AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
Jacopo   15 décembre 2018
L'agonie d'une société, histoire d'aujourd'hui de Augustin Hamon
Il y a cent ans, dans notre beau pays de France, la Société noble tremblait sur sa base. La Bourgeoisie revendiquait bâillement une place au soleil, pacifiquement d'abord, révolutionnairement ensuite,

Cette bourgeoisie jouit donc du pouvoir depuis un siècle et depuis un siècle elle on a abusé. Égoïste elle a été, égoïste elle est restée, trompant le peuple par de belles paroles, faisant, défaisant ou refaisant les lois politiques, mais négligeant volontairement toutes les réformes sociales auxquelles elle aurait pu travailler.
Commenter  J’apprécie          00
BMR   15 décembre 2018
La légende de Santiago de Boris Quercia
[...] Je viens d’un autre monde, d’un monde froid et compact comme du goudron. Même si je le voulais, je n’arriverais pas à faire remuer le cadavre que je suis devenu.
Commenter  J’apprécie          00
BMR   15 décembre 2018
La légende de Santiago de Boris Quercia
[...] Jusqu’à ce qu’on soit tous entassés dans le même trou. Qui mérite son sort ? La roue des coups durs n’arrête pas de tourner et chacun aura un jour le numéro perdant. On ne mérite pas cette fin.
Commenter  J’apprécie          00
BMR   15 décembre 2018
La légende de Santiago de Boris Quercia
[…] La pluie n’arrête pas de tomber et le métro est plein d’animaux mouillés en route vers l’abattoir.
Commenter  J’apprécie          00
fanfanouche24   15 décembre 2018
Il n'y a pas de meilleur ami qu'un livre de Jacques Abeille
Changer de vie, changer la vie ? - Alain Miquel



Il y a tant de livres, neufs, soldés, d'occasion, tant de vies possibles dont il s'agit de guérir. Il reste toujours un livre de papier essentiel à découvrir et à tenir entre les mains. Il y a tant d'inconnu dans une vie et dans un livre à déchiffrer qu'il reste toujours une énigme sur laquelle délicieusement buter. (p. 141)
Commenter  J’apprécie          180
marina53   15 décembre 2018
Nos cheveux blanchiront avec nos yeux de Thomas Vinau
Il y a le soleil dehors, et le gel qui fait un peu plus briller les choses en les tuant doucement. Il y a la poussière dans les rayons. Tout ça s'accommode malgré tout, dans le même tourbillon de vie et de mort, de peine et de lumière, d'os et de jouets d'enfant, qui constitue le délicat chaos de nos vies.
Commenter  J’apprécie          190
laurent35   15 décembre 2018
La délicatesse de David Foenkinos
Partout dans son corps, les pulsions de l'immensité s'éveillaient

Une fois en place , il se mit à sourire

Il était heureux de l'attendre, si heureux d'attendre qu'elle le découvre
Commenter  J’apprécie          10
laurent35   15 décembre 2018
La délicatesse de David Foenkinos
Au début d'une relation, on pourrait presque analyser chaque baiser

Tout se détache parfaitement dans une mémoire qui lentement progresse dans la confusion de la répétition
Commenter  J’apprécie          00
laurent35   15 décembre 2018
La délicatesse de David Foenkinos
On en finit jamais de nos passions
Commenter  J’apprécie          00
laurent35   15 décembre 2018
La délicatesse de David Foenkinos
C'est ainsi on a toujours cinq minutes de retard sur nos conversations amoureuses
Commenter  J’apprécie          00
laurent35   15 décembre 2018
La délicatesse de David Foenkinos
Comment allez vers le rêve quand on vient de le quitter?
Commenter  J’apprécie          00
laurent35   15 décembre 2018
La délicatesse de David Foenkinos
Chacun lit ce que son corps écrit
Commenter  J’apprécie          00
laurent35   15 décembre 2018
La délicatesse de David Foenkinos
Personne n'entend ceux qui disent vouloir être seuls

La volonté de solitude , c'est forcément une pulsion morbide
Commenter  J’apprécie          00
lrntv   15 décembre 2018
Délivrez-nous du BIEN ! Halte aux nouveaux inquisiteurs de Natacha Polony
La désinformation, la fausse information, la manipulation sont des pratiques ancestrales. Mais là, à l’ère du numérique, on a changé d’échelle. La rumeur du café du Commerce devient la rumeur du village mondial. Comment trier le bon grain de l’ivraie ? Comment le simple citoyen peut-il s’y retrouver dans cette masse d’informations contradictoires ? Comment le journaliste lui-même peut-il faire le tri ? En fait, il ne le fait plus. Et chacun choisit désormais les informations en fonction de ses sensibilités et se refuse à entendre l’autre. Le débat contradictoire disparaît peu à peu. On est pour, ou on est contre. On est pour le Bien ou pour le Mal.
Commenter  J’apprécie          00
lrntv   15 décembre 2018
Délivrez-nous du BIEN ! Halte aux nouveaux inquisiteurs de Natacha Polony
On citera avec délectation le tweet de Clémentine Autain du 29 mai 2018 : « Nous refusons que les droits de nos enfants, étudiant.e.s, élèves, soient à ce point bafoué.e.s [sic]. »
Commenter  J’apprécie          00
Sebthos   15 décembre 2018
Helena de Jérémy Fel
Dans la cuisine, il alluma la lumière et poussa un cri étouffé. La porte donnant du jardin était ouverte sur un noir de tombe, plus noir qu'une nuit ordinaire ne pouvait l'être, un grand vide dans lequel les épis de maïs s'agitaient comme les vagues d'un océan prêts à les engloutir, lui et la maison tout entière...

Tommy avança timidement vers la porte, ne la quittant pas des yeux. Il devait la refermer, et pour cela s'en approcher assez près.

Des voix l'appelaient dans les ténèbres. Des voix qu'il connaissait.

Leurs ailes, leurs ailes qui tournoyaient...

Et, face à lui, l'ombre au-delà du seuil changea subitement de forme.



Page 144, Rivages, 2018
Commenter  J’apprécie          292
lrntv   15 décembre 2018
Délivrez-nous du BIEN ! Halte aux nouveaux inquisiteurs de Natacha Polony
Le lien entre les croisés de l’antiracisme, les militants de « MeToo » et les obsédés de l’antialcoolisme répressif n’est pas seulement dans la virulence de leurs attaques contre quiconque enfreint le dogme. Ou même quiconque a le mauvais goût de prendre le sujet un peu trop à la légère. Ce qui réunit ces mouvements est leur caractère, non pas politique, mais religieux. Les militants de ces différents mouvements luttent pour le Bien. Ils ne proposent pas, à travers une argumentation étayée, une organisation différente de la société selon des valeurs qui leur semblent préférables à celles mises en avant, ce qui est la définition même du débat démocratique. Ils éradiquent le Mal. L’autre, celui qui n’adhère pas, ne saurait être racheté. C’est un salaud. Et l’on ne traite pas avec les salauds. On ne trouve pas de compromis avec les salauds.
Commenter  J’apprécie          00
Stockard   15 décembre 2018
Les Amies d'Héloïse de Hélène de Monferrand
Les moniteurs avaient des inconvénients : ce sont des gars du village et on se connaît depuis ma petite enfance, ce qui, je crois, m'inhibe un peu. Et puis ils s'appellent respectivement Théodule et Joseph. Ce sont des noms du pays, mais j'ai du mal à m'y faire. En amour le ridicule tue.
Commenter  J’apprécie          40
Oiram7   14 décembre 2018
Le mur de mémoire de Valérie Malfoy
Nous enterrons notre enfance çà et là. Elle attend, toute notre vie, que nous revenions l'exhumer.
Commenter  J’apprécie          00
Presence   14 décembre 2018
Jessica Blandy, tome 7 : Répondez, mourant... de Jean Dufaux
Ressers-toi plutôt un bon morceau de pizza. Làà… Tu y repiques aux oignons, cuits dans l'huile ou la friture ? Et le gras du jambon, les olives trop cuites, les petits coquillages laiteux ? Et l'alcool qui vous brûle l'estomac et vous flanque la coulante ?
Commenter  J’apprécie          30