AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.81 /5 (sur 95 notes)

Nationalité : Russie
Né(e) à : Kaliningrad , 1954
Biographie :

Iouri Bouïda, né en 1954 en Prusse orientale, vit aujourd'hui à Moscou. Trois livres de lui sont parus aux éditions Gallimard, Le Train zéro, que l'on a qualifié de Désert des Tartares russe, Yermo, et La Fiancée prussienne. Epître à Madame ma main gauche est paru aux éditions Interférences en 2010. Un quatrième, Potemkine, est prévu pour 2011.

Source : http://www.lechoixdeslibraires.com/
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Iouri Bouïda : Le train zéro
Sur le quai de la gare d'Evian, Olivier BARROT présente le dernier roman de Iouri Bouïda paru chez GALLIMARD et intitulé "Le train zéro". A la fenêtre d'un wagon, il lit un extrait du roman.

Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   03 juillet 2018
Épître à Madame ma main gauche de Ûrij Bujda
Ceux qui cherchent Dieu tombent obligatoirement sur le diable.
Commenter  J’apprécie          472
Bookycooky   14 avril 2018
Voleur, espion et assassin de Ûrij Bujda
Notre plus proche voisin était le vieux Dobrobabine, un grand gaillard à la barbe blanche, chevalier de quatre croix de Saint-Georges et de trois ordres de la Gloire. C’était un charpentier et un menuisier remarquable, et un coureur de jupons. On racontait qu’un jour il avait enfermé un de ses clients dans le cercueil qu’il avait commandé pour qu’il « s’y fasse », et pendant que l’autre « s’y faisait », il s’était tellement bien occupé de sa femme qu’elle lui avait commandé un autre cercueil –pour son mari suivant.
Commenter  J’apprécie          442
Bookycooky   08 octobre 2018
La fiancée prussienne et autres nouvelles de Ûrij Bujda
Les experts en folklore de l'évacuation,......assuraient que....les Allemands, avant d'être déportés, avaient caché de fabuleux trésors.....Des gens qui utilisaient des cuvettes de cabinet depuis leur enfance ne pouvaient pas ne pas être riches.

p.126
Commenter  J’apprécie          380
Bookycooky   17 avril 2018
Voleur, espion et assassin de Ûrij Bujda
Peu avant sa mort, en réponse à mes péroraisons sur « notre pays sans liberté », elle* m’a dit : « La liberté, c’est toi. Seulement, n’oublie jamais que la prison aussi, c’est toi. » Elle n’aimait pas non plus quand on qualifiait quelqu’un de « conscience du peuple ». « La conscience, c’est Dieu à l’intérieur de l’homme. Un peuple, ça n’a pas de conscience, seul un homme a une conscience. C’est par cela que l’homme se distingue de la bête –par la conscience. Mais la conscience du peuple, ça, ça a été inventé par des gens sans conscience. »

*La grand-mère de l’auteur.
Commenter  J’apprécie          370
Bookycooky   16 avril 2018
Voleur, espion et assassin de Ûrij Bujda
Dans la salle de lecture, il y a les sempiternelles petites vieilles penchées sur des encyclopédies médicales. Je passe derrière le comptoir et je me retrouve dans une forêt de livres. D’étroits passages entre les étagères, personne, le silence, une odeur de papier qui fait tourner la tête. Je suis pris de tremblements. Je sais déjà comment ça s’appelle : je suis sous l’empire de la convoitise. Je choisis vingt à trente livres, je les empile sur le rebord de la fenêtre, je les trie, j’en mets de côté, j’en prends huit avec moi......Chaque semaine, je prenais à la bibliothèque tellement de livres que c’était à peine si j’arrivais à les rapporter à la maison. J’avais envie de tout lire, tout, même les Essais sur l’univers de Vorontsov-Veliaminov, nom de nom
Commenter  J’apprécie          362
Bookycooky   06 octobre 2018
La fiancée prussienne et autres nouvelles de Ûrij Bujda
Même les sons incohérents de l’univers représentent des problèmes algébriques, des langages qui supposent l’existence d’une solution, d’une grammaire structurée et d’une syntaxe, si bien que les petits détails du monde peuvent être les miroirs secrets des plus grandes choses.

De Quincey ( Autobiographie )

p.43-44
Commenter  J’apprécie          340
Bookycooky   14 avril 2018
Voleur, espion et assassin de Ûrij Bujda
Ces années-là, il n’était pas rare qu’un chauffeur et un inspecteur de la police de la route commandent ensemble dans un relais de camionneurs cent grammes de vodka « avec remorque » (une chope de bière), ils buvaient à la santé l’un de l’autre et repartaient tranquillement chacun de leur côté.
Commenter  J’apprécie          330
Bookycooky   18 avril 2018
Voleur, espion et assassin de Ûrij Bujda
L’habitude du mal est agréable : les hommes sont attirés par le mal parce que beaucoup ont l’impression qu’il rend plus fort.
Commenter  J’apprécie          321
Bookycooky   13 avril 2018
Voleur, espion et assassin de Ûrij Bujda
.......mon père a entrepris de se raser. Le dimanche, il allait chez le barbier Liovka, un Juif ventripotent qui rasait ses clients selon une vieille coutume : pour dix kopecks avec le doigt, et pour quinze avec un cornichon. Autrement dit, il glissait un doigt dans la bouche de son client pour lui gonfler la joue afin de le raser à la perfection, et si le client était prêt à ouvrir son porte-monnaie, il se servait d’un cornichon au lieu de son doigt. Mon père, lui, se faisait raser avec un cornichon. En semaine, il se rasait lui-même, bien entendu.
Commenter  J’apprécie          283
Bookycooky   03 juillet 2018
Épître à Madame ma main gauche de Ûrij Bujda
Je reste dans ma chambre, je fume à la fenêtre, j’attends.

La rue est déserte. Ni gens, ni chiens, ni Dieu.

( Solitude avec vue sur une chambre avec vue sur la solitude)
Commenter  J’apprécie          270

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature russe

Comment Alexandre Pouchkine (1799-1837) est-il mort ?

suicidé
dans un duel
à la guerre
dans son lit

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..