AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
ieo9   17 novembre 2017
Ce qu'il faut de terre à l'Homme de Martin Veyron
Il y a des poursuites de bonheur stupides.
Commenter  J’apprécie          00
Maphil   17 novembre 2017
L'insoumise de la porte de Flandre de Fouad Laroui
On n'adore Dieu que par intérêt, pour sauver sa peau (la crainte de l'enfer, l'aspiration au paradis), or la vraie dévotion serait de ne l'adorer que pour Lui, dans un déni complet de notre moi, de notre ego...
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   17 novembre 2017
Noirs démons, tome 3 : Des cendres en enfer de Suzanne Wright
Harper aurait aimé dire que non, il n’irait pas jusqu’à détruire le monde si elle mourait. Mais un démon qui perdait sa compagne était une créature dangereuse, et si celui-ci était assez puissant pour anéantir le monde sans le moindre effort, pourquoi s’en priverait-il ?
Commenter  J’apprécie          00
Fuelyod   17 novembre 2017
Tout pour plaire de Ingrid Desjours
Où est la beauté ? Où se cache la pureté ? Jour après jour, elles se font grignoter un peu plus par la somme d'individualismes forcenés. Je pollue, je prends, je détruis. Je, je, je. J'ai un avis sur tout, j'envie la terre entière, je veux ma part de gâteau et tant pis pour ceux que j'écrase au passage, après moi le déluge. Telles des cellules malignes, ces âmes sales prospèrent et prolifèrent...
Commenter  J’apprécie          00
nanek   17 novembre 2017
Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud
L'amour. Quelle sensation étrange,non? Ça ressemble à de l'ébriété. On éprouve la perte de l'équilibre et des sens, mais qui s'accompagne d'une acuité étrangement précise et inutile.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   17 novembre 2017
Noirs démons, tome 3 : Des cendres en enfer de Suzanne Wright
C’était comme toucher de la soie chaude. Les plumes avaient beau être douces, elles n’étaient pas fragiles. Il trouvait ce contraste aussi fascinant que la femme près de lui.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2017
Noirs démons, tome 3 : Des cendres en enfer de Suzanne Wright
Partager son âme avec une prédatrice sombre qui était essentiellement une psychopathe se révélait parfois une situation merdique. La démone n’avait ni conscience ni empathie et était incapable d’aimer. Elle était aussi imbue du fort sentiment d’être dans son bon droit, ce qui faisait d’elle une enfoirée obstinée.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2017
Noirs démons, tome 3 : Des cendres en enfer de Suzanne Wright
Il pouvait réparer n’importe quoi. Il pouvait aussi reproduire n’importe quelle œuvre d’art. Il avait créé et vendu d’innombrables toiles de contrefaçon, et il avait transmis son don à Harper. Du coup, il était déçu qu’elle choisisse de « gâcher son talent artistique en dessinant avec des aiguilles .
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2017
Noirs démons, tome 3 : Des cendres en enfer de Suzanne Wright
La gamine ressemblait vraiment à un ange. Bien sûr, vu qu’elle était une démone, les apparences étaient trompeuses.
Commenter  J’apprécie          00
gill   17 novembre 2017
Véritable histoire de Rintintin, de Verdun à Hollywood de Jean-Michel Derex
Qui aurait pu deviner à ma naissance que j'allais devenir le chien le plus célèbre au monde ? ...
Commenter  J’apprécie          120
katix   17 novembre 2017
Une colonne de feu de Ken Follett
Rien n’est permanent, sinon le changement.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   17 novembre 2017
La Reine du Bal de Mary Higgins Clark
 Ils me haïssaient, continua-t-il, crachant ses mots. Ils me méprisaient. Me dédaignaient. Me honnissaient. Prenez tous les synonymes du dictionnaire. Ils me regardaient comme un sous-homme. J’ai tout essayé pour obtenir leur approbation. Le moindre commentaire – vous portez une jolie robe, il fait beau aujourd’hui – me valait de leur part un ricanement ou un regard exaspéré.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2017
La Reine du Bal de Mary Higgins Clark
– Je veux que vous sachiez que je ne prends aucun plaisir à accuser qui que ce soit. Je n’ai aucune animosité envers quiconque, que l’inverse soit vrai ou non.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2017
La Reine du Bal de Mary Higgins Clark
Je ne veux pas te dicter ta conduite, mais ne rate pas un bon sujet uniquement parce que c’est Ryan qui l’a proposé. Ne jette pas le bébé avec l’eau du bain.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2017
La Reine du Bal de Mary Higgins Clark
Nous avons eu le bonheur d’innocenter une femme injustement condamnée dans notre dernière série. Mais ce ne sera pas le cas chaque fois. Il arrive souvent que ceux qui sont soupçonnés d’un crime soient ceux qui l’ont commis.
Commenter  J’apprécie          00
Khalil Gibran
Danieljean   17 novembre 2017
Khalil Gibran
Le véritable grand homme est

celui qui ne domine personne,

et qui n'est dominé par personne
Commenter  J’apprécie          51
addsc   17 novembre 2017
Servir froid de Joe Abercrombie
Pour Grace, un jour tu liras ce livre et tu seras un peu inquiète.
Commenter  J’apprécie          20
Piatka   17 novembre 2017
L'Immortalité de Milan Kundera
Le piège de la haine, c’est qu’elle nous enlace trop étroitement à l’adversaire.
Commenter  J’apprécie          163
rkhettaoui   17 novembre 2017
La Reine du Bal de Mary Higgins Clark
Elle prit son temps pour s’installer à son bureau et demanda ensuite à Grace de téléphoner à Ryan et de lui dire qu’elle était prête à le voir.

C’était peut-être mesquin, mais s’il désirait lui parler, ce serait à lui de parcourir le couloir.
Commenter  J’apprécie          00
bilodoh   17 novembre 2017
Il y aura des morts de Patrick Senécal
Est-ce que ça serait une bonne idée d’aller dans… dans ce monde?

« De quel monde tu parles? Ce qui t’arrive depuis hier, tu crois que ça se produit dans une autre galaxie? Il n’y a qu’un seul monde, pas deux. Tu es en train de l’apprendre. »



(p.398-99)

Commenter  J’apprécie          20