AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Citations les plus appréciées
George Orwell
Nastasia-B   09 juin 2018
George Orwell
Personne ne s'empare du pouvoir dans l'intention d'y renoncer un jour. Le pouvoir n'est pas un moyen, c'est une fin.



1984, Troisième partie, Chapitre 3.
Commenter  J’apprécie          964
Nastasia-B   10 juin 2018
1984 de George Orwell
La conscience d'être en guerre, et donc en danger, permet de faire passer pour naturelle la concentration des pouvoirs sur une toute petite caste, présentée comme la condition sine qua non de survie.



Deuxième partie, Chapitre 9.
Commenter  J’apprécie          840
Jean d`Ormesson
oVerdomme   28 mai 2018
Jean d`Ormesson
Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des vivants.
Commenter  J’apprécie          755
michemuche   06 juin 2018
Le complot contre l'Amérique de Philip Roth
C'était la première fois que je voyais mon père pleurer. C'est un tournant, dans une enfance, le jour où les larmes de quelqu'un d'autre vous paraissent plus insupportables que les vôtres.
Commenter  J’apprécie          684
Sebthos   21 juin 2018
La route de Los Angeles de John Fante
« Tu lis tout le temps, il m’a dit. T’as jamais essayé d’écrire un livre ? »

Ça a fait tilt. Dès cet instant, j’ai voulu devenir écrivain.

« J’en écris un en ce moment même », j’ai dit.

Il a voulu savoir quel genre de livre.

« Ma prose n’est pas à vendre, j’ai répondu. J’écris pour la postérité. »



Page 37, 10/18, 2018.
Commenter  J’apprécie          685
Nastasia-B   13 juin 2018
La pauvreté dans l'abondance de John Maynard Keynes
Je crois que dans l'avenir, plus que jamais, les questions relatives à la structure économique de la société seront de loin les plus décisives des questions politiques. Je crois que la bonne solution impliquera de recourir à des notions intellectuelles et scientifiques qui passeront l'entendement de la masse des électeurs plus ou moins illettrés. Or, dans une démocratie, tous les partis dépendent nécessairement de la même manière de cette masse d'électeurs qui comprennent mal, et aucun parti n'accèdera au pouvoir s'il n'est pas capable de gagner leur confiance en les persuadant de façon générale qu'il a l'intention soit de promouvoir leurs intérêts soit de satisfaire leurs passions. […] Je ne crois pas que les éléments intellectuels […] exerceront jamais […] un contrôle adéquat ; trop de décisions resteront prises par ceux qui ne savent pas DU TOUT de quoi ils parlent.



I. SUIS-JE UN LIBÉRAL ? (discours prononcé en août 1925)
Commenter  J’apprécie          663
Nastasia-B   20 juin 2018
La pauvreté dans l'abondance de John Maynard Keynes
Le contrôle des naissances touche d'un côté à la liberté des femmes, et de l'autre au devoir de l'État de veiller à la taille de la population, tout autant qu'aux effectifs de l'armée ou qu'au montant du budget.



I. SUIS-JE UN LIBÉRAL ? (discours prononcé en août 1925)
Commenter  J’apprécie          644
Sebthos   01 juin 2018
Pour services rendus de Iain Levison
C’est pour ça que les sénateurs ne veulent jamais renoncer à leurs siège, que les présidents se présentent pour un second mandat. Ce qui compte n’est pas de gouverner, ce sont les privilèges.



Page 42, Éditions Liana Levi, 2018.
Commenter  J’apprécie          632
fnitter   14 juin 2018
Le peuple de la brume de José Eduardo Agualusa
Tu as des armes, ou quelque chose avec quoi on pourrait se défendre ?

Des armes ? Non. Mon père m’a enseigné une chose : la violence est toujours une capitulation de l’intelligence. Il faudra qu’on se défende avec notre tête.

J’espère que la tienne sera assez dure.
Commenter  J’apprécie          624
fnitter   26 mai 2018
Silo Origines de Hugh Howey
Mélangez la vérité et les mensonges, et vous ne pourrez plus les

différencier.
Commenter  J’apprécie          602
Sebthos   13 juin 2018
Pour services rendus de Iain Levison
Le système est comme l’argent, Billy le sait. Il ne fonctionne que parce que les gens y croient, et il est beaucoup plus fragile qu’on ne l’imagine.



Page 199, Éditions Liana Levi, 2018.
Commenter  J’apprécie          600
Sebthos   08 juin 2018
Pour services rendus de Iain Levison
À chaque cycle d’élections la presse trouve le moyen d’être choquée à l’idée que les multimillionnaires de soixante ans ne fassent pas leur marché eux-mêmes.

Il appelle sa femme qui est en train de trier des robes dans son dressing, en essayant de décider ce qu’elle pourrait donner à l’association Goodwill : « Lisa ! Combien coûte le pain? »

Lisa entre dans la pièce en s’essuyant le front après l’effort déployé, voit qu’il regarde la télé et comprend immédiatement l’urgence de la situation. « Je ne sais pas. » Elle va sur le palier et appelle la bonne mexicaine qui est en bas. « Maria ! »

La bonne, qui nettoie le sol carrelé en prévision de la venue des invités, vient au pied de l’escalier. « Oui, madame ?

– Combien coûte le pain ?

– Quel genre de pain ?

– Celui que vous achetez.

– Celui que j’achète pour vous ou celui que j’achète pour moi ? »

Lisa soupire agacée. « Je ne sais pas. Les deux, je suppose.

– Le genre que j’achète pour vous, le pain au levain du jour, coûte quatre dollars quatre-vingt-dix-huit. Le pain de mie que j’achète pour mes enfants coûte un dollar soixante-quinze.

– Merci. » Lisa retourne derrière Billy annoncer : « Le pain coûte environ un dollar soixante-quinze. »



Pages 123-124, Éditions Liana Levi, 2018.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          591
James Baldwin
Jolap   10 juin 2018
James Baldwin
La vie est tragique, tout simplement parce que la terre tourne, parce que le soleil se lève et se couche inexorablement, et parce qu’un jour, pour chacun de nous, le soleil se couchera pour la toute dernière fois. L’origine de toutes les difficultés humaines se trouve peut-être dans notre propension à sacrifier la beauté de nos vies, a nous emprisonner dans des totems, tabous, croix, sacrifices de sang, clochers, mosquées, races, armées, drapeaux, nations afin de dénier que la mort existe, ce qui est précisément notre unique certitude.
Commenter  J’apprécie          598
Sebthos   05 juin 2018
Pour services rendus de Iain Levison
Pendant la première demi-heure ce sont des questions générales à propos du Vietnam, les condition de vie, les activités quotidiennes de soldats qui s’ennuyaient à la base. Billy énumère quelques activités, en omettant les visites au bordels, l’héroïne et la marijuana dont Fremantle se souvient comme plus fréquentes que le volley-ball mentionné par Billy. Fremantle saisit le principe : c’est la guerre pour Disney Channel.



Page 95, Éditions Liana Levi, 2018.
Commenter  J’apprécie          590
Nâzim Hikmet
DanD   03 juin 2018
Nâzim Hikmet
LA PLUS ETRANGE DES CREATURES



Comme le scorpion, mon frère,

Tu es comme le scorpion

Dans une nuit d’épouvante.

Comme le moineau, mon frère,

Tu es comme le moineau,

Dans ses menues inquiétudes.

Comme la moule, mon frère,

Tu es comme la moule

Enfermée et tranquille.

Tu es terrifiant, mon frère,

Comme la bouche d’un volcan éteint.

Et tu n’es pas, hélas,

Tu n’es pas cinq,

Tu es des millions.

Tu es comme le mouton, mon frère,

Quand le bourreau habillé de ta peau

Quand l’équarisseur lève son bâton

Tu te hâtes de rentrer dans le troupeau

Et tu vas à l’abattoir en courant, presque fier.

Tu es la plus étrange des créatures, en somme,

Plus drôle que le poisson

Qui vit dans la mer sans savoir la mer.

Et s’il y a tant de misère sur terre

C’est grâce à toi, mon frère,

Si nous sommes affamés, épuisés,

Si nous sommes écorchés jusqu’au sang,

Pressés comme la grappe pour donner notre vin,

Irai-je jusqu’à dire que c’est de ta faute, non,

Mais tu y es pour beaucoup, mon frère.



(Il faut ecouter Yves Montand psalmodier ce poeme. Youtube=comme le scorpion.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          585
Sebthos   30 mai 2018
Pour services rendus de Iain Levison
Dans le monde du menteur, rien n’a besoin d’avoir un sens. Il n’existe pas de lois naturelles.



Page 25, Éditions Liana Levi, 2018.
Commenter  J’apprécie          580
Nastasia-B   08 juin 2018
1984 de George Orwell
Si le Parti peut manipuler le passé et décider que tel ou tel événement n'a pas eu lieu, cette idée est assurément bien plus terrifiante encore que celle de la torture ou de la mort à venir. […]

Et si tous les autres acceptent le mensonge imposé par le Parti, si tous les récits concordent avec lui, ce même mensonge passe dans l'histoire et devient vérité. « Qui contrôle le passé contrôle l'avenir », clame un slogan du Parti, « et qui contrôle le présent contrôle le passé. »



Première partie, Chapitre 3.
Commenter  J’apprécie          582
Nastasia-B   08 juin 2018
1984 de George Orwell
Dans notre société, ceux qui sont le mieux éclairés sur l'événement sont aussi ceux qui sont le plus éloignés de voir le monde tel qu'il est. En général, mieux on comprend, plus on se leurre, plus on est intelligent, moins on raisonne sainement. On en trouvera une illustration sans équivoque dans le fait que l'hystérie guerrière augmente avec le niveau social. Ceux qui ont l'attitude la plus sensée vis-à-vis de la guerre sont les peuples-sujets des territoires disputés. Ils la tiennent pour une calamité continuelle qui roule sur leur corps dans son flot à la manière d'une lame de fond. L'identité du vainqueur leur indiffère totalement. Ils ont conscience que le changement de seigneur signifie simplement qu'ils vont continuer à assurer les mêmes tâches pour de nouveaux maîtres qui les traiteront comme les anciens.



Deuxième partie, Chapitre 9.
Commenter  J’apprécie          572
Albert Camus
prune42   26 mai 2018
Albert Camus
Etre différent n'est ni une bonne ni une mauvaise chose. Cela signifie simplement que vous êtes suffisamment courageux pour être vous-même.
Commenter  J’apprécie          560
Frédéric Berthet
Bookycooky   16 juin 2018
Frédéric Berthet
....au fond la vie conjugale réserve bien des mystères – dont on se demande si certains sont nécessaires .
Commenter  J’apprécie          560