AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
NineRouve   23 juin 2018
Boussole de Mathias Enard
Ce jury d’orientalistes vexés et de mandarins assoupis qui ne pouvaient être tirés de leur sommeil doctrinal que par la haine qu’ils éprouvaient les uns envers les autres.
Commenter  J’apprécie          00
NineRouve   23 juin 2018
Boussole de Mathias Enard
P11 : Hedayat avait une de ses plaies de soi qui vous font tanguer dans le monde, c’est cette faille qui s’est ouverte jusqu’à devenir crevasse ; il y a là, comme dans l’opium, dans l’alcool, dans tout ce qui vous ouvre en deux, non pas une maladie, mais une décision, une volonté de se fissurer l’être, jusqu’au bout.
Commenter  J’apprécie          00
Liliz   23 juin 2018
Ainsi font font font les petits poissons de Bénédicte Guettier
Maman Crabe

S'approche de côté.

Elle va te pincer

le nez.
Commenter  J’apprécie          00
gwendoline-co   23 juin 2018
Listen to your heart de Kasie West
L'humour me sert de défense. Parfois, ça simplifie les choses. "
Commenter  J’apprécie          00
Liliz   23 juin 2018
Paco et le jazz: 16 musiques à écouter de Magali Le Huche
Plus on est de fous plus on rit !

Allez, tous derrière le trombone !
Commenter  J’apprécie          00
gwendoline-co   23 juin 2018
Listen to your heart de Kasie West
" Je me demandais si, au fond la vie ne consistait pas à affronter ses frayeurs. Parfois, on les surmontait, parfois elles vous surmontaient. Mais les jours ou l'on gagnait, on avait le droit d'être fier. "
Commenter  J’apprécie          00
gwendoline-co   23 juin 2018
Listen to your heart de Kasie West
" Est-ce que tout le monde faisait toujours semblant ? L'assurance n'était-elle qu' un masque ? La véritable amitié ne consistait-elle pas à voir à travers ce masque ? Ou même à le voir tomber ?"
Commenter  J’apprécie          00
Under_The_Moon   23 juin 2018
Les Belles, tome 1 de Dhonielle Clayton
À une époque, les gens voulaient tous se ressembler. [...] Imagine que tous veuillent te ressembler à présent ? Qu'ils ne soient prêts à payer que pour avoir tes traits ? Il y aurait des millions de sosies dans les rues. Autant redevenir gris. La beauté réside dans la variété. La beauté, c'est le changement.
Commenter  J’apprécie          10
Liliz   23 juin 2018
Comment tu dors ? de Olivia Cosneau
Et comment tu dors, toi, petit koala ?

Avec un câlin, je dors très bien...
Commenter  J’apprécie          00
gwendoline-co   23 juin 2018
Listen to your heart de Kasie West
" Pourtant, tu pourrais te plaire autant ailleurs pourvu que tu sois bien dans ta peau."
Commenter  J’apprécie          00
mireille.lefustec   23 juin 2018
Le suspendu de Conakry de Jean-Christophe Rufin
La ville à l'aube était encombrée de piétons car les pauvres, selon une loi universelle à laquelle Conakry ne fait pas exception, sont contraints de se lever plus tôt que les autres.

Des groupes entiers de femmes et d'hommes marchaient, portant sur la tête des sacs ou des bassines en plastique.
Commenter  J’apprécie          20
Clio1989   23 juin 2018
Citations du président Mao Tsé-toung de Mao Tsé-Toung
C'est à travers les difficultés et les vicissitudes que grandit le nouveau.
Commenter  J’apprécie          00
Clio1989   23 juin 2018
Citations du président Mao Tsé-toung de Mao Tsé-Toung
Celui qui ne voit que le côté radieux des choses et ne remarque pas les difficultés ne pourra lutter avec succès.
Commenter  J’apprécie          00
Liliz   23 juin 2018
La Vieille Chechette de Louise Michel
Les uns avaient pitié de la pauvre folle te remplissaient largement le haillon qui lui servait de tablier ou lui donnaient d'autres vêtements ; à ceux-là, elle souhaitait dans sa langue, une infinité de belles choses.

Les autres se moquaient d'elle.
Commenter  J’apprécie          00
Cielvariable   23 juin 2018
Le Manoir aux 100 Vampires de Jean-Luc Bizien
Vous êtes Adriel et vous venez de vous installer avec vos parents et votre petit frère dans un vieux manoir. Depuis votre arrivée, vous sentez une présence, quelqu'un ou quelque chose qui vous observe... Quand un soir, vous apercevez un vampire qui enlève votre petit frère!
Commenter  J’apprécie          10
dedanso   23 juin 2018
100 raisons d'aimer l'imaginaire de André-François Ruaud
Quelle autre littérature que celle de l'imaginaire entretient un rapport aussi étroit avec la magie de l'enfance ? C'est un phénomène exclusif au merveilleux : des parents qui racontent une histoire à leurs enfants...et qui la transforment en un roman qui devient universel ! (...) Les littératures de l'imaginaire entretiennent un lien direct avec la richesse des rêves de l'enfance.
Commenter  J’apprécie          30
Chocolatiine   23 juin 2018
Les Malavoglia de Giovanni Verga
Gli uomini sono fatti come le dita della mano : il dito grosso deve far da dito grosso, e il dito piccolo deve far da dito piccolo.
Commenter  J’apprécie          40
Sachenka   23 juin 2018
Mémoires posthumes de Brás Cubas de Joaquim Maria Machado de Assis
Après avoir bien respiré, je dis à Jacob qu'il venait de mentir quatre fois en moins de deux heures [...]. Jacob réfléchit un instant, puis il reconnut la justesse de mon observation, mais se défendit en disant que la sincérité absolue était incompatible avec un état social développé et que la paix des cités ne pouvait s'obtenir qu'au prix de mensonges réciproques...
Commenter  J’apprécie          70
grm-uzik   23 juin 2018
1974 de Arnaud Codeville
- "Ne laissez jamais s'éteindre la flamme qui vit dans le cœur de votre enfant. Même si le poids du labeur quotidien vous a anéanti, même si votre patience est mise à rude épreuve, ne la blâmez pas, car elle ne demande que votre amour. N'oubliez pas que votre fille est une source de lumière... celle de votre vie."
Commenter  J’apprécie          00
iris29   23 juin 2018
Du côté du bonheur de Anna McPartlin
Maisie détestait les ronds-points. Elle ne savait jamais sur quelle file se mettre pour éviter les collisions, les coups de klaxon intempestifs et/ ou les gestes obscènes, si bien qu'elle tournait encore et encore jusqu'à ce qu'il n'y ait plus une seule voiture en vue, puis sortait à toute allure en coupant les voies et en priant pour qu'il n'y ait pas de policiers dans les parages.
Commenter  J’apprécie          100