AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

The Mortal Instruments, tome 5 : La cité des ..
  19 janvier 2019
The Mortal Instruments, tome 5 : La cité des âmes perdues de Cassandra Clare
J’ai mis un peu plus de deux avant d’attaquer ce tome. Non pas que je n’avais pas envie de retrouver les héros et l’univers, bien au contraire, mais j’avoue que ce genre de pavé arrive souvent à me freiner. Et quand je regarde le dernier tome… Outch… Mais je ne vais pas attendre avec celui-là, je vais même directement enchaîner car j’ai plus qu’envie de savoir ce que Cassandra Clare nous réserve et après ma lecture du tome cinq, je veux passer plus de temps avec Clary et ses amis.



Après la mort de Valentin, je voyais mal Cassandra Clare introduire son fils, Sébastien (le faux) a.k.a Jonathan (le vrai – oui, on y perdrait son latin) et le laisser de côté sans l’utiliser plus en profondeur. Il est encore plus psychotique que son père et il n’a aucune limite. Un méchant « parfait » en un sens qui permet d’emmener les plans de Valentin à un tout autre niveau. Donc, aucune surprise à le voir de retour dans ce tome cinq.



L’approche de l’auteur, ici, est plutôt intelligente. J’entends par là qu’elle n’utilise pas seulement Sébastien avec ce côté caricatural, elle y ajoute un côté émotionnel plus complexe et met en plus Jace dans l’intrigue. J’ai beaucoup apprécié le traitement du libre arbitre, des choix que l’on fait pour les personnes que l’on aime, de l’aveuglement de l’amour même, des actes difficiles que l’on est parfois obligé de faire. Nous faisons tous des erreurs, et parfois, elles conduisent à des situations qui nous dépassent. Ce que j’aime, en plus de tout l’univers et des personnages, c’est cette vision « grise » du monde. Tout n’est pas blanc ou noir. Les gentils peuvent aussi faire des choses regrettables. La romance a quelque fois ce côté étouffant entre Jace et Clary, mais il y a pas mal de situations qui font échos, et cela quelque soit la personne.



Mais pour moi, le gros plus de cette saga sont les personnages. Je me suis faite la réflexion en lisant La cité des âmes perdues. Cette saga arrive à me faire sentir « chez moi » si cela peut vous parler. Les relations fortes que les adolescents ont su créer, la façon dont l’auteur arrive à les retranscrire. On a l’impression que tant qu’ils seront ensemble, rien ne pourra les arrêter. Et la tendresse qu’il y a semble réelle. Impossible de ne pas s’attacher. Même Alec avec qui j’ai toujours eu un peu de mal, car je le trouve quelque fois plus immature que ces amis, me donne envie de le voir poursuivre sa route. Et c’est assez magique de pouvoir ressentir cela. Il y a de plus, un équilibre entre eux. Si Clary se montre trop impulsive, Simon est là pour contrebalancer. Si Alec est trop rigide ou immature, Isabelle sort une tirade pour remettre les idées en place. Si Jace joue trop les héros… eh bien, il y aura quelqu’un qui finira par lui faire comprendre qu’il devrait penser à ceux qu’il aime.



Cet avant dernier tome réussit à poser les bases de la dernière bataille qui se profile. Beaucoup de choses changent, des camps se forment, les plans de Sébastien atteignent un tel niveau que nous en tremblons d’avance. Je vais m’avancer un peu mais je sens que le tome six sera assez épique. La cité des âmes perdues est déjà d’un certain niveau, mais je m’attends à bien plus avec La cité du feu sacré. Espérons que je ne me trompe pas.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Vivre la magie des contes
  19 janvier 2019
Vivre la magie des contes de Brasey-E+Debailleul-
Les contes de fées sont généralement considérés comme des histoires inventées pour endormir les enfants. Pourtant, au-delà de ce premier niveau de lecture, ces récits recèlent un savoir initiatique très puissant. Destinés à éveiller l'homme, à le conduire à une meilleure conscience de lui-même, ils nous parlent de nous, de la voie que nous devons suivre pour parvenir au plein accomplissement de nos potentialités... Mais les grenouilles qui parlent, les châteaux enchantés, les vieilles dames faiseuses de miracles sont autant d'images que nous ne savons pas décoder. Pour nous aider à vivre la magie des contes, Jean-Pascal Debailleul, conteur et thérapeute, et Edouard Brasey, auteur de nombreux ouvrages dont une Enquête sur l'existence des fées, nous proposent ici dix "clés de lecture". A partir de l'analyse d'une quarantaine de contes du répertoire traditionnel (dans la version des frères Grimm), ils nous invitent à une exploration originale de nous-même et de notre propre histoire, et nous montrent comment, en décryptant leur vocabulaire symbolique, ces récits peuvent nous aider à opérer des changements profonds dans notre vécu quotidien. Mieux comprendre nos failles, nos fuites et nos blocages, découvrir le "merveilleux" qui se trouve là, dans la vie de tous les jours, trouver l'énergie neuve capable de nous faire oser une vraie transformation : la fonction secrète des contes nous est ici révélée, à travers une méthode éprouvée depuis plus de dix ans auprès de milliers de patients. --Livraddict
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Balles perdues
  19 janvier 2019
Balles perdues de Alberto Barrera Tyszka
Ce court récit m'a d'abord fait penser, par son écriture sobre, à Chronique d'un Enlèvement de Garcia Marquez.

Lors d'une manifestation sanglante à Caracas, un homme effrayé est filmé par les caméras de télévision avant de tomber dans la foule. Sa famille, inquiète de sa disparition, voit les images le soir-même et met tout en branle pour retrouver ce fils, ce frère et ce mari qui fuyait la politique et les manifestations.

Une nouvelle vie s'organise: les médias s'emparent de la famille. Le frère se range du côté du gouvernement tandis que sa belle-soeur est récupérée par une radio de l'opposition, et petit-à-petit l'homme disparu n'est plus qu'un prétexte à leur nouvelle notoriété.

Dans ce récit, on retrouve le journaliste et scénariste qu'est Alberto Barrera Tyszka par ses phrases brèves et directes.

J'ai juste été très déçue par une fin en queue de poisson qui malheureusement gâche un texte déjà court.
Commenter  J’apprécie          30
Les loups du Pontet
  19 janvier 2019
Les loups du Pontet de Alain Bosc
Intrigue élaborée et cohérente, enclose dans la situation politique complexe de l'Aquitaine et de sa capitale Bordeaux, dix années après la fin de la Guerre de Cent Ans: les nostalgiques de la souveraineté anglaise qui avait multiplié les chartes d'exonération de taxes afin de favoriser les échanges commerciaux, se heurtant aux fidèles du défunt roi Charles VII auxquels son fils et successeur Louis XI ne pardonne pas leur soutien indéfectible à son père, avec lequel il avait entretenu un conflit plus ou moins latent.

Un mystérieux pèlerin, âgé et souffreteux, soudain métamorphosé en fringuant chevalier rend visite à La Fréchou. Qu'est-il venu chercher? Qu'est cette pierre qui semble fortement l'intéresser? Tandis que frère Etienne, mandataire de l'abbé de Sainte-Croix, s'enquiert du neveu de Sir Ashley qui semblait avoir résolu le problème de la fabrication du verre le plus pur, le jeune homme étant le seul qui pourrait se souvenir du secret de son oncle.

Par une nuit d'hiver, trois paysannes disparaissent dans la forêt attenante au Pontet, village appartenant à Thomas Rus, sur la route de Compostelle. Le jeune homme, mandaté par son oncle, jurat de Bordeaux et prévôt de la comté d'Ornon, mène l'enquête. Mais l'affaire est grave: les villageois du Pontet, jalousés par leurs voisins, sont accusés de sorcellerie. Thomas, aidé de son fidèle ami Paul, parviendra-t-il à conjurer les forces diaboliques, menées par le redoutable Montignac, qui ont juré sa perte?
Lien : https://legereimaginarepereg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
L'attrape-coeurs
  19 janvier 2019
L'attrape-coeurs de Jerome David Salinger
C'est un livre culte. Il a marqué la jeunesse américaine sur plusieurs générations. Ceux qui l'ont lu dans les années 1960 gardent au coeur le souvenir d'un moment de grâce, cette grâce adolescente portée par le roman et qui rencontrait la leur, leurs rêves, leurs désirs, leur révolte. --Le Monde.fr

...

Trois jours avant Noël, un jeune homme issu de la grande bourgeoisie new-yorkaise se fait renvoyer de son collège. Effrayé par la réaction de ses parents, il se refuse à rentrer chez lui. Pendant trois jours, il erre dans les rues de la ville, faisant face à une réalité tantôt pleine d’espoir, tantôt tétanisante. --Laura Boudoux, Elle
Commenter  J’apprécie          10
Dîner secret
  19 janvier 2019
Dîner secret de Raphael Montes
Dîner secret raconte l'histoire de quatre amis d'enfance, de leurs déboires, de leurs combines pour s'en sortir. Installés dans la capitale brésilienne depuis quatre ans où ils louent un appartement certes au loyer élevé mais bien situé et confortable, ils se saignent aux quatre veines pour se maintenir à flot. Mais force est de constater qu' il ne leur reste pas grand chose à part leurs désillusions et leur profonde déception: la vie n'ayant pas tourné comme ils l'espéraient, ils sont contraints de vivre de petits boulots.

A cause de Leitao et de ses petits trafics, ils se retrouvent avec six mois de loyer en retard. Sous peine d'expulsion, ils ont deux semaines pour régulariser. Mais sans un sou de côté, comment faire? C'est alors que Hugo, cuisinier talentueux, a une idée de génie: créer un site de dégustation culinaire. Mais Leitao change le menu initial en remplaçant la viande d'agneau par de la ....chair humaine!!!

Dès lors ils mettent le doigt, et même le bras, dans l'engrenage d'une histoire aussi loufoque qu'ahurissante et périlleuse. Commence pour les quatre garçons une aventure des plus rocambolesques!!



Le +: une peinture du Brésil cocasse, sans concession mais également sans amertume. Un regard lucide transcendé par le sens du détail de Raphael Montes: "Elle poussa un petit soupir, puis ses dents se plantèrent dans la viande et la triturèrent avec ardeur, tandis que ses glandes salivaires s'activaient et que ses joues rosies de blush enflaient et désenflaient avec les mouvements de sa mâchoire. Sa langue, qui avait tourné et retourné la bouchée, passa sur ses lèvres minces et fardées d'un rouge cruel..." (Page 149).

Thriller jubilatoire empreint d'un humour noir, Dîner secret offre un moment de lecture à la frontière entre le dépaysement, la peinture sociale acide, l'évocation de thèmes graves et des personnages complètement hors normes. Une fable satirique montrant que l'homme ne conçoit aucune limite dans sa course à l'argent et au pouvoir dans un monde où la morale et le respect de la vie humaine n'ont plus aucune signification. Sombre et grandiose !!
Lien : https://legereimaginarepereg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Transsiberian back to black
  19 janvier 2019
Transsiberian back to black de Andreï Doronine
Récit autobiographique d'un junkie de Saint Petersbourg, ce livre est une succession de tranches de vies, d'anecdotes rocambolesques racontant le quotidien du narrateur et de ces acolytes.

Chaque jour il faut trouver de l'argent, il faut trouver de la drogue, il faut gérer le manque.

Un Trainspotting russe, sinistre, acide, parfois loufoque qui ne cache rien de la noirceur, du pathétisme et de la déchéance à laquelle conduit l'addiction. Sous des températures glaciales, les aventures s'enchaînent sous forme de courts chapitres, indépendants les uns des autres.

Malgré une bonne dose d'humour et d'autodérision, difficile de ne pas se sentir oppressé par la violence des bas fonds russes.

Récit d'une vie sans foi ni loi (sauf celle de la drogue), ne cherchez pas la lumière entre ces pages, il n'y en a pas.



Sur ce, je pense que je vais lire une belle histoire d'amour bien gnangnan pour me remonter le moral.
Commenter  J’apprécie          10
Les tribulations d'une chamane à Paris
  19 janvier 2019
Les tribulations d'une chamane à Paris de Corine Sombrun
« Ils sont passionnants et libérateurs, ces allers-retours d'une fille comme nous entre la magie et le quotidien, Pigalle et la Mongolie, la solitude et l'amour, entre la spiritualité et... "Ma chamane bien-aimée". » --S.C. – Cosmopolitan

...

« Un livre très personnel, une héroïne attachante (...) et une introduction remarquable de clarté et de rigueur sur le phénomène des états modifiés de conscience (EMC) qui ouvrent une porte sur une partie du réel inaccessible à nos cinq sens. » --Astrid de Larminat – Le Figaro
Commenter  J’apprécie          00
Drive through love, tome 2
  19 janvier 2019
Drive through love, tome 2 de Jessica De Raco
Attention risque de spoiler sur le dernier tome !



Après avoir lu le premier tome j’avais très hâte de découvrir la suite de l’histoire. Rose venait d’apprendre qu’en Australie un pilote avait eu un accident sans pour autant savoir de qui il s’agissait. Si c’était Sam ?



QUAND UN DRAME EN ENTRAÎNE UN AUTRE !

Sans attendre elle décide d’aller chez lui pour voir s’il va bien. En arrivant, il va effectivement bien, enfin, il est vivant quoi. L’homme mort n’est qu’autre que le meilleur ami de Sam. Rose débarque chez lui inquiète, sauf que ce dernier le jette comme une malpropre. Elle repart alors chez elle.



Sauf qu’en rentrant sa meilleure amie s’en prendra aussi à elle. Elle se retrouvera alors assez seul et malheureusement, les drames en entraînent d’autre…



LA FORCE DE L’AMOUR !

Bien évidemment, ce n’est pas spoiler que de vous dire qu’on se doute qu’ils vont se remettre ensemble, surtout quand on sait qu’il y a un troisième tome. La force de leur amour va redoubler, ces épreuves vont les rendre plus fort.



Ils vont devenir un seul et même bloc qui s’entraide pour aller de l’avant !



DEUX ÂMES CASSÉS QUI SE RÉPARE !

Sauf que maintenant, ce n’est plus seulement Rose qui fait des cauchemars et qui a une blessure au fond d’elle, il y a également Sam. Il a du mal à se remettre de la mort de celui qu’il considérait comme son frère.



De l’autre, Rose va également vivre un autre drame qui lui fera faire de nouveaux cauchemars, mais je ne vous en dis pas plus, vous le verrez en lisant.



EN CONCLUSION :

C’est une saga que j’aime beaucoup lire. L’histoire est prenante et addictive. On aime découvrir l’histoire et j’aime la plume de Jessica De Raco. Après avoir fini d’écrire cette chronique, je vais aller rapidement lire la suite, car je ne tiens plus !
Lien : https://lapommequirougit.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Reykjavik noir, tome 1 : Piégée
  19 janvier 2019
Reykjavik noir, tome 1 : Piégée de Lilja Sigurdardottir
Suite à une séparation douloureuse, Sonja est victime d'un chantage odieux: si elle veut retrouver la garde de son fils, elle devra devenir passeuse de drogue. La jeune femme n'hésite pas une seconde et passe un marché. Petit à petit, elle apprend les astuces pour ne pas se faire repérer, ni par les douaniers, ni par les flics en civil. Ayant mis au point un profil de femme d'affaires entreprenante et crédible, gérante de sa propre start-up, elle devient un des meilleurs éléments du réseau. Ne vivant que pour les rares week-end de bonheur passés auprès de son petit Tomas, Sonja va tenter par tous les moyens de se sortir de ce piège.

Mais à Keyflavik, l'aéroport de Reykjavik, Bragi, un douanier expérimenté, est bientôt intrigué par les allées et venues de cette jeune femme élégante qui traverse régulièrement les couloirs de l'aéroport d'un pas décidé. Le doute s'installe dans son esprit et, par divers recoupements, il se forge une opinion qu'il n'aura de cesse d'infirmer ou de confirmer. Sonja parviendra-t-elle à briser les chaînes qui l'entravent? Bragi la dénoncera-t-elle? Une véritable course contre le temps s'engage alors pour la jeune femme...



Afin d'en savoir plus sur l'ambiance, les personnages et les lieux je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous
Lien : https://legereimaginarepereg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Le test : Une expérience inouïe, la preuve de l..
  19 janvier 2019
Le test : Une expérience inouïe, la preuve de l'après-vie ? de Stéphane Allix
Dialoguer avec les morts, c'est possible, démontre le journaliste Stéphane Allix dans son livre « le Test »*. Un test de médiums qui est déjà un vrai succès de librairie, puisque, en trois mois, l'ouvrage s'est écoulé à 67 000 exemplaires. Ce passionné de paranormal a placé lors de la mort de son père quatre objets dans son cercueil sans en parler à qui que ce soit. Par la suite, il a consulté six médiums en les mettant au défi d'identifier ces objets en entrant en contact avec son défunt père : « L'expérience a marché avec les six. A chaque fois, de manière différente, ils ont pu retrouver les objets », assure le journaliste.

Depuis quinze ans, après le décès de son frère en Afghanistan, Stéphane Allix voulait « comprendre ce qu'il se passait après la mort » et enquêter de manière scientifique. « Dans le livre, je retranscris l'intégralité des séances et je montre cette accumulation de détails sur ma famille qui rend le sérieux des médiums indiscutable. » Pour s'assurer que celui que l'on consulte est sérieux, Stéphane Allix recommande d'en dire le moins possible sur soi — pas même son nom — et sur le défunt. Au médium de se débrouiller pour entrer en contact avec le bon esprit. --Le Parisien.fr

____________________

« Le Test », de Stéphane Allix, Ed. Albin Michel, 288 pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Le chien gardien d'étoiles
  19 janvier 2019
Le chien gardien d'étoiles de Takashi Murakami (II)
Par ce manga -roman graphique, Takashi Murakami rend hommage aux hommes de la vieille génération - chef de famille, travailleurs, sérieux - face à la transformation de la société (il le dit lui-même en postface, je n'invente rien!), en deux histoires émouvantes qui s'imbriquent.

Le premier, suite à son divorce, se retrouve seul sur la route avec son chien fidèle, affectueux et toujours enthousiaste. L'autre se souvient du jour où son grand-père lui avait offert un chiot pour pallier à la solitude.

La chute du premier protagoniste d'une vie confortable à la misère est tout simplement triste et si réaliste, et pourtant décrite avec une grande beauté. Le récit est humble, touchant, une belle découverte.
Commenter  J’apprécie          50
Les racines du sang
  19 janvier 2019
Les racines du sang de Natacha Calestrémé
« Dans un pays où l'on aime enfermer les gens dans des catégories, voilà un auteur qui multiplie haut la main les talents. Et prouve que les compétences conjuguées nourrissent une oeuvre.» --L Obs

...

« Une histoire de rose, de sucre et de meurtres, des révélations extraordinaires... » --Bernard Werber
Commenter  J’apprécie          00
Comment se faire des amis
  19 janvier 2019
Comment se faire des amis de Dale Carnegie
« Les grands classiques ne meurent jamais. C'est en tout cas l'avis de Catherine Fernandez, qui en cette année 2001 a choisi un monument dont la première édition date de... 1936 ! « C'est notre livre de chevet, à mon mari et à moi ! Grâce à Dale Carnegie, nous avons appris à être toujours positifs, à avoir des objectifs dans notre vie professionnelle et personnelle », lance Catherine Fernandez. Et d'ajouter : « Nous avons aussi appris à travailler avec harmonie et sourire, que nous soyons avec un client, un salarié ou un coursier. »

Véritable best-seller, Comment se faire des amis part du principe que la qualité de contact est un puissant moteur de succès. Il vous donne « les techniques fondamentales pour influencer les autres », les moyens pour gagner la sympathie de votre entourage, les clés pour « rallier les autres à votre point de vue ». Et vous aide aussi à vous conduire en leader grâce à ses « neuf moyens de modifier l'attitude des autres sans irriter ni offenser ». De nombreux exemples illustrent les conseils. Ils sont tirés de la vie de Theodore Roosevelt, de Napoléon III ou encore d'Abraham Lincoln. Nous voilà face à une belle marge de progression ! » --L'Entreprise

...

Surtout, se faire des amis reste une entreprise subtile, de long terme et parfois difficile lorsqu'on ne possède pas tous les codes, faute de bagou, d'aisance ou de confiance en soi. Voici quelques pistes pour y parvenir, prodiguées par Laura Gélin, psychanalyste, mais aussi puisés dans la bible en la matière, Comment se faire des amis, écrite par Dale Carnegie en 1936 et dont les conseils n'ont pour la plupart pas pris une ride... --Caroline Franc Desages (Lexpress)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Psychologie de la motivation
  19 janvier 2019
Psychologie de la motivation de Paul Diel
Paul Diel avait mis au point une psychanalyse introspective basée sur la psychologie de la motivation et des intentions et sur le savoir surconscient que chacun a de soi. J. S. qui a pratiqué cette méthode durant un demi-siècle en expose l'essentiel et elle décrit des cas qu'elle a traités. Elle transcrit ainsi trente-six dialogues entre l'analysé et elle-même. En effet, à la différence de la psychanalyse freudienne, l'analyste ici devient très directif et la méthode n'est pas rétrospective. Par l'analyse des illogismes, des sentiments, du comportement, des rêves et des symptômes, l'analyste donne à comprendre à son patient les lois du fonctionnement psychologique et il le persuade de l'opportunité d'une éthico-axiologie. Alors, l'analysé, peu à peu, se libère des motifs fallacieux qui régentaient sa vie et il retrouve l'énergie perdue dans le refoulement subconscient de ses erreurs. Il devient ainsi un analysant autonome. Il n'est plus un patient. Il contrôle son hygiène de vie et il pense, réconcilié avec lui-même et avec les autres, le sens de son existence. L'ouvrage de J. S., théoricienne et thérapeute, est bien conçu et bienfaisant comme le sont ses autres livres, par exemple La vie à deux et ce qui s'ensuit (Payot, 2006). --Jean-Marc Gabaude (Revue Philosophique de Louvain)

____________________

Jeanine Solotareff, La conquête de soi : Dialogues analytiques. La méthode introspective de Paul Diel (Champs ouverts). Un vol. de 255 pp. Paris, Ellébore, 2006. Prix: 20,90 €. ISBN: 2-86898-906-3.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
La soie et le fusil
  19 janvier 2019
La soie et le fusil de Gioacchino Criaco
En Calabre, au fin fond d'une vallée de l'Aspromonte, massif culminant à presque 2000 mètres d'altitude, bordé à l'est par la mer Ionienne et à l'ouest par la mer Thyrrénienne, deux familles se déchirent dans les affres d'une guerre dont les origines se noient dans les brumes du temps. Chaque clan compte ses morts. La haine a remplacé l'amitié et la solidarité.

Pourtant, Julien Dominici, dit le Gecko, et Agnese Therrime, surnommée la Nymphe, s'aiment d'un amour plus fort que tous ces conflits d'un autre âge auxquels ils ne comprennent rien, dont ils ne se sentent absolument pas complices, sous le regard jaloux d'Alberto, frère jumeau d'Agnese, et avec l'approbation muette des vieilles tisseuses du village.

Mais dans cette vallée de la mort, les rêves finissent toujours par se briser, et les trêves ne durent jamais bien longtemps. Lorsque le père de Julien, Antonio Dominici, est assassiné, la vendetta reprend de plus belle, séparant les deux jeunes gens d'un mur plus infranchissable que les montagnes qui les environnent. De règlements de compte en vengeances, Julien devient un tueur implacable.

Vingt ans plus tard, tout juste sorti de prison, il n'a pas oublié la Nymphe, son amour de jeunesse. Il tente de la retrouver mais il découvre qu'il est mêlé malgré lui à une sombre histoire de trafic de drogue avec les triades chinoises. Son passé de tueur, qu'il pensait derrière lui, le rattrape alors.

Pour pénétrer plus avant dans le roman, cliquez sur le lien ci-dessous
Lien : https://legereimaginarepereg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Leçons particulières
  19 janvier 2019
Leçons particulières de Hélène Grimaud
Plus qu’une simple autobiographie, ce sont avant tout des « leçons particulières » qu’Hélène veut transmettre à son lecteur, car comme elle le dit si bien : « tout est stérile si rien n’est donné. » Ainsi, ce livre ouvre un espace à la méditation. Son enthousiasme est palpable, son énergie est contagieuse et elle arrive à nous communiquer une véritable émotion. On s’interroge avec elle sur la passion, le bonheur, le rapport à l’autre et on ferme son livre le sourire aux lèvres, certain de s’être enrichi ... --Élise, A.S. Bib. (Litt'Express)

...

« Comment surmonter ses doutes ? Comment élever son âme ? Comment définir la passion; voire l'amour ? Telles sont les questions que se pose Hélène Grimaud, au cours d'un triple voyage: voyage en Italie dont elle nous fait partager les beautés ; voyage initiatique jalonné de rencontres avec de curieux personnages qui la renseignent sur le sens de la vie ; voyage intérieur enfin, où, au terme de sa quête, elle montre comment retrouver le chemin du bonheur. Ou comment unir, dans la même ferveur, la musique, le monde sauvage et une passion absolue pour l'existence. » --Figaroscope

...

« Une vraie histoire, et un beau livre, avec par endroits des fulgurations d'écriture et d'images. » --André Tubeuf – Le Point

...

« Un portrait intime et inattendu : entre douceur pénétrante du regard et acuité de la vision du monde. » --Bertrand Dermoncourt – L'Express
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Le nez
  19 janvier 2019
Le nez de Nicolas Gogol
Nicolas Gogol est un écrivain qui a beaucoup influencé l'ensemble de la littérature russe. Dostoïevski disait : « Nous sommes tous sortis du Manteau de Gogol ». Le Nez est une nouvelle fantastique et grotesque publiée en 1836. Un matin, Ivan Yakovlévitch trouve un nez dans son petit-déjeuner et c'est ainsi que commence une aventure qui part dans tous les sens. Cette lecture est un vrai moment de plaisir. --Flora (EdiLivre.com)
Commenter  J’apprécie          00
Beloved
  19 janvier 2019
Beloved de Toni Morrison
Les lignes qui vont suivre ne traduisent que mon humble ressenti de lecteur, je ne voudrais en aucun cas détourner un lecteur potentiel de ce roman.



Voilà, pour moi, cette lecture a été très laborieuse : j’ai vraiment eu l’impression de me frayer un chemin dans une jungle de phrases, de paragraphes, d’expressions qui ne me parlaient pas. Très régulièrement au cours de l’histoire, des événements concernant la situation des personnages, alors esclaves, sont décrits succinctement, me laissant dans un état de confusion momentanée que, par la suite, l’auteur viendra lever par une narration sibylline.



Un exemple : Seth raconte au début : « Ils m’ont pris mon lait » : incompréhension totale de ma part, comment cela ? Qui ? (le qui n’est pas très important), pourquoi ? … et plusieurs chapitres après, la scène est rappelée, mais le lecteur doit sonder le texte pour comprendre l’origine de cet événement.



J’ai dû relire certains passages plusieurs fois en vain. J’ai poursuivi jusqu’à la fin en espérant trouver des éclaircissements… Mais survenait un autre événement qui semblait occulter celui qui m'avait posé problème...



Je reconnais toutefois qu’il y a là un style d’écriture non dépourvu d’intérêt, une stratégie de l’auteure pour raconter le vécu de chacun, par le biais d' un personnage énigmatique, Beloved, femme venue de nulle part, introduite délicatement et dont on découvre la situation progressivement, personnage clef qui donne aux protagonistes, la possibilité de s’exprimer.



Ce roman, aborde malgré tout un sujet marquant, celui de la condition des esclaves, de leur affranchissement et de leur devenir un fois la liberté retrouvée. Je regrette de n’avoir pas pu maîtriser cette lecture.



Important : ne pas se décourager à la lecture de cette chronique : cette histoire passe ou casse : on a adoré ou on est comme moi resté perplexe si j’en juge par les critiques émises avant la mienne.
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Pères et fils
  19 janvier 2019
Pères et fils de Ivan Tourgueniev
Père et fils aborde le thème d'un choc générationnel entre des parents et leurs enfants nihilistes et révoltés. Le jeune Bazarov est un jeune nihiliste convaincu. C'est d'ailleurs Tourgueniev qui est à l'origine de ce terme qui désigne une position morale selon laquelle on pense que la vie est dénuée de tout sens et de tout but. Les nihilistes n'approuvent aucune contrainte, qu'elle soit morale, religieuse ou politique. Nous vous invitons à découvrir ce roman qui nous présente une nouvelle forme de pensée qui influença beaucoup la Russie. --Flora (EdiLivre.com)
Commenter  J’apprécie          10


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

2057 critiques

LeFigaro

2056 critiques

LeMonde

2244 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1830 critiques

Bibliobs

1483 critiques

LePoint

774 critiques

LesEchos

918 critiques

Lexpress

3826 critiques

Telerama

2593 critiques

LaPresse

1863 critiques

LaLibreBe...

1180 critiques