AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

Entre mes mains le bonheur se faufile
  20 septembre 2018
Entre mes mains le bonheur se faufile de Agnès Martin-Lugand
Au départ j'étais un peu sceptique, Iris, la petite trentaine agit comme une quinqua' blasée de la vie. Puis sortir du jouc de son mari pour se laisser manipuler par une cocotte de la mode... Mais très vite la simplicité et l'efficacité du style m'ont accrochée, à chaque page le texte m'a transportée au plus près de cette folle aventure.

Le dénouement est surprenant et apporte à l'histoire son originalité.

Belle lecture.
Commenter  J’apprécie          20
Petits meurtres entre voisins
  20 septembre 2018
Petits meurtres entre voisins de Saskia Noort
Ce que j'ai bien aimé dans ce livre polar c'est l'originalité du milieu de vie.Un groupe "d'amis" liés par l'argent, malsain et mondain.

Bref c'est agréable à lire
Commenter  J’apprécie          00
Au loin
  20 septembre 2018
Au loin de Hernán Diaz
Le roman commence en Suède, dans une famille de fermiers misérables dont la terre appartient à un riche propriétaire. Quand l'occasion se présente de faire sortir ses fils de leur triste condition, leur père n'hésite pas un instant. C'est ainsi qu'Hakan et Linus prennent la route avec pour but rejoindre les Etats Unis, plus précisément New York. Le destin les séparera à Porthmouth. Hakan embarquera par erreur sur un bateau en partance pour la Californie, laissant derrière lui son frère aîné.



Arrivé à San Francisco, Hakan se donne comme objectif de traverser les Etats Unis pour rejoindre New York où il espère retrouver Linus : "L'aube n'était qu'une intuition, une certitude encore invisible, mais Hakan s'élança vers elle à toute jambes, le regard rivé sur ce lointain qui ne tarderait pas à rougeoyer et lui montrer la direction menant à son frère".



Le jeune homme commence, un peu par hasard, par suivre une famille de pionniers venus chercher fortune à l'Ouest, appâtés comme tant d'autres par la perspective de trouver de l'or. Il cheminera à leurs côtés quelques temps puis se trouvera embarqué dans une autre galère... Je ne vais pas vous dérouler l'intégralité des aventures d'Hakan mais sachez qu'il rencontrera successivement toutes sortes de personnages truculents et hors du commun. Ces rencontres, tantôt bénéfiques, tantôt néfastes, influenceront le déroulement de son existence.



Sur la route des pionniers (sur laquelle il avance à contre sens), dans le désert ou au milieu des canyons, le voyage d'Hakan est parsemé d’embûches. J'ai partagé ses joies et ses peines, ses réussites et ses échecs. Je l'ai vu évoluer au fil du temps. Sa vie intérieure a gagné en profondeur, sa conscience s'est affinée. C'est un personnage profondément attachant, que j'ai quitté à regret au terme d'un très beau voyage. Je ne l'oublierai pas de sitôt...



Un coup de cœur pour ce premier roman riche et captivant.
Lien : http://www.sylire.com/2018/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Les Détectives du Yorkshire, tome 1 : Rendez-..
  20 septembre 2018
Les Détectives du Yorkshire, tome 1 : Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman
Rendez-vous avec le crime a été une lecture extrêmement plaisante pour moi. Julia Chapman nous offre une comédie policière vraiment vivifiante. J’ai beaucoup aimé.



Delilah Metcalfe qui travaillait dans la conception de sites web avec son mari, a fait prendre un tour complètement différent à sa carrière dès lors que ce dernier l’a quittée, puisqu’elle a créé une sorte d’agence matrimoniale. Elle enchaîne les organisations de speed-dating pour essayer de faire connaître son agence et surtout pour renflouer ses caisses qui se vident désespérément. Quand Samson O’Brien, le meilleur ami de son frère Ryan, mort à la guerre, revient après une dizaine d’années sans avoir donné de nouvelles, Delilah l’accueille avec rudesse, tout comme le reste du village. Samson a fui Londres où il semble empêtré dans d’obscures affaires et a décidé de s’installer comme détective privé à Bruncliffe, son village natal. Cela tombe plutôt bien car le village est le théâtre d’une série de meurtres mystérieux que la police avait trop vite fait de classer en suicides ou accidents. Un seul lien apparaît entre les victimes : toutes sont inscrites à l’agence de rencontres de Delilah. Celle-ci, voyant sa clientèle se faire décimer, se joint à Samson pour mener l’enquête.



Ce roman est une merveille de détente et de bonne humeur, et pourtant il y est question de meurtres en série! Comment est-ce possible me direz-vous ? Et bien, Julia Chapman sait tout simplement allier polar et comédie avec talent. J’aime beaucoup le décor et l’ambiance petit village anglais dans lesquels se déroule l’intrigue. Une intrigue dont la construction est somme toute assez simple mais que l’auteure rend savoureuse par le caractère et la répartie de ses personnages. L’intérêt du roman repose essentiellement sur les personnalités fortes de Samson et Delilah qui sont des personnages très attachants qu’on a vraiment envie de suivre dans cette série qu’inaugure Rendez-vous avec le crime. Delilah est une jeune femme indépendante qui reprend sa vie en main après son divorce, elle a beaucoup de ressource et avec son chien Calimero, elle forme un duo attendrissant. Samson qui avait quitté le village sans se retourner il y a quelques années, laissant son père sombrer dans l’alcoolisme et ignorant la détresse de la famille de son meilleur ami Ryan mort en Afghanistan, fait figure de brebis galeuse. Complètement rejeté par l’ensemble du village à son arrivée, il parvient peu à peu à amadouer certaines personnes. Pourtant, ce dernier reste malgré tout sur le qui-vive, une terrible affaire menace de le rattraper depuis Londres. Ce premier tome vient mettre en place un fil rouge qui courra, on imagine, sur les prochains tomes. On veut savoir comment les personnages vont évoluer et on a surtout envie de percer les mystères qui les entourent, véritables enjeu et intrigue de la série. L’écriture est rythmée malgré une impression d’enchaînement un peu abrupt pour certains passages, impression vite éclipsée par le ton enlevé qui porte l’ensemble du roman.



Rendez-vous avec le crime est un premier tome efficace et fort divertissant. C’est un roman policier qui ne verse pas dans la noirceur, il tiendrait presque du roman feel-good tant le moment que l’on passe en sa compagnie est agréable. Je vais poursuivre la lecture de cette série avec grand plaisir.
Lien : https://thebookcarnival.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Une si brève arrière-saison
  20 septembre 2018
Une si brève arrière-saison de Charles Nemes
Jacques est un sexagénaire qui peine à trouver un sens à a vie. Il n'assume pas son âge et ne sait que faire de son statut de retraité. Seule, la relation privilégiée qu'il entretient avec sa jeune nièce Adèle lui donne envie de se lever le matin : "Adèle avait la trentaine hédoniste, la paresse inventive et le même goût que tonton pour la musique de son adolescence à lui".



Mais attention, il ne faudrait pas croire que Jacques se laisse aller ! Il tente vraiment de sortir de son train-train. Par exemple, il a l'idée farfelue (et très amusante pour le lecteur) de séduire Christine Angot, qu'il a croisée plusieurs fois dans son quartier. Il ne la trouve pas spécialement attirante mais bon, c'est une sorte de défi. Et comme il se lance lui-même dans l'écriture (enfin il essaye !), Angot est, en quelque sorte, une future collègue.



La première partie du roman est vraiment très amusante. Jacques a un grand sens de l'autodérision et n'est pas du genre à s’apitoyer sur son sort. J'ai beaucoup souri et même éclaté de rire à plusieurs reprises. Le ton devient moins joyeux quand la nièce préférée de Jacques assiste au concert des Eagles Of Death Metal le 13 novembre 2015. L'humour se teinte de noir, mais il subsiste, bien dosé.



Dans la seconde partie du roman, "Une si brève arrière saison" apporte un éclairage intéressant sur le statut de victime. Il est question notamment des personnes qui n'ont pas été blessées dans leur chair durant les attentats mais dont les blessures, d'ordre psychologique, empêchent de vivre normalement : "Dans les conversations avec ses amis... se dessinait une hiérarchie inattendue des rescapés du Bataclan". Ceux qui étaient parvenus à s'enfuir le plus tôt...devenaient des victimes de deuxième ordre, comme si la durée de l'exposition au péril de mort relevait d'une quelconque vertu".



J'ai passé un très bon moment en compagnie de ce roman à la fois drôle, tragique et intelligent (ce n'est pas si simple de faire cohabiter tout cela dans un roman). Je ne suis pas certaine qu'il soit très médiatisé. Ce serait pourtant dommage que ce titre passe inaperçu car c'est un roman qui vaut plus que le détour.



A découvrir !
Lien : http://www.sylire.com/2018/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Destins croisés, tome 2 : Estelle & Frédéric
  20 septembre 2018
Destins croisés, tome 2 : Estelle & Frédéric de A.J. Orchidea
Je vais tout d’abord dire merci à l’auteure qui a écrit cette pépite avec laquelle j’ai passé un excellent moment de lecture et qui a été un énorme coup de cœur. Dans ce deuxième tome, nous découvrons l’histoire d’Estelle, la secrétaire juridique d’Antoine (personnage principal du premier tome) et Frédéric, détective privé et meilleur ami de celui-ci. Une histoire d’amour que nous attendions avec impatience et que j’ai eu beaucoup de plaisir à vivre au fil des pages. Comme dans le premier tome, des scènes érotiques pimentent ce roman, toutefois l’arrivée d’un personnage particulier m’a envoûtée et intriguée à la fois. Ce nouveau personnage nous fait connaître une nouvelle facette de l’auteure. Elle a su encore, à travers ses mots et ses descriptions, nous faire vivre l’histoire d’amour de ces deux personnages comme si nous n’étions plus lecteurs, mais protagonistes. La lecture est fluide et la vision de chaque personnage, à chaque chapitre, nous permet de connaître leurs sentiments les plus profonds et de les adorer encore plus. Je me suis attachée à Estelle avec son caractère fort et faible à la fois et, au fil des pages, j’ai eu le sentiment qu’elle faisait partie de ma vie, à sa manière. Mon ressenti envers Frédéric est très différent, cependant j’ai su l’apprécier tout de même avec son amour inconditionnel envers Estelle. Je garde le secret sur le nouveau personnage et je vous invite à le découvrir en vous plongeant dans ce magnifique roman. À lire !

#Mimi
Lien : http://unpeudelecture.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
La Symphonie du hasard, tome 2
  20 septembre 2018
La Symphonie du hasard, tome 2 de Douglas Kennedy
Quand Babelio m'a proposé la lecture du premier tome de cette trilogie, l'an passé à la même époque, j'ai accepté, assurée (et je ne m'étais pas trompée) de passer un bon moment. Sans que ce soit une lecture inoubliable, j'avais apprécié de faire un bout de chemin en compagnie des personnages du roman et notamment de la jeune Alice Burns. Quand Audiolib m'a proposé de continuer l'aventure en audio, j'ai accepté, plutôt contente de retrouver la jeune américaine que j'avais laissée en partance pour Dublin. Le choix de poursuivre ses études en Irlande plutôt qu'aux USA tenait au souhait de la jeune fille de laisser à distance une famille encombrante, avec laquelle elle était plus ou moins en conflit.



Le deuxième tome de la trilogie est consacré à cette année en Irlande. Nous sommes dans les années 70. Je n'ai pas eu de mal à me transposer dans cette époque sans téléphone ni ordinateur portable et pour cause, je l'ai vécue mais un peu plus tard. J'ai bien aimé me couler dans le personnage d'Alice et revenir trois décennies en arrière pour revivre une existence d'étudiante. Celle d'Alice en Irlande est consacrée, dans un premier temps, à la rénovation d'un petit appartement puis à des rencontres, des soirées dans les pubs irlandais... Tout cela est très romanesque, même la partie plus politique, en lien avec la cohabitation difficile entre les deux Irlande.



C'est une lecture sympathique et distrayante, de celles que l'on entreprend l'été sur un transat, avec l'envie de se détendre avant tout. J'ai trouvé cet opus plus rythmée que le précédent. J'espère qu'il en sera de même pour le troisième tome, que j'ai l'intention de découvrir également.



Aucune fausse note pour la version audio, la lectrice a une voix qui colle bien avec celle d'une étudiante.



Une écoute sympathique
Lien : http://www.sylire.com/2018/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Felicity Atcock - Intégrale, tome 1
  20 septembre 2018
Felicity Atcock - Intégrale, tome 1 de Sophie Jomain
J'ai adoré cette série de livre. Tourné sur le ton de l'humour le personnage principale fait preuve d'un franc parlé, d'auto dérision et d'une répartie du tonnerre. Mais aussi d'une malchance qui la poursuit. Le monde surnaturelle est représenté sous un jour nouveau beaucoup moins candide et simpliste que dans certains autres livres du genre. Des histoires d'amours et d'amitiés pleines de rebondissement avec des personnages tous attachants et différents.
Commenter  J’apprécie          00
La Mort en été
  20 septembre 2018
La Mort en été de Yukio Mishima
La nouvelle éponyme est belle bien qu'elle tire beaucoup sur le pathos. J ai eu plus de mal à entrer dans l'univers des autres textes. Je trouve les histoires trop peu concises, l'écriture pas assez percutante.

Oui je sais, je ne vais pas me faire des amis...
Commenter  J’apprécie          00
Séquoias
  20 septembre 2018
Séquoias de Michel Moutot
Ce livre, très dense, raconte l'histoire de trois frères natifs de l’île de Nantucket (Massachusets), qui choisiront de quitter leur activité de chasseurs de baleines pour tenter la grande aventure de l'époque, celle de la ruée vers l'or...



La première partie raconte leur vie d'avant, quand ils étaient de fils de baleiniers. Un métier rude et exaltant qu'a tenté de leur transmettre leur père, propriétaire du Freedom. C'est avec la baleinière qu'il quitteront Nantucket pour la Californie, au terme d'un périple extrêmement dangereux qui laissera des traces dans l'unité de la fratrie.



"Séquoias" est tout d'abord un roman d'aventures foisonnant. Il faut du temps devant soi pour l'apprécier à sa juste valeur. L'écriture est très visuelle et laisse une grande place à l'action au détriment peut-être de l'émotion mais cela ne m'a pas dérangée dans le cadre d'un roman de ce type.



Certains passages à bord du Freedom (et notamment l'épisode de la traversée du Cap Horn) m'ont fait penser au roman de Stephen Zweig "Magellan", que j'avais dévoré. J'adore être au fond de mon lit, en sécurité, tout en affrontant virtuellement les mers déchaînées. J'ai beaucoup aimé également la description des spectaculaires chasses à la baleine, que l'auteur parvient à rendre (presque) aussi vivantes que si on y était.



La dimension historique du roman est intéressante. L'auteur s'attache à décrire avec panache la naissance de la ville de San Francisco. Il nous montre que l'or qu'on y pouvait dénicher n'était pas forcément celui auquel on pense.



Une belle aventure et un roman idéal pour les vacances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
La voie de ma rue
  20 septembre 2018
La voie de ma rue de Sylvain Kean-Zoh
Troooop emouvant et ecrit avec beaucoup d,emotion
Commenter  J’apprécie          00
La tête sous l'eau
  20 septembre 2018
La tête sous l'eau de Olivier Adam
Léa, la soeur d'Antoine, a disparu et depuis sa famille est totalement désunie. Lui n'a pas d'amis au lycée, son père fume et boit, il est en totale dépression, sa mère a quitté le navire pour aller vivre avec son agent immobilier, Alain, qu'Antoine déteste.

Et puis un jour, la police appelle, Léa a été retrouvée. Elle avait été kidnappée, séquestrée, maltraitée mais ne veut pas en parler, pas encore.

Pour Antoine, c'est un choc, il va tenter de comprendre ce qui lui est arrivé.



Un roman qui se lit comme un page turner. Comme Antoine, on veut comprendre ce qui est arrivé à Léa. Petit à petit des indices sont distillés et nous aident à entrevoir les secrets inavoués de Léa. Mais ce qui transpire dans le texte, se sont les relations au sein de la famille et leur évolution. Il y a eu un avant et il y a un après la disparition de Léa.

L'auteur a bien ficelé son scénario, on le lit comme on regarderait un bon thriller.

Si ce texte est destiné à la jeunesse, on ne le voit qu'à la longueur du roman car l'écriture d'Olivier Adam est la même quand dans ses romans de littérature générale. D'ailleurs, on retrouve un de ses personnages (celui des Lisières) Paul Steiner, le romancier dépressif ! On retrouve aussi la Bretagne et ses embruns, très souvent personnifiée chez l'auteur.

On passe un excellent moment.

On retrouve d'ailleurs



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pablo l'intégrale
  20 septembre 2018
Pablo l'intégrale de Clément Oubrerie
Magnifique roman graphique qui raconte du point de vue de son modèle et de son amante, Fernande Olivier, les premières années de Pablo Picasso à Paris. Lieu de rencontre et de création artistique, le Bateau Lavoir à Montmartre voit passer au début du 20ème siècle, Max Jacob, Guillaume Apollinaire, Gertrude et Leo Stein. Georges Braque. Fernande participe à cette vie "hors convention et hors normes", où peintres, sculpteurs, marchands d'art, collectionneurs, se côtoient, se soutiennent, se jalousent. Julie Birmant et Clément Oubrerie saisissent dans cette intégrale qui réunit 4 tomes, une époque, une effervescence artistique, un quartier, des personnages, dont Picasso. C'est très documenté et parfaitement réussi.
Commenter  J’apprécie          00
Le Capitaine Fracasse
  20 septembre 2018
Le Capitaine Fracasse de Théophile Gautier
Je jubile d'être retournée en enfance avec ce roman de capes et d'épées. "Le capitaine Fracasse" a beau dater de 1863, Théophile Gautier reste un jeune homme à mes yeux.

Petite je voulais m'appeler Isabelle, le doux prénom de la belle comédienne qui va par les routes et dont est follement amoureux le baron de Sigognac alias le capitaine Fracasse. Celle qui joue sur scène la jeune ingénue sera sauvée par son chevalier servant mais aussi par la petite Chiquita la petite voleuse qui lui sera redevable parce qu'un jour, Isabelle lui a donné son colier plutôt que de la punir.

Et puis derrière les attaques de brigands, il y a le redoutable duc de Vallombreuse.

Bien évidement il y a des histoires de sang noble qu'on ne peut éviter. Mais ce qui triomphe dans cette aventure, en plus de l'amour, c'est le théâtre avec ses rodomontades et un beau clin d'oeil à Pierre Corneille et "L'illusion comique" ce qui n'est pas un hasard puisque cette pièce est elle même un hommage au théâtre.



Lu en septembre 2018



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Le paradoxe d'Anderson
  20 septembre 2018
Le paradoxe d'Anderson de Pascal Manoukian
Pour ma part l'histoire n'a pas grand intérêt, je vois la même, hélas, régulièrement aux infos. Ce n'est pas un livre vers lequel je serai allé et qui ne me laissera pas un grand souvenir.

Ce style de roman qui se veut sociétal, reflétant la réalité des fermetures d'usines dans les campagnes et leur conséquences sur la population locale, n'est pas du tout ma tasse de thé. Le tout agrémenté de messages politiques, avec tout le stéréotype des gentils ouvriers et des méchants delocalisateurs, des gentils grévistes et des méchants banquiers.

Et au milieu de tout ça, un couple qui cache le chômage de la mère et la grève du père, pour préserver l'univers familial et leur fille qui passe le bac et qui vit ses premiers émois. Bien sur, cette omission se révèle être une mauvaise idée qui leur reviendra en pleine figure.

Ce genre de sujet n'est pas fait pour moi, je passe mon tour. Petit point positif, je n'ai pas vu arriver la fin.
Commenter  J’apprécie          30
Un cadeau (très) inattendu
  20 septembre 2018
Un cadeau (très) inattendu de Susan Mallery
Je ne connaissais pas cette série et c'est tout à fait par hasard que j'ai lu ce livre.

Une fiction agréable à lire, plutôt surprenante et incroyable par le thème principal abordé soit le don par héritage d'embryons. D'autre part, un homme, Raoul, se propose d'être l'auxiliaire de grossesse de Pia qui a hérité de ces derniers.

D'autres thèmes sont abordés comme l'amitié, la solidarité et l'histoire d'un orphelin.

Un livre pour passer un bon moment sans plus.
Lien : http://scoobydu41.over-blog...
Commenter  J’apprécie          10
Agatha Raisin enquête, tome 4 : Randonnée morte..
  20 septembre 2018
Agatha Raisin enquête, tome 4 : Randonnée mortelle de Beaton-M.C
Agatha Raisin nous revient en pleine forme et s'adonne à la randonnée afin de découvrir qui a tué Jessica qui militait pour le droit de passage pour son club de randonneurs.

Toujours aussi truculente cette Agatha qui ne court pas qu'après les meurtriers. Elle n'a d'yeux que pour le superbe James...

J' ai passé un agréable moment...
Commenter  J’apprécie          10
Onde de choc
  20 septembre 2018
Onde de choc de Cussler Clive
Grand et long roman d'aventures maritimes se déroulant à notre époque. Un milliardaire psychopathe controle une galaxie de mines de diamants et de pierres précieuses. Des zones arctiques aux tropiques notre héros genre James Bond Dirk Pitt traverse de nombreuses aventures, tempêtes, et réussi toujours à sortir vainqueur.
Commenter  J’apprécie          10
La Promesse de l'aube
  20 septembre 2018
La Promesse de l'aube de Romain Gary
J'ai un seul mot qui me vient en tête après la lecture de cet ouvrage : Wow! Magnifique roman avec des passages superbement écrits jusqu'à en donner des frissons !

Ces lignes sont un éloge à l'amour, c'est beau et doux et puissant et tendre...
Commenter  J’apprécie          00
Ásta
  20 septembre 2018
Ásta de Jon Kalman Stefansson
Àsta, enlevez le a final et vous obtenez amour en islandais, mais vous tenez surtout un des refrains du roman. C'est en effet d'amour dont il est souvent question dans ces tranches de vies familiales et amoureuses, entremêlées et souvent tumultueuses, donnant au final l'image d'une saga quelque peu dynamitée. Car si le début nous amène sur la conception d'Àsta par ses parents Helga et Sigvaldi, le parcours narratif ne sera pas linéaire loin de là, nous informe vite l'auteur : «Si tant est que ça l'ait été un jour, il n'est désormais plus possible de raconter l'histoire d'une personne de manière linéaire, ou comme on dit du berceau à la tombe. Dès que notre premier souvenir s'ancre dans notre conscience, nous cessons de percevoir le monde et de penser linéairement, nous vivons tout autant dans les évènements passés que dans le présent.»

Une narration rythmée par les souvenirs du père d'Àsta tombé d'un immeuble dont il repeignait la façade. Désormais étendu sur le trottoir il s'adresse (ou croit s'adresser) à cette norvégienne réconfortante, lui transmettant les épisodes de sa vie qui défilent dans sa mémoire au gré du vent. Une narration rythmée aussi par les lettres d'Àsta à un amour perdu, ou encore par les nouvelles que nous donne l'auteur du récit depuis sa retraite au fin fond des fjords de l'Ouest, avec pour seul voisin un entrepreneur de tourisme local pour le moins envahissant. Autant dire que l'on navigue entre les époques et les personnes, sans se perdre pour autant, on construit le puzzle au diapason d'une prose toujours aussi poétique et lyrique, profonde, sous tension permanente de questionnement sur le sens de la vie.

Et c'est magique, comme toujours avec Jon Kalman Stefansson. La lecture est envoûtante sous les décors contrastés d'Islande. Les lumières d'été et les nuits d'hiver y sont comme des pendants de la vie et la mort, les personnages si humains prennent corps sous les étoiles qu'allume l'auteur.

Encore une bien belle réussite à mes yeux, pour un auteur (souvent associé au travail de son traducteur Eric Boury) dont je suis résolument fan.



« Je le mesure depuis maintenant six mois et un jour. Les résultats sont disponibles : il s'avère que mon manque de toi dépasse les limites du monde des vivants. En réalité, il les dépasse tellement qu'il engendre une certaine agitation jusque chez les défunts. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

1891 critiques

LeFigaro

1935 critiques

LeMonde

1978 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1656 critiques

Bibliobs

1385 critiques

LePoint

724 critiques

LesEchos

895 critiques

Lexpress

3685 critiques

Telerama

2509 critiques

LaPresse

1761 critiques

LaLibreBe...

1153 critiques