AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.9 /5 (sur 120 notes)

Nationalité : Suède
Né(e) le : 1/01/1981
Biographie :

Åsa Ericsdotter, née en 1981 à Uppsala, vit dans le Maine, aux États-Unis, est une auteure suédoise.
L'Epidémie (Actes Sud, 2020) est son premier roman à paraître en France.

Ajouter des informations
Bibliographie de Åsa Ericsdotter   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
nicokykkoduq   04 mai 2021
L'épidémie de Åsa Ericsdotter
On ne devenait pas Staline simplement parce qu'on souffrait de mégalomanie. Son ami était, bien-sûr, plus fantasque qu'avant, il fallait bien le reconnaître, mais c'était toujours le même gars. Un bon contact avec les chiens, un moins bon avec les hommes.
Commenter  J’apprécie          50
nicokykkoduq   04 mai 2021
L'épidémie de Åsa Ericsdotter
Si nous faisions une exception, nous devrions en faire plusieurs, ce qui transformerait celles-ci en règle.
Commenter  J’apprécie          50
missmolko1   13 mars 2020
L'épidémie de Åsa Ericsdotter
Il était le genre d’homme à s’excuser après avoir éjaculé. Une camarade de cours avait lâché cette phrase lors d’une fête et tout le monde avait ri. Ce qui était injuste puisque personne ne le connaissait. Et même si Landon s’était demandé ce qu’ils en savaient, tous ces cons, ça faisait quand même mal.
Commenter  J’apprécie          130
nicokykkoduq   27 avril 2021
L'épidémie de Åsa Ericsdotter
L'art de savoir attendre faisait des miracles quand il s'agissait d'une sauce tomate ou d'un texte, mais en ce qui concernait l'amour, il fallait être impatient, voire brusque.
Commenter  J’apprécie          60
nicokykkoduq   28 avril 2021
L'épidémie de Åsa Ericsdotter
Ceux parmi ses collègues qui n'avaient pas arrêté de travailler parce qu'ils mangeaient trop avaient arrêté d'être sympathiques parce qu'ils ne mangeaient pas assez.
Commenter  J’apprécie          50
Abyssinia   01 juillet 2020
L'épidémie de Åsa Ericsdotter
Dans une société où l'autorité est absente, on saisit ce qu'on a de plus proche. Ce qui signifie...son corps, dit Valdemar en se tapant le ventre. La seule chose que nous puissions contrôler. Et la seule chose pour laquelle il existe des règles.
Commenter  J’apprécie          90
Abyssinia   30 juin 2020
L'épidémie de Åsa Ericsdotter
Mieux valait des citoyens non contestataires atteints de troubles alimentaires. Des anorexiques et des boulimiques qui se vengeaient sur leur corps plutôt que sur la société. Qu'étaient devenues les révolutions pour lesquelles sa génération s'était battue ? À présent, les cadavres décharnés de femmes se rangeaient docilement dans des cimetières, ne dérangeant en rien les cercles patriarcaux.
Commenter  J’apprécie          80
missmolko1   26 mars 2020
L'épidémie de Åsa Ericsdotter
Durant quinze années, elle avait vécu au rythme de ses troubles alimentaires et ça lui avait demandé quelques années de plus pour s'en libérer. Mais un thérapeute l'avait finalement aidée. Sigmund Eriksson. Au début, Gloria s’était méfiée de lui. Aussi bien de son prénom que de sa méthode. Qui pouvait s'appeler Sigmund et devenir psychologue ?
Commenter  J’apprécie          80
JustAWord   29 mai 2020
L'épidémie de Åsa Ericsdotter
Depuis le début, Johan Svärd manipulait son discours politique. Ses anglicismes étaient une manière de rester évasif. Ne surtout pas prononcer les mots qui pouvaient rendre visible l’oppression.

La discrimination professionnelle. C’était comme la tentative des féministes de mettre en place un langage non sexiste. La révolution pouvait à la fois se matérialiser et disparaître à travers la langue.
Commenter  J’apprécie          50
clairesalander   22 mars 2021
L'épidémie de Åsa Ericsdotter
Mais aujourd'hui, rares étaient ceux qui travaillaient toujours. En Suède, la moitié des journalistes avaient été mis en retraite anticipée à cause de leur poids. D'autres avaient été remplacés par des journalistes plus malléables, fidèles au parti. Etant indépendant, il n'avait pas été touché de la même manière - même si les médias suédois lui proposaient moins de travail (en tout cas, depuis qu'ils l'avaient vu) - et il se débrouillait tant bien que mal avec des piges à l'étranger. "Uppsala Nya Tidning" aussi avait été sympa. Mais ça restait quand même une tragédie. Si on n'était pas expert en nourriture ou en santé, on était d'emblée hors jeu. Et si on avait l'aspect physique de certains des vieux collègues de HC, résultat de mauvaises habitudes alimentaires dues à des horaires de travail chaotique, alors on n'existait plus.
Commenter  J’apprécie          41

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

avez vous lu la boite à merveilles

que s'appelle l'auteur de ce roman?

ahmed sefrioui
victor hugo
mohemed kamal
najib mahfoud

18 questions
697 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..