AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Dernières critiques /RSS

Un lundi parfum matcha

Une lecture très rapide, mignonne, mais qui ne m'a fait ni chaud ni froid. On rencontre différents personnages qui se croisent. J'ai bien aimé le fait de rencontrer un personnage dans un chapitre, puis d'en apprendre plus sur cette personne dans le chapitre suivant, mettant en perspective la vision d'une personne contre celle d'une autre sur un même événement.
La lecture est fluide, pas de descriptions superflues, mais cette brièveté a mis de la distance entre les personnages et moi. Je n'ai pas pu vraiment m'attacher à eux plus que cela, même si je pouvais m'identifier en certains sur certains points.
Quelques jolis messages de vie et d'espoir, mais cela reste superflu. Au final, c'est une lecture légère, que je dirais parfaite pour une journée cosy, mais pour laquelle il ne faut pas s'attendre à trop.
Commenter  J’apprécie          10
Poumon vert

J'ai découvert Poumon vert grâce à un challenge pour lequel je devais lire un ouvrage contenant un homonyme du mot "verre" dans le titre.
Pourquoi mon choix s'est arrêté sur ce livre? le nom de l'auteur, tout d'abord, qui m'a tout de suite fait pensé à la fameuse série et au film Highlander.
La couverture ensuite m'a fait de l'oeil. Magnifique, sobre épurée. J'ai découvert ainsi la collection "Une heure lumière" des éditions le Bélial', que je ne connaissais pas du tout. Rien que pour la beauté des couvertures de cette collection, je me laisserai certainement à nouveau tenter par une nouvelle lecture.
Pour finir, la quatrième de couverture m'a intriguée.

Je me suis donc lancée dans la lecture de ce livre court. Lecture ô combien difficile au début. Beaucoup de mots inconnus, souvent des termes arabes que ma liseuse m'a aidé à comprendre, parfois des mots inventés qui ne me parlaient absolument pas. L'univers créé par l'auteur est également difficile à décrypter a départ. J'ai assez vite compris qu'il avait créé un monde majoritaire féminin mais il m'a fallu plus de temps pour réaliser que cet univers féminin se manifestait également dans les pronoms utilisés. En effet, ici, le féminin l'emporte sur le masculin. C'est profondément dérangeant alors qu'on est habitué à l'inverse, mais également complètement satisfaisant de voir écrire "Elles" lorsqu'on parle d'une femme et d'un homme.
Mais malgré le fait que ma compréhension de Poumon vert ait été assez compliquée, j'ai pourtant refermé ce livre en me disant : "Je n'ai pas tout compris, mais c'était beau".
Une belle découverte
Commenter  J’apprécie          60
Confess

Encore un coup de cœur signé Colleen Hoover, quelle plume, quel talent pour conter !
Je me suis lancée sans lire le résumé sachant que j’allais forcément être conquise, et ce fut le cas !

On suit Auburn, une jeune fille qui doit se débrouiller pour s’en sortir dans une toute nouvelle ville, un nouvel État. Elle rencontre fortuitement Owen, un jeune artiste qui vit de ses peintures. L’alchimie entre eux deux va être immédiate, seulement, tout n’est pas si simple dans la vie, ils traînent chacun des secrets qui pourraient bien empêcher leur histoire d’exister.

J’ai aimé être tenue en questionnement jusqu’à la fin, sans voir venir certaines choses, c’était fort agréable de me rendre compte au final, de tous ces petits liens. C’était beau, prenant, l’histoire se lit vite et je n’ai pu la lâcher.
L’histoire se termine par des secrets d’Owen non dévoilés à Auburn, mais tout ceci rend l’histoire jolie et hors normes. J’ai aimé tous ces non dits que l’on devine; une histoire qui nous laisse à rêver.
Commenter  J’apprécie          00
Labyrinthes

De retour avec mon auteurs de thrillers favoris Franck Thilliez.
Et comme toujours je n’ai rien vue venir.

On est plongé dans l’histoire avec ces 5 femmes et comme le titre l’indique on est dans un véritable labyrinthe.
On ne sait pas le lien entre ces femmes, ni le chemin qui vas les lier, on est perdu immerger dans la mémoire de ces personnages.

Un thriller haletant, au cœur de la noirceur humaine et les dédales de la mémoire.

Commenter  J’apprécie          10
Le Tableau du peintre juif

L'oncle et la tante de Stéphane, très âgés, vident leur appartement pour aller s'installer en Ehpad. Ils lui font cadeau d'un tableau qui est dans la famille depuis la guerre : en 1943, le grand-père de Stéphane, Résistant, a aidé des Juifs à passer en Espagne. En remerciement, le peintre Eli Trudel lui a donné l'un de ses tableaux, qui vaut maintenant une petite fortune. Stéphane décide de tout faire pour que ses grands-parents aient le statut de Justes. Mais à Jérusalem, les experts accusent Stéphane et sa famille de spoliation. Que s'est-il vraiment passé en 1943 ?
Le thème ne m'attirait pas particulièrement, et pourtant, j'ai été happée par l'histoire dès les premières pages. C'est très bien écrit, l'histoire fait des va et vient entre aujhourd'hui et ce qui s'est passé pendant la guerre, ce qui est un bon moyen d'installer une tension narrative. Benoit Séverac sait installer une ambiance, planter un décor. J'ai particulièrement aimé le récit du séjour en Espagne de Stéphane. Même si ce roman est classé en polar historique, le côté policier n'est pas ce qui domine pour moi. C'est plutôt l'histoire d'une famille, à une époque troublée et le devenir d'un couple malmené par les épreuves de la vie.

Commenter  J’apprécie          110
Little Bird

j'ai découvert cet auteur en regardant une émission qui lui était consacré sur ARTE, les paysages où il habite étaient très beaux et il semblait très humain, alors même si je ne suis pas fan des romans policiers je voulu le découvrir.
je n'en lirais pas d'autre j'avoue, même si j'ai réussi à en venir à bout. je ne sais pas si ça vient de la traduction mais je n'ai pas aimé le style trop confus à mon goût et on se perdait dans le récit, bien trop de pages inutiles à mon avis, du coup on avait du mal à plongé au cœur de l'intrigue
Commenter  J’apprécie          10
Le trône de Carthya, tome 3 : Le souverain dan..

Je trouve pas ce livre 😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡😡☹️☹️☹️☹️☹️☹️☹️☹️☹️☹️☹️☹️☹️☹️☹️☹️☹️🙁😠
Commenter  J’apprécie          00
L'automate de Nuremberg

La quatrième de couverture, une fois de plus m'a attirée et pourtant, après cette centaine de pages, que ce soit le fond ou la forme, je ressors de cette lecture mitigée voire déçue.
Des longueurs, des redites et tous ces passages entre parenthèse, est-ce parce que l'auteur, scénariste de bandes dessinées y trouve un substitut aux dessins?
Commenter  J’apprécie          80
Mes amis devenus

J'ai beaucoup aimé, ce livre est rempli de nostalgie et de fraîcheur. Des retrouvailles entre amis apres plus de 40 ans, les personnes ne changent pas, ils sont juste confrontés au temps qui passe. Une lecture sans prise de tête, sans se poser trop de question. Un roman simple facile à lire.
Commenter  J’apprécie          20
Les larmes de Djamila

C'est un roman émouvant Mettant en avant une amitié sincère et forte entre Djamila et Céline. La narratrice m'a ému car elle a tout fait pour défendre son amie malgré les violence et le racisme de son beau-père .Je vous recommande ce livre génial qui vous tiendra en haleine car il y a beaucoup de suspens.
Commenter  J’apprécie          00
Ceci n'est pas un fait divers

Ce roman est une claque, tant sa façon d'aborder le féminicide est poignante.

Ce fait sociétal est vu par le prisme de l'un des enfants du couple détruit. La tristesse qui s'en dégage, et la colère rentrée sont des armes à double tranchant. On assiste à une lente descente aux enfers, de ces victimes "indirectes".

La psychologie des personnages est particulièrement fouillée, et l'écriture fluide de l'auteur rend la chose encore plus percutante.

Un livre nécessaire, qui donne de la voix à ces victimes de l'ombre. Un roman rapide à lire, par sa taille, mais qui reste longtemps en tête, par son contenu.
Commenter  J’apprécie          70
Tu vois, on pense à toi !

Deux enfants en vacances à la mer avec leur classe , envoient des messages électroniques à leur amie qui est à l'hôpital. Ils lui racontent leur voyages et les activités auxquelles ils participent. Ils ont amené avec eux une boîte confiée par Alwena. Un jour, ils aperçoivent une vieille femme étrange qu'ils décident de la suivre...
J'ai bien aimé ce livre je le trouve intéressant car ça parle d'une très grande amitié. Je le recommande énormément !
Commenter  J’apprécie          00
Un jour de plus de ton absence

Résumé:

Jade, jeune parisienne de 28 ans, vit une belle histoire d'amour avec Antoine, le cousin de sa meilleure amie Louise. Malgré les blessures du passé, une belle harmonie s'est construite autour de ce trio, jusqu'à l'apparition d'un secret.

Pourquoi ce livre:

J'ai lu plusieurs critiques positives qui m'ont donné envie de le découvrir.

Mon avis:

J'ai d'abord difficilement accroché avec la forme du récit: la structure des chapitres et la plume de l'autrice à mon sens trop verbal.

L'histoire était cependant suffisamment intéressante pour me donner envie de continuer.

J'ai beaucoup aimé le duo formé par Jade et Louise, meilleures amies d'enfance qui entretiennent une belle complicité.

Au fil de ma lecture, j'ai de plus en plus été happée par l'histoire, au point de ne plus vouloir m'en détacher et d'oublier les a priori du démarrage.

L'intrigue est bien ficelée et l'arrivée de certains événements m'ont fait passer par des émotions fortes.

Bien que je ne puisse en révéler plus, l'histoire de Jade m'a bouleversée et rend cette lecture inoubliable.

Je ne peux que recommander ce livre.
Commenter  J’apprécie          00
La demoiselle sans visage

Aliette déménage avec Petit pierre et leurs parents. Jordan de Monfrat les accueille mais ce qu'il ne sais pas c'est qu'ils ont un secret. Aliette et jan son ami et aide la construction du Châteaux ou le seigneur va y vivre avec sa fille Heloise.
Personnellement j'ai pas aimé ce livre car se n'ai pas mon genre.
Commenter  J’apprécie          00
Le corps point par point

Approche particulière de l’acupuncture dans cet ouvrage, la « psychapuncture ».

Après une présentation générale des éléments de la médecine chinoise (bois, feu, terre, métal, eau ; association avec les saisons, les organes, les émotions etc.), Gérard Athias présente des liens qu’il voit entre points d’acupuncture de la tradition de médecine chinoise et la kabbale et l’alphabet hébreu : à moins d’une forte sensibilité à l’occultisme et des connaissances certaines dans le domaine, cela me semble abscons tendance illuminé fantasque.

Il se base ensuite sur la numérologie pour lister des significations à associer aux points d’acupuncture portant ces numéros, à combiner avec les problématiques possibles qu’il énumère point par point d’acupuncture, classés par méridien.
Par exemple, pour le point 9P (au niveau du poignet, sous la racine du pouce, sur le méridien du poumon), les propositions sont « sensation de solitude extrême ; je porte la lourdeur du désespoir de ma mère ; mémoire de suicide (dans la généalogie, côté maternel) ; je suis dans un abîme profond ; je ne sortirai pas de ce trou noir ; inceste inconscient par rapport à la mère ; mémoire d’alcoolisme familial ; au fond de moi, je ne me sens pas aimé ». Et il faudrait ou serait possible de le coupler avec une des symboliques associée au chiffre 9.
Pour ce qui est de la numérologie, ses sources sont globalement implicitement identifiables mais j’aimerais bien savoir comment il en est arrivé à ces conclusions pour ce qui est des problématiques de chaque point : Tradition chinoise (ou autre) ? Recherches savantes ? Expérimentations ? Canalisations ?
Cela me semble un peu trop fourre-tout pour qu’une personne puisse être mise efficacement sur la piste de sa ou de ses problématiques inconscientes, à moins sans doute de travailler avec un pendule qui fera le tri.

A expérimenter en son âme et conscience, sans le prendre comme remède miracle, je pense, et comme le dit l’auteur lui-même.
Commenter  J’apprécie          10
Le Syndrome du spaghetti

J'ai beaucoup aimé ce roman prêté par les éditions Pocket sur Netgalley. Je suis juste déçue de l'avoir lu juste après Un si petit oiseau de Marie Pavlenko car ils se ressemblent en de nombreux points : une jeune femme voit son rêve tomber à l'eau à cause d'un drame qui lui arrive et qui remet en question toute sa vie et son avenir. Elle va alors devoir se rencontruire et changer son orientation professionnelle. On y retrouve aussi le même personnage de la petite soeur qui subit les conséquences de ces événements et une romance bien mignonne qui va aider l'héroïne à se surpasser et à reprendre goût à la vie. Avec pour celui-ci un petit côté les frères Scott (eh oui c'est ma génération) avec le basket en fonds d'image.
Malgré tout ça (et pourquoi malgré après tout...) j'ai bien aimé cette ambiance, de nombreuses citations sont à relever, c'est positif, gai, sensible, ça se lit très bien et c'est très prenant (j'ai lu la deuxième moitié en une soirée tellement je voulais connaître la fin). Je le recommande chaudement !!! Un bon moment de détente malgré un sujet sensible.
Commenter  J’apprécie          10
Young Lady

Dans la continuité du premier tome, je suis encore sur une très belle lecture : profonde ; détaillée et historique.

Déjà, j'ai adoré plongé dans l'histoire d'Elizabeth. Une jeune femme pleine de fougue et toute en caractère. Nous pourrions dire qu'elle laisse ses sentiments et émotions parler pour elle.

C'est d'ailleurs ce qu'il va se passer lors d'un rendez-vous organisé avec un comte, Goerges, homme proche de la famille mais surtout veuf, qui a 35 ans et est papa d'une petite fille.

Elizabeth, pas du tout au courant, va alors débarquer et faire un scandale (précisons bien que ce genre de comportement n'était pas autorisé ni normalement toléré dans l'ancien temps).
Comme pour Dido, elle a la chance d'être dans une famille aimante et progressiste. Bien qu'ils aient été déçu de son comportement.

Suite à une maladie de son oncle, qu'Elizabeth pense avoir causé, elle va finalement décider de revoir Georges et d'accepter le mariage (sans amour donc...)

Mais bon, mettez deux êtres qui s'attirent physiquement mais qui disent ne pas pouvoir se supporter alors qu'ils se lancent des piques toute la sainte journée, dans la même pièce et voyez ce qu'il va se passer.

Eh bien, moi, c'est ce que j'attendais et c'est ce que j'aime.

La romance est sous tension mais est également très belle.

La partie où Georges part à la guerre apporte clairement de la profondeur au texte et permets aux protagonistes d'ouvrir les yeux sur leurs sentiments.

Les épisodes après-guerre sont plus tumultueux mais marchent à la perfection. Il est vraiment compliqué de séparer deux aimants.

Je tiens à souligner également que j'ai adoré la fille de Georges (qui paraît tellement mature pour son âge et fait clairement de l'ombre aux jeunes de nos jours), mais aussi Nancy (qui m'a fortement rappelé Ruth. On sent d'ailleurs que cette dernière est une source d'inspiration pour elle !)

En bref, une romance historique comme on les aime, que je recommande !

Instagram + Tiktok : @la_parenthese_litteraire
Commenter  J’apprécie          00
Comme si nous étions des fantômes

Voilà ce que j’appelle une lecture montagnes russes, tant je suis passée de l’émerveillement à l’ennui profond…

1919… Dans les tranchées, les armes se sont tues et on recherche les morts afin de tenter de trouver leur identité et de les rendre à leur famille. Imaginez l’ampleur du travail…

Dans 100 ans, ils n’auront pas fini de déterrer tous les morts de la Première Guerre, qui mérite bien son nom de grande boucherie.

Dès le commencement, j’ai été ravie par ce récit, par Amy Vanneck qui quitte son Angleterre pour rechercher Edward, son fiancé disparu durant une bataille d’août 1918.

Et puis, il y avait un premier chapitre mystérieux au possible, des flash-back sur la rencontre entre Amy et Edward et la découverte, dans un abri de tranchée, de plusieurs cadavres mutilés, essentiellement des chinois du Chinese Labour Corps, et dont la mort ne pouvait être attribuée à la guerre ou à des allemands. Bref, ça commençait d’une manière des plus intéressantes et je sentais venir la super lecture.

Et puis bardaf, je suis tombée dans une tranchée et j’y ai erré, perdue dans le no man’s land qu’a traversé le récit, à un moment donné, et ce ne fut pas le seul grand moment de solitude que j’ai ressenti.

Ce fut une alternance de récits passionnants, que je dévorais (l’utilisation de cocaïne et laudanum, les chinois qui bossaient sur les lignes de chemin de fer durant le conflit et après, pour dégager les corps,…) et de période de vaches maigres ou je tournais en rond, comme l’histoire, comme l’enquête, qui n’avançait pas.

Avec cent pages de moins, on aurait eu un récit plus resserré et je n’aurais pas eu cette impression que l’auteur ajoutait du texte pour retarder au possible son twist final.

La solution finale, je l’avais déduite, ayant éliminé tout ce qui était improbable, mais j’avoue que je n’avais pas tout vu, tout analysé.

Un polar historique qui aurait été plus dynamique avec moins de pages, moins d’atermoiement, des personnages intéressants, attachants (certains plus que d’autres), une écriture agréable à suivre, mais une mauvaise gestion du rythme du récit.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
Commenter  J’apprécie          90
Sous nos silences : 1- Enzo&Maël

Je voudrais dire merci à Dana pour ce service presse 🤍
J'ai adoré mon escapade sous le soleil d'Italie le temps de ma lecture ☀️

Dans cette histoire, nous fessons la rencontre de Maël et Enzo, qui deux ans avant le début du roman ont vécu une histoire passionnelle cachée aux yeux de tous.
Après une rupture difficile, les deux hommes ne se sont plus revu jusqu'à la fête du grand frère de Maël et à la fois le meilleur ami d'Enzo, qui va se dérouler dans le manoir familial de ce dernier.

Les retrouvailles entre les anciens amants promettent d'être explosives 💥
Si l'un a refait sa vie avec une femme, l'autre n'a pas totalement passé à autre chose.

Entre ressentiments, secret, tensions et non-dits, c'est vacances au soleil de Calabre ne risque pas d'être de tout repos.

On peut dire que Dana a bien réussi à nous transmettre toute l'intensité de leur histoire.On plonge dès le début dans des retrouvailles haut en couleur.

J'ai adoré le personnage d'Enzo, et sa manière de parler dans sa langue natale quand les émotions le submergent, c'est tout simplement adorable, je suis tombée en amour avec cette langue😍
Et on ne peut pas dire qu'il n'a pas de détermination face à son ancien amant 👌

Maël m'a ému par sa sensibilité, proche de ces sentiments, il est de ces hommes qui rêvent du grand amour et ces réticences face à Enzo sont selon moi bien justifié vue la façon dont ça s'est terminé.

Et on peut parler d'un des personnages secondaires. 😍 Je suis tombée amoureuse de Seb, non mais cet homme a de la repartie comme il n'est pas permis, j'ai littéralement eu des fous rires presque à chaque fois qu'il parlait ❤️ . Je veux définitivement un Seb dans ma vie !!!!!

L'intrigue est bien tenue, l'auteur a su nous tenir en haleine tout au long du roman et je dois avouer que je n'avais pas du tout deviné les rebondissements de la fin.


Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir ce roman par vous-même, il vaut sa lecture et il me tarde de lire la suite 🤍

Bref, si vous recherchez un MM avec les tropes, retrouvailles, seconde chance et de la tension 🔥, c'est le roman parfait, je recommande ❤️
Commenter  J’apprécie          00
La Nuit des enfants rois

Ce livre m’a donné le pl Idir de lire. Alors oui on peut y trouver bcp de choses faciles voir être un peu déçu mais comme moi vous l’avez lu étant jeune j’espère que vous en tirerez du plaisir.
Une idée de départ bien trouvée, rassembler des génies à travers le pays. On aurait aimé voir voir plus d’idées sur ce qui les habite, ce que recherchait tellement léprogramme mais au fond la question qui se pose est: à qui s’adresse ce livre? Si comme moi vous pensez à des ado alors il est très bien comme ça
Commenter  J’apprécie          00


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

3228 critiques

LeFigaro

3896 critiques

LeMonde

5580 critiques

Lhumanite

509 critiques

Liberation

2666 critiques

Bibliobs

2420 critiques

LePoint

1243 critiques

LesEchos

1287 critiques

Lexpress

4135 critiques

Telerama

3449 critiques

LaPresse

2605 critiques

LaLibreBelgique

2076 critiques










{* *}