AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.29/5 (sur 41 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Eric Amon habite à Lille.

Il a poursuivi des études de lettres et de sciences du langage, dont il a retiré un goût certain pour les oxymores, les questions d’épistémologie et la tétrapiloctomie si chère à Umberto Eco.

Il a également été, pendant plus de dix ans, chroniqueur pour un webzine de musique.

appé très tôt dans les mondes imaginaires, il a entrepris ses premiers voyages, comme beaucoup, en compagnie de Tolkien, d’Asimov et des livres dont vous êtes le héros, avant d’acquérir quelques points d’expérience supplémentaires par la pratique du jeu de rôles

"L'éveil des chimères" (Éditions Leha, 2017) est son premier roman.

page Facebook : https://www.facebook.com/eric.amon.officiel/?rc=p

Ajouter des informations
Bibliographie de Éric Amon   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Présentation par Eric Amon de son dernier ouvrage "L'Eveil des Chimères" Leha Editions


Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
Ce sont de curieuses petites choses, les mots, quand on y pense. Toute la vie durant, nous tâtonnons dans la grande nuit, sans nous rendre compte de ce que nous leur devons. Ils font partie du décor. Ces petites perles de verre apparemment insignifiantes dédoublent le monde, et qu'on en soit conscient ou non, bien souvent le détournent. Plantés dans le mauvais terreau, les voilà qui se font les germes du malheur. Mais peut-être aussi, quand on parvient à en user correctement, avec force prudence et circonspection, permettent-ils d'affiner notre vision des choses et ainsi d'irriguer le monde et les êtres en retour. Sans eux, la confusion, la cécité, l'errance sans queue ni tête au cœur de ténèbres sans nom. Avec eux, quelques fragments de clarté. Parfois.
Commenter  J’apprécie          90
L'humanité a toujours été très inventive dans ses tentatives de faire passer la stupidité superstitieuse pour de la connaissance.
Commenter  J’apprécie          101
« [...] Au commencement étaient les Monstres, dit l’Anthrope, et puis nous sommes venus.
Au commencement était la Paix, disent les Chimères, et puis les Anthropes sont venus. »
Commenter  J’apprécie          80
Parce que c'est aussi ça le paradoxe de la nature fabuleuse : pendant que les êtres de l'ancien temps s'étaient retrouvés dans l'imagerie populaire réduits à l'état de monstres dégénérés et malfaisants, les humains exceptionnels, dans un mouvement inverse de balancier, s'étaient vus, eux, élevés au rang de mythes et dotés de qualités surhumaines. Combien de roi prétendaient descendre de tel animal mythique et combien de héros légendaires ?
Commenter  J’apprécie          70
Le chant permettait à la fois la focalisation et le déploiement de soi-même. Ressentir les fils immatériels dont est tissée la nature et qui nous relient à elle. Au cours de ma retraite, j’avais fini par croire que le bruissement mystique du monde s’était totalement tu, alors qu’en fait, c’est moi qui étais progressivement devenu sourd à sa musique ténue. Se réaccorder, modestement, à la pelote ondoyante de l’univers.
Commenter  J’apprécie          70
Qu’est-ce qui fait le monstre, au fond ? Les cornes, les plumes, les écailles, ou bien la manière d’agir ?
Commenter  J’apprécie          80
Le surnaturel existe, proclame-t-elle, les contes et les légendes sont vrais, au moins en partie. Quelque part sans doute loin des regards des humains, des êtres fabuleux vivent leur vie, attendant peut-être qu'on les redécouvre.
Commenter  J’apprécie          70
L'amour, c'est ce laps d'éternité où deux bouts de bidoche se découvrent une aptitude au rêve.
Commenter  J’apprécie          70
Difficile, d’ailleurs, de faire la part des choses entre la vérité historique et la fantaisie purement imaginative, tant, chez les anciens chroniqueurs, la rigueur de l’historien le dispute à l’enthousiasme exubérant du fabuliste.
Commenter  J’apprécie          60
Hélas, trois fois hélas, le temps des Miracles était révolu. Les titres n’avaient plus de sens. La terre même ne résonnait plus de la même manière. La vibration bruissante de la nature s’etait tue, l’on ne pouvait plus en jouer comme d’une subtile musique. Le monde se refroidissait et l’on courait à la ruine. La morsure de l’entropie, voilà ce qui me rattrapait, voilà ce qui allait me faucher. Insondable tristesse à l’abord de la fin des temps.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Éric Amon (44)Voir plus

Quiz Voir plus

Matilda de Roald Dahl par Pierre

Qui est l'héroïne de l'histoire ?

Anémone
Sophie
Matilda
Britney

10 questions
269 lecteurs ont répondu
Thème : Matilda de Roald DahlCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}