AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
Lekarr   22 novembre 2017
Venus plus X de Theodore Sturgeon
S'il vous est vraiment impossible d'exceller en quoi que ce soit, la seule façon qui vous reste de prouver que vous êtes supérieur, c'est de transformer quelqu'un en inférieur. C'est ce besoin dévastateur de l'humanité qui, depuis la préhistoire, a conduit l'homme à manger la soupe sur la tête de son voisin, les nations à asservir d'autres nations, les races à piétiner les autres races. Mais c'est aussi ce que les hommes n'ont cessé de faire aux femmes.
Commenter  J’apprécie          00
gavarneur   22 novembre 2017
Le sur-vivant de Reinhold Messner
J'ai l'impression de tout savoir sur cette terre bien que je vive sans Internet, sans ordinateur et sans SMS. Peut-être suis-je une sorte de marginal un peu dérangé et rétrograde ? En tout cas, je ne supporte pas qu'on puisse me joindre à tout moment. Nous sommes tous les auteurs de notre histoire intime, à condition de ne pas espérer que demain soit la réplique exacte d'hier. La réalité et la perception subjective ne trompent pas, pourvu qu'on les écoute.

Page 35
Commenter  J’apprécie          10
Krout   22 novembre 2017
L'Assassinat d'Hicabi Bey de Alper Canigüz
Il lui manquait juste un peu d'expérience pour atteindre une certaine maturité. Ou pour être corrompu à souhait. En fait, la dernière option paraissait plus vraisemblable.
Commenter  J’apprécie          20
pacaa   22 novembre 2017
Le premier miracle de Gilles Legardinier
Certains individus ne comprendront jamais pourquoi jeter des détritus est mauvais pour la collectivité. Ils ne se soucient que de leurs petits intérêts et se moquent de celui d'une société dont ils bénéficient pourtant. Rien ne compte, hormis eux-mêmes. Beaucoup d'entre eux se croient plus malins, supérieurs. En face, d'autres préfèrent passer leur vis à se taper la corvée plutôt que de voir la rue disparaitre sous un chaos d'immondices. C'est une question de nature. Vous êtes volontaire pour assumer, ou simplement bon à profiter. Vous vous montrez responsable ou pas.
Commenter  J’apprécie          00
JunoR   22 novembre 2017
Bérénice de Jean Racine
Que sais-je ? J'espérais de mourir à vos yeux

Avant que d'en venir à ces cruels adieux.

Les obstacles semblaient renouveler ma flamme.

Tout l'empire parlait. Mais la gloire, Madame,

Ne s'était point encor fait entendre à mon coeur

Du ton dont elle parle au coeur d'un empereur.

Je sais tous les tourments où ce dessein me livre.

Je sens bien que sans vous je ne saurais plus vivre,

Que mon coeur de moi-même est prêt à s'éloigner.

Mais il ne s'agit plus de vivre, il faut régner.
Commenter  J’apprécie          10
Fanfan-Do   22 novembre 2017
L'ile sous la mer de Isabel Allende
Les lettres mettaient longtemps à arriver, mais ils les envoyaient les unes à la suite des autres, sans attendre la réponse, telle une conversation d'idiots.
Commenter  J’apprécie          00
Shan_Ze   22 novembre 2017
PRISONER AND PAPER PLANE, tome 1 de Saki Akamura
Je suis mort un 21 avril...
Commenter  J’apprécie          00
KellyAddictionLivresque   22 novembre 2017
Éléna Mar de Lydie Lefèvre
Tout le monde se regarde, l’air de dire « elle en a un grain cette fille ! ». Je me suis assez fait remarquer comme ça, gardons-en pour le bouquet final. Il ne reste presque plus de champagne, ni de quoi manger. Il est vingt-deux heures trente. Les effets de l’alcool augmentent les capacités verbales de certains. Les langues se délient et les mains baladeuses aussi… Charles glisse discrètement sa main sur le genou d’Arielle. Cette dernière ne refuse pas cette attention. Ces deux-là sont en couple, c’est clair. Érika, la belle métisse, semble être tombée sous le charme d’Étienne. Elle le regarde droit dans les yeux comme si elle voulait le bouffer tout cru.



Telle une lionne attendant le moment propice pour se jeter sur sa proie. Elle doit être en mode chaud bouillant pour se frétiller à ce point sur son derrière. Étienne reste stoïque, trop occupé à me reluquer. Je crois que je tiens le célibat de la soirée. Il va falloir que je pose des barrières car je ne suis pas prête pour ce genre d’aventure. Bien que cet homme me séduise, je dois résister à la fougue qui pourrait s’emparer de moi et me laisser succomber aux charmes de ce Roméo. Je sens mon cœur battre, les chatouillis de la première fois envahir mon corps.



Six mois que je n’ai pas senti l’odeur d’un homme, que je n’ai pas touché ni caressé sa peau. C’est dur ! Résiste Eléna, résiste ! Quoi qu’il en soit, cela fait du bien de voir l’effet que je fais à la gent masculine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JunoR   22 novembre 2017
Contes et nouvelles de Guy de Maupassant
Messieurs les écrivains qui sont tous parisiens nous chantent la Parisienne sur tous les tons, parce qu'ils ne connaissent qu'elle, mais je déclare, moi ! que la provinciale vaut cent fois plus, quand elle est de qualité supérieure. La provinciale fine a une allure toute particulière, plus discrète que celle de la Parisienne, plus humble, qui ne promet rien et donne beaucoup, tandis que la Parisienne, la plupart du temps, promet beaucoup et ne donne rien au déshabillé.

La Parisienne, c'est le triomphe élégant et effronté du faux. La provinciale, c'est la modestie du vrai. Une petite provinciale délurée, avec son air de bourgeoise alerte, sa candeur trompeuse de pensionnaire, son sourire qui ne dit rien, et ses bonnes petites passions adroites, mais tenaces, doit montrer mille fois plus de ruse, de souplesse, d'invention féminine que toutes les Parisiennes réunies, pour arriver à satisfaire ses goûts, ou ses vices, sans éveiller aucun soupçon, aucun potin, aucun scandale dans la petite ville qui la regarde avec tous ses yeux et toutes ses fenêtres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
evendgeline   22 novembre 2017
L'assassin qui rêvait d'une place au paradis de Jonas Jonasson
Le cimetière avait été converti en parking de cinq cent places. Un nombre indéterminé de défunts enterrés entre 1800 et 1950 reposaient sous l'asphalte. Nul ne leur demanda leur avis sur cet aménagement et eux-mêmes restèrent muets.
Commenter  J’apprécie          00
Aryia   22 novembre 2017
Les Épées de Glace, tome 2 : Le Châtiment de l'Empire de Olivier Gay
Eleon n’était pas content.

Habillé en marchand, la capuche de son manteau tirée sur son visage, il venait de s’entretenir avec les armuriers de la place d’Armes. Les hommes aux bras musculeux, au visage tanné par la chaleur de la forge, ne parlaient que d’une chose : Rekk le Boucher était en vie. Ici, à Musheim !

La légende avait pris corps. Certains n’étaient que des enfants lors de la disparition du Boucher, d’autres le connaissaient de l’époque des guerres Koushites. Dans les deux cas, l’homme était devenu un mythe. Les colosses baissaient la voix pour évoquer le sort de Rekk, le fléau de l’Empereur Bel, l’exécuteur des basses œuvres, le monstre vomi des enfers.
Commenter  J’apprécie          00
Fanfan-Do   22 novembre 2017
L'ile sous la mer de Isabel Allende
J'ai passé deux ans en Afrique, à voyager d'un côté et d'autre, raconta le docteur. En Europe on sait fort peu de choses de ce territoire immense et varié. En Afrique existait déjà une civilisation complexe alors que nous autres Européens vivions couverts de peaux de bêtes, dans des cavernes. Je vous accorde qu'en certains domaines la race blanche est supérieure : nous sommes plus agressifs et plus cupides. C'est ce qui explique notre puissance et l'étendue de nos empires.
Commenter  J’apprécie          00
evendgeline   22 novembre 2017
La délicatesse de David Foenkinos
Elles étaient le linceul sur sa journée, son obsession en forme de pétales.
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206   22 novembre 2017
Mes indépendances : Chroniques 2010-2016 de Kamel Daoud
Je ne suis pas adepte de la honte de soi et du déni de ma langue. Je parle algérien. L’arabité, elle m’appartient (comme culture et œuvres) mais je ne lui appartiens pas.
Commenter  J’apprécie          00
Alfaric   22 novembre 2017
Voyage au Centre de la Terre, tome 1 (manga) de Norihiko Kurazono
Ce sont des couches de dévonien... Les trilobites ont laissé la place à des fossiles d'un ordre plus évolué. Les mers dévoniennes étaient habitées par un grand nombre de poissons ganoïdes... et sauropteris, que les paléontologues considèrent comme les ancêtres des reptiles. J'apercevais par milliers les empreintes de ces animaux primitifs sur les roches de nouvelle formation. Il devenait évident que nous remontions l’échelle de la vie animale, dont l'homme est le sommet.
Commenter  J’apprécie          00
kateginger63   22 novembre 2017
Vongozero de Yana Vagner
Si l'on a décrété un jour qu'il valait mieux vivre à deux pas de la porte et de la fenêtre de son voisin, c'est parce qu'on s'est imaginé que la vie serait plus sûre ainsi, en oubliant que n'importe quelle connaissance peut se transformer en un ennemi farouche pour peu que l'on possède quelque chose dont elle a réellement besoin.
Commenter  J’apprécie          00
baradoz56   22 novembre 2017
Le secret du mari de Liane Moriarty
Il s’agissait peut-être d’un vague accès d’anxiété. Certaines femmes y étaient sujettes. Oui, mais pas elle. Cecilia avait toujours eu un faible pour les anxieux. Ces petits êtres fragiles qui s’inquiétaient de tout. Comme son amie Sarah Sacks. Elle n’avait qu’une envie : les réconforter.
Commenter  J’apprécie          00
LesFougueuxBabelio   22 novembre 2017
Les Mystères de Larispem : Le sang jamais n'oublie de Lucie Pierrat-Pajot
Vous réclamez que je nettoie la Cité de ses criminels, vous me demandez comment je compte me débarrasser du millier de jeunes délinquants qui sont encore enfermés dans la prison de la Petite Roquette. À vous entendre, ces gens ne seraient que des ordures qu'il faudrait chasser avec un balai et un seau d'eau. Je vais donc vous décevoir en vous rappelant que les citoyens qui ne respectent pas les règles restent tout de même des citoyens, et des êtres humains par-dessus tout.

Discours de Michelle Lancien, 1880.
Commenter  J’apprécie          00
fefe2   22 novembre 2017
La question interdite. Qui est Jésus? Les Indices-pensables T8 de Brunor
Trop de gens s'imaginent que les "dogmes" sont des décisions autoritaires, arbitraires mais on va découvrir que le critère c'est : la conformité au message initial, celui de la Révélation.
Commenter  J’apprécie          00
benifabs   22 novembre 2017
Avenue des Géants de Marc Dugain
Les journalistes sportifs me rendent dingue. Je n’ai jamais vu des gens parler autant, alors qu’ils ont si peu à dire. (Page 179)
Commenter  J’apprécie          10