AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
Aelinel   16 février 2019
Léonard de Vinci : L'indomptable de Henriette Edwige Chardak
« Ce que Léonard terminait tuait, ce qu’il inachevait blessait. Peindre sans commande lui rendait son âme. » (p. 180)
Commenter  J’apprécie          40
Wozniaksandy   16 février 2019
J'en ai utilisé des fers en ton absence de Ahmed Arif
Je suis resté sans manger ni boire

La nuit était trahison et ténèbres

L’âme solitaire, l’âme taciturne,

L’âme tout en morceaux…

Et menottes aux mains

Je suis resté sans fumer ni dormir

Ton amour ne m’a pas abandonné…
Commenter  J’apprécie          10
nadiouchka   16 février 2019
Impératrice de Chine de Pearl Buck
C'était au mois d'avril, à Pékin, le quatrième mois de l'année solaire 1852, soit le troisième mois de l'année lunaire de la deux cent huitième année de la dynastie mandchoue, la grande dynastie des Ch'ing. Le printemps se faisait attendre et les vents du nord, chargés de l'impalpable sable jaune du désert de Gobi, soufflaient sur les maisons comme en hiver.

P.7
Commenter  J’apprécie          70
MademoiselleAimeLesLivres   16 février 2019
Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano
"Faire ce que tu aimes, c'est la liberté; aimée ce que tu fais, c'est le bonheur"
Commenter  J’apprécie          00
Shadok   16 février 2019
Propos sur le bonheur de Alain
Le pessimisme est d'humeur ; l'optimisme est de volonté.
Commenter  J’apprécie          00
nadiouchka   16 février 2019
Anatomie d'un scandale de Sarah Vaughan
Il faut bien avoir conscience que le jour de l’ouverture du procès, tout est dépaysant et déstabilisant pour ces jurés : les perruques, les robes, la langue employée, qui pourrait sortir tout droit d’un manuel du XVIIIe. Mon éminent confrère… Votre Honneur, si je puis me permettre de vous interrompre ?… Critères de la divulgation, demande de renvoi, mens rea, ma charge de la preuve.

P.141
Commenter  J’apprécie          30
Under_The_Moon   16 février 2019
La terre perdue de Hanneriina Moisseinen
[...] le devoir de tous les Finlandais, y compris de la population de l'arrière, est de ne pas oublier

Que le plus important pour nous tous, c'est et ce sera toujours la vie.

L'argent et les possessions sont secondaires. On peut toujours se procurer des richesses

Mais si l'on perd la vie, rien ne pourra la remplacer.
Commenter  J’apprécie          40
Shadok   16 février 2019
Propos sur le bonheur de Alain
Tout homme et toute femme devraient penser continuellement à ceci que le bonheur, j'entends celui que l'on conquiert pour soi, est l'offrande la plus belle eh la plus généreuse.
Commenter  J’apprécie          00
Shadok   16 février 2019
Propos sur le bonheur de Alain
Il est toujours difficile d'être heureux ; c'est un combat contre beaucoup d'événements et beaucoup d'hommes ; il se peut qu'on y soit vaincu ; il y a sans aucun doute des événements insurmontables et des malheurs plus forts que l'apprenti stoïcien ; mais c'est le devoir le plus clair peut-être de ne point se dire vaincu avant d'avoir lutté de toutes ses forces. Et surtout, ce qui me paraît évident, c'est qu'il est impossible que l'on soit heureux si l'on ne veut pas l'être ; il faut donc vouloir son bonheur et le faire.
Commenter  J’apprécie          00
raynald66   16 février 2019
Les secrets de votre cerveau de Stéphane Marchand
Le cerveau est un organe en déclin dès le départ, puisque les neurones qui vont exister dans le cerveau d'un homme ou d'une femme sont tous présents à sa naissance
Commenter  J’apprécie          00
raynald66   16 février 2019
Les secrets de votre cerveau de Stéphane Marchand
Les neurones sont donc des agents éternels plongés dans un corps mortel
Commenter  J’apprécie          00
Matatoune   16 février 2019
Le tour de l'oie de Erri De Luca
Les mots, mon fils, n'invente n'y pas la réalité qui existe de toute façon. Ils donnent à la réalité la lucidité soudaine qui lui retire son opacité naturelle et ainsi la révèle.
Commenter  J’apprécie          10
raynald66   16 février 2019
Les secrets de votre cerveau de Stéphane Marchand
Des neurones, on en retrouve ailleurs que dans le cerveau, dans l'intestin

par exemple, qui en abrite d'énormes quantités
Commenter  J’apprécie          00
raynald66   16 février 2019
Les secrets de votre cerveau de Stéphane Marchand
Comme aime également à le répéter l'astrophysicien Hubert Reeves,

si nous sommes dans l'univers, alors l'univers est aussi en nous,

et c'est le cerveau qui sert d'intermédiaire
Commenter  J’apprécie          00
raynald66   16 février 2019
Les secrets de votre cerveau de Stéphane Marchand
Qu'est ce que le cerveau humain, sinon un palimpseste immense et naturel ?



(Baudelaire)
Commenter  J’apprécie          00
reve2003   16 février 2019
Les 7 Vies de l'Epervier - Troizième époque, tome 1 : Quinze ans après de Patrick Cothias
Vos argousins sont tout à fait esbroufants, Monsieur !
Commenter  J’apprécie          30
raynald66   16 février 2019
Le tatoueur d'Auschwitz de Heather Morris
L'officier SS ouvre grand la porte et ils entrent dans une salle immense.

Des corps, des centaines de corps nus, emplissent la pièce.

Ils sont enchevêtrés, entassés les uns sur les autres, les membres tordus.

Des yeux fixes qui ne voient plus rien.

Des hommes, jeunes et vieux ; des enfants dessous.

Du sang, du vomi, de l'urine, des excréments.

L'odeur de la mort a envahi l'espace confiné
Commenter  J’apprécie          00
cocon94   16 février 2019
Silencios de Claudio Fava
Au début, il n'y a que les yeux des amis de Javier qui cherchent, désorientés, quelque chose à regarder, parce qu'une minute passe lentement, comme sont lentes la vie et la mort, elle passe au pas ; une minute est un bruit de secondes, des couplets qui se succèdent et qui ne finissent jamais. Et pourtant elle se termine, l'arbitre siffle et alors ce que personne n'imaginait survient.
Commenter  J’apprécie          00
raynald66   16 février 2019
Le tatoueur d'Auschwitz de Heather Morris
Il doit se méfier de ce Docteur Mengele dont l'âme est plus froide

que son scalpel
Commenter  J’apprécie          00
raynald66   16 février 2019
Le tatoueur d'Auschwitz de Heather Morris
Le plus difficile pour lui, c'est de tatouer les vieilles femmes.

Les yeux vides, elles ressemblent à des mortes vivantes
Commenter  J’apprécie          00