AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
MonsieurHyacinthe   17 novembre 2017
La vie des festivals de Michel Gaudelette
"(...) - Tiens, je vais dessiner une sodomie de poule pour changer. (...)"

Michel GAUDELETTE, La vie des festivals, 2001, Audie/Fluide Glacial (p. 24).
Commenter  J’apprécie          00
Tatooa   17 novembre 2017
Les sentiers des astres, tome 2 : Shakti de Stefan Platteau
J'ai confiance : s'il y a encore de la truandaille dans les parages, notre compagnon la verra assez tôt. Suffisamment pour permettre à Cwail, qui garde son arc à moitié bandé, d'épingler sur-le-champ quiconque voudrait lever le cor.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   17 novembre 2017
Fatal gaming de Christian Grenier
Vous savez où nous sommes ?

– Aux Antilles.

– Quelle est cette île ?

– Je l’ignore. Il y en a des centaines ; beaucoup sont inhabitées, certaines sont privées. La nôtre n’a que quelques hectares. L’eau y est rare et l’électricité fournie sur place.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2017
Fatal gaming de Christian Grenier
« Ici, on n’a tué personne, on est tous innocents. » Et quelqu’un, derrière lui, a lancé : « Si vous cherchez un coupable, allez plutôt fouiller du côté des Algeco, de l’autre côté du tilleul. » Bref, il s’était passé quelque chose. Mais quoi ? Alors on a été voir les Syriens. Je te jure qu’ils ont compris tout de suite de quoi il était question. Tous faisaient non-non de la tête. Et ils nous désignaient le campement des Roms. Chez ces derniers, même topo : tous innocents ! Et ils s’accusent mutuellement. Il y a sans doute eu un cadavre, mais on n’en a pas trouvé !
Commenter  J’apprécie          00
fafaribole   17 novembre 2017
En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut
Dans un coin du hall, il y avait une montagne de courrier que mes parents avaient constituée en jetant, sans les ouvrir, toutes les lettres qu’ils recevaient. La montagne était si impressionnante que je pouvais me jeter dedans sans me blesser, c’était une montagne joyeuse et moelleuse qui faisait partie du mobilier. Parfois mon père me disait :

─ Si tu n’es pas sage, je te fais ouvrir le courrier pour le trier !

Mais il ne l’a jamais fait, il n’était pas méchant.

Commenter  J’apprécie          20
RosenDero   17 novembre 2017
Gotrek et Félix, tome 3 : Tueur de Démons de William King
- Personne m'a traité d'menteur et est resté en vie assez longtemps pour s'en vanter, répondit Gotrek.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   17 novembre 2017
Fatal gaming de Christian Grenier
Logicielle savait que des milliers de gamers jouaient pour le plaisir de gagner. De se défier. D’améliorer leur propre score. Sans le moindre gain à la clé. Elle avait pu le constater autrefois, on devenait vite accro...

Cependant ce jeu était atypique. Dépourvu de héros, d’action et de décor de fantasy, il n’avait pas l’objectif d’éliminer des adversaires. Il semblait réservé à une étrange élite et ne proposait aucune interconnexion entre les gamers.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2017
Fatal gaming de Christian Grenier
L’univers est infini. Des milliards de galaxies.

Et au sein de chacune d’elles, deux cents milliards de soleils.

La planète de ton choix, dix questions te posera.

Si tu ne fais pas d’erreur, tu en seras possesseur.

En battant tes adversaires... sois Maître de l’univers !
Commenter  J’apprécie          00
Colibrille   17 novembre 2017
Peace Maker Vol.11 de Ryoji Minagawa
- Soit tu es ma prisonnière, soit tu meurs. Je te laisse libre de ce choix.

- Tu parles d'un choix ! Tu ne me laisses pas beaucoup d'alternative ! [...] On a le droit d'être libre de mener l'existence qu'on veut. Désolée, mais franchement, pas question de devenir ton petit canari. Si tu persistes à vouloir me mettre en cage... Alors tant pis, cela aura été plus tôt que prévu... Mais réglons définitivement notre problème ici.
Commenter  J’apprécie          00
MonCharivariLitteraire   17 novembre 2017
Eugène Delacroix, la matière ardente de Christine Peltre


Mon ami, il faut venir au moi de mars dans un village pelé des environs de Paris comme ils sont tous, pour renverser en esprit tous les systèmes sur le beau, l'idéal, le choix, etc. La plus pauvre allée avec ses baguettes toutes droites sans feuilles dans un horizon plat et terne en dit autant à l'imagination que tous les sites les plus vantés.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   17 novembre 2017
Eugène Delacroix, la matière ardente de Christine Peltre


C'était une certaine manière de voir le paysage, marquée de mélancolie, ce que l'on pouvait peut être dire romantique, reliée aux livre et à l'imaginaire. Ce n'était pas celle de la nature que l'on sentait éclore sur les palettes nouvelles, plus attentives aux formes du relief ou à la vibration des éléments, parlant de leur propre langage.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   17 novembre 2017
Eugène Delacroix, la matière ardente de Christine Peltre
Dans la peinture, il s'établit comme un pont mystérieux entre l'âme des personnages et celle du spectateur. Il voit des figures, de la nature extérieure; mais il pense intérieurement, de la vraie pensée qui est commune à tous les hommes.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   17 novembre 2017
Eugène Delacroix, la matière ardente de Christine Peltre
Pour la femme inspirée qui nous accueillait (Georges Sand) les artistes devaient rester des "bohémiens", épris d'idéal, de moquant des "épiciers", et de leur argent, évoluant dans le ciel sans un souci des équipages, des salons ou des titres et leur laissant "leur réel".
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   17 novembre 2017
Eugène Delacroix, la matière ardente de Christine Peltre
Avant même la célèbre caricature de la Revue Comique, on pouvait imaginer les deux peintres s'affrontant dans un tournoi. Delacroix portant haut sa palette, armé de ce que certains appelaient le balai ivre, Ingres pointant le crayon sur un carparaçon où était inscrit "Rubens est un rouge".
Commenter  J’apprécie          10
Colibrille   17 novembre 2017
Peace Maker Vol.11 de Ryoji Minagawa
- Depuis ce jour où j'ai saisi ton arme, j'ai espéré me révéler à la hauteur et devenir meilleure que toi. C'est pourquoi je ne reculerai pas. J'irai au Guns of Domination. Et je vous montrerai à tous que cette arme... est un symbole de paix.
Commenter  J’apprécie          00
Olivier Bourdeaut
fafaribole   17 novembre 2017
Olivier Bourdeaut
‟D’elle, mon père disait qu’elle tutoyait les étoiles, ce qui me semblait étrange car elle vouvoyait tout le monde, y compris moi.”
Commenter  J’apprécie          80
ieo9   17 novembre 2017
Ce qu'il faut de terre à l'Homme de Martin Veyron
- Le pèlerin ne ressent pas ça en arpentant le vaste monde.

- Mais il n'est pas à toi.

- Certes non. C'est moi qui lui appartient. Provisoirement.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2017
Fatal gaming de Christian Grenier
Depuis qu’il était entré dans sa vie, elle n’imaginait plus être séparée de lui. Elle qui avait longtemps été fière de son indépendance était devenue accro à sa présence.
Commenter  J’apprécie          00
Albert Einstein
Piatka   17 novembre 2017
Albert Einstein
La créativité c'est l'intelligence qui s'amuse.
Commenter  J’apprécie          172
fafaribole   17 novembre 2017
En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut
‟Le problème, c’est qu’elle perdait complètement la tête. Bien sûr, la partie visible restait sur ses épaules, mais le reste, on ne savait pas où il allait.”
Commenter  J’apprécie          20