AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.15 /5 (sur 259 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Tours , 1976
Biographie :

Élodie Durand est une dessinatrice et scénariste de bande dessinée française.

Après une licence d’arts plastiques à l'Université Paris-VII, elle débute en tant que plasticienne. Elle réalise alors ses premières peintures murales pour l’hôpital d’Argenteuil.

Elle décide ensuite de reprendre des études et obtient en 2003 le DNSEP Communication illustration de l’École des arts décoratifs de Strasbourg. Elle travaille d'abord pour la presse enfantine et l'édition jeunesse: récits, petits ouvrages philosophiques, documentaires.

Ce faisant, elle n’oublie pas qu’elle aime s’adresser à des adultes et édite parallèlement ses premières planches de bande dessinée dans l’ouvrage collectif "Canicule" à l’Institut Pacôme en 2004, puis dans "Pommes d'amour" en 2008.

En 2006, elle bénéficie d'une résidence de quelques mois à la maison des auteurs de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image d'Angoulême où elle écrit un premier récit pour adultes.

"La Parenthèse" (2010), récompensé par plusieurs prix dont le prix Nouvelle République 2010 du festival BD Boum de Blois et par le Prix Révélation 2011 du festival d'Angoulême, est son premier roman graphique.

Avec sensibilité et justesse elle dessine, sur un scénario de François Bégaudeau, l'histoire d'une employée de l'usine de piles "Wonder" au moment de mai 68, dans un ouvrage éponyme sorti en 2016, présélectionné à nouveau pour le prix Nouvelle République.

Elle travaille régulièrement pour la presse et l'édition. Dans le cadre d'une résidence soutenue par CICLIC à la Maison de la bd de Blois en octobre et novembre 2018, bd BOUM accompagne la création de son projet, un album recueil composé de plusieurs histoires courtes.

Aujourd’hui, elle est un des membres de l’Atelier du 22 novembre à Strasbourg avec trois graphistes et deux illustrateurs.

son site : https://elodiedurand.ultra-book.com/accueil
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Élodie Durand   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les grandes années ? Collection premiers romans ? Gaël Aymon & Elodie Durand ? Editions Nathan ? dès 7 ans Retrouvez toutes les infos sur Les Grandes Années sur la page Facebook AimerlireavecNathan !


Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
MadChickpea   17 septembre 2021
Transitions de Élodie Durand
Vous savez, les genres féminin et masculin sont les deux extrêmes d'un état mais chacun est libre de mettre le curseur où il veut, où il peut. Certains ne choisissent pas. D'autres peuvent changer ou être les deux à la fois.
Commenter  J’apprécie          00
alouett   16 février 2011
La Parenthèse de Élodie Durand
Dans ma tête, ça allait dans tous les sens. J’étais un monstre. Un monstre s’était emparé de moi tout entière. Je n’avais plus de tête. Ma tête était une prison. Je ne pensais pas que je mettrais tant d’années à me réconcilier avec elle
Commenter  J’apprécie          110
christelh   08 juillet 2010
La Parenthèse de Élodie Durand
D'un seul coup, j'ai réalisé brutalement : je se savais plus rien !



Je ne connaissais plus mon alphabet, plus aucun nom et encore moins celui du Président !



J'a beaucoup pleuré ce jour-là, je n'arrivais plus à m'arrêter.



J'avais honte... Tellement honte.



Alors c'était comme ça ? Je ne savais plus compter ?



Je connaissais encore moins de choses...



J'avais régressé. Comment cela était-il possible ?



Il y avait des choses simples que je croyais acquises pour toujours et qui ne l'était pas.



J'ai pensé que les résultats auraient été les mêmes avant la maladie.



La neuropsychiatre a interrompu prématurément les test. J'allais devoir y retourner... Recommencer...



A la maison, nous avons continué à nous torturer gentiment. Je voulais tout réapprendre.



Je t'ai demandé de m'aider. Je voulais être prête pour mon prochain rendez-vous.



Je ne retenais rien. J'avais réussi à apprendre le nom du Président.



Mais quelques mois plus tard, le Président a changé... Ce n'était pas de chance...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
alouett   16 février 2011
La Parenthèse de Élodie Durand
Je m’inquiétais de vos gros yeux, de vos regards angoissés, de vos questions. Non, je ne savais pas si j’avais fait une crise, ni si j’allais mieux. Non, je ne savais pas ce qui s’était passé… Moi, ce que je voulais, c’était ne plus jamais avoir peur
Commenter  J’apprécie          90
isabiblio   08 février 2011
La Parenthèse de Élodie Durand
Finalement il me fallait du temps en dehors de la maladie, du temps à vivre pour m'inventer un futur, pour me construire d'autres souvenirs...
Commenter  J’apprécie          90
brigittelascombe   30 novembre 2011
La Parenthèse de Élodie Durand
Je n'avais pas vu le temps passer. Et ce passé vide me faisait souffrir.
Commenter  J’apprécie          70
Pixie-Flore   26 juillet 2021
Transitions de Élodie Durand
"Penser le genre revient à questionner la trame qui structure l'organisation de notre vie sociale et à ne pas prendre pour acquis ce qui nous a souvent été inculqué comme une vérité absolue."



Mémoire d'Andrée-Ann Frappier, Par-delà le rose et le bleu : l'expérience des parents d'enfants transgenres, Université de Montréal. Papyrus. Département de sociologie Faculté des arts et des sciences, 2018.
Commenter  J’apprécie          50
Cap0CapesDoc   14 décembre 2014
La Parenthèse de Élodie Durand
La mémoire est notre cohérence, notre raison, notre sentiment, et même notre action, sans elle nous ne sommes rien.



Luis Buñel (cité dans La Parenthèse, Elodie Durand, Delcourt, 2010)
Commenter  J’apprécie          50
Gregor   19 août 2011
La Parenthèse de Élodie Durand
- On est où là ? Il est quelle heure ? On est où là ? Il est quelle heure ? Là où je suis... Je ne vois rien. Je ne sens rien. Je ne peux plus parler... Je ne peux plus entendre...
Commenter  J’apprécie          50
OliZ   14 mars 2011
La Parenthèse de Élodie Durand
Aujourd'hui, je garde un petit creux sur le crane à l'endroit de l'opération, là où il a ét percé. Je le sens parfois. Je n'y touche pas, la sensation est toujours désagréable.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Élodie Durand (457)Voir plus


Quiz Voir plus

Petit Pays

Comment s'appelle le père de Gabriel ?

Martin
Mathieu
Michel
Mohammed

50 questions
1750 lecteurs ont répondu
Thème : Petit pays de Gaël FayeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..