AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.7 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Eric de L'Estoile a 45 ans, il est directeur logistique dans un grand groupe international, est un passionné depuis sa jeunesse de SF, policiers, thrillers et BD.
Il vit en Normandie. Pas de traces ! est son premier roman.

Source : Decitre
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
VeroneLixelle   16 octobre 2016
L'effleure du mal de Éric de L'Estoile
La relation John et Cynthia est très ... étonnante, surprenante, destructrice jusqu'à "l'overdose" "fatalement" troublante !!!



Graciane/ l'Artiste (Leblanc) une relation ... Artistiquement obsessionnelle p 103 "Un verre de vin rouge à la main, les yeux perdus entre l'horizon bleu et ses derniers croquis, Leblanc

se perdait dans les méandres de son obsession. Sur son chevalet, des esquisses du corps de Graciane, mais sans son visage. Toujours ce flash envoûtant du voile collé contre son pubis et ses cuisses, comme une invitation refoulée, une séduction savamment diffusé". ... une femme qui ignorait cette fascinante pulsion qu'étaient l'amour et le sexe. Rien de paraissait la tirer de cette léthargie mélancolique, de cet ennui profond de la vie où, ayant tout, elle n'avait en fait aucun désir. En même temps, elle le fascinait, mélange de sensualité intériorisée et de séduction frustrée. Un être insaisissable, fuyant, mystérieux. Il prit une autre toile, s'attaqua au visage. Il tenta de se remémorer la courbe de ses joues, l'arrondi de ses lèvres entrouvertes, la finesse de son nez, ses cheveux. Et surtout ce regard. Perdu, évanescent, lointain. Troublant, désirable, empreint de crédulité et désœuvrement. Graciane se dilatait dans le vin rouge, il n'arrivait pas à s'arrêter. Il déchira la première esquisse, prit une toile plus grande, traça les contours d'un geste plus précis, rageur. La victime devenait tigresse, ses traits se tendaient, se durcissaient, torturés par la mort et la violence de la vie. Il suivait à grands coups

de pinceau fugaces, formant, étirant, entrant dans sa composition avec une pulsion exacerbée.

En sueur, il stoppa son combat, éreinté, le corps couvert de coups de pinceau comme autant de griffures. Comme après avoir fait l'amour."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BobDarwin   17 février 2013
Pas de traces de Éric de L'Estoile
Mort pour avoir un jour croisé la route de quatre généraux et d'un photographe. Quatre jeunes hommes fiers et arrogants, qu'un simple cliché a broyés dans la tourmente de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          20
VeroneLixelle   16 octobre 2016
L'effleure du mal de Éric de L'Estoile
L'Artiste ... un bien étrange personnage ... mais très attachant !! p 73 "vous savez pourquoi on l'appelle l'Artiste ? ... Il travaille pour la DCRI ... il a si j'ai bien compris, un statut un peu particulier. Appelez cela, un "free-lance", un intérimaire, ce que vous voudrez. Il travaille à l'affaire. IL est envoyé partout en France lorsqu'un crime touche de trop près les politiciens, les grands fonctionnaires ou les grands patrons.



... il a un flair incroyable pour dénouer une affaire, mais en plus, il est en dehors du circuit. Il n'a rien à craindre pour sa carrière. Il ne peut donc subir aucune pression, aucune menace, d'où qu'elles viennent. ... L'Artiste n'a que faire d'éventuelles sanctions. - D'où vient son surnom d'Artiste ? - C'est un virtuose des affaires criminelles.

Il a l'art de démêler le faux du vrai. Sa vérité prend souvent le système judiciaire à revers. On raconte aussi que dans sa vie privée, son autre vie, c'est un artiste peintre et un lecteur invétéré. Il a même résolu des affaires de meurtres en trouvant quel livre avait influencé le criminel."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JIEMDE   02 avril 2015
Complot V1 menace sur Paluel de Éric de L'Estoile
L'histoire est parfois ironique. Elle fait un pied de nez à la bonne volonté de ces idéalistes qui n'arrivent pas à changer la face du monde.
Commenter  J’apprécie          20
VeroneLixelle   16 octobre 2016
L'effleure du mal de Éric de L'Estoile
Anastasia/ l'Artiste ... une relation pleine d'amour, de compromis, de poésie et de douceur ... p 209 " Elle rapprocha son visage, l'embrassa avec fougue, le repoussant sur le canapé. Elle s'allongea sur lui, ses cheveux autour de sa tête, leurs jambes entremêlées.

- Fais moi l'amour maintenant, souffla-t-elle d'une voix de plus en plus haletante, happée entre le désir et les larmes. Aime-moi.

Et si tu penses à elle, alors donne-moi tout ce que tu as, tout ce que tu as pu imaginer d'elle. Je veux que tu poses tes lèvres, tes mains, partout où tu aurais voulu le faire pour elle. Et quand tu auras fini, je veux que tu fasses dix fois mieux pour moi ! Comme ça, si elle t'a fait autant d'effet, tu auras le sentiment de faire l'amour à deux femmes, mais je serai la seule à en profiter."
Commenter  J’apprécie          00
ArnoT   09 août 2020
Pas de traces de Éric de L'Estoile
Un long moment passe sans qu’ils parlent. Le pilote à l’écharpe blanche a repris le commandement de l’hélicoptère. Un vent violent ballotte l’appareil dans tous les sens, l’obligeant à se concentrer pour le maintenir dans la bonne inclinaison. Un trou d’air fait plonger le Puma. Le pilote le rattrape rapidement avec en prime, les jurons de ses passagers.



Malgré lui, Sergueï admire la dextérité des manœuvres et le sens de l’anticipation de son collègue.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Qui se cache derrière Népomucène ? 🕶 👀

Népomucène.....

...et la vieille dame
...et un vieux drame
....et l'arbre à came

12 questions
31 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquête , héros récurrent , pseudo , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur