AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
mandrake1729 juin 2017
Premier amour, dernier amour de Susie Morgenstern
Pour mourir et pour se marier il y a toujours le temps.
Commenter  J’apprécie          00
mandrake1729 juin 2017
Premier amour, dernier amour de Susie Morgenstern
Un rigolo rit fort mais un sage sourit en silence...
Commenter  J’apprécie          00
mandrake1729 juin 2017
Premier amour, dernier amour de Susie Morgenstern
Il était Job, Jérémie, Isaïe. Il était éternel comme Jérusalem. Cette tristesse venue de la nuit des temps l'empêchait d'être jeune, mon Mathusalem, ou gai. Même "Auprès de ma blonde" devenait dans sa bouche un chant antique, immémorial, lourd de conséquences. Et j'aimais cette tristesse, ce souci sempiternel, pas par romantisme, mais parce que c'était si vrai, si immense, si essentiel que ça sautait aux yeux.
Commenter  J’apprécie          00
Shan_Ze29 juin 2017
[Saints] (By: Gene Luen Yang) [published: September, 2013] de Gene Yang
Tes questions témoignent d’un esprit curieux, d’un désir de savoir. Souvent, c’est tout ce que Dieu attend de nous.
Commenter  J’apprécie          10
mandrake1729 juin 2017
Premier amour, dernier amour de Susie Morgenstern
Jacques, que j'écrivais Jock à l'époque - qui pouvait imaginer la complexité de tous ces Q.U.E.S que les Français mettaient partout -, est parti.
Commenter  J’apprécie          00
Alddaya29 juin 2017
Le Pingouin de Andreï Kourkov
Victor n'avait pas envie de regarder, il voulait continuer à tourner le dos à tout ce qui arrivait, pour que cela lui demeure inconnu, en dehors de sa vie, hors de lui-même.
Commenter  J’apprécie          00
mandrake1729 juin 2017
Premier amour, dernier amour de Susie Morgenstern
Sans doute pour raisonner juste fallait-il réfléchir et il n'y avait rien au monde qui me fatiguait plus que de réfléchir.
Commenter  J’apprécie          00
Alddaya29 juin 2017
Le Pingouin de Andreï Kourkov
Sa vie lui semblait paisible, malgré l'épisode alarmant qui lui avait valu de passer le réveillon terré dans la datcha de Sergueï. Tout allait bien pour lui, du moins en apparence. A chaque époque "sa "normalité". Ce qui, auparavant, semblait monstrueux, était maintenant devenu quotidien, et les gens, pour éviter de trop s'inquieter, l'avaient integré comme une norme de vie, et poursuivaient leur existence. Car pour eux, comme pour Victor, l'essentiel etait et demeurait de vivre, vivre à tout prix.
Commenter  J’apprécie          00
mandrake1729 juin 2017
Premier amour, dernier amour de Susie Morgenstern
L'air, la lumière, l'architecture de Jérusalem sont déjà exaltants; on se sent à la fois léger et lourd de ses milliers d'années. On est uni au passé, marié au présent. L'avenir est un drapeau rose qui flotte dans le vent tendre. Sans le moindre soupçon d'amour on est déjà vivifié.
Commenter  J’apprécie          00
marina5329 juin 2017
Petits portraits de très grandes personnes de Barbara Constantine
Ben oui... on a beau espérer, imaginer toutes sortes d'activités, faire comme si, elle revient toujours, la solitude. Impossible de l'oublier. Elle accompagne tout le monde ici. Ici. Et ailleurs. Plus on vieillit, plus on est seul, c'est mathématique. Conjoints, parents, amis, collègues, voisins... plus on avance en âge, plus on perd en chemin, moins il en reste à l'arrivée.

C'est... comme ça.
Commenter  J’apprécie          30
Virginie9429 juin 2017
Le troun et l'oiseau musique de Elzbieta
Au fond, quand y pense,

se dont dit les copains,

tout fait du bruit !

Si on en faisait aussi ?"

Ils s'y sont mis tout de suite.
Commenter  J’apprécie          00
dido60029 juin 2017
Passé à vif de Lisa Jackson
Mais ce n’était pas facile d’ignorer la belle Corvette qui brillait dans la lumière de l’aube. Elle paraissaitaussi déplacée entre les deux débris qui l’entouraient qu’un yacht au milieu d’une rangée de barques de pêcheurs.
Commenter  J’apprécie          00
gueguette29 juin 2017
Les Rougon-Macquart, tome 9 : Nana de Émile Zola
Et, d'un bout à l'autre de la pelouse, la discussion qui s'élevait dans le landau de Nana semblait s'élargir. Des voix glapissantes montaient, la passion du jeu soufflait, allumant les visages, détraquant les gestes; tandis que les bookmakers, perchés sur leurs voitures, criaient des cotes, inscrivaient des chiffres, furieusement.
Commenter  J’apprécie          10
Witchblade29 juin 2017
L’équation africaine de Yasmina Khadra
Depuis les temps reculés, se méfiant de ce qui ne le fait pas souffrir, l'Homme court après son ombre et cherche ailleurs ce qui est à portée de sa main, persuadé qu'aucune rédemption n'est possible sans martyre, que le revers est un déni de soi, alors que sa vocation première réside dans sa faculté de rebondir... Ah ! L'Homme, ce prodige réfractaire à ses chances et fasciné par l'échafaud de ses vanités, sans cesse écartelé entre ce qu'il croit être et ce qu'il voudrait être, oubliant que la plus saine façon d'exister est de demeurer soi-même, tout simplement.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui28 juin 2017
Blind love de Anna Wayne
On voudrait protéger les gens que l’on aime de toutes les douleurs que peut apporter la vie. Mais c’est illusoire et ça ne sert à rien. Le fait de rester replié sur moi-même pendant toutes ces semaines, même si j’essayais de faire bonne figure, avec plus ou moins de succès, n’a rien arrangé. Et mon récent sursaut, même si ce n’est qu’un premier pas, les soulage un peu.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui28 juin 2017
Blind love de Anna Wayne
Elle se mordille la lèvre en même temps qu’elle réfléchit à sa réponse. Qu’est-ce qu’elle est sexy quand elle fait ça ! J’ai envie de lui faire la même chose, mais je ne devrais pas avoir ce genre de désir. Il ne faut pas que j’oublie que je ne suis que de passage et que les relations avec les femmes ne sont pas vraiment faites pour moi.
Commenter  J’apprécie          00
limaginarium28 juin 2017
Felicity Atcock, tome 6 : Les anges voient rouge de Sophie Jomain
Non, vraiment, avoir un ange sous la main était ce qu’on faisait de mieux en matière de technologie. Rien à redire.
Commenter  J’apprécie          00
limaginarium28 juin 2017
Felicity Atcock, tome 6 : Les anges voient rouge de Sophie Jomain
- Satanées bonnes femmes ! Peu importe la classe sociale, la race ou l'espèce, vous ferez toujours autant chier le monde...
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui28 juin 2017
Blind love de Anna Wayne
Quand j’ai vu ses yeux… mon cœur s’est arrêté le temps d’un battement. Ou de deux. Ses yeux si incroyables. Et dire qu’elle les cachait derrière ses lunettes de soleil pour ne pas mettre les gens mal à l’aise. Ce n’est pas un malaise que j’ai ressenti en les voyant, mais un véritable choc ! Ça me met en rage de penser qu’elle a honte qu’on puisse s’apercevoir qu’elle est aveugle. En quoi est-ce devenu une tare ?
Commenter  J’apprécie          00
Nieva28 juin 2017
Le pays lointain de Jean-Luc Lagarce
L'AMANT, MORT DÉJÀ. — Histoire donc, ce que tu as dit, histoire d'un jeune homme, d'un homme jeune encore, histoire d'un homme jeune à l'heure de mourir, qui décide de revenir sur ses traces, revoir sa famille, retraverser son Monde, à l'heure de mourir.

Histoire de ce voyage et de ceux-là, tous ceux-là, perdus de vue, qu'il rencontre et retrouve, qu'il cherche à rencontrer et retrouver.
Commenter  J’apprécie          10