AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Citations à l'affiche
mesrives   15 juin 2018
Roses noires Roses jaunes Choix de poèmes de Ernst Josephson
Diane



Diane aperçoit un cerf

de l'autre côté de l'eau.

Tend rapidement son arc

pour faire glisser la flèche.

Repère aussi une biche

en attente sous le vent.

Mais la lune tremblante sur l'eau

est curieuse et veut voir le tableau.



Stockholm 1897
Commenter  J’apprécie          470
Louis-Ferdinand Céline
Jolap   15 juin 2018
Louis-Ferdinand Céline
La postérité est le discours aux asticots.
Commenter  J’apprécie          4715
palamede   20 juin 2018
Laëtitia de Ivan Jablonka
... l’emprise est en soi une violence.
Commenter  J’apprécie          443
 Pythagore
Aeon   15 juin 2018
Pythagore
Repose-toi d'avoir bien fait, et laisse les autres dire de toi ce qu'ils veulent.
Commenter  J’apprécie          412
Ile Eniger
Sirenna   21 juin 2018
Ile Eniger
Je pense au silence de neige, à tous les silences emplis de voix aimantes et justes, les voix des origines.
Commenter  J’apprécie          400
Jolap   19 juin 2018
Désorientale de Negar Djavadi
On a la vie de ses risques. Si on ne prend pas de risques, on subit. Et si on subit, on meurt, ne serait-ce que d'ennui.
Commenter  J’apprécie          402
 Don Miguel Ruiz Jr
Colette   17 juin 2018
Don Miguel Ruiz Jr
Prendre les choses personnellement est l’expression maximale de l’égocentrisme, car vous supposez l’hypothèse que tout est centré sur vous.
Commenter  J’apprécie          432
palamede   17 juin 2018
La tragédie brune de Thomas Cadène
... ce jeune et joli garçon qui danse bien et chante mieux encore, cet éphèbe au visage clair me dit des mots horribles, des phrases qu’on n’oserait pas imaginer dans un cauchemar :

— Oui beaucoup succomberont. Si nous entrons chez vous [en France], quand nous entrerons, on fusillera même les enfants dans le ventre de leur mère.

Ces paroles dignes d’un cafre ou d’un fou furieux me furent dites froidement par un jeune SS de vingt-cinq ans au café Sturm [à Berlin] ...



(Extrait du texte original de La tragédie brune de Xavier de Hauteclocque publié en 1934)
Commenter  J’apprécie          351
Cricri124   16 juin 2018
Des souris et des hommes de John Steinbeck
Ils étaient tous assis, immobiles, hypnotisés par la beauté de la chose, l'esprit tendu vers le futur, quand cette chose adorable viendrait à se réaliser.
Commenter  J’apprécie          360
Sebthos   21 juin 2018
La route de Los Angeles de John Fante
« Tu lis tout le temps, il m’a dit. T’as jamais essayé d’écrire un livre ? »

Ça a fait tilt. Dès cet instant, j’ai voulu devenir écrivain.

« J’en écris un en ce moment même », j’ai dit.

Il a voulu savoir quel genre de livre.

« Ma prose n’est pas à vendre, j’ai répondu. J’écris pour la postérité. »



Page 37, 10/18, 2018.
Commenter  J’apprécie          635
michemuche   17 juin 2018
Montedidio de Erri De Luca
Maria m'embrasse, sa tête s'appuie contre ma gorge, nous parlons en soufflant les mots, elle dit : " tu grandis tous les jours et moi je m'accroche à toi pour grandir aussi vite que toi"...
Commenter  J’apprécie          440
palamede   22 juin 2018
Averroès ou le secrétaire du diable de Gilbert Sinoué
La nature demeure.

Les hommes passent.
Commenter  J’apprécie          320
 Don Miguel Ruiz Jr
Colette   18 juin 2018
Don Miguel Ruiz Jr
La meilleure façon de ne pas faire des suppositions est de poser des questions.
Commenter  J’apprécie          370
Negar Djavadi
Jolap   19 juin 2018
Negar Djavadi
En Iran, l'homosexualité c'est l'enfer. C'est le plus tabou des tabous.

Le malheur pour toute la vie.

(lors d'une interview)
Commenter  J’apprécie          310
Jolap   20 juin 2018
Carnets 1930-1944. de Henry de Montherlant
On reconnait l'homme libre à ce qu'il est attaqué simultanément ou successivement par les partis opposés.
Commenter  J’apprécie          310
Nastasia-B   20 juin 2018
La pauvreté dans l'abondance de John Maynard Keynes
Le contrôle des naissances touche d'un côté à la liberté des femmes, et de l'autre au devoir de l'État de veiller à la taille de la population, tout autant qu'aux effectifs de l'armée ou qu'au montant du budget.



I. SUIS-JE UN LIBÉRAL ? (discours prononcé en août 1925)
Commenter  J’apprécie          634
marina53   19 juin 2018
Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa
[Elle] semblait avoir un chagrin d'amour. J'ai vu ses amies la consoler. Les temps ont beau changer, les mots sont toujours les mêmes dans ces moments-là.
Commenter  J’apprécie          440
Eric76   18 juin 2018
Belle du Seigneur de Albert Cohen
Le soir suivant, parce qu'il s'était laissé aller à dire à voix haute qu'elle était méchante envers lui, elle l'en avait puni en criant qu'il était un monstre et un tyran qui la torturait, puis en arrachant le papier de la tapisserie, puis en descendant s'enfermer à clef dans la cuisine où elle avait campé jusqu'à quatre heures du matin cependant qu'il tremblait à l'idée qu'elle allait peut-être se suicider au gaz.

Et ce n'était pas tout, elle avait d'autres armes que le malheureux connaissait bien, les représailles des lendemains de scènes : entre autres, les migraines, les grèves de réclusion dans sa chambre, les paupières enflées portant témoignage des pleurs dans la solitude, les malaises divers, les tenaces mutismes, le manque agressif d'appétit, la fatigue, les oublis, les regards mornes, tout le terrible attirail d'une faible femme invincible.
Commenter  J’apprécie          450
 Don Miguel Ruiz Jr
Colette   19 juin 2018
Don Miguel Ruiz Jr
Comme on a peur de demander des explications, on prête des intentions à autrui, on fait des suppositions que l’on croit vraies, puis on défend ces suppositions et on donne tort à l’autre.
Commenter  J’apprécie          342
Frédéric Berthet
Bookycooky   16 juin 2018
Frédéric Berthet
....au fond la vie conjugale réserve bien des mystères – dont on se demande si certains sont nécessaires .
Commenter  J’apprécie          550