AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
The_Britness_Warner   16 août 2018
Insaisissable, hors-série : Ne me résiste pas de Tahereh Mafi
L'amour est un salopard sans coeur, complètement tordu.
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   16 août 2018
Insaisissable, hors-série : Ne me résiste pas de Tahereh Mafi
Les gens se rendent rarement compte qu'ils mentent avec leurs lèvres et disent sans cesse la vérité avec leurs yeux.
Commenter  J’apprécie          00
Musardise   16 août 2018
Le Mensonge de Nathalie Sarraute
Entre d'abord Robert. Puis Yvonne, Lucie, Simone, Jacques entrent et s’assoient en parlant.

YVONNE : J'aurais voulu rentrer sous terre.

LUCIE : Moi aussi. Je ne savais pas où me mettre.

SIMONE : Oh ! On mourait.

JACQUES : Je n'en croyais pas mes oreilles. Styvers. J'ai cru que je rêvais. Prononcer ce nom. Devant Madeleine.

ROBERT : Devant Madeleine ? Il a parlé de Styvers ? Ce n'est pas possible...

SIMONE : Mais vous ne pouvez donc pas vous retenir ?

LUCIE : Moi je n'osais pas la regarder.

YVONNE : Elle faisait peine à voir. Elle s’est toute recroquevillée... elle est devenue toute grise...

ROBERT : Je crois bien, voyons, elle cache ça comme la pire des hontes.

JACQUES : Moi, j'évite, même de loin... Je prends des précautions... Mais vous... mais en quoi êtes-vous fait ! Où trouvez-vous le courage ? On me tuerait...

PIERRE : Je n'ai pas pu y tenir... que voulez-vous, elle exagère. Il y a des limites à la fin. Pour qui elle nous prend ? Pour des crétins ? (Il singe une voix de femme.) « Vous avez vu ces nouveaux tarifs ? Mais il va falloir aller à pied. On ne va plus pouvoir prendre le métro... Les pauvres bougres comme nous, c'est toujours sur eux que ça retombe... » Et ils étaient là à écouter... Vous auriez dû les voir.. on les entendait soupirer...

YVONNE : Oh, soupirer... vous exagérez...

PIERRE : Si, vous étiez sur le point de la plaindre. Tout le monde se laisse faire, personne n'ose broncher... Alors ça été plus fort que moi, j'ai explosé...

LUCIE : C'est vrai. C'est sorti comme un boulet de canon : Styvers ! Vous l'avez crié...

PIERRE : Non, je n'ai pas crié, il me semble que j'ai sifflé plutôt. Ça bouillonnait depuis un moment.. (Il s'imite.) « Mais je croyais que vous étiez la petite-fille de Styvers... l'unique héritière... Des mauvaises langues m'ont dit... C'est bien lui, n'est-ce pas, le fameux roi de l'acier ? » Alors vous avez vu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   16 août 2018
Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
La vérité me rappelle douloureusement pourquoi je préfère vivre dans les mensonges.
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   16 août 2018
Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
Le silence qui s'installe entre nous a massacré un millier de secondes innocentes.
Commenter  J’apprécie          00
gabb   16 août 2018
Une vie française de Jean-Paul Dubois
Vivre avec Anna était aussi simple, aussi agréable, que descendre une longue côte à vélo par un après-midi d'été. L'air de la vie sifflait doucement à vos oreilles et une brise aux odeurs de foin coupé vous caressait le visage. Les heures et les jours s'engrenaient sans la moindre secousse, et la nuit, lorsque vous ouvriez les yeux, vous éprouviez ce précieux sentiment d'avoir trouvé votre place sur cette terre.
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   16 août 2018
Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
Je ne sens plus mes doigts, ni le froid ni le vide de cette chambre, parce que je ne sens plus que lui, partout, occupant tout l'espace, et il murmure:

- S'il te plaît...

Il dit:

- S'il te plaît, ne me tire pas dessus...

Et il m'embrasse.



Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   16 août 2018
Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
Parce que c'est tellement dur d'être gentil envers le monde quand on n'a jamais éprouvé autre chose que de le haine.

Parce que c'est tellement dur de voir la bonté dans le monde quand on n'a jamais connu rien d'autre que la terreur.
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   16 août 2018
Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
- Les livres se détruisent facilement. Mais les mots vivront aussi longtemps que les gens pourront s'en rappeler. Les tatouages, par exemple, sont très difficiles à oublier. Je crois que la vie a un caractère tellement éphémère aujourd'hui qu'on a besoin de graver des mots sur notre peau. Ça nous rappelle qu'on est marqués par le monde, qu'on est toujours vivants. Qu'on n'oubliera jamais.

- Qui es-tu, en fait?

- Personne d'autre n'aura jamais besoin de le savoir.

- Qu'est ce que tu veux dire par là?

- Je sais qui je suis. Ça me suffit amplement.



Commenter  J’apprécie          00
gabb   15 août 2018
Une vie française de Jean-Paul Dubois
... dans le Var, on trouvait des chênes-lièges agés de mille ans. [...]

Je me disais que ces arbres devaient avoir, quelque part, une mémoire, sans doute bien différente de la nôtre, mais capable d'enregistrer l'histoire de leur pré, les fréquences bavardes des villes lointaines. Il ne faisait pour moi aucun doute qu'ils possédaient aussi une intelligence du monde tout aussi subtile que celle nous nous prévalons. Comme nous, ils avaiet pour mission de construire leur destinée à parti de rien, d'un hasard et d'une nécessité combinés, d'une simple graine transportée par le vent ou un oiseau, et ensuite de s'accomoder du sel de la terre et des eaux de la pluie.

Fourmis agitées nous nous démenions pour trouver une place en ce monde. Les arbres ne devaient rien comprendre à notre espèce. Petits mammifères agressifs à la maigre espérance de vie, nous combattions sans cesse et tombions inexorablement à leurs pieds sans jamais prendre racine nulle part. Nous ne semblions jamais tirer aucun enseignement durable de nos erreurs. Même si nous étions capable d'inventer des boissons gazeuses et des téléphones dans fil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   15 août 2018
Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
Et tout ce qui me passe par la tête, c'est que parfois vous êtes en train de mourir, parfois vous êtes sur le point d'exploser, parfois vous êtes six pieds sous terre et vous cherchez une fenêtre, quand quelqu'un vous verse de l'essence sur la tête et craque une allumette sous votre nez.

  Je sens mes os prendre feu.
Commenter  J’apprécie          00
manonisback   15 août 2018
Une vie de Guy de Maupassant
Une accalmie illimitée semblait engourdir l'espace, faire le silence autour de cette rencontre d'éléments ; tandis que, cambrant sous le ciel son ventre luisant et liquide, la mer, fiancée monstrueuse, attendait l'amant de feu qui descendait vers elle. Il précipitait sa chute, empourpré comme par le désir de leur embrassement. Il la joignit ; et, peu à peu, elle le dévora. Alors de l'horizon une fraîcheur accourut ; un frisson plissa le sein mouvant de l'eau comme si l'astre englouti eût jeté sur le monde un soupir d'apaisement.
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   15 août 2018
Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
Les jours les plus sombres, on doit chercher un coin de clarté; les jours les plus froids, on doit chercher un coin de chaleur; les jours les plus lugubres, on doit laisser ses yeux s'émerveiller, et les jours les plus tristes, on doit garder les yeux ouverts pour laisser les larmes couler. Puis les laisser sécher. Leur donner l'occasion de dissiper la douleur pour y voir clair et y croire encore. Rien dans cette vie n'aura jamais aucun sens à mes yeux, mais je ne peux m'empêcher de ramasser la monnaie en espérant qu'elle suffira à payer pour nos erreurs.





Commenter  J’apprécie          00
manonisback   15 août 2018
Une vie de Guy de Maupassant
Elle n'avait point encore ces élans tumultueux de tout son être, ces ravissements fous, ces soulèvements profonds qu'elle croyait être la passion: il lui semblait cependant qu'elle commençait à l'aimer, car elle se sentait parfois toute défaillante en pensant à lui ; et elle y pensait sans cesse. Sa présence lui remuait le cœur ; elle rougissait et pâlissait en rencontrant son regard, et frissonnait en entendant sa voix.
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   15 août 2018
Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
Parfois, je me pose des questions sur la colle.

Personne ne prend jamais le temps de demander à la colle comment elle tient le coup. Si elle est fatiguée d'assembler les trucs ensemble ou si elle craint de se disloquer ou de ne joindre les deux bouts.
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   15 août 2018
Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
Les synonymes se connaissent comme de vieux collègues, comme des amis qui ont voyagé ensemble. Ils échangent des anecdotes, évoquent leurs origines et oublient que, bien qu'étant semblables, ils sont totalement différents; et que même s'ils partagent certains attributs, l'un ne pourra jamais être l'autre. Parce qu'une nuit paisible n'est pas la même qu'une nuit silencieuse, un homme solide n'est pas le même qu'un homme stable, et une lumière vive n'est pas la même qu'une lumière éclatante, parce que la manière dont ces mots s'insèrent dans une phrase change tout.

Ils ne sont pas identiques.



Commenter  J’apprécie          00
gabb   15 août 2018
Une vie française de Jean-Paul Dubois
Moi, si souvent carapaçonné par les pesanteurs de l'indécision, évaluant sans cesse les répercussions du déplacement du moindre pion, je suis depuis toujours fasciné par ces natures capables de déclencher délibérément un séisme domestique, de répudier, en quelques mots, une existence consommée, de vider le corps d'une armoire, de passer d'une maison à une autre, de changer de lit, de partenaire, parfois même d'opinions, et cela, comme disent les Araméens, en moins de temps qu'il n'en faut à une chèvre pour mettre bas.
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   15 août 2018
Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
J'aimerai pouvoir t'aimer moins.
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   15 août 2018
Insaisissable, tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
Comme si le temps était quelque chose dont on pouvait manquer, comme si on nous en donnait des saladiers remplis à la naissance et que si on en mangeait trop ou trop vite, alors notre temps était perdu, gaspillé, gâché.
Commenter  J’apprécie          00
The_Britness_Warner   15 août 2018
Insaisissable, tome 1 : Ne me touche pas de Tahereh Mafi
- Va dormir.

- Va au Diable!

- J'y travaille.
Commenter  J’apprécie          00