AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Citation de auboisdormant


auboisdormant   07 août 2012
St Grégoire Palamas & la mystique orthodoxe de jean meyendorff
Le Dieu des chrétiens, celui de la bible, est un Dieu vivant; mais il est aussi essentiellement transcendant à toute créature. Même lorsqu'il se manifeste, il reste inconnaissable dans son essence, car une révélation de l'essence divine mettrait Dieu au niveau des créatures et ferait de l'homme un "Dieu par nature". Toute révélation, toute participation, toute déification est donc un acte libre du Dieu vivant: une énergie divine. Mais Dieu lui-même ne s'identifie pas totalement avec cet acte; il reste au-dessus de lui tout en se manifestant tout entier: c'est en effet Dieu qui possède la créature et lui communique sa propre vie, mais la créature ne peut pas posséder Dieu, qui reste toujours l'unique Agissant. Or, connaître l'essence divine, ce serait posséder Dieu. Le but que poursuit Palamas dans sa théologie, c'est de concilier deux faits qui paraissent contradictoires, mais qui tous deux font partie intégrante de la tradition patristique:

1. La révélation de Dieu en Jésus-Christ est une révélation totale qui établit entre Dieu et l'homme une intimité et une unité que saint Paul décrit par l'image du Corps unique et qui donne à l'homme la vision "face à face".
2. Dieu est inconnaissable par nature.

Il est manifeste que ces deux vérités ne peuvent se concilier dans le cadre d'une philosophie essentialiste.
Commenter  J’apprécie          00