AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
MahaDee   10 avril 2020
Du domaine des murmures de Carole Martinez
Nous étions au début du printemps, en cette période de l’année où une heure de jour valait une heure de nuit. Les heures en mon siècle étaient des divisions aux durées élastiques. Les jours comme les nuits en comptaient toujours douze en décembre comme en juin. La durée d’une heure de jour était donc trois fois plus longue au début de juillet qu’aux alentours de Noël. Les cloches du presbytère de Hautepierre, où un moine avait charge du temps, imposaient leur rythme à tout le fief, elles battaient les neuf heures de prières appelant les fidèles au recueillement et les cloches des chapelles du pays leur répondaient en canon.
Commenter  J’apprécie          00
TelKines   10 avril 2020
À la Croisée des Mondes, tome 2 : La Tour des Anges de Philip Pullman
"Now, Lyra," she said, "tell me who this boy is, and what you know about this world, and about this knife of his."

So Lyra took a deep breath and began.
Commenter  J’apprécie          00
ErnestineRadioconducteur   10 avril 2020
La méthode Fitnext de Erwann Menthéour
Lorsqu'on ingère du sucre,le taux d'anticorps lymphocytes NK dans le sang chute dramatiquement dans les dix minutes qui suivent.
Commenter  J’apprécie          10
Fandol   10 avril 2020
Shâb ou la nuit de Cécile Ladjali
La mémoire en larmes des époux semblait aussi figée que les pampilles de leur lustre vénitien accroché au plafond du salon.
Commenter  J’apprécie          40
Apoapo   10 avril 2020
The Origins of Virtue de Matt Ridley
6. « Our minds have been built by selfish genes, but they have been built to be social, trustworthy and cooperative. That is the paradox this book has tried to explain. Human beings have social instincts. They come into the world equipped with predispositions to learn how to cooperate, to discriminate the trustworthy from the treacherous, to commit themselves to be trustworthy, to earn good reputations, to exchange goods and information, and to divide labour. In this we are on our own. No other species has been so far down this evolutionary path before us, for no species has built a truly integrated society except among the inbred relatives of a large family such as an ant colony. We owe our success as a species to our social instincts ; they have enabled us to reap undreamt benefits from the division of labour for our masters – the genes. They are responsible for the rapid expansion of our brains in the past two million years and thence for our inventiveness. Our societies and our minds evolved together, each reinforcing trends in the other. » (p. 249)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Apoapo   10 avril 2020
The Origins of Virtue de Matt Ridley
5. « Trade is the beneficent side of human groupishness. I have argued that human beings, along with chimpanzees, are unusual in their addiction to group territoriality and inter-group conflict. We segregate into territorial groups and the shared fate that we enjoy with other members of the group drives us into a mixture of xenophobia and cultural conformity, an instinctive subservience to the larger whole that partly explains our collaborative nature.

But this segregation into groups also allows trade between specialized groups. Chimpanzee troops are closed : there is no interchange between them except through violence and emigration. Human groups are not and never have been so closed ; they are permeable. People from different bands meet to exchange goods, information and food, as well as to fight. » (p. 200)
Commenter  J’apprécie          00
Apoapo   10 avril 2020
The Origins of Virtue de Matt Ridley
4. « […] even if you dismiss charitable giving as ultimately selfish – saying that people give to charity in order to enhance their reputations – you still do not solve the problem because you then have to explain why it does enhance their reputations. Why do other people applaud charitable activity ? We are immersed so deeply in a sea of moral assumptions that it takes an effort to imagine a world without them. A world without obligations to reciprocate, deal fairly, and trust other people would be simply inconceivable.

Psychologists, therefore, are converging with Robert Frank's economic argument that emotions are mental devices for guaranteeing commitment. But perhaps the most remarkable convergence comes from the study of broken brains. There is a small part of the prefrontal lobe of the human brain, which, when damaged, turns you into a rational fool. People who have lost that part of their brain are superficially normal. They suffer no paralysis, no speech defect, no loss in their senses, no diminution in their memory or general intelligence. They do just as well in psychological tests as they did before their accident. Yet their lives fall apart for reasons that seem more psychiatric than neurological […]. They fail to hold down jobs, lose their inhibitions, and become paralytically indecisive. » (p. 143)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Apoapo   10 avril 2020
The Origins of Virtue de Matt Ridley
3. « After all I did for him, how could he do that to me ? If you do this for me, I promise I'll make it up later. What did I do to deserve that ? You owe it to me. Obligation ; dept ; favour ; bargain ; contract ; exchange ; deal... Our language and our lives are permeated with ideas of reciprocity. In no sphere is this more true than in our attitude to food. » (p. 84)
Commenter  J’apprécie          00
Apoapo   10 avril 2020
The Origins of Virtue de Matt Ridley
2. « Exactly the same applies to cancer cells, outlaw embryo tissues, segregation distorters and B chromosomes. Mutations that make genes suppress the selfishness of other genes are just as likely to thrive as selfish mutants. And there are far more places such mutations can occur : for every selfish mutation at one place, there are tens of thousand of other genes which will thrive if they accidentally stumble on mechanisms that cause the suppression of the selfish mutant. » (p. 33)
Commenter  J’apprécie          10
Apoapo   10 avril 2020
The Origins of Virtue de Matt Ridley
1. « But our cultures are not random collections of arbitrary habits. They are canalized expressions of our instincts. That is why the same themes crop up in all cultures – themes such as family, ritual, bargain, love, hierarchy, friendship, jealousy, group loyalty and superstition. That is why, for all their superficial differences of language and custom, foreign cultures are still immediately comprehensible at the deeper level of motives, emotions and social habits. » (p. 6)
Commenter  J’apprécie          00
Alorsybaba   10 avril 2020
Les carnets de Cerise, tome 4 : La déesse sans visage de Joris Chamblain
-Alors dis-moi, Cerise...

Quel est ton secret ?

Celui qui te pousse à aider les gens, mais qui à l'air de tant te faire souffrir ?
Commenter  J’apprécie          00
Alex Vizorek
Ziliz   10 avril 2020
Alex Vizorek
- Jean-Michel Blanquer a déclaré : « Les sites porno ont de meilleurs informaticiens que l'Education nationale. »

- Eh oui. Objectivement, c'est plus attrayant, le X, quand, dans l'équation, les deux inconnues, ce sont une Ukrainienne et une Brésilienne.

______



• 'Macron, le tour de France déconfiné' - Le journal de presque 17h17, Meurice & Vizorek, 10/04/2020 (à 1.40)

>> https://www.youtube.com/watch?v=68DAskXCuRo
Commenter  J’apprécie          21
Tandarica   10 avril 2020
Grass Is Singing de Doris Lessing
Dick Turner disliked the town.

[...] He suffered from claustrophobia. He wanted to run away-either to run away or to smash the place up. So he always escaped as soon as possible back to his farm, where he felt at home.
Commenter  J’apprécie          20
Wyome   10 avril 2020
L'Odyssée de Homère
C'est leur maudit ventre qui cause de terribles ennuis aux hommes, condamnés à une existence aventureuse, à ses souffrances, à ses angoisses.
Commenter  J’apprécie          00
grm-uzik   10 avril 2020
Tengu de Graham Masterton
- "La vengeance était tout à la fois stupide et ennuyeuse. La vengeance, c'était bon pour les maris cocufiés, les épouses délaissées et les fous."
Commenter  J’apprécie          00
marylinestan   10 avril 2020
La saga des Vikings, tome 1 : Ragnvald et le loup d'or de Linnea Hartsuyker
-Il se peut qu’il vive encore, admit Solvi. En peu de mots, il narra l’affaire à son père. -Son sort repose entre les mains des déesses du destin, conclut-il. La main de Hunthiof se crispa sur sa nuque. –Je le croyais entre les tiennes. –Les vagues me l’ont volé, se défendit Solvi. Il aurait pu s’acquitter de la tâche plus tôt, mais ils avaient eu besoin de Ragnvald au cours du long hiver, assiégés qu’ils étaient, derrière leur palissade, par les barbares irlandais. Ragnvald était toujours le premier à livrer l’assaut et le dernier à battre en retraite. Surtout, il était toujours le premier à flairer les trahisons. Sauf celle de Solvi. Celle-là, il ne l’avait pas vue venir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
marylinestan   10 avril 2020
La saga des Vikings, tome 1 : Ragnvald et le loup d'or de Linnea Hartsuyker
Soudain, surgi du vent et de la pluie battante, il parut. Simple silhouette d’abord, découpée contre le ciel charbonneux, la chose avançait, titubante, sur le sol inégal, trébuchant à chaque pas, se rétablissant de justesse, et cette démarche laborieuse la rendait plus terrifiante encore, et comme impitoyable : rien, semblait-il, ne pouvait l’arrêter. De son vivant, la chose avait dû être un homme de belle taille, carré, barbu. Le teint s’était entre-temps assombri et la barbe emmêlée. La foudre s’abattit derrière lui. Ragnvald le fixa longuement, médusé, avant de se ressaisir et de dégainer l’épée. -Il est bien réel, lâcha Odi. C’est un draugr !
Commenter  J’apprécie          10
grm-uzik   10 avril 2020
Tengu de Graham Masterton
- "Les Japonais ont une expression : "La corneille tue le jour et la nuit." Aujourd'hui, ils l'emploient habituellement pour dire à quelqu'un de se méfier d'un collègue de travail particulièrement agressif. En fait, la plupart des Japonais ont oublié ce que cette phrase signifiait à l'origine. Mais autrefois, il y a très longtemps, au huitième siècle, elle faisait allusion exclusivement aux Tengus, les démons du Bouddha. Ils avaient un bec comme celui des corneilles, ce bec s'est changé petit à petit en des mâchoires redoutables, et les Tengus ne se privaient pas de mettre des gens en pièces lorsqu'ils en ressentaient le besoin."
Commenter  J’apprécie          00
marylinestan   10 avril 2020
La saga des Vikings, tome 1 : Ragnvald et le loup d'or de Linnea Hartsuyker
Quand Solvi reconnut Svanhild, Ragnvald comprit presque. Solvi était un dissimulteur-né. Ses mots mentaient, ses gestes mentaient, même ses expressions mentaient. Mais l’amour qu’il vouait à Svanhild, le désir qu’il avait d’elle et de l’enfant qu’elle portait, même un menteur de son talent ne pouvait le dissimuler.
Commenter  J’apprécie          10
Sabrina1988   10 avril 2020
Ana Ana, tome 1 : Douce nuit de Alexis Dormal
- Pourquoi tu es fâchée ? Toi aussi tu nous as empêchés de dormir
Commenter  J’apprécie          10