AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Dernières citations /RSS
sweetie   13 mai 2021
Un monstre et un chaos de Hubert Haddad
Elle-même spoliée et terrorisée par des forces d'occupation habiles à hiérarchiser ses sanctions, la population polonaise dans son ensemble observait avec un détachement craintif ou tristement jubilatoire le sort fait à leurs concitoyens.
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200   13 mai 2021
L'Esprit des mots ou l'Antidictionnaire de Georges Elgozy
Plus un écrivain fait d'emprunts, moins il devrait lui rester de crédit.
Commenter  J’apprécie          00
London16   13 mai 2021
Le Pavillon des cancéreux de Alexandre Soljenitsyne
La vieille Stéphanie était déjà mère et grand-mère et possédait déjà les traits caractéristiques de toutes les grands-mères: les rides, et un sourire indulgent pour toutes les faiblesses.
Commenter  J’apprécie          00
Livrenef   13 mai 2021
Thomas Kouros Vidal
Une personne jalouse qui ne se rend pas compte de sa jalousie est comme une personne qui sent la transpiration, et qu'elle ne le sent pas, il n'empêche, qu'ils sont indésirables, et on essaie de les éviter
Commenter  J’apprécie          00
sweetie   13 mai 2021
Un monstre et un chaos de Hubert Haddad
Entre deux planches disjointes de la palissade, de l'autre côté du ghetto, on distinguait aussi le titanesque bras tendu d'un hêtre et la palpitante, presque sonnante, monnaie d'or des bouleaux dans cette inviolable magie de la lumière.
Commenter  J’apprécie          00
tchouk-tchouk-nougat   13 mai 2021
Hauteville House, tome 2 : Destination Tulum de Fred Duval
- Les français et les américains ! Il y a toujours quelque chose de malencontreux entre vous!

- Heureusement, il y a aussi l'océan Atlantique!
Commenter  J’apprécie          10
Louise1200   13 mai 2021
L'Esprit des mots ou l'Antidictionnaire de Georges Elgozy
Homme de bas calculs, l'informaticien ne comprendra jamais qu'il faut plus de bon sens pour se passer d'un ordinateur que pour l'utiliser.
Commenter  J’apprécie          00
Livrenef   13 mai 2021
Le jardin non secret de Thomas Kouros Vidal
Pour cette vie, d'un peu de folie pour éviter la folie, et un peu d'intelligence pour éviter les piège de la folie.



Thomas Kouros Vidal
Commenter  J’apprécie          00
sweetie   13 mai 2021
Un monstre et un chaos de Hubert Haddad
Chose aisée aux adultes, la discrétion demande moins de coeur que de raison; et sa curiosité était comme une volée de moineaux qui s'éparpillent et se posent en tous lieux.
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200   13 mai 2021
L'Esprit des mots ou l'Antidictionnaire de Georges Elgozy
Les opinions sont libres, mais les citoyens ne le sont pas. Libre à eux, cependant, de partager cette opinion.
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200   13 mai 2021
L'Esprit des mots ou l'Antidictionnaire de Georges Elgozy
Les voeux seraient moins stéréotypés et plus spécifiques, s'ils étaient formulés à terme échu.

Avec effet rétroactif, comme dans l'administration.
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200   13 mai 2021
L'Esprit des mots ou l'Antidictionnaire de Georges Elgozy
Dans toute statistique, l'inexactitude du nombre entier est compensée par la précision des décimales.
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200   13 mai 2021
L'Esprit des mots ou l'Antidictionnaire de Georges Elgozy
Le seul moyen d'éviter l'agonie d'une interminable vieilesse est de mourir jeune. Beaucoup s'y résignent pour les autres; fort peu pour soi-même.
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200   13 mai 2021
L'Esprit des mots ou l'Antidictionnaire de Georges Elgozy
A faire des ménages, une femme gagne plus péniblement sa vie qu'à les défaire.
Commenter  J’apprécie          00
AlienorAntonia   13 mai 2021
En cas d'amour : Psychopathologie de la vie amoureuse de Anne Dufourmantelle
Il y a d’autres possibilités. Un homme et une femme se disent adieu. Point. Cet adieu les dépasse infiniment, il n’est ni la somme de leurs mots ni celle de leurs émotions, il va au-delà, en deçà d’eux-mêmes, se réclamer de cet espace autre - une prophétie intime ? - qui est nommé ici « rencontre », faute de mieux. Comment qualifier ce qui n’existerait pas sans cet adieu, sans ce café, sans cette lumière de fin d’été avec le désœuvrement autour, la salle moitié vide, la serveuse rêveuse qui sert d’autres clients, le chien assoupi près de l’entrée, la chaleur ? Cet adieu prononcé mais à peine tellement il est sidérant puisqu’il imprègne l’espace, les gestes mêmes et chaque syllabe prononcée, puisqu’il a pris naissance il y a tellement longtemps qu’eux mêmes, ceux qui se disent adieu, ne s’en souviennent même plus, et quand il se détache d’eux enfin, dans l’évidence de ce qui fut échangé, il n’est déjà plus nécessaire. Il les ramène tous deux à leur existence d’êtres séparés et à leur certitude de s’être aimés, leur faisant oublier tout autre chose que cette faille soudain ouverte, évidente, de leur liberté, leur désir contradictoire : s’embrasser, se perdre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200   13 mai 2021
L'Esprit des mots ou l'Antidictionnaire de Georges Elgozy
Rien de plus prodigieux que de découvrir des maladies nouvelles qui correspondent aux nouveaux médicaments.
Commenter  J’apprécie          00
Krissie78   13 mai 2021
Change ton monde de Cédric Herrou
La migration ne pouvant être considérée comme un trouble à l'ordre public, il n'est pas possible d'entraver la liberté d'aider. Une devise implique des devoirs
Commenter  J’apprécie          10
Louise1200   13 mai 2021
L'Esprit des mots ou l'Antidictionnaire de Georges Elgozy
Prendre la vérité en marche est aussi périlleux que de prendre un train en marche. C'est pourquoi la plupart de nos contemporains prennent leurs vérités à l'arrêt : d'où leurs idées arrêtées sur toutes choses qui, elles, ne cessent d'évoluer.
Commenter  J’apprécie          00
mandrake17   13 mai 2021
Ma vie chez les Indiens de Lynda Durrant
La vie d'une femme est dure, Mary, bien plus dure que celle d'un homme.
Commenter  J’apprécie          00
Anseaume   13 mai 2021
La femme qui a tué les poissons de Clarice Lispector
Il y a des grandes personnes qui sont si ennuyeuses! Vous ne trouvez pas? Elles ne comprennent même pas l’âme d’un enfant. Un enfant n’est jamais ennuyeux.
Commenter  J’apprécie          00