AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
reve2003   19 août 2018
Vent de glace de Patricia Cornwell
Lucy serait capable de troubler une sainte !
Commenter  J’apprécie          00
araucaria   19 août 2018
Quattrocento de Stephen Greenblatt
Dans la Rome païenne, le paroxysme de cette recherche du plaisir se jouait dans l'arène des gladiateurs, où elle croisait le paroxysme de la douleur infligée et endurée. Si Lucrèce proposait une version moralisée et purifiée du principe romain de plaisir, le christianisme proposait une version moralisée et purifiée du principe romain de la douleur. Les premiers chrétiens, méditant sur les souffrances du Sauveur, les péchés de l'homme et la colère d'un Père juste, jugeaient absurde et dangereuse l'idée de cultiver le plaisir. Au mieux, le plaisir était une distraction sans intérêt, au pire, un piège démoniaque, représenté par ces femmes séduisantes sous les robes desquelles on aperçoit des pattes griffues dans l'art médiéval. La seule vie digne d'être imitée, celle de Jésus, témoignait largement de la présence inévitable de la douleur et de la tristesse dans l'existence mortelle, mais pas de celle du plaisir. Les premières représentations picturales de Jésus partagent une même sobriété mélancolique. Comme le savait tout lecteur pieux de l'Evangile de Luc, Jésus pleure, mais aucun verset ne le montre riant ou souriant, encore moins à la recherche d'un quelconque plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nadiouchka   19 août 2018
Le sari rouge de Vasugi V. Ganeshananthan
Ils se gardent de préciser : c’est trop cher parce que le pays tombe en ruines, parce qu’ils faut payer la police, l’armée et probablement une escorte pour circuler sans risque…. P.170
Commenter  J’apprécie          10
Tbilissi   19 août 2018
Rompre avec soi-même - Pour se créer à nouveau de Joe Dispenza
Nos pensées ont des conséquences telles, qu'elles créent notre réalité.
Commenter  J’apprécie          00
reve2003   19 août 2018
Vent de glace de Patricia Cornwell
Les rêves restent des rêves, pourvu qu'ils ne prennent pas d'autre forme.
Commenter  J’apprécie          00
Koneko-Chan   19 août 2018
Gardiens des cités perdues, tome 5 : Projet Polaris de Shannon Messenger
Linh leur montra le carnet qu’elle feuilletait, et dans lequel Keefe avait dessiné une carte détaillée de Foxfire. Plusieurs points portaient la mention « cacher gulon ici ».

Grizel s’esclaffa.

- Je dois lui accorder ceci : il est terriblement imaginatif.

- C’est vrai… acquiesça Sophie, qui s’efforçait à présent de voir la pièce à travers les yeux de son ami. Inutile de chercher les meilleures cachettes. Il serait du genre à dissimuler ses secrets en évidence, là où personne ne songerait à regarder. Il serait par ailleurs ravi d’abîmer les possessions de son père, comme les murs, le sol, ou…
Commenter  J’apprécie          00
palamede   19 août 2018
Jacques à la guerre de Philippe Torreton
On roulait tous les deux, mon père et moi. Mais mon père, pour la seule fois de ma vie, était là rien que pour moi. Il avait négocié ça avec ma mère, c’était mon tour.

C’est la dernière fois que la vie fut belle. Après, la guerre est arrivée. Juste après la guerre, mon père est mort d’une crise cardiaque, et encore après je me suis trouvé comme un couillon en Indochine.



(Incipit)
Commenter  J’apprécie          40
Koneko-Chan   19 août 2018
Gardiens des cités perdues, tome 5 : Projet Polaris de Shannon Messenger
- Que faut-il faire pour gagner ? Tu n’as même pas énoncé les règles.

- Bien entendu ! Comment pourrais-je les changer, sinon ? Allez, au travail !
Commenter  J’apprécie          00
reve2003   19 août 2018
Vent de glace de Patricia Cornwell
[...] je sais ce qu'il éprouve pour vous. Je sais qu'il se ferait tuer pour vous.
Commenter  J’apprécie          00
Koneko-Chan   19 août 2018
Gardiens des cités perdues, tome 5 : Projet Polaris de Shannon Messenger
Les actes ne disent pas tout. On peut faire le bien pour de mauvaises raisons. Et il arrive que le mal soit interprété de travers.
Commenter  J’apprécie          00
reve2003   19 août 2018
Vent de glace de Patricia Cornwell
Son ton n'est plus accusateur ni hostile, mais compatissant, comme si elle comprenait pourquoi j'irai protéger Marino envers et contre tous, pourquoi je pourrais biaiser ou même carrément falsifier des constatations d'autopsie pour lui.
Commenter  J’apprécie          00
Ecureuilbleu   19 août 2018
Trancher de Amélie Cordonnier
Les bleus, tu les avais à l'âme. Et l'avantage qu'ils ont sur ceux du corps, c'est qu'on n'a pas besoin de les planquer. Sauf que si personne ne les voit, toi tu les sens.
Commenter  J’apprécie          20
reve2003   19 août 2018
Vent de glace de Patricia Cornwell
Marino n'a pas besoin de moi pour se jeter aux chiens. Il y arrive fort bien tout seul.
Commenter  J’apprécie          00
Tbilissi   19 août 2018
Petit éloge du running de Cécile Coulon
Si vous avez lu Harry

Potter, vous avez forcément frissonné à partir du tome 3, quand apparaissent les Détraqueurs, ces gardes de la prison d'Azkaban, infâmes, fantômatiques, qui aspirent l'âme et les forces de ceux qu'ils choisissent d'affaiblir. Eh bien, au marathon, le mur, c'est un Détraqueur invisible mais gigantesque, présent à la fois dans les jambes et dans la tête de celui qui doit lui faire face.
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_Cm   19 août 2018
La Gestalt aujourd'hui de Gonzague Masquelier
Quel mot expressif que ce "maintenant" ! Il vient de manu tenendo, d'est-à-dire "pendant que la main le tient". Le présent de ma vie, c'est ce sur quoi j'ai prise : mon passé est irrémédiablement vécu, mon futur est incertain. Quant à "ici", c'est à la fois un adverbe de lie et un adverbe de temps (d'ici à demain, par exemple).

Commenter  J’apprécie          00
Bruno_Cm   19 août 2018
La Gestalt aujourd'hui de Gonzague Masquelier
Perls insiste également sur le "maintenant et comment", pour mettre en lumière le processus en cours. Il n'est pas utile de reconstituer toute l'histoire du sujet, car c'est aujourd'hui que s'actualise le conflit, en particulier dans le corps et l'émotion. En associant la phénoménologie,

c'est-à-dire l'unicité de son expérience, et l'ici et maintenant, le client découvre son immédiateté existentielle.

Commenter  J’apprécie          00
Bruno_Cm   19 août 2018
La Gestalt aujourd'hui de Gonzague Masquelier
En poursuivant la métaphore, la Gestalt est une "thérapie du courant" : ce qui est important est le débit de la rivière, c'est-à-dire le comment elle coule (calme, en crue, etc.); plutôt que le pourquoi.Nous cherchons à remobiliser ce que l'histoire, l'éducation ou un traumatisme a figé dans

notre psychisme, comme un rocher dans la rivière.

Commenter  J’apprécie          00
Bruno_Cm   19 août 2018
La Gestalt aujourd'hui de Gonzague Masquelier
Perls aimait répéter que, pour lui, toute interprétation est une faute thérapeutique, et qu'il est important d'attendre que la figure émerge par elle-même !

Commenter  J’apprécie          00
Bruno_Cm   19 août 2018
La Gestalt aujourd'hui de Gonzague Masquelier
La Gestalt est herméneutique car elle ne prétend pas donner une interprétation unique à un événement. [...] C'est de la recherche dialogale que va surgir lentement la figure, c'est-à-dire la signification de ce que le client travaille en thérapie. En débit de séance, cette forme est cachée

aux deux partenaires. Elle apparaît peu à peu, comme les photos noir et blanc qu'adolescent je plongeais dans le révélateur.

Commenter  J’apprécie          00
Bruno_Cm   19 août 2018
La Gestalt aujourd'hui de Gonzague Masquelier
L'alliance thérapeutique en Gestalt-thérapie suppose que le client vive son thérapeute comme lui apportant de l'aide et du soutien (alliance affective), et que s'instaure un climat de coopération, c'est-à-dire que client et thérapeute aient le sentiment d'un travail en commun (alliance de travail). Et, comme l'affirme Buber, "une fois passé" le temps de la rencontre, l'homme n'en sort pas tel qu'il est entré."

Commenter  J’apprécie          00