AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

Royaume de cobra t2 shadow
  22 juillet 2018
Royaume de cobra t2 shadow de Kaluta O'Neil
dans les années 1920

lamont Cranston loue ses

service de pilote d, avion en chine.alors qu'il transporte

des cercueils bourré de drogue,il est attaqué par des chinois.il va réussir à décoller ma il a pris une balle dans le bras,son moteur droit et en feu, ses réservoirs percé. il va s, écrasé dans l, Himalaya.

il va se retrouver a shambala

une mystérieuse cité, très en avance sur son temps.

la il va devenir un surhomme.revenu dans le monde civil, il va devenir le

Shadow,le justicier fantomatique au noir manteau.il va recruter burbank un génie en informatique, margo une femme du monde, et Harry un aventurier.

ensemble il vont combattre le crime.

de bonne scène d,action,

du suspense.

une bonne bd avec des beaux dessins, qui reflète les années 60 avec ses femmes fatales,ses bars louches,et un rythme soutenu qui fonctionne plutôt bien.👍
Commenter  J’apprécie          10
Le Festin de Roses
  22 juillet 2018
Le Festin de Roses de Indu Sundaresan
J'ai acheté ce livre un peu par hasard, il y a quelques semaines, dans un déstockage d'une médiathèque. La couverture dit "par l'auteur de la vingtième épouse", et je me laisse facilement avoir avec ce type d'argument marketing. Même si je ne sais rien de cet autre roman, je me suis dit que s'il devait servir de référence c'était donc qu'il devait être plutôt bon, et donc il n'y avait pas de raison que "le festin de roses" ne le soit pas.

Et j'ai aussi été intriguée par ce titre.

Mais finalement quelle déception. J'ai débord découvert qu'il s'agissait en fait, de la suite du roman de référence de la couverture. Même si cela ne gène pas la compréhension du récit du "festin de roses", j'aime assez savoir qu'il y a déjà eu un premier opus, pour pouvoir les lire dans l'ordre.

Il s'agit d'un roman estampillé "historique" qui se passe sur plusieurs dizaines d'années, mais il y a très peu de précision sur les dates... un peu dans le début du roman, et un peu à la fin. J'avais donc un peu de mal parfois à comprendre certaines situations, surtout avec les différents héritiers du trône, quand leur âge est précisé uniquement la première fois où il est question d'eux dans l'histoire.

Ensuite, je ne connais rien à l'histoire de l'Inde, et j'ai été un très souvent perdu dans les parties de récits sur les intrigues de cours, je ne comprenais pas toujours les termes utilisés. Et enfin je me suis bien souvent perdue dans les noms des personnages.

Et que c'est long.... je me suis souvent ennuyée... j'ai eu un mal fou à aller au bout de cette lecture.

Et enfin le pire de tout : je ne comprends pas le titre. C'est juste uns scène du roman, un chapitre et rien de plus.... et il faut l'attendre bien longtemps.

Donc je l'ai enfin fini... et très clairement je ne me lancerai pas dans la lecture du premier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
7 lettres
  22 juillet 2018
7 lettres de Olivia Harvard
Ce thriller est addictif : difficile de le lâcher avant d'en connaître la fin. En cela, c'est une réussite.

Sa construction autour de la quête de 7 enveloppes posthumes, la crainte d'être surveillé, le chagrin de la perte d'un ami, l'incompréhension, le secret, sont des éléments qui donnent du piment au récit.

Ce roman peut être un déclencheur de lectures chez les jeunes adultes et leur proposer un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          00
À coeur de mafia, tome 2 : L'indignée
  22 juillet 2018
À coeur de mafia, tome 2 : L'indignée de Laurène Bel
C’est ravie que je retrouve Kate et Daniel.



Dans cette suite, Kate prend de l’assurance, des rapprochements s’effectuent et le passé refait surface. C’est le temps de la prise de position.



Mais celle ci va mettre à mal la relation qui commençait à s’établir entre nos deux jeunes gens. Kate va prendre une décision sans tenir compte de l’avis de Daniel.



Quand les choses ne se passent pas comme prévu, Kate perd pied.



Nous découvrons une Kate à fort caractère, qui décide de reprendre les rennes de son clan. Mais Kate reste fragile, et quand elle décide de partir, c’est un Daniel désespéré qu’elle laisse derrière elle. Et nous le découvrons à son tour comme nous ne le connaissions pas.



Un tome qui nous les révèle sous un nouveau jour et l’on ne peux que les apprécier et les plaindre en espérant qu’ils arrivent à se remettre de leur mésaventure !



Donc, j’attends la suite avec impatience afin de savoir si ils vont surmonter cette épreuve !
Lien : https://lecturesaflots.wordp..
Commenter  J’apprécie          00
Compass, tome 2 : JARED
  22 juillet 2018
Compass, tome 2 : JARED de Soleano Rodrigues
L'avis de Maelle pour Lectures à Flo(ts)



Ce tome est une pure merveille !!



Nous avions quitté Heaven et Jared alors que celui-ci lui avait lancé un ultimatum.



Leur histoire semble compliquée et ce tome nous offre une vision d’un Jared perdu et bataillant contre ses démons et d’une Heaven qui malgré elle doit prendre une décision qui risque de les faire souffrir.



On se demande tout au long de notre lecture si, enfin, le destin les laissera vivre leur amour sans embûches !



Ce tome nous permet de découvrir ce qu’il s’est passé pour Jared lors de la « disparition »d’Heaven, et son cheminement pour régler les choses de son passé.



Heaven quand à elle doit choisir entre soutenir sa famille ou vivre enfin avec l’homme qu’elle aime.



Une suite dans laquelle nous tremblons pour eux, c’est presque stressant de voir la vie s’acharner contre eux et les rapprocher pour de nouveau les séparer.



D’événements en révélations, une histoire trépidante avec des personnages qui nous apparaissent encore plus attachants et parfois perdus.



Voici le point final d’une très belle histoire que je vous encourage fortement à lire !
Lien : https://lecturesaflots.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Les vrais bonheurs
  22 juillet 2018
Les vrais bonheurs de Christian Signol
Voilà un livre plein de nostalgie pour un monde disparu comme c'est souvent le cas chez cet auteur . Divisé en très chapitre abordant à chaque fois un sujet différent il permet à Christian Signol de se souvenir d'une jeunesse heureuse dans une France à visage humain. Des souvenirs très proche des miens également .Un petit bijou de sensibilité et d'humanisme à lire sans modération .
Commenter  J’apprécie          00
Love Game, tome 4 : Holy frigging matrimony
  22 juillet 2018
Love Game, tome 4 : Holy frigging matrimony de Emma Chase
C'est toujours aussi excitant,merveilleux et quoi dire de plus hummmmm Drew....Mais c'est le dernier.
Commenter  J’apprécie          00
Éloge de l'immobilité
  22 juillet 2018
Éloge de l'immobilité de Jérôme Lèbre
L'éloge de l'immobilité après le marathon des révisions, corrections, conseils de classe et réunions diverses... voila qui tombait plus ou moins à pic. Oui, mais... Peut-être ledit marathon avait-il eu raison de quelques neurones?

Plus sérieusement, c'est son titre qui m'avait interpellée : il m'avait évoqué un thème qui me parle, en cette époque où tout semble (devoir) aller toujours plus vite, où on aspire parfois à un retour à certains fondamentaux, à prendre du temps pour soi, à vivre autrement. Je pense que j'avais imaginé un ouvrage autour de cette thématique, un livre nettement moins "théorique". L'auteur passe en fait en revue de manière assez systématique l'idée de l'immobilité à travers l'Histoire, les religions, la politique ou encore l'art. Je l'avoue : j'ai eu beaucoup de mal à m'y plonger, et parfois à comprendre ce que je lisais, au point que j'ai finalement décidé de me contenter d'un chapitre ou deux à la fois.

Disons que ce n'est pas inintéressant (et que la somme de références est à souligner), mais que tout ne m'intéresse pas forcément. Si les pages sur le yoga, l'éducation ou la désobéissance civile m'ont parlé, je suis passée totalement à côté d'autres, qui m'ont semblé hyper répétitives.

C'est à mon sens un livre qui, dans son ensemble, ne sera pas accessible au plus grand nombre, parce que nous ne sommes pas tous connaisseurs du vocabulaire propre au bouddhisme, au Dao, à la Loi..., et parce que tout ne peut pas nous passionner. Par contre, la richesse et la grande variété des thèmes abordés peuvent permettre à tout un chacun de trouver l'angle qui pourra l'intéresser, selon son vécu, ses désirs ou ses croyances. Selon sa curiosité, peut-être, également : et si on y voyait une porte d'entrée vers d'autres ouvrages, plus spécifiques?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Vivre ensemble
  22 juillet 2018
Vivre ensemble de Emilie Frèche
Vivre ensemble est un roman qui fait partie de la rentrée littéraire de septembre 2018 que j'ai la chance de lire en avant première pour le club de lecture de Cultura.

C'est l'histoire d'une famille recomposée, Deborah avec son fils Léo et Pierre avec son fils Salomon. Il n'est pas toujours évident de vivre ensemble quand on est pas vraiment une famille. Cela peut créer beaucoup d'altercations de problèmes. Chacun doit y mettre du sien. Ça engendre des disputes des remises en questions. J'ai beaucoup aimé ce roman. Il y a cette intrigue sur le comportement de Salomon qui nous laisse assez perplexe.

Mais jusqu' où peut-on aller lorsqu' un énorme mal-être s'installe?

Belle découverte !
Commenter  J’apprécie          10
Dis au revoir à ton poisson rouge !
  22 juillet 2018
Dis au revoir à ton poisson rouge ! de Pascal Ruter
Humour, amitié, voyages, suspense et aventure, c'est le cocktail,proposé par Pascal Ruter dans ce roman au titre à rallonge.

On suit avec un regard amusé les aventures des deux héros, on ferme les yeux sur des invraisemblances, des rebondissements incroyables parce que finalement, ce qui compte ce sont les péripéties à répétition.

Les jeunes lecteurs devraient passer un bon moment.
Commenter  J’apprécie          10
L'art de vieillir sans déranger les jeunes
  22 juillet 2018
L'art de vieillir sans déranger les jeunes de Aurore Py
A la fois drôle et triste, ce livre pétillant dresse un portrait sans tabou de la longévité, de la vie en EHPAD.

Au travers du vécu d'Adèle et de l'Abécédaire c'est aussi le regard que l'on porte sur sa vie, sur ses souvenirs, les regrets, les remords, les doutes, les plaisirs qui sont questionnés.
Commenter  J’apprécie          00
Un merci de trop
  22 juillet 2018
Un merci de trop de Carene Ponte
C’est frais, contemporain, plein d’humour ! Le livre se lit facilement, j’aime beaucoup le style de Carène Ponte
Commenter  J’apprécie          00
 La jeunesse de Mickey
  22 juillet 2018
La jeunesse de Mickey de Tébo
Un parti pris très sympa pour ce bel album de Tebo qui réinterpréte le célèbre Mickey de Walt Disney en lui ajoutant ici quelques rides. Mickey est en effet devenu Pépé Mickey et raconte ses multiples aventures de jeunesse à son petit neveu Norbert. Cowboy, esclave affranchi, distilleur de chocolat sous la prohibition, pilote de paix, pionnier de l'espace, la célèbre souris revisite ainsi l'histoire de l'Amérique. Il affronte Pat Hibulaire, son ennemi juré, à chaque épisode. Et on croise aussi Dingo, Minnie, Donald. On retrouve l'esprit cartoon, l'humour, les aventures farfelues, le sens du gag, mais aussi un petit air de BD franco belge à la Peyo, de dessin animé, voir même de jeu vidéo. Il y a notamment quelques doubles pages aux décors fort jolis. Bref, on passe un bon moment et le pari est vraiment réussi.

Commenter  J’apprécie          00
Hikikomori
  22 juillet 2018
Hikikomori de Josée Marcotte
Sous ce titre japonais se cache un texte en français. Un texte sur une réalité nippone qui gagne le monde occidental : les hikikomori.



À lire pour découvrir une plume et une réalité dont on parle trop peu.
Lien : https://julielitaulit.com/20..
Commenter  J’apprécie          00
Trouver son Ikigaï
  22 juillet 2018
Trouver son Ikigaï de Christie Vanbremeersch
L'ikigai c'est censé être le "sens de sa vie" et donc l'activité qui va avec. Rien que ça. Mais blague à part s’arrêter un instant pour réfléchir à la façon dont on mène sa vie et où on en est par rapport à ses rêves d'enfants et ses passions de vie ce n'est pas si mal non plus (vous savez ce vieux truc qu'on traine toute sa vie, ce regret comme un caillou dans la chaussure). Au moins cela oblige à se dire que "c'est vrai au fond , pourquoi je n'ai jamais essayé? Et si j'essayais il se passerait quoi ?".





Maintenant le gros hic c'est que les "métiers passions" présentés sont souvent des métiers à la mode et hyper bobo (céramiste, coach etc... il ne manque que le producteur d'huile d'olive bio ;)) ou en tous cas des métiers qui se font sans formation universitaire et sans diplôme. On passera aussi sur toutes les évocations de "groupes d'entrepreneurs" et de "groupe de mamans actives" propres aux parisiennes branchées... mais donc si comme moi votre ikigai demande une formation de 5 ans en école (architecture pour moi, c'est con quand même de s'en rendre compte à 40 ans passé, devrais je commencer une carrière d'archi a 50 ans ?? ) pas sur que ce livre vous aide beaucoup.



Cependant, raleries à part, lire ce livre et réfléchir un temps à ce qui vous fait vibrer dans votre quotidien et donc comment accorder plus de place à cette activité même si elle moins rémunératrice que votre travail actuel, simplement parce que c'est important pour vous c'est quand même pas si mal. A lire et méditer tranquillement donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bord de canal
  22 juillet 2018
Bord de canal de Alfred Alexandre
Un livre désespérant et désespéré que ce @Bord de canal. La vie de quelques paumés de Fort-de France avec leurs humeurs, bonnes ou mauvaises, et leur dégringolade inéluctable une fois qu'ils ont renoncé à tout espoir.

Un style puissant, un refus de juger quoi ou qui que ce soit ce qui donne une belle objectivité, et aucune trace de commisération ou de pathos, même si l'on voit clairement l'attachement de l'auteur pour ses personnages. A lire.

Commenter  J’apprécie          00
Le reste de leur vie
  22 juillet 2018
Le reste de leur vie de Jean-Paul Didierlaurent
Ce livre est postérieur à "Le liseur du 6 h 27", mais il semble n’avoir pas reçu le même accueil très favorable. Pourtant, il est de la même veine. Dans les deux cas, le héros exerce une profession pour le moins atypique et, malgré sa situation sociale marginale, parvient à créer des liens avec des personnages secondaires plus ordinaires.

On suit Ambroise, qui ne se vante pas de son métier de thanatopracteur; c’est un jeune homme gentil mais solitaire. Par ailleurs, Manelle est une aide à domicile auprès de plusieurs vieillards. Parmi ceux-ci, Samuel se distingue par sa gentillesse - et aussi par son projet secret (qui est la clé du roman). La problématique de la fin de vie est intéressante, mais je ne dirai rien de plus à ce sujet. En tout cas, le scénario de J.-P. Didierlaurent me semble bon.

Ce roman fait partie des livres qui font du bien, qui transforme le mal en bien, qui incite le lecteur à la bonne humeur. L’atmosphère qui règne est plus douce et le climat est plus consensuel que dans "Le liseur du 6 h 47". Certains trouveront ce livre trop "facile" et un peu mièvre, avec une happy end très inattendue. Mais pour ma part, j’ai apprécié cette lecture qui ne prend pas la tête.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Prague
  22 juillet 2018
Prague de Maude Veilleux
On lit Prague pour découvrir le style de Maude Veilleux. Et on lit Prague pour réfléchir sur ce qui nous motive et sur les excuses qu’on se donne pour agir (ou pas).
Lien : https://julielitaulit.com/20..
Commenter  J’apprécie          00
Ploutocratie
  22 juillet 2018
Ploutocratie de Abraham Martinez
Que dire sur cette BD ? Si déjà, je vous dis que je l’ai abandonnée en cours de route, ça peut vous donner une petite idée de ce que j’ai pu en penser.



Déjà, j’ai eu énormément de mal à entrer dans cette BD. Le sujet n’était pas de ceux qui m’attirent tout particulièrement. Nous sommes ici dans une société futuriste dans laquelle le monde est totalement dirigé par une compagnie, et une seule. Ainsi, donc, tout est payant et tout tombe dans la poche d’une seule et même personne, le PDG de la Compagnie qui dirige le monde.



Je ne dirai pas que le scénario est totalement inintéressant. En fait, la situation décrite est totalement réalisable, ce qui la rend inquiétante. Pour autant, j’ai été loin d’être captivée. Je crois que c’est la façon dont l’histoire est racontée qui m’a un peu dérangée. En fait, nous suivons un journaliste qui enquête sur la Compagnie et l’histoire nous est racontée de son point de vue, comme si nous lisions son journal de bord. Du coup, j’ai eu l’impression qu’il ne se passait absolument rien. Du moins pour ce que j’en ai lu.



Pour ce qui est des dessins, je n’ai pas aimé non plus. Je ne suis déjà pas fan du noir et blanc, mais le style m’est également absolument rédhibitoire.



Non, je n’ai pas aimé cette BD.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Les amis de la colline Beausoleil, Tome 4 :..
  22 juillet 2018
Les amis de la colline Beausoleil, Tome 4 : Capucine Grignote de Kazuo Iwamura
Ce tome 4 porte le nom de son personnage principal, qui tenait un rôle secondaire dans le tome 3 : Capucine Grignote. il ne faut cependant pas oublier que le premier personnage à avoir donné son nom aux "amis de la colline Beausoleil", c'est Robin Cache-Noisette, détective de son état. Il a de quoi enquêter. En effet, Jenny Duchêne accuse ni plus ni moins Capucine de lui avoir dérobé sa réserve de gland sous prétexte qu'elle en a un à ses pieds, et qu'elle a vu le mulot (ou la souris rousse, comme l'appelle la femelle geai) traîner dans la forêt - dans laquelle elle vit, soit dit en passant. Robin, retrouvant ses activités de détective, et n'appréciant pas vraiment que l'on accuse quelqu'un sur la fois des apparences, enquête, et pour cela, il questionne , sans a priori. De ces questions naisse d'ailleurs une interrogation plus vaste : à qui appartiennent les provisions cachées ? A ceux qui les ont trouvées en premier, ou à ceux qui ont trouvé la cachette ? Nous sommes en automne, l'hiver approche, et l'important pour les animaux est donc de survivre. Tant pis pour ceux dont les provisions ont été pillées : elles n'avaient qu'à être mieux cachées ! A chacun d'en user de son mieux, en se disant que l'on ne peut survivre aussi dans la forêt que si l'on se soutient les uns les autres. Prenez les frères Croque, par exemple, trois corneilles que personne ne parvient à distinguer : ils traînent du côté de l'étable, puisque les Cornu (les vaches !) laissent toujours tomber des grains de maïs de leurs mangeoires.

Alors, qui est le voleur ? Mais y a-t-il vraiment un voleur ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

1761 critiques

LeFigaro

1911 critiques

LeMonde

1868 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1623 critiques

Bibliobs

1341 critiques

LePoint

712 critiques

LesEchos

890 critiques

Lexpress

3625 critiques

Telerama

2420 critiques

LaPresse

1723 critiques

LaLibreBe...

1150 critiques