AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
Ziliz   18 février 2019
Escalier C de Elvire Murail
- Vous portez toujours des pantalons ?

- Ça vous embête, hein ? Si j'avais des jupes, vous pourriez passer votre main dessous.

- Je ne suis pas sûr d'en avoir envie.

- Allons donc ! Osez dire que vous ne vous intéressez pas à mon cul !

- J'ai horreur de la vulgarité chez les femmes.

- J'en suis persuadée. En tout cas, vous ne me ferez jamais croire que vous êtes venu ici pour regarder mes toiles.

- Pourquoi m'y avoir invité, alors ?

- Je n'ai jamais dit que je ne voulais pas baiser avec vous.

- Ah ! Je vous plais ?

- Oh que non !

- Pourquoi faire l'amour dans ce cas ?

- Parce que je veux savoir COMMENT vous baisez. Ça m'intéresse.

- C'est une drôle d'idée ! Quelle est la place du plaisir là-dedans ?

- On verra bien.

- Je ne veux pas de vous, merci.

- Je ne vous crois pas. D'ailleurs, je vais me déshabiller, ça m'étonnerait que ça ne vous tente pas, à la longue.
Commenter  J’apprécie          20
Jcequejelis   18 février 2019
Le cinquième cavalier de Dominique Lapierre
Cette étude faisait partie d'un programme secret, entrepris par la C.I.A. depuis la fin des années 50. Il avait pour objet d'appliquer les techniques de la psychiatrie à l'étude, dans les détails les plus intimes, de la personnalité et du caractère d'un certain nombre, de leaders internationaux. Le but était de prévoir avec quelque certitude leurs réactions en cas de crise, Castro, Nasser, Charles de Gaulle, Khrouchtchev, Brejnev, Mao Tsé-Tung, le Chah, Khomeini, tous étaient passés sous les microscopes des dissecteurs de la C.I.A.. Certains élément des profils de Castro et de Khrouchtchev, avaient notamment apporté une aide décisive à John Kennedy pour conduire les négociations avec les deux hommes pendant la crise des missiles de Cuba. Chaque profil était le fruit d'un effort financier et technique prodigieux.



3209 – [Le Livre de poche n° 5606, p. 208]
Commenter  J’apprécie          00
SEP   18 février 2019
Je m'endors bien - Livre CD - Dès 3 ans de Sophie Dumoutet
Tu te souviens sûrement de moments heureux, dans un endroit que tu aimes avec des gens que tu aimes? A partir de ces souvenirs mais aussi de ton imagination, tu peux créer un lieu magique où tout est doux et tranquille, une maison avec un jardin extraordinaire auquel il te suffira de penser pour mieux t'endormir.
Commenter  J’apprécie          00
marionlyon   18 février 2019
Méditer, jour après jour de Christophe André
La pleine conscience peut nous aider à savourer plus intensément encore la multitude de propositions de bonheur que nous offrent nos journées. Si nous les traversons avec l'esprit ailleurs (dans nos projets, nos pensées, nos soucis), nous ne verrons rien et ne ressentirons rien. Si régulièrement nous ouvrons notre esprit et notre conscience à tout ce qui nous entoure, sans les chercher, nous les verrons. Sans le vouloir, nous serons touchés par leur grâce. Et souvent, nous serons heureux, même par petits bouts. Parenthèses de bonheur dans le cours de nos jours, légères, brèves, imparfaites et incomplètes, mais multiples, changeantes, vivantes et renouvelées. Vies saupoudrées de petites poussières de bonheur. Vies heureuses par petits morceaux : vies heureuses, simplement.
Commenter  J’apprécie          00
celinefabre27   18 février 2019
Mes vies secrètes de Dominique Bona
Une première dans l’histLire : aucune muse n’avait encore vendu ses lettres d’amour en vente publique ! L’accent Était mis sur la qualité erotique de cet ensemble. La liaison ds amants avait été incandescente, les extrait cités par les divers articles de presse ne laissaient aucun doute sur leur nature sexuelle, particulièrement brûlante. La muse devenue une vieille dame de quatre vingts ans, se prénommait Jeanne. Et l’enfant fougueux et désespéré, c’était Paul Valery.
Commenter  J’apprécie          10
SEP   18 février 2019
Je m'endors bien - Livre CD - Dès 3 ans de Sophie Dumoutet
La boite à trésors va permettre à ton cerveau et à ta mémoire de se nourrir de bonnes choses pendant le sommeil. Elle t'apaisera et te donnera matière à de jolis rêves. [..] Au moment de t'endormir, ferme les yeux et imagine ta boîte à trésors: tu l'ouvres et tu essaies de te souvenir de tous tes trésors. Tu les touches, tu les regardes, tu joues avec, puis tu les reposes un à un. Enfin, tu refermes la boîte pour t'endormir.
Commenter  J’apprécie          00
lanard   18 février 2019
Portraits de mes amis de Philippe Caubet
Abélard Louisy



On ne sait pas si Abélard Louisy est paresseux ou épuisé. Il ne sort jamais de chez lui. Il demeure allongé, très pâle, luisant et grassouillet, sur ou dans son lit. Quelquefois il se lèvre, mais titube et se réinstalle immédiatement sur son lit en gémissant d'une voix de petit enfant.

C'est lui qui m'a tout facilité. Il m'a prêté de l'argent, une faible somme à vrai dire, lorsque j'ai crée ma salle d'attente (que je tiens certains après-midi); et comme il est abonné à toutes sortes de revues, il me les donne dès qu'il les a lues, afin que je les présente sur la table de ma salle d'attente.

La seule fois que je l'ai vu hors de chez lui, c'est quant il m'a fait la surprise de venir en taxi, jusqu'à la salle d'attente, peu après que je l'eus aménagée. Il savait qu'elle se situait de plain-pied sur la rue. Il s'était enveloppé d'un grand manteau, et en souriant il a frappé à la vitrine. Le taxi attendait. Que cela m'a touché! Je n'oublierai jamais l'expression de son visage ce jour-là. Certains de mes clients non plus. Ils m'en reparlent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
marionlyon   18 février 2019
Méditer, jour après jour de Christophe André
Il y a ainsi quatre attitudes mentales importantes dans la pleine conscience : ne pas juger, ne pas filtrer, ne pas s'agripper, et ne rien attendre.
Commenter  J’apprécie          00
marionlyon   18 février 2019
Méditer, jour après jour de Christophe André
Nos émotions ne parlent pas, mais elles s'expriment. Par des sensations corporelles, des comportements, des pensées automatiques, radicales et simplifiées.

Et de même, pour les calmer et les apaiser, les mots ne suffisent pas en général. Il faudra passer par le corps (respirer), les comportements (marcher si on est triste ou inquiet, s'allonger si on est en colère). Il s'agit d'une des démarches les plus difficiles de la vie psychique : prendre de la distance envers des pensées chargées, saturées d'émotions, qu'on ne peut guère empêcher ou expulser.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   18 février 2019
Le petit déjeuner des champions de Kurt Vonnegut Jr
Le Vietnam était un pays dans lequel l’Amérique essayait d’empêcher la population d’être communiste en lui larguant diverses choses de ses avions. Les produits chimiques auxquels le conducteur faisait allusion servaient à détruire tout le feuillage, afin qu’il soit plus difficile pour les communistes de se cacher des avions.
Commenter  J’apprécie          00
celinefabre27   18 février 2019
Mes vies secrètes de Dominique Bona
Louÿs... mon cœur d’étudiante battait déjà pour lui. Je l’avais découvert, bien avant de publier un roman au Mercure de France dont il était un des auteurs majeurs, dans la bibliothèque de ma grand mère. Il y figurait en bonne place, au milieu des Martin du Gard, des Mauriac et des Bazin, achetés en œuvres complètes, dans des reliures modernes du Cercle du Livre ou dde s éditions Jean de Bonnot. Ma grand-mère faisait semblant de m’interdire certains livres, tout en les laissant à portée de la main. [...]. Revêtus d’un Cuir gris pâle, à l’origine un bleu vif qui avait décoloré à la lumière, ils apportaient dans la maison bourgeoise et provinciale où j’ai été élevé leur bohème, leur fantaisie, la poésie de la transgression.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   18 février 2019
Le petit déjeuner des champions de Kurt Vonnegut Jr
Et quand on pense aux saloperies qu’ils fabriquent dans la plupart de ces usines : lessive, nourriture pour chats, sodas…

C’était pertinent. Ces procédés de fabrication étaient en train de détruire la planète, et les produits fabriqués étaient nuls, dans l’ensemble.
Commenter  J’apprécie          00
diablotin0   18 février 2019
Mistral perdu ou les événements de Isabelle Monnin
Je ralentis mon pas, je ne veux pas abandonner ma soeur, elle est bien trop petite pour l'immensité de la mort.
Commenter  J’apprécie          30
marionlyon   18 février 2019
Méditer, jour après jour de Christophe André
Ce n'est pas la même chose de se dire "ma vie et triste" et "je suis en train de penser que ma vie est triste". En identifiant mes pensées comme des phénomènes de l'esprit, je verrai mieux que, dans ces dernières, se nichent beaucoup de jugements de valeur, d'automatismes, d'impulsions, avec lesquels je 'ai pas forcément à être d'accord.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   18 février 2019
Le petit déjeuner des champions de Kurt Vonnegut Jr
Les criminels pointaient un revolver sur les gens et disaient : “Donne-moi tout ton argent”, et généralement les gens s’exécutaient. Et les policiers pointaient leur revolver sur les criminels et disaient : “stop”, ou autre chose suivant la situation, et généralement les criminels s’exécutaient. Parfois non. Parfois une épouse se mettait dans une telle colère contre son époux qu’elle lui faisait un trou dans le corps à l’aide d’un revolver. Parfois un époux se mettait dans une telle colère contre son épouse qu’il lui faisait un trou dans son corps à elle. Et ainsi de suite.
Commenter  J’apprécie          00
diablotin0   18 février 2019
Mistral perdu ou les événements de Isabelle Monnin
Tu es là, autour, mon invisible, mon impalpable, ma nomade, tu es partout, et je dis nous, tu vois, et je te parle.
Commenter  J’apprécie          10
marionlyon   18 février 2019
Méditer, jour après jour de Christophe André
Face à la douleur? Respirer. Face à la détresse? Respirer. Au début ça me paraissait limité comme message. Puis, j'ai compris. Le vrai message, c'est : "Commencez par respirer; tout sera plus clair ensuite." Ce qu'il y aura à faire ou à penser apparaîtra alors avec plus d'évidence. Respirer ne transforme pas la réalité. Mais respirer transforme l'expérience que l'on a de la réalité. Et préserve nos capacités à agir sur cette réalité.
Commenter  J’apprécie          00
diablotin0   18 février 2019
Mistral perdu ou les événements de Isabelle Monnin
Bientôt, au détours d'un cours, un professeur parle de Pierre Bourdieu. Capital culturel-domination-habitus, distinction, il nous offre des outils pour penser. Je découvre que des mots existent pour décrire l'impalpable. J'en oublie la plupart sitôt le cours terminé mais pas celui d'habitus : c'est comme une peau, un impensé toujours présent, l'on est d'où l'on vient même lorsqu'on n'y est plus.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   18 février 2019
Le petit déjeuner des champions de Kurt Vonnegut Jr
Certains disent qu’il n’y a rien de mieux que le progrès. Le fait que les êtres humains soient aujourd’hui la seule espèce encore vivante sur Terre, je dois l’avouer, me paraît être une victoire assez déconcertante.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   18 février 2019
Le petit déjeuner des champions de Kurt Vonnegut Jr
En Amérique, il fallait s’emparer de tout ce qu’on pouvait, et s’y cramponner. Certains Américains étaient très forts pour s’emparer et se cramponner, ils étaient fabuleusement aisés.
Commenter  J’apprécie          00