AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Dernières critiques /RSS

Les Enquêtes de Akitada Sugarawa, tome 2 : L'..
  05 juillet 2022
Les Enquêtes de Akitada Sugarawa, tome 2 : L'énigme de la porte Rashomon de I. J. Parker
Le second volume des enquêtes de Akitada Sugawara plonge le lecteur dans le milieu universitaire japonais du 11e siècle, ses intrigues, ses compromissions, ses rivalités aussi bien intellectuelles que de prestige, ses tricheries et ses amitiés. Un roman policier qui pourrait être plus condensé, et y gagnerait en force, mais qui plaît par sa documentation historique, culturelle et sociale fouillée.
Commenter  J’apprécie          60
Mujeres libres
  05 juillet 2022
Mujeres libres de Isabelle Wlodarczyk
Tout d'abord je tiens à remercier Babelio et les éditions Babouche à oreille pour l'envoi de ce livre.

Avant d'ouvrir cet ouvrage, je ne connaissais pas les Mujeres Libres.

L'avantage d'un récit court est qu'on peut y apprendre les bases sur un sujet et appronfondir - ou non - ensuite. L'écrit d'Isabelle Wlodarczyk m'a assurément donné l'envie d'en savoir plus sur les Mujeres Libres mais aussi la guerre d'Espagne.

En effet, ici nous suivons 3 minis nouvelles faisant le portrait de 3 femmes qui étaient adhérentes à l'organisation des Mujeres Libres. 

Ce mouvement espagnol est né dans les années 30 et la dernière nouvelle parle d'une de ses fondatrices, Lucía.

Ce qui m'a le plus frappé dans cette lecture est l'âge des femmes. Elles ont toutes le point commun de s'être engagées pour leur liberté très jeunes. Elles refusent toutes la soumission qui leur est contrainte.

Un récit comme celui-ci est important, pour nous rappeler que des femmes se sont battues pour être libres et pour ne pas oublier de défendre cette liberté.

De plus, on ne peut s'empêcher de faire des comparaisons avec ce qui se passe aujourd'hui, en 2022. Il est bon de se souvenir que la lutte pour nos droits existe partout et doit continuer d'exister.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Blackwater, tome 1 : La Crue
  05 juillet 2022
Blackwater, tome 1 : La Crue de Michael McDowell
Hum, difficile de faire une critique très mitigée quand tout le monde est incroyablement accro.

Alors, je n’ai que ce premier tome. Mais voilà, pour moi, c’est de la littérature typique pour adolescent. Ce n’est pas une insulte ! Juste que voilà, du fantastique cousu de fil blanc, des personnages très vite brossés, peu de psychologie et une écriture agréable.

Oscar, fils de Mary-Love, veuve, et neveu de James, propriétaires de la scierie de Perdido, découvre lors d'une crue terrible, une jeune femme, Elinor, qui pu survivre dans sa chambre d'hôtel, sans boire ni manger, et bizarrement, la seule valise qu’elle perd, est celle où il y avait tous ses papiers. Elle est donc sans identité prouvée mais cela n’étonne personne (hormis très rapidement Mary-love) et ne l’empêche pas de devenir institutrice de Perdido, et d’épouser Oscar, qui est dans ce tome, un personnage falot, qui suit ce que lui dit sa mère ou sa femme. Il faut dire qu'Elinor est une femme forte, et que ses relations avec la rivière voisine sont surnaturelles (ce sont et de loin les meilleures pages). On comprend vite que pour se nourrir, Elinor n’aime pas les légumes…

Bref, le tout se lit vite, bien, et on peut dire que l’action monte peu à peu. J’ai lu qu’il y avait un twist à la fin… bon, il y a une fin quoi, et qui forcément, comme toute bonne série, appelle à lire la suite.

Donc, je ne comprends pas ce succès considérable, hormis pour la couverture effectivement très réussie. Il y a tant de bons romans de fantasy, ou autre. Pourquoi une telle addiction à celui-ci ?



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Le cauchemar d'Innsmouth
  05 juillet 2022
Le cauchemar d'Innsmouth de Howard Phillips Lovecraft
C'est une excellente nouvelle, je suis d'accord avec les inconditionnels. Mais voilà je n'arrive pas vraiment à accrocher au genre fantastique. Depuis mon adolescence j'entendais parler de H.P. Lovecraft comme le maître incontesté de ce genre littéraire alors je me suis lancée parce que j'ai rencontré la version audio à la bibliothèque. Alors oui, j'ai aimé mais je ne lirai pas la suite de son oeuvre.
Commenter  J’apprécie          40
Kit Colbana, tome 4 : Fil de la lame
  05 juillet 2022
Kit Colbana, tome 4 : Fil de la lame de J.C. Daniels
Chronique de Diana :



Cette série se bonifie de tome en tome. Une fois qu’on débute la lecture, il est quasiment impossible de lâcher le livre. Bon ok, je le lâche pour aller travailler mais vraiment, je râle de devoir le faire.



C’est le tome de la reconstruction et de la détermination. Kit décide qu’elle assez pris de temps pour cicatriser et qu’elle doit faire face à ses peurs pour les dépasser. C’est donc une héroïne regonflée à bloc qui ne va pas se laisser dominer par ses émotions.



On retrouve aussi la dynamique avec Damon et ça fait du bien de retrouver ce duo qui est attachant tout en étant des leaders nés.



C’est aussi un tome où l’on retrouve une héroine plus sensible qui est capable de tout pour aider ceux qu’elle considère comme sa famille. Croyez-moi l’auteure ne nous épargne pas vraiment et je suis toujours complètement happée par les intrigues qu’elle nous propose et les rebondissements qui les accompagnent.



On continue de découvrir les personnages principaux comme secondaires, ils se livrent de plus à plus à nous et on prend vraiment conscience de leurs points forts et de la dynamique qui les anime.



C’est une des séries que j’aime le plus actuellement, l’action omniprésente, l’univers mais aussi des personnages qui sont crédibles. Je ne me lasse pas un seul instant



Foncez découvrir Kit, c’est une battante et même si elle semble inébranlable, elle va vous surprendre de bien des manières.
Lien : https://followthereader2016...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Les noces barbares
  05 juillet 2022
Les noces barbares de QUEFFELEC Yan
Lu en 92, ce livre m'a touchée en plein coeur.

Il est très bien écrit et je me mettais autant dans la peau de Ludo que de sa mère.

La question qui reste en suspend est peut-on aimer un enfant fruit d'un viol ? Pour ma part, c'est non car il fera toujours penser à ce moment traumatisant. C'est une des raisons pour laquelle l'IVG doit rester une possibilité aux femmes.
Commenter  J’apprécie          40
Le Voleur d'ombres
  05 juillet 2022
Le Voleur d'ombres de Marc Levy
Marc Lévy, « Le voleur d’ombres » 292 pages

Décidément, les romans de Marc Lévy me plaisent toujours à moitié. Dans celui-ci, on découvre, dans une première partie, un petit garçon capable de « voler » les ombres (en fait, il échange la sienne avec une autre), de communiquer avec elles et, ainsi, de pouvoir connaître les secrets, les désirs, les regrets de ses propriétaires légitimes. L’idée est fort jolie et j’ai beaucoup aimé cette partie dans laquelle il tente d’aider ses proches. Sa relation avec sa mère. Son amitié avec Luc, le fils du boulanger. Sa façon de résister aux maux de l’enfance tout en savourant ses petits plaisirs. Ceux auxquels on repense avec nostalgie.

Puis, arrive la seconde partie. Cette fois, notre garçonnet est devenu un adulte, désormais interne en médecine. Et voilà qu’il devient, à mes yeux, extrêmement antipathique. Le fils « oublie » sa mère, ne voit même pas sa vieille voisine qu’il croise chaque soir, se montre un petit ami exécrable parce que finalement, il est d’un égoïsme absolu. Bizarrement, sans qu’on sache pourquoi, il n’y a pratiquement plus d’allusion à sa faculté de « voleur d’ombres ». J’ai parfois eu l’impression que l’auteur ne savait pas comment boucler cette seconde partie. Je l’ai d’autant plus trouvée frustrante que j’avais aimé la première partie.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

2876 critiques

LeFigaro

3139 critiques

LeMonde

3775 critiques

Lhumanite

511 critiques

Liberation

2384 critiques

Bibliobs

1952 critiques

LePoint

1074 critiques

LesEchos

1129 critiques

Lexpress

4141 critiques

Telerama

3013 critiques

LaPresse

2453 critiques

LaLibreBelgique

1703 critiques