AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
fannyvincent   17 janvier 2018
Le Ruban de Ito Ogawa
Sumire, devenue une véritable maman oiseau, les abritait dans le nid de sa chevelure, et moi, en tant qu'assistante, je l'aidais de mon mieux. Faire éclore les oeufs était devenu notre mission suprême.
Commenter  J’apprécie          40
Enroute   17 janvier 2018
La theorie de la relativite d'einstein oeuvres volume XX de Ernst Cassirer
La physique doit toujours avoir préalablement déterminé pour elle-même ses propres normes de mesure avant de procéder aux observations.
Commenter  J’apprécie          00
Enroute   17 janvier 2018
La theorie de la relativite d'einstein oeuvres volume XX de Ernst Cassirer
L'atome se pésente justement non pas comme un minimum absolu de l'être, mais comme un minimum relatif de la mesure.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 janvier 2018
L'art discret de bien mentir de Audren
L’adolescence n’était pas seulement le changement physique dont parlaient les livres de sciences, mais, de temps en temps, un changement d’appartenance raciale. Ces modifications d’apparence pouvaient brusquement nous exposer aux problèmes de racisme et de discrimination que nous n’avions qu’entraperçus jusqu’alors et nous inciter à nous intéresser de plus près à la vie de Martin Luther King ou à celle de Mandela. Mathilde, elle, n’avait jamais souffert de son mélange, ni de sa nouvelle couleur ni de ce que l’on pensait ou racontait au sujet des siens. Elle était plus solide que moi et méprisait les méprisables sans effort.
Commenter  J’apprécie          10
Enroute   17 janvier 2018
La theorie de la relativite d'einstein oeuvres volume XX de Ernst Cassirer
Contrairement à la conception simpliste de l'objectivité, est dit objectif non pas tout ce qui existe comme détermination particulière d'un objet indépendant du sujet, mais la connaissance qui procède selon des lois nécessaires et universellement valables.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 janvier 2018
L'art discret de bien mentir de Audren
Qu’il était doux d’avoir un père puissant ! Je réalisais un rêve d’enfant. Mon vrai père avait toujours souffert du racisme des beaux quartiers dans lesquels nous vivions lorsque j’étais enfant. Un racisme édulcoré et bien-pensant. À la sortie de mon école, quelques mères bourgeoises, étriquées dans leurs duffle-coats pastel et leurs pantalons au-dessus des chevilles, saluaient mon père d’un sourire trop blanc pour être honnête. Ces âmes charitables pensaient qu’elles nous aidaient ainsi à survivre et à nous intégrer.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   17 janvier 2018
L'art discret de bien mentir de Audren
Au royaume des borgnes, les aveugles pouvaient aujourd’hui être rois.
Commenter  J’apprécie          00
manU17   17 janvier 2018
Fondu au noir de Ed Brubaker
Ce sont toujours les petits riens qui rouvrent les portes de l'oubli. Les détails... Un rouge à lèvres évoque un sourire... Le sourire une voix... Puis un visage...

Et d'un coup, Charlie comprend chez qui il vient de se réveiller juste avant de la trouver morte sur le sol du living.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   17 janvier 2018
Le café chat de Melissa Daley
Dans leur quatrième semaine, les chatons devinrent plus sociables ; ils se mirent à grimper hors du carton pour explorer le reste de la pièce. Leur exhibitionnisme rempli de fierté m’amusait beaucoup ; j’adorais leur façon de s’inciter les uns les autres à se livrer des actes d’une dextérité acrobatique grandissante. Ils jouaient énergiquement pendant des heures, avant de s’endormir brusquement au beau milieu d’une activité, blottis les un
Commenter  J’apprécie          10
pgremaud   17 janvier 2018
Cent petites histoires d'amour de S. Corinna Bille
Toulouse-Lautrec

Le nain faisait glisser au soleil, une à une, les gouttes d'eau sur la feuille de capucine ; il criait sans reprendre haleine pour aller aussi vite qu'elles :

- Violet ! indigo ! bleu ! vert ! jaune ! orange ! rouge !

Et moi je contemplais de tous mes yeux le plus petit des grands peintres du monde nommant les couleurs.

Mais il devint lui-même une incroyable boule prismatique, roula sur la feuille et disparut, éclatant dans l'éther.
Commenter  J’apprécie          00
Crazynath   17 janvier 2018
La Servante écarlate de Margaret Atwood
Nous vivions, comme d'habitude, en ignorant . Ignorer n'est pas la mème chose que l'ignorance.
Commenter  J’apprécie          70
pgremaud   17 janvier 2018
Cent petites histoires d'amour de S. Corinna Bille
L'Eternel

Car pour l'amour il n'est pas d'heure ni de saison. Je suis l'Eternel m'a dit l'amour.
Commenter  J’apprécie          00
Blog_Oceane   17 janvier 2018
L'agent 212, tome 18 : Poulet rôti de Raoul Cauvin
Tout de même, il faudrait faire gaffe. Tu as entendu, il est dangereux.
Commenter  J’apprécie          00
Crazynath   17 janvier 2018
La Servante écarlate de Margaret Atwood
La nuit m'appartient, c'est mon temps à moi, je peux en faire ce que je veux, pourvu que je reste tranquille. Pourvu que je ne bouge pas . Pourvu que je reste couchée immobile .
Commenter  J’apprécie          10
LeBorgne   17 janvier 2018
Le Maître des Signes de Pierre Aroneanu
Un jour, un poète inconnu sema dans le champ de son tableau des traits de caractères...

Et les hommes moissonnèrent l'écriture.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   17 janvier 2018
Le café chat de Melissa Daley
Étudiant les femmes à l’apparence si parfaite du restaurant, j’acquis la certitude qu’elles ne feraient pas bon accueil à des avances amicales de la part d’un chat qui me ressemblait.
Commenter  J’apprécie          00
Crazynath   17 janvier 2018
La Servante écarlate de Margaret Atwood
Les jeunes sont souvent les plus dangereux, les plus fanatiques, les plus nerveux de la gâchette. Le passage du temps ne leur a pas encore appris la vie.
Commenter  J’apprécie          00
Crazynath   17 janvier 2018
La Servante écarlate de Margaret Atwood
Leurs visages étaient comme sont les visages de femmes qui ont parlé de vous derrière votre dos, et croient que vous les avez entendues : gênés, mais un peu insolents.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 janvier 2018
Le café chat de Melissa Daley
J’ignorais ce que le sort me réservait, mais je savais ce qui me remonterait le moral.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 janvier 2018
Le café chat de Melissa Daley
C’était différent. La souffrance de ne pas être reconnue, de regarder ma maîtresse dans les yeux et d’y lire non de l’amour, mais de la confusion. J’avais l’impression d’être un étranger dans ma propre maison.
Commenter  J’apprécie          00