AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
nelly76   19 août 2019
Mistral perdu ou les événements de Isabelle Monnin
Enfance 1

Nous sommes deux,nous sommes des enfants et le monde est facile.L'espace et le temps forment un présent sûr de lui qui ne demande ni d'où il vient nii où il va.Nous sommes à notre endroit et nous n'avons pas encore l'idée de nous interroger sur la place qu'on nous donne--personne ne nœud dit que plus tard nos souvenirs à trous seront nos tortionnaires
Commenter  J’apprécie          00
remychaumont   19 août 2019
La nuit de l'épouvante de Rémy Chaumont
René, seul à sa table, n’avait rien perdu de la conversation et la fille qui ne fumait pas le regardait avec insistance. Il ne s’en émut point, il avait la tête ailleurs, il avait entendu que le garçon calme se prénommait René, comme lui. Il était assis dans un coin mal éclairé et il distinguait mal son visage, il avait peu parlé mais sa voix l’avait interpellé, elle ne lui était pas inconnue. Pendant que les trois autres larrons essayaient à tout prix de faire rire les trois filles en s’agitant et en faisant n’importe quoi, René le garçon calme s’empara d’un paquet de cigarettes bleu posé sur la table, fouilla de ses doigts l’intérieur, en extirpa un cylindre blanc qu’il porta à sa bouche, puis il glissa la main dans la poche de sa veste, en sortit un briquet jetable à gaz dont il se servit pour allumer la cigarette.
Commenter  J’apprécie          00
Laurent_A   19 août 2019
1, 2, 3... bonheur ! : Le bonheur en littérature de Hans Christian Andersen
Tout homme et toute femme devrait penser continuellement à ceci que le bonheur, j'entends celui que l'on conquiert pour soi, est l'offrande la plus belle et la plus généreuse.
Commenter  J’apprécie          00
Josepha_Anh   19 août 2019
A la recherche du temps perdu, tome 4 : Sodome et Gomorrhe de Marcel Proust
Car le plus dangereux de tous les recels, c'est celui de la faute elle-même dans l'esprit du coupable. La connaissance permanente qu'il a d'elle l'empêche de supposer combien généralement elle est ignorée, combien un mensonge complet serait aisément cru, et, en revanche, de se rendre compte à quel degré de vérité commence pour les autres, dans des paroles qu'il croit innocentes, l'aveu.
Commenter  J’apprécie          00
josette-costeux   19 août 2019
Le parfum de Katsu de Claire Volanges
Ce qui compte est que vous sachiez qui se trouve sous cette enveloppe. N'oubliez pas l'enfant que vous étiez, n'oubliez pas que, vous pouvez trouver la joie dans toute chose si vous savez écouter votre corps et vos sens.
Commenter  J’apprécie          00
josette-costeux   19 août 2019
Le parfum de Katsu de Claire Volanges
Ce n'est pas d'où tu viens qui détermines ce que tu es mais la valeur de tes actes.
Commenter  J’apprécie          00
Pachy   19 août 2019
Notre-Dame de Paris de Sylvain Tesson
L'anonymat va bien aux cathédrales. Aucune signature ne s'associe à leur édification. Personne à honorer, pas de souvenir à célébrer. On serait incapable de citer dix artsans qui ont élevé Notre-Dame.

(p. 39)
Commenter  J’apprécie          00
josette-costeux   19 août 2019
Le parfum de Katsu de Claire Volanges
Elle comprit que'elle était une privilégiée,que Toru était en train de lui ouvrir son jardin secret, au sens propre. Une douce excitation la saisit lorsqu'elle posa son pied sur la terrasse. Aucune femme ne devait venir ici, cet endroit était réservé aux méditations d'un guerrier dont la sensibilité charmait Katsu.
Commenter  J’apprécie          00
josette-costeux   19 août 2019
Le parfum de Katsu de Claire Volanges
Même si elle devait se taire, s'abaisser à n'être que la femme d'une brute, elle pouvait encore s'élever en apprenant à lire et à écrire auprès d'un daimyo paternel et bienveillant.
Commenter  J’apprécie          00
Jorge Luis Borges
Parataxe   19 août 2019
Jorge Luis Borges
L'étrange couleur du coloré
Commenter  J’apprécie          00
Henri-l-oiseleur   19 août 2019
A Companion to the Ancient Near East de Daniel C. Snell
Comme Rome, l'histoire de l'Assyrie ne fut pas seulement celle de la croissance d'un empire, mais aussi d'une idée impériale. Bien que l'empire assyrien s'effondrât finalement sous les assauts combinés des Mèdes et des Babyloniens révoltés, la structure qu'il avait créée lui survécut, car il n'y eut aucune réelle tentative de retourner à l'état précédent de fragmentation politique. La contribution durable de l'Assyrie fut la création d'un fait impérial irréversible, si profondément enraciné dans la culture politique du Moyen-Orient qu'aucun modèle alternatif ne lui fit concurrence, en fait, presque jusqu'à l'époque moderne.



Paul-Alain Beaulieu, "World Hegemony, 900-300 av. J.C.", p. 49
Commenter  J’apprécie          00
Hans Christian Andersen
Laurent_A   19 août 2019
Hans Christian Andersen
Il est impossible d'être heureux si l'on ne veut pas l'être, il faut donc vouloir son bonheur et le faire.
Commenter  J’apprécie          00
Laurent_A   19 août 2019
1, 2, 3... bonheur ! : Le bonheur en littérature de Hans Christian Andersen
Quelle chose merveilleuse serait la société des hommes, si chacun mettait de son bois au feu au lieu de pleurnicher sur des cendres !
Commenter  J’apprécie          00
Laurent_A   19 août 2019
1, 2, 3... bonheur ! : Le bonheur en littérature de Hans Christian Andersen
La vie privée est toujours triste, si chacun attend le bonheur comme quelque chose qui lui est dû.
Commenter  J’apprécie          00
Laurent_A   19 août 2019
1, 2, 3... bonheur ! : Le bonheur en littérature de Hans Christian Andersen
Il faut vouloir être heureux et y mettre du sien. (...) la simple humeur non gouvernée va au triste ou à l'irrité.
Commenter  J’apprécie          10
Laurent_A   19 août 2019
1, 2, 3... bonheur ! : Le bonheur en littérature de Hans Christian Andersen
La première parole du Christ est pour embrasser la tristesse même dans la joie : "heureux ceux qui pleurent". Et comprend bien mal cette parole celui qui n'y voit qu'un encouragement à pleurer !
Commenter  J’apprécie          10
Laurent_A   19 août 2019
1, 2, 3... bonheur ! : Le bonheur en littérature de Hans Christian Andersen
Mon bonheur est d'augmenter celui des autres, j'ai besoin du bonheur de tous pour être heureux.
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesDeRudy   19 août 2019
L'Immortel de Franz-Olivier Giesbert
A partir d'une certaine heure la nuit les paroles n'ont plus d'importance . Ce sont juste des choses vagues qui meublent le silence .
Commenter  J’apprécie          00
jostein   19 août 2019
Une joie féroce de Sorj Chalandon
Ensemble, elles ont détruit le pavillon des cancéreux pour élever une joyeuse citadelle.
Commenter  J’apprécie          00
dido600   19 août 2019
Froid comme la tombe de Peter Robinson
En été, ils auraient parlé jusqu'à l'aube, mais comme c'était l'hiver, la seule lumière qui filtra par les fenêtres à quatre heures du matin venait de la pleine lune qui était aussi blanche que du gel.
Commenter  J’apprécie          00