AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.02 /5 (sur 44 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1951
Biographie :

Éric Roussel est un écrivain et un journaliste.

Docteur en droit, spécialisé dans l'histoire politique, il a été critique littéraire au quotidien Le Monde de 1979 à 1984. Depuis cette date il collabore au Figaro littéraire.

Sa biographie de Georges Pompidou (1984) fait autorité. Il s'est également intéressé à Jean Monnet (1995), dans un livre unanimement salué, couronné par le grand prix de l'essai de l'Académie française, le prix Guizot et le prix européen de l'histoire.

Puis à Charles de Gaulle (2002), à travers une biographie fondée sur de nombreuses archives inédites, notamment étrangères, et qui a marqué une étape dans l'historiographie du fondateur de la Cinquième République.

Il a publié au début de 2007 une biographie de Pierre Mendès France, pour laquelle il a eu notamment recours aux archives que Pierre Mendès France lui-même croyait perdues, et découvertes à Louviers en 1989 par le responsable des archives municipales de l'époque, Christophe Lombard.
Éric Roussel a été président de l'Institut Pierre-Mendes-France (Paris), de mars 2007 à juin 2012, et est membre du Comité de rédaction de la Revue des deux Mondes. Depuis 2007, il est membre de la commission Histoire et Sciences de l'homme et du Centre national du livre.

Il reçoit le Grand Prix de la biographie de l'Académie Française. L'ensemble de son œuvre a été couronné en 2007 par l'Académie des sciences morales et politiques (prix Charles Aubert/ Histoire).

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

EMISSION LES COUPS DE COEUR DES LIBRAIRES 19-10-18


Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
SZRAMOWO   10 février 2016
Georges Pompidou de Éric Roussel
Hypothèse absurde ? Une chose est certaine, deux ans auparavant, en 1971, le président de la République était encore résolument opposé au quinquennat. A Roger Ikor, qui s'était inquiété auprès de lui du déséquilibre des pouvoirs, il avait répondu sans ambages : "Je ne crois guère au danger que tu redoutes quant à la durée excessive d'un pouvoir quasi personnel ou en tout cas présidentiel. Mais, si un jour j'avais à faire une réforme des textes, ce qui est très compliqué, je serai prêt à limiter cette durée à un maximum de deux septennats. Je ne suis pas pour le mandat de cinq ans qui conduit fatalement à une convergence des élections présidentielles et législatives et donc au régime présidentiel intégral, ou au régime d'assemblée."

A partir de cet élément d'information, on peut s'interroger, rechercher les motifs qui ont amené Georges Pompidou à changer d'avis. A dire vrai, plusieurs raisons paraissent l'avoir incité à modifier son attitude. L'expérience décevante

du referendum de 1972 a-t-elle joué ? Tout l'indique. En organisant cette consultation, le successeur de Charles de Gaulle entendait non seulement mettre la gauche dans l'embarras et accroitre son prestige internationale, mais aussi retremper à mi-parcours sa légitimité. L'essai s'étant révélé non concluant, il est permis de supposer qu'il a alors estimé que le septennat n'était pas une bonne solution, qu'il convenait de réduire la durée du mandat afin de donner à l'élu du peuple pleine autorité jusqu'à la fin de ses fonctions. Cela dit, il n'est pas impossible que l'altération de sa santé l'ait également amené à réfléchir. Pour sa part, Pierre Messmer reste convaincu qu'en la circonstance il a voulu "forcer le destin."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nikoz   26 mars 2020
Charles de Gaulle. Tome 1 : 1890-1945 de Éric Roussel
Plus tard ils comprendront pourquoi il y avait de la pertinence à se comparer à Jeanne d'Arc; pour l'instant cela avait de quoi surprendre et inquiéter.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   05 juin 2017
De Gaulle de Éric Roussel
Pragmatisme, tel est aussi le maître mot du général dans ses rapports avec les Soviétiques qu’il entend utiliser pour contrebalancer les Anglo-Saxons. Le problème auquel de Gaulle se heurte tout de suite est son manque de moyens. À Moscou, on prend volontiers acte de ses ouvertures, de son désir de contact mais le cynisme demeure la règle, d’où la méfiance patente des autorités du Kremlin quand, au grand dam des Anglais, la France Libre enverra sur le front de l’est la célèbre escadrille aérienne Normandie-Niémen.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   05 juin 2017
De Gaulle de Éric Roussel
Bien que ces deux pôles ne soient nullement comparables — le pôle américain respecte les libertés ; le pôle soviétique peut s’effondrer s’il ne fait pas sa place à l’homme — il est dangereux tout de même que le monde soit pris entre ces deux seules forces. Le monde est riche et varié. L’Amérique latine est nécessaire à son équilibre, tout comme l’Europe si elle sait s’unir. La politique française vise à aider l’Europe à s’unir et l’Amérique latine à se développer.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   05 juin 2017
De Gaulle de Éric Roussel
Nous sommes en présence d’une vague qui emporte tous les peuples vers l’émancipation. Il y a des cons qui ne veulent pas le comprendre, ce n’est pas la peine de leur parler. Mais il est certain, si nous voulons nous maintenir en Afrique du Nord, qu’il faut accomplir des choses énormes, spectaculaires et créer les conditions d’une nouvelle association. Or ce n’est pas le régime qui peut le faire. Moi-même je ne suis pas sûr de réussir.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   05 juin 2017
De Gaulle de Éric Roussel
Le célèbre « Je vous ai compris », lancé en début d’allocution et accueilli par une immense ovation, est la géniale et ambiguë réponse du général. Face à lui, à la fois des Européens et des musulmans. Tous peuvent s’estimer « compris », à cette réserve près que dans la suite de son discours le général insiste sur la nécessité de réformes, en particulier l’instauration du collège unique toujours refusé par les pieds-noirs.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   05 juin 2017
De Gaulle de Éric Roussel
Pour empirique qu’il soit quand les circonstances l’exigent, de Gaulle est l’homme des grands desseins. Peu de dirigeants contemporains ont davantage planifié leur action. Après avoir liquidé l’affaire algérienne, il compte mettre enfin en œuvre la diplomatie d’envergure dont il rêve depuis longtemps, mais auparavant il doit refaire de la France une puissance respectée. D’où un effort de modernisation.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   05 juin 2017
De Gaulle de Éric Roussel
Par son comportement, ses coups d’éclat, un certain autoritarisme, il faut bien le dire, de Gaulle donne des arguments à ses adversaires tant au sein des Français de Londres que du côté anglo-saxon. On en oublierait que, s’il défend les intérêts français avec une ardeur parfois un peu exclusive, il a pris position de manière catégorique quand des enjeux fondamentaux se sont trouvés en cause.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   05 juin 2017
De Gaulle de Éric Roussel
Une chose est sûre : de Gaulle veut se battre coûte que coûte et tout dans son comportement atteste qu’il envisage de le faire seul et le cas échéant en quittant le territoire métropolitain. Lors de sa prise de fonction tous les témoins ont été frappés par le soin avec lequel il s’est prêté au jeu des photographes, comme s’il avait déjà très bien compris l’importance des images.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   05 juin 2017
De Gaulle de Éric Roussel
Il est beaucoup question du général de Gaulle, hier colonel, et qui a été promu comme l’une des lumières de la science et de l’art militaire français […]. Il nous souvient fort bien de la belle offensive intellectuelle — et intelligente — menée par le colonel de Gaulle.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Vrai ou faux ? (littérature)

Le mariage est un thème omniprésent dans les romans de Jane Austen. Mais pour sa part, elle dut attendre d'avoir 27 ans avant de rencontrer et d'épouser l'âme soeur.

c'est vrai
c'est faux

11 questions
36 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , Vie intellectuelle , écrivain femme , biographie , écrivain homme , culture littéraire , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur

.. ..