AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

After, tome 3 : After We Fell
  18 janvier 2019
After, tome 3 : After We Fell de Anna Todd
Ce tome 3 est mieux que le second mais n'est pas au niveau du tome 1.

Dans ce troisième opus, on retrouve (comme dans le deux) une double narration. Ce qui est un gros point positif.

Le soucis c'est que la relation Hardin/Tessa tourne un peu en rond. C'est toujours le même cycle infernal : dispute/rupture/réconciliation.

J'ai aimé le père de Tessa, qui est, dans le fond, un Hardin en plus vieux. Ce dernier m'a aussi souvent fait sourire. C'est un personnage plein d'humour (chose qui ne saute pas aux yeux au début de cette saga).

Le voile se lève enfin sur Steph, Molly et toute la bande et le moins que l'on puisse dire c'est que ça décoiffe !

J'attaque le tome 4 en espérant un vrai virage dans l'histoire car ça commence à être long.
Commenter  J’apprécie          10
Parfum de poussière
  18 janvier 2019
Parfum de poussière de Hage Rawi
Beyrouth-Est, 1982, autour des massacres des camps de Sabra et Chatila. Depuis sept ans, la guerre civile enflamme le Liban, pays où chrétiens, musulmans, juifs espéraient pouvoir échapper aux conflits des factions. Pendant que les bombes pleuvent sur le quartier chrétien, deux adolescents tentent de survivre : Georges, qui s'engagera dans les milices, et Bassam, le narrateur, obsédé par l’idée de fuir cet enfer. Le sort du premier sera aussi absurde et sanglant que cette guerre, quant au deuxième, il paie cher sa « liberté ». Ce premier roman de Hage, dans la magnifique traduction de Sophie Voillot, est possiblement basé sur des faits vécus par l'auteur. Le texte vous prend à la gorge, ne vous lâche pas : écriture concise, avec, ça et là, des envolées lyriques semées comme des bouffées d’air dans un enfer étouffant; superbe équilibre de la narration et, surtout, l'audace de présenter l’immigrant sous un jour inquiétant. Que savons-nous du réfugié que nous côtoyons? En terre d'accueil, nous offrons à l'exilé la paix, la sécurité, mais sa valise, qu'il n'ouvre que rarement, est remplie de souvenirs atroces. Une nouvelle voix venue d'ailleurs, aux accents bouleversants. A lire, même si vous n'avez pas le cœur solide. Alto, 362 p. — H.-J. G.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Un enfant de l'amour
  18 janvier 2019
Un enfant de l'amour de Doris Lessing
Lauréate du Prix Nobel de la littérature, 2007

« Vous voyez, articula-t-il, je ne vis pas ma vie. Ce n'est pas ma vraie vie. Je ne devrais pas vivre comme je le fais. » Ce terrible aveu résume la vie gâchée de James, le personnage au centre du nouveau roman de Doris Lessing. Timide, introverti, aimant la poésie, il est enrôlé en 1938. Un an plus tard, le ministère de la Guerre l’envoie en Inde, avec un arrêt au Cap. Il y rencontre Daphné, Anglaise d'origine, mariée à un officier sud-africain. Le drame de James se joue en quatre jours, à peine : le coup de foudre, une passion violente. En Inde, il lui écrit des lettres d'amour qu'il ne pourra lui envoyer sans mettre en danger le mariage de l'aimée. Le hasard lui apprend que Daphné a eu un fils. Dès cet instant, James ne vit que dans l'attente de le retrouver, malgré son mariage avec Helen, la naissance d’une fille, sa vie de bourgeois respectable. Cet amour fulgurant jette une ombre sur chacun de ses gestes. Chaque matin, il se lève en sachant l’âge de son fils, au jour près.

Vous croyez avoir tout lu sur l’amour? Ce livre nous est offert de la part d'une romancière qui sait exactement quand et où donner du répit au lecteur. Elle dispose les événements comme des blocs (la mer et le bateau, le Cap, l’Inde, l'Angleterre) auxquels elle confère une parfaite transparence quant à leur rôle. Mais, surtout : la peinture de l'âme du protagoniste – celle de Daphné tient en quelques répliques percutantes, résumant toute sa pensée –, son rêve de l'amour, son refus d'y renoncer, sa volonté obtuse de récupérer le passé par le truchement de son « enfant de l'amour», entreprise absurde puisque les amants sont condamnés à occuper des pôles opposés : le bateau et la mer sont les ennemis de James, alors qu’ils apportent le bonheur à Daphné. Mais James n’apprend rien, reste figé dans le passé, tandis que Daphné construit sa vie.

C'est du Doris Lessing à son meilleur. Si vous ne la connaissez pas, commencez par ce livre, incontournable. Vous deviendrez son adepte. Vous l’adorerez. Ses romans occuperont une place d’honneur parmi vos livres préférés. Et vous comprendrez pourquoi elle a mérité le Prix Nobel de la littérature cette année. Garanti. Flammarion, 186 p. — Hans-Jürgen Greif

...

« L'amour fait une courte mais sublime escale en pleine guerre. » --Le Figaro
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
En attendant la neige
  18 janvier 2019
En attendant la neige de Christine Desrousseaux
D'habitude, je n'aime pas trop les policiers ou suspense psychologiques qui se passent en France, car j'aime avoir , grâce à ce genre, un regard sur un autre univers, une autre société que la nôtre. Mais le roman de Christine Desrousseaux m'a fait déroger à mes principes. Le Haut Jura se prête bien au thriller, car il permet un certain isolement au milieu des bois , que l'on ait quelque chose à cacher, à oublier ou à retrouver. Véra, la jeune narratrice, y débarque un beau soir, traumatisée par un récent accident de voiture où sa mère a trouvé la mort, et dans un état physique et psychologique préoccupant. Elle a besoin de prendre de la distance par rapport à sa sœur, qui veille sur elle de façon très ( trop?) protectrice, et elle est décidée à se sevrer des médicaments qu'on lui fait ingurgiter en masse. Dans un environnement inhospitalier, elle est amenée à bénéficier de l'aide de son voisin, un soi-disant ornithologue, qui semble avoir lui aussi, bien des secrets.... Le combat de Véra pour recouvrer toutes ses facultés, physiques et mentales, est touchant, car la jeune femme est déterminée mais ne sombre jamais dans le pathos. Et surtout, l'enquête dans laquelle elle décide de s'investir va lui offrir un dérivatif inattendu mais bienvenu. Les chapitres sont courts, le rythme est soutenu, et le village du haut Jura, Morez, dans lequel Véra a trouvé refuge, avec ses petites vieilles aux allures de sorcière, ses chasseurs hostiles, et même un autochtone qui se prend pour un indien , est un écrin parfait pour ce récit très agréable à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
La guerre des pauvres
  18 janvier 2019
La guerre des pauvres de Eric Vuillard
Proposé par Ruffin en janvier 2019
Commenter  J’apprécie          00
Le petit livre des grandes idées mathématiques
  18 janvier 2019
Le petit livre des grandes idées mathématiques de Robert Solomon
Ce petit livre de vulgarisation mathématique est accessible à tous, ou presque, sans formation spécialisée.

J'y ai apprécié la simplicité du langage, la présentation chronologique des thèmes. L'auteur explique particulièrement bien les préoccupations des mathématiciens grecs (à savoir : le trisection de l'angle, la duplication du cube, et la quadrature du cercle, le tout avec pour seuls instruments la règle non graduée et le compas) et certaines connaissances qui en ont résulté.

L'expression "la quadrature du cercle" étant passée dans le langage commun, voici l'exercice correspondant : tracer un carré ayant exactement (d'où l'impossible recours à la règle graduée, pas assez précise) la superficie d'un cercle donné. Plusieurs siècles plus tard, des mathématiciens ont démontré que c'est impossible. La recherche d'une solution (inexistante) et la quête d'une démonstration de l'insolubilité de ce problème ont fait progresser les connaissances mathématiques.

Les liens avec d'autres disciplines sont intéressants aussi : application des concepts présentés, avec quelques références à l'Histoire (notamment Enigma et Colossus, programmes pour décoder les messages secrets allemands durant la Seconde Guerre mondiale).



Cet ouvrage ne tient cependant pas la comparaison avec 'Juste assez de maths pour briller en société' (cf. lien ci-dessous). Si ce dernier est légèrement moins accessible, les explications y sont approfondies, permettant de percevoir une richesse que je n'ai pas retrouvée ici.
Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          167
Fouloscopie
  18 janvier 2019
Fouloscopie de Mehdi Moussaïd
La foule, nous en faisons tous partie. Mehdi Moussaïd nous emmène valser dans les centres commerciaux, les laboratoires et sur les réseaux sociaux.

Nous suivons l’auteur tout au long de cet essai, il nous parle de son parcours professionnel. C’est vrai que la foule comme objet d’étude, ce n’est pas une évidence. On en apprend beaucoup sur les mécanismes de la foule, ce qui se passe lors de bousculades meurtrières, comment ne pas finir écraser dans la fosse d’un concert. On comprend aussi qu’il est possible de tirer profit du nombre pour sauver des vies et faire avancer la recherche.

Mehdi Moussaïd raconte tout cela avec une voix très personnelle, de petites touches d’humour. Ça se lit tout seul. Les notions scientifiques sont expliquées, très accessibles et illustrés par des exemples piochés dans des événements récents. Les chapitres sont parsemés d’expériences réalisées par l’auteur ou d’autres chercheurs, cela permet d’être au cœur de la recherche. Un très bel hors-texte de dessins de Wozniak est inséré dans le livre, avec ses interprétations de la foule, qui nous fait méditer.
Lien : https://voulezvoustourner.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Five, tome 8
  18 janvier 2019
Five, tome 8 de Shiori Furukawa
Un nouveau tome vraiment extra avec une bonne dose d'action, un humour toujours aussi déjanté et en prime, l'arrivé de nouveaux personnages totalement barges.
Commenter  J’apprécie          00
Le roi tué par un cochon : Une mort infâme aux ..
  18 janvier 2019
Le roi tué par un cochon : Une mort infâme aux origines des emblèmes de la France ? de Michel Pastoureau


Tiens, un roi de France tué par un cochon, je ne me souviens pas de ça. Eh bien si ! Au XIIe siècle. Mais il faut dire que si Philippe a bien été sacré et associé au trône par son père Louis VI le Gros, comme celui-ci l’avait été par son propre père Philippe 1er, il n’a jamais régné personnellement et on ne le trouve pas dans les listes de Rois de France. D’ailleurs le successeur de son frère Louis VII, s’appellera Philippe II (Auguste). Encore, nous explique l’auteur, que ce point ne soit pas si simple.

Le récit de cet évènement pourrait tenir en quelques pages, mais Michel Pastoureau est entre autres historien de la symbolique. Il nous explique donc très en détail pourquoi cette mort fût infamante pour la dynastie capétienne et les efforts qui furent fournis pour effacer cette tache. Mais aussi comment interpréter les témoignages des contemporains. Et encore comment cet événement dans une période de transformation de la société aboutit à l’adoption par la royauté de la fleur de lis et du bleu, tous deux symboles de pureté et précédemment apanages de la mère du Christ. Ceci avec le concours de Suger et de Bernard de Clairvaux animés par des motifs différents. L’auteur termine avec un passage sur les procès d’animaux, thème déjà traité ailleurs.



Il a l’honnêteté de dire que l’origine dans la mort honteuse du roi Philippe, des armoiries de la monarchie française, d’azur semé de fleur de lis et plus généralement l’adoption du bleu comme symbole de la France, reste une hypothèse qui reste à confirmer.



Pastoureau est toujours agréable à lire et les redites impriment bien les notions dans l’esprit.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Chimère
  18 janvier 2019
Chimère de Pascal Leby
un excellent livre personnalisé avec beaucoup de détails
Lien : http://les-broutilles-de-nan..
Commenter  J’apprécie          00
Qui a tué mon père
  18 janvier 2019
Qui a tué mon père de Édouard Louis
livre court d'une écriture qui résonne dans la confidence comme un journal intime

vraisemblablement je pense devenir un diariste

Commenter  J’apprécie          40
On dirait que je suis morte
  18 janvier 2019
On dirait que je suis morte de Jen Beagin
Ca a été jubilatoire de suivre cette pétillante Mona qui fait des ménages et ca ne la dérange pas même si cela trouble pas mal de monde une blanche qui fait des ménages sans avoir d’autres ambitions. Mais oui, Mona aime passer l’aspirateur, inventer la vie de ses clients en entrant dans leur intimité.

Après sa rencontre avec un certain monsieur dégoûtant lors de la distribution de seringue stérile et une brève idylle avec ce toxico, elle décide de travailler à son compte toujours en tant que femme de ménage à Taos pour des gens aisés. Elle fait alors la connaissance de gens un peu farfelus, un couple fan de spiritisme, un homme en plein traitement contre le cancer qui a une relation un peu bizarre avec sa fille et d’une voyante qui a du mal à se remettre d’un divorce.

C’est loufoque, plein de trip, de rêvasseries parfois obscènes de l’héroïne mais on s’attache tout de suite à cette Mona drôle, lucide qui nous révèle un passé et des parents très troublants. Toute l’histoire est adoucie par tout l’humour dont l’auteur a su l’enrober. un style très fluide. Une très belle lecture.




Lien : https://www.babelio.com/monp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Rumeurs : Le plus vieux média du monde
  18 janvier 2019
Rumeurs : Le plus vieux média du monde de Jean-Noël Kapferer
Un livre que j’ai trouvé à la bibliothèque alors que je cherchais des documents sur le thème des rumeurs pour un de mes cours de master. Même si les rumeurs sont très présentes dans notre vie quotidienne, il est difficile de trouver des recherches complètes sur le sujet car ce phénomène est complexe à étudier.



En temps normal donc, je ne me serais jamais dirigé vers un essai. Même si cette lecture n’est pas un coup de coeur et qu’elle sort de mes habitudes littéraires, elle a été très enrichissante.



Au départ, je me suis dis que je ne ferais que feuilleter le livre pour glaner quelques informations, et au final, je l’ai lu de A à Z, tout en prenant des notes. Tout est bien expliqué et détaillé afin que tous puissent en profiter.



Pour ma part, je pense qu’il manquait surtout des exemples de rumeurs au quotidien (par exemple à l’école, dans un quartier…).



L’auteur nous explique ce qu’est une rumeur, comment elles naissent, pourquoi nous croyons en elles, mais aussi comment elles se terminent.



En conclusion, ce fut une bonne surprise, bien que ce ne soit pas habituellement mon genre de lecture.
Lien : https://passionlivresblogblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

2057 critiques

LeFigaro

2056 critiques

LeMonde

2244 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1830 critiques

Bibliobs

1483 critiques

LePoint

774 critiques

LesEchos

918 critiques

Lexpress

3826 critiques

Telerama

2593 critiques

LaPresse

1863 critiques

LaLibreBe...

1180 critiques