des efforts pour apprendre à lire et à écrire. Mais ça ne rentrait pas. Pour moi, les lettres, les mots, les phrases restaient de grands mystères, comme les hiéroglyphes égyptiens.

[...]

J'ai choisi un album. Je l'ai ouvert et tout s'est éclairé, je me suis mise à lire, d'un seul coup. J'ai lu un premier mot, un deuxième, et les phrases.
Commenter  J’apprécie          40
limaginarium   15 juillet 2015
Les contaminés de Yves-Marie Clément
"Ils" étaient des centaines, à marcher dans ses pas, monstres sans vie, affamés, destructeurs... Leurs pieds incertains raclaient le sol. Leurs gémissements, poumon de forge, emplissaient l'air. Leurs cris réguliers sifflaient aux oreilles de la fille, lui intimant l'ordre de courir plus vite pour échapper à une fin atroce.

Survivre.
Commenter  J’apprécie          40
Fecamp   26 septembre 2012
Ça mange quoi un dragon ? de Yves-Marie Clément
Personne n'ose jouer à Embêter le nouveau avec Varan, même pas Rhino, qui est pourtant le plus costaud et le plus impressionnant avec ses deux cornes.
Commenter  J’apprécie          40
limaginarium   15 juillet 2015
Les contaminés de Yves-Marie Clément
J'ai vu des corps décharnés, de squelettes habillés de lambeaux de chair, des moignons de torses sans jambes se traîner sur le sol, suivis de chapelets d'intestins. Tous... tous ces êtres immondes se dirigeaient vers moi de concert. L'odeur était épouvantable. Leurs gémissements insupportables. Je sentais au plus profond de moi qu'ils mouraient d'envie de me... de me dévorer !
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les auteurs jeunesse

Quel livre n’est pas de René Goscinny ?

Le petit Nicolas
Astérix et Obélix
La guerre des boutons
Lucky Luke

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , écrivainCréer un quiz sur cet auteur