AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

5/5 (sur 3 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lyon , le 20/05/1958
Biographie :

Elisabeth Delaygue a publié plusieurs romans outremer, mais le premier était, en 1986, Mestizo chez Présence Africaine à Paris. Un livre étudié par la suite en littérature comparée sur le thème du métissage tant à l'Université de Stanford qu'à la Sorbonne et à l'UWA (Australie).
Ses romans mettent en perspective des personnages qui emportent et conjuguent dans leur parcours les difficultés et la richesse d'un métissage. Les îles, l'Afrique, l'Asie et leurs liens récurrents avec l'Europe, racine non négligeable dans cette écriture, interrogent l'émotion de chaque être heurté ou couronné par sa diversité familiale, l'amour ou l'abandon, des vies remplies à rabord de détermination, d'énergie, de philosophie.
La romancière est née en 1958 à Lyon. Elle a passé 25 ans sous d'autres latitudes, un long voyage dans les cultures locales comme dans les métiers - journalisme, urbanisme, accompagnement socio-professionnel, décoration - de l'Afrique de l'ouest à l'océan Indien, elle vit à présent à Vichy.
+ Voir plus
Source : UWA, Sorbonne, internet
Ajouter des informations
Bibliographie de Élisabeth Delaygue   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
La jeune fille, elle, regardait les tantes âgées, toutes ratatinées dans leurs fauteuils, le visage calme. Elles étaient les seules à l'avoir choyée, à avoir cherché des occasions de lui faire plaisir comme Anaruby imaginait qu'on le faisait dans les familles classiques. La brise remuait les feuilles de bananiers qui caressaient la balustrade de la varangue, les palmes des cocotiers bruissaient avec un son métallique un peu plus loin. Des femmes poussaient des cris aigus dans la brousse, se faisant passer des messages d'une colline à l'autre. Par moments survenait l'odeur des feux domestiques échappée des maisons du village. Des nuages fantastiques se formaient en bout de journée, au-dessus de la barrière de corail, à des kilomètres du rivage. L'immense lagon....Tante Grosse et tante Petite le regardaient sans réellement le voir. Elles arrivaient au terme de leur vie. Elles n'étaient jamais retournées en Inde, le pays natal, de l'autre côté de cet horizon qu'elles contemplaient si paisiblement toutes ces années. On ne prononçait jamais leurs vrais prénoms : Anu et Maya, et l'on pouvait se demander comment elles avaient pu se laisser infliger de tels surnoms, depuis si longtemps.
Commenter  J’apprécie          10
La grande forêt ivoirienne subéquatoriale, les esprits qui la saturaient, les peuples auxquels parlaient ces esprits, les sortilèges, les féticheurs-ces hommes-orchestres du monde invisible-et chaque être soumis à la dimension nébuleuse de forces insaisissables, à la transmission coutumière des croyances qu’elles généraientt, tout ceci se reflétait dans les grandes lagunes au sud du pays.
Il n’était pas encore venu le temps de se détourner de la magie de leurs eaux obscures, réservoirs de l’irréel comme de la nourriture des divers peuples de leurs rivages.
Les pêcheurs et les sorciers féticheurs se partageaient ces espaces : l’eau, le rivage, l’âme humaine.
Les lagunes étaient les voies fluides où circulaient de jour les pirogues, hors-bord, pinasses et grands navires, de nuit toute l’humeur surnaturelle des traditions de ce pays.
Apparaissaient parfois au nord, sur des kilomètres de leurs grèves, le profil immédiatement reconnaissable de la forêt humide, aux arbres gigantesques dont tant avaient été abattus au cours des dernières années. Un reste de palissade spontanée de géants encore vivants, de lianes, devancée de kapokiers aux racines en contreforts monumentaux. Tout cela et beaucoup plus sans doute, bien que dévoré peu à peu par l’industrie forestière, malgré la puissance de ses esprits protecteurs, se reflétait toujours dans la lagune Ebrié lorsque Anaruby était venue vivre dans ce pays.
Commenter  J’apprécie          00
Élisabeth Delaygue
Extrait de l'article de Michel Chalier, paru dans La Montagne : Le désir aussi de revisiter, par la pensée, le riche périple de l’écrivaine à travers le monde. Il n’y avait plus qu’à ouvrir le robinet. Et l’écriture a coulé, simple et belle, envoûtante et exotique. Et ce pour servir un de ces personnages de littérature qui entre dans la vie du lecteur pour s’y incruster bien après l’ultime phrase.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Élisabeth Delaygue (5)Voir plus

Quiz Voir plus

Rhinocéros

Qui est l'auteur de cette pièce de théâtre?

Ionesco
Molière
Camus
Shakespeare

16 questions
1280 lecteurs ont répondu
Thème : Rhinocéros de Eugène IonescoCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}