AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
TheFangirl27 mai 2017
The Polysyllabic Spree de Nick Hornby
I don't want anyone writing in to point out that I spend too much money on books, many of which I will never read. I know that already. I certainly intend to read all of them, more or less. My intentions are good. Anyway, it's my money. And I'll bet you do it too.
Commenter  J’apprécie          00
TheFangirl27 mai 2017
The Polysyllabic Spree de Nick Hornby
All the books we own, both read and unread, are the fullest expression of self we have at our disposal. ... But with each passing year, and with each whimsical purchase, our libraries become more and more able to articulate who we are, whether we read the books or not.
Commenter  J’apprécie          00
Reluna27 mai 2017
Library wars, Tome 2 : de Hiro Arikawa
À cette pensée, les mots lui échappèrent.

"Ne partez pas en silence."

Dojo la regarda perplexe. "Ben ouais,par exemple vous diriez "je ne veux pas qu'elle s'inquiète ", et vous vous mettriez dans la mouise sans rien dire." Elle s'avisa que si l'on ne voulait pas inquiéter quelqu'un, cela supposait qu'on l'aimât. Affolée, elle ajouta : "C'est parce que vous, lieutenant, vous êtes du genre têtu, à ne pas vouloir causer du souci à vos subordonnés." Aïe, j'aurais dû ne rien dire. Paniquée par ses paroles malheureuses, elle rougit. [...]

"En somme, tu veux que je fasse des conneries dans ton style au vu et au su de mes subordonnés ?" grommela Dojo.
Commenter  J’apprécie          00
beklf27 mai 2017
Bone, tome 3 : Rêves et cauchemars de Jeff Smith
- Quelles nouvelles nous apportes-tu ?

- Nous avons notre armée. La population du camp approche les 500 000... De nouvelles recrues arrivent tous les jours.

- C'est bien. Y a-t-il autre chose que tu souhaites nous demander ?

- La fille... Ses rêves sont comme un phare... Mais je ne peux pas l'atteindre...

- Sa force est-elle si grande ?

- Même dans son ignorance, sa force est grande... Mais il y a autre chose... alors que j'essayais de l'atteindre... un nouveau phare est apparu..

- Le dragon rouge tente d'avancer un pion. Ne t'en préoccupes pas. Quelles nouvelles as-tu de celui qui porte une étoile sur la poitrine ?

- Celui qui porte une étoile est de retour au village... Si tel est votre désir... nous attaquerons le bourg.

- Attends nos instructions.

- Monseigneur... Le dragon rouge est dangereux. Ne devrait-on pas préparer...

- Assez de questions.
Commenter  J’apprécie          00
TheFangirl27 mai 2017
Cassie Draws the Universe de P.S. Baber
There are four kinds of people in the world, Ms. Harper. Those who build walls. Those who protect walls. Those who breach walls. And those who tear down walls. Much of life is discovering who you are. When you find out, you also realize there are places you can no longer go, things you can no longer do, words you can no longer say.
Commenter  J’apprécie          00
Wolkaiw27 mai 2017
L'affaire Madeleine Vincente de Diane de Monteynard
J'avais compris très tôt - sans doute trop - que la vie n'est pas un long fleuve tranquille et qu'il faut s'armer jusqu'aux dents pour la traverser sans couler.
Commenter  J’apprécie          00
TheFangirl27 mai 2017
The Wonder de Emma Donoghue
"Good nurses follow rules,” Lib growled, “but the best know when to break them.
Commenter  J’apprécie          00
TheFangirl27 mai 2017
The Fourth Bear de Jasper Fforde
People don’t change just because you know more about them.
Commenter  J’apprécie          00
TheFangirl27 mai 2017
The Fourth Bear de Jasper Fforde
Prejudice is a product of ignorance that hides behind barriers of tradition.
Commenter  J’apprécie          00
Follepicarde27 mai 2017
Hanxuema de Serge Frechet
Lebroc pose le petit cheval chinois sur la table basse du salon, bien en lumière. Il sort le Polaro, un vieux SX 70 à soufflet et prend trois photos. La nuit est noire, pas d'étoile. Le thermomètre doit toujours se balader sous zéro. Il enveloppe la sculpture dans deux plastiques et ferme le tout hermétiquement avec du chatterton. Dans un coin du jardin, là où il plante son herbe au printemps, il creuse. Cinquante centimètres. Il pose le paquet au fond, rebouche, et place dessus deux grosses pierres. Un dernier coup d'œil. Il va ranger la pelle et rentre se coucher. Un homme qui n'a jamais vu le cheval flotte sur la Meuse, les rotules explosées et la gorge tranchée. Du grand art ! Lebroc, lui, a vu le cheval et il l'a acheté. Alors, tous les rêveurs d'ici et d'ailleurs se sont réveillés pour raconter l'histoire du Hanxuema.
Commenter  J’apprécie          00
TheFangirl27 mai 2017
Daughter of Smoke and Bone de Laini Taylor
Hope can be a powerful force. Maybe there's no actual magic in it, but when you know what you hope for most and hold it like a light within you, you can make things happen, almost like magic.
Commenter  J’apprécie          00
TheFangirl27 mai 2017
Daughter of Smoke and Bone de Laini Taylor
Have you ever asked yourself, do monsters make war, or does war make monsters?
Commenter  J’apprécie          00
Nath2dragui27 mai 2017
Journal d'un homme heureux de Philippe Delerm
Jeudi 9 février 1989

Grand plaisir de lecture ce matin. Avant-hier, à la librairie Kleber, à Strasbourg, j'ai acheté des livres comme j'aime le faire : en les regardant, les touchant, les ouvrant ici et là pour en lire une demi-page. Il faut évidemment qu'il s'agisse là d'un de ces livres sur lesquels je n'ai lu aucun article, et dont le titre et souvent l'auteur me sont inconnus - c'est toujours parmi ceux-là que je puise mes plus grands bonheurs de lecture comme ce fut le cas avec l'Ancolie de Jean-Loup Trassard, ou le Silence de la ferme de Giselle Bienne. Qu'est-ce que le plaisir sans l'attente qui le précède, et le bonheur de lecture sans la quête de lecture ? Trouver un livre sans chercher, attiré par une couverture, le grain du papier, la musique de quelques phrases. On ne l'achète pas. On le saisit, d'abord avec une espèce de réticence, d'incrédulité et on flâne un peu dans les rayons, on y revient. Il est déjà à soi quand on se décide à le prendre, et si, après avoir traîné encore une heure devant les étagère des livres de poche, il faut bien le payer, l'opération ressemble davantage à une respectueuse demande de privilège qu'à l'achat d'une plaque de beurre au supermarché. On est de mèche avec le libraire - c'est bien évident (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TheFangirl27 mai 2017
Lips Touch Three Times de Laini Taylor
Kissing can ruin lives. Lips touch sometimes teeth clash. New hunger is born with a throb and caution falls away. A cursed girl with lips still moist from her first kiss might feel suddenly wild like a little monsoon. She might forget her curse just long enough to get careless and let it come true. She might kill everyone she loves...
Commenter  J’apprécie          00
Reluna27 mai 2017
A Silent Voice, tome 6 de Yoshitoki Oima
Myoko : Ça t'arrive de penser à ce que les gens ressentent ?

Naoka : Si tu veux me critiquer, vas-y franchement... Au lieu de te servir des autres comme Shoko !

Myoko : On est amies ! Nao ! Tu crois que tu sais ce que je pense, mais c'est dans ma tête !

Naoka : Si tu veux faire la morale à quelqu'un, commence par elle !! Elle n'a pas pensé aux autres avant de décider de se tuer !!
Commenter  J’apprécie          10
TheFangirl27 mai 2017
Lips Touch Three Times de Laini Taylor
There are other ways of showing someone you love them, such as fetching them out of Hell.
Commenter  J’apprécie          00
Henri-l-oiseleur27 mai 2017
Le règne de Louis XIV de Olivier Chaline
Ce n'est donc pas l'Etat qui entend promouvoir le "grand renfermement" (des mendiants) dont parlait Michel Foucault, alors qu'il tente l'effort suprême, financier et militaire, contre l'Espagne (1656). Il se trouve impliqué dans l'Hôpital Général sans l'avoir recherché, même si dans les années qui suivirent la Fronde le pouvoir royal se préoccupe de chasser les mendiants des rues de la capitale. Cela signifie tout autant expulser les provinciaux qu'enfermer les Parisiens. Mais ce n'est pas encore un programme général d'intervention de l'Etat. D'ailleurs, Mazarin n'aime guère les dévots qui gèrent l'Hôpital général.



p. 547
Commenter  J’apprécie          00
beklf27 mai 2017
Bone, tome 2 : La grande course de Jeff Smith
- Quand j'étais enfant, je faisais ce même rêve, nuit après nuit. Je me retrouvais dans cette caverne magnifique... entourée de dragons !

- Et maintenant, tu recommences à faire ce rêve ?

- Oui. Et à chaque fois, ça me réveille au beau milieu de la nuit.

- Tu en as parlé à Mamie Ben ?

- Oui, quand j'étais petite, elle me disait qu'il ne fallait pas avoir peur, parce que les dragons n'existent pas !

- Hmm. C'est bizarre. Mamie sait pour les dragons !

- C'est vrai mais à l'époque je l'ignorais. Et tu as vu la façon dont ils se sont comportés l'autre jour, elle et le grand dragon rouge ! Ces deux-là cachent quelque chose !

- Tu pense que ça a un rapport avec la carte ?

- Tout ce que je sais, c'est que j'ai cessé de faire ce rêve il y a des années... jusqu'à ce que tu apparaisses avec cette carte ! Depuis ce moment-là, les rêves sont revenus... et ils sont plus vrais, plus frappants qu'avant !

- Je ne comprends toujours pas en quoi la vue de cette carte aurait déclenché ça.

- Moi, je crois que je sais... cette carte, c'est moi qui l'ai dessinée !

- Tu veux rire ?

- Non, j'en suis certaine. Je commence à m'en souvenir. Je l'ai dessinée quand j'étais dans la caverne avec les dragons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Luca Di Fulvio
ninamarijo27 mai 2017
Luca Di Fulvio
L'ignorance, c'est ce qui permet aux patrons de faire la pluie et le beau temps.
Commenter  J’apprécie          10
Alfaric27 mai 2017
Étoiles sans issue de Laurent Genefort
L’acumen tient par l’usage modéré de la force. Trop de force exhibée trahit la peur.
Commenter  J’apprécie          50