AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

Fight
  20 janvier 2018
Fight de Charlotte Roucel
Pas mal.

Une Dark Romance comme il y en a pas mal en ce moment, des personnages intéressants, une histoire qui aurait pu être très émouvante.

Mais voilà, il manque plusieurs choses.

Premièrement, il me manque des éléments concernant nos deux héros.

Il aurai fallu plus de détails de l'enfance de Noah et de Marie pour que je soit plus en phase avec les héros que je découvre dans le livre. La vie des héros est décrite comme dur, avec un leitmotiv " demain sera toujours pire qu'hier ".

J'aurai voulu y adhérer avant de retrouver de l'espoir, sombrer avec Marie avant de remonter la pente avec l'aide de Noah.

Parce c'est ça le problème majeur de ce roman , pas une seule fois je ne me suis mise à la place des personnages. J'ai survoler le roman , pensant parfois " pauvre Marie" mais jamais je ne me suis sentie mal pour l'un comme pour l'autre.

Peut être aurait-il fallu rallonger le texte, créer plusieurs tomes, toujours est-il que je ne me suis pas laissé transporter comme j'aurai pu l'être.

Cela reste bien écrit, mais j'attendais mieux au vu du potentiel de l'auteure.

A suivre, je lirai avec plaisir un autre de ses romans.

Bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Des kilos d'amour
  20 janvier 2018
Des kilos d'amour de Zoé Davide
Une romance comme je les aime !!!



Tout d’abord, je voudrais dire quelques mots sur la couverture. Je la trouve très belle, elle change des couvertures que l’on voit en ce moment. Et c’est bien de sortir du lot 😉



Revenons sur l’histoire. Santina se remet de la perte de son frère jumeau. Pour l’aider à passer cette épreuve de la vie, elle a décidé avec son ami d’enfance Saskia de partir vivre en Australie. Cette dernière est photographe et grâce à son travail, elle subvient aux besoins de deux jeunes femmes.



Mais cette situation n’est pas facile à assumer pour Santina qui galère pour trouver un job, elle va voir les kilos s’accumuler et sa confiance en elle diminuer.



Par chance et grâce à un mensonge, Santina va enfin trouver un travail, être la nounou de la petite Luna, fille du beau Mark Lacombe, champion du monde de rallye automobile.



La vie en colocation va être à rude épreuve pour Santina surtout qu’elle va très vite tomber sous le charme de son patron alors que ce dernier est froid et distant avec elle. Et pour couronner le tout, la petite amie de Mark est une peste qui rabaisse Santina à la moindre occasion.



J’ai adoré cette romance où mon petit cœur n’a cessé de faire les yo-yo des émotions. L’écriture est fluide, l’histoire ne va pas trop vite. On s’attache vite aux personnages, enfin presque tous… Ce roman est addictif à souhait, j’avais du mal à le lâcher à chaque fois que je l’ouvrais. Je regrette même de ne pas avoir eu plus de temps pour le lire plus rapidement, c’est pour dire !!!



Au-delà de la romance, j’ai aimé tout ce qui tourne autour des rondeurs de Santina, de l’image qu’elle a d’elle malgré sa perte de poids, du regard des autres dès l’instant où l’on ne rentre pas dans le moule de la société. C’est tellement d’actualité !!!



Ce premier tome est un coup de cœur !!!
Lien : https://surmatabledenuit.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Underground railroad
  20 janvier 2018
Underground railroad de Whitehead Colson
Dans Underground Railroad, on suit la vie et surtout la fuite de Cora, une jeune fille de 16 ans propriété d'une plantation de coton. Les premières pages sont violentes et l'auteur ne passe pas quatre chemins pour nous faire comprendre qu'ici, on ne va pas rigoler. Ainsi Cora s'enfuit très vite, peut-être trop vite pour comprendre plus en profondeur la plantation où elle "vit". Malgré le souhait de faire réagir sur 400 pages la condition horrible de l'esclave, je suis passé complètement à côté sans m'attacher aux personnages principaux. Je regrette que Ceasar n'est pas été plus intégré dans l'histoire. J'étais très curieuse de connaître plus en profondeur son histoire. 



J'ai eu un sentiment de montagne russe, avec des moments très durs et de long moment où il ne se passe pour ainsi dire, rien. Ces passages m'ont véritablement ennuyée et je suis restée dans l'attente constante d'une potentielle action, qui finalement n'arrive qu'aux fins de parties. J'attendais peut-être dans cette fuite quelque chose d'haletant, qui nous (re)tiennent avec Cora où nous, lecteur, tremblions pour elle. Alors oui, effectivement, à certains moments, j'ai eu peur pour elle mais vraiment à de très rares moments. 



Pour autant, Underground Railroad réussit plutôt bien à faire comprendre à son lecteur le climat ambiant entre esclavagiste, esclave et abolitionniste. J'ai surtout apprécié le conflit entre Blancs, où les esclavagistes n'hésitent pas à faire assassiner, brûler et torturer d'autres Blancs qui ne seraient pas d'accord avec leur vision de l'Amérique. Je trouve qu'ainsi le livre à vraiment sa place dans le contexte actuel. Il est là pour faire réagir, tirer des conclusions du passé et surtout nous dire que rien est gagné. 



En conclusion, c'est une petite déception. J'attendais beaucoup plus de l'histoire et des personnages, avec une réelle action continuelle. 
Lien : https://wp.me/p8ww3Y-W7
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sing !
  20 janvier 2018
Sing ! de Vivi Greene
Le livre a frôlé le coup de cœur malheureusement un poil déçu de ne pas avoir eu un ou deux chapitres de plus pour bien clôturer l'histoire.
Commenter  J’apprécie          10
Feuillets de cuivre
  20 janvier 2018
Feuillets de cuivre de Fabien Clavel
Je dois dire que je suis plutôt mitigée sur cette lecture, je ne m'attendais pas vraiment à ça. L'écriture est très bonne, les personnages sont recherchés et attachants, mais je ne suis jamais entrée complètement dans l'histoire.

Chaque chapitre est une nouvelle enquête, tout du moins dans la première partie. C'est construit un peu comme un recueil de nouvelles. L'enquêteur, Ragon, est "spécialisé" dans la résolution des mystères fantastiques, touchant à la magie et la littérature. Le style est un mélange entre le fantastique, le steampunk et le roman policier.

Dans cette première partie, j'ai retrouvé ce que je n'aimais pas dans les nouvelles : on a à peine le temps de se poser des questions sur le meurtrier que la résolution arrive déjà. J'aime prendre le temps de connaître les personnages donc le côté abrupt des histoires courtes ne me correspond pas trop.

Heureusement, la deuxième partie rattrape tout ça. L'histoire se complexifie, un meurtrier "fil-rouge" fait son apparition et créé même des liens avec la première partie.

J'ai apprécié toutes les références littéraires qui parcourt le livre et me suis rendue compte au passage de mes lacunes dans la littérature du XIXème, il va falloir y remédier.

En résumé, je reconnais la qualité de la plume de l'auteur ainsi que son érudition, mais j'avoue être passée à côté de son oeuvre. Ca reste une lecture agréable que je ne regrette pas, mais qui ne m'a pas marquée plus que ça.
Lien : https://www.facebook.com/Les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Scorpi, tome 1 : Ceux qui marchent dans les..
  20 janvier 2018
Scorpi, tome 1 : Ceux qui marchent dans les ombres de Roxane Dambre
L'histoire, l'univers mais surtout les personnages font de ce livre un coup de cœur ! Hâte de lire les deux suivants !
Commenter  J’apprécie          10
Les vieux fourneaux, tome 4 : La magicienne
  20 janvier 2018
Les vieux fourneaux, tome 4 : La magicienne de Lupano Wilfrid
J'ai retrouvé avec un grand plaisir toute cette petite bande qui cette fois-ci est confronté à une espèce de sauterelle protégée qui va quelque peut bouleverser leur petit train train quotidien.



Un entomologiste va même venir sur place faire une conférence, on en apprend beaucoup plus dans ce tome sur Juliette également.



Et que dire de Guimauve Frombze évoqué dans cette bande dessinée.



Je recommande toujours autant et j'ai hâte de lire le tome suivant!
Commenter  J’apprécie          90
Son absence
  20 janvier 2018
Son absence de Emmanuelle Grangé
C'est dans le cadre des 68 premières Fois que je lis Son Absence d'Emmanuelle Grangé…

Le sujet de ce livre est original : la disparition volontaire d'un jeune homme, sans motif apparent, sans explications rationnelles et le ressenti de ses parents et de ses frères et sœurs quand il faut faire les démarches administratives de déclaration d'absence au bout de vingt ans sans nouvelles.



Ce roman est polyphonique puisqu'il aborde tous les points de vue ; c'est une polyphonie hachée, un peu décousue dans un chapitrage bref où quelques passages en italique donnent la parole à la première personne au disparu. Ce JE intempestif mène la danse de loin, donnant des bribes de réponses au lecteur.

Ce qui frappe, c'est la résignation de ceux qui sont restés, qui ont continué à vivre sans savoir ce que leur fils ou frère était devenu ; après l'avoir cherché, espéré, ils l'ont tu, l'ont sorti de leur vie et, pourtant, au moment d'officialiser cette absence, ils se souviennent, s'interrogent à nouveau, se sentent plutôt très mal.

L'écriture est assez directe, familière, efficace sans doute, à la fois intimiste et détachée. Les personnages ont tous une fêlure qui semble provenir de plus loin que la disparition de François. Je me suis un peu perdue dans la fratrie revenant souvent à l'arbre généalogique obligeamment donné au début, ne parvenant pas à m'attacher aux présents ; seul l'absent m'intriguait, me donnait envie de le connaître mieux comme si, moi aussi, j'avais envie de fuir cette famille dépeinte sans concession.



J'ai voulu rechercher une intertextualité dans Le Rêve de d'Alembert de Diderot, cité dans le récit, autour d'une recherche de la vérité, d'une reconstruction d'une réalité fantasmée puisqu'inconnue, de la compensation affective du père qui a remplacé sa progéniture par des bonsaïs dans une forme de juxtaposition des espèces ; cette approche philosophique n'a pas fonctionné.

Certes, j'ai bien perçu la réalité tangible de l'absence en tant que fait, en tant que manque, en tant que temporalité, en tant que rupture de la mémoire familiale, sorte de trou noir, et enfin en tant que notion juridique, mais comme si ce livre était un essai romancé, un constat plutôt qu'un roman.

Encore une fois, et c'est quelque chose que j'aurai tendance à reprocher à plusieurs romans de cette rentrée 2017, c'est très court, à peine 145 pages, trop survolé, trop brut de décoffrage, trop lapidaire.

Je n'ai donc pas été convaincue, malgré un retour sur une première lecture rapide ; un des avantages des petits formats, c'est la possibilité de relire et malgré cette tentative pour donner à Son Absence le temps de me toucher, cela n'a pas marché.



Ma première vraie déception de la sélection des 68 premières Fois pour la rentrée littéraire 2017…

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Culottées, tome 2
  20 janvier 2018
Culottées, tome 2 de Pénélope Bagieu
Encore un chouette livre que ce seconde tome de "Culottées", avec de nouveau des destins de femmes aussi extraordinaires que variés. De Peggy Guggenheim la collectionneuse d'art contemporain, à Betty Davis la rockeuse en avance sur son temps, en passant par Katia Krafft la volcanologue française, que d'histoires différentes mais pour autant poignantes !

J'ai par contre trouvé ce volume plus "dur" que le précédent : le destin de Phulan Devi la reine des bandits m'a vraiment émue et révoltée. Bref, un peu moins grand public que le premier opus, mais tout aussi intense et instructif.
Commenter  J’apprécie          30
Quitter le monde
  20 janvier 2018
Quitter le monde de Douglas Kennedy
Non, ce n'est pas le meilleur Kennedy que j'ai lu. Parfois décousu, avec des péripéties plutôt rocambolesques et assez improbables..... mais ....

Que Jane est attachante et touchante ! Hélas pour elle, elle se retrouve dotée de parents pernicieux avec une mère particulièrement odieuse et injuste avec sa fille, schéma que l'on retrouve dans plusieurs des ouvrages de l'auteur !

Cette enfant sensible va traîner derrière elle le boulet d'un insupportable sentiment de culpabilité qui va empoisonner toute son existence ! et quelle existence ! ravagée par des calamités de toutes sortes. Et là, Douglas Kennedy a un peu trop forcé la note ! mais ce n'est pas l'essentiel ...

L'essentiel, c'est Jane elle-même. Car, ayant atteint le fond du désespoir, comme on la comprend de vouloir quitter le monde, mais, à son corps défendant, ce monde va la rattraper ! et c'est l'obstination, la pugnacité, l'honnêteté et le courage de Jane qui font la force de ce livre et entraîne inconditionnellement le lecteur dans le sillage de cette héroïne désespérée qui va devenir battante et solaire !

Douglas Kennedy nous sert un remarquable portrait de femme, sensible, intelligente et déterminée à braver l'adversité, après avoir fait le difficile choix de vivre, qui nous donne envie de la suivre et de l'aimer. Mais des femmes comme Jane, cela existe-t-il ? nous sommes dans un roman, ne l'oublions pas !

Et n'oublions pas non plus que Douglas Kennedy est un conteur qui excelle à détailler le quotidien dans un style toujours plaisant avec quelques beaux moments de lyrisme, l'évocation de Martinique beach en hiver, battue par les flots de l'Atlantique par exemple ou celle des environs de Banff dans les Rocheuses !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
À coucher dehors
  20 janvier 2018
À coucher dehors de Anlor
A plusieurs reprises, des lecteurs de mon entourage m'ont vivement recommandé cette BD. Très enthousiasmée par le travail d'Aurélien Ducoudray sur "L'anniversaire de Kim Jong-il", je me suis empressée de découvrir cette nouvelle série.



Contre toute attente, le coup de cœur n'a pas été au rendez-vous. Malgré des dessins regorgeant d'énergie et une colorisation pleine de peps, je n'ai pas été convaincue par l'écriture. L'histoire en elle-même me plaisait pourtant, mais j'ai trouvé que le texte manquait de finesse et que l'humour était un peu trop exagéré, forcé, enlevant ainsi de la spontanéité à l'ensemble. Je relirai sûrement ce premier tome avant d'entamer le second, mon opinion changera peut-être.
Commenter  J’apprécie          20
Loin de Chandigarh
  20 janvier 2018
Loin de Chandigarh de Tarun Tejpal
Roman d’amour, documentaire sur l’Inde moderne, réflexion sur l'écriture et l’inspiration, satire des travers humains universels, récit érotique, Loin de Chandigarh est tout ça à la fois, parfois simultanément... C’est donc un livre dense, exigeant et assez déroutant. Il m’a fallu près de 3 mois pour en venir à bout, mais cela en valait la peine.



Le roman d’amour, c’est celui du narrateur et de sa lumineuse Fizz. Une histoire compliquée, ne serait-ce que parce qu’il est musulman et elle sikh ou parce qu’ils voudraient tous deux qu’il écrive et qu’il n’y arrive pas. Mais une histoire où tout se résoud et se dissout dans le sexe, le ciment de leur couple. Du moins au début... Si leurs ébats m’ont laissée complètement froide, j’ai aimé l’histoire de leur rencontre, leurs tentatives timides de séduction, ou la tendre moquerie qui règne entre eux.



Les descriptions de l’Inde sont passionnantes, peut-être aussi grouillantes de vie que le pays lui-même. Y sont évoqués pêle-mêle la culture, les religions, l'évolution des mentalités, les transports, les paysages, la vie politique après Gandhi, les villes, les campagnes, la cuisine, les préjugés, les superstitions, les violences... et certainement encore beaucoup de choses que j’oublie !



Pourtant, c’est probablement les pensées et l’ironie de l’auteur sur les humains de manière générale qui m’ont le plus plu et que je retiendrai : la comparaison de l’ambition à une lutte pour grimper à un mât glissant plus vite que ses collègues, les souffrances d’un artiste en panne d’inspiration, la veulerie d’un prince héritier plein d'idéaux jamais réalisés, la cruauté, la passion, la tendresse, la complicité dans un couple...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
La bête aveugle
  20 janvier 2018
La bête aveugle de Ranpo Edogawa
Un roman incroyable, dans tous les sens de ce mot. Une bête aveugle que l’on a du mal à imaginer pour une histoire extraordinaire qui choque, surprend, mais, étonnemment, qui m’a procuré un plaisir certain…
Lien : https://comaujapon.wordpress..
Commenter  J’apprécie          00
Astérix, tome 35 : Astérix chez les Pictes
  20 janvier 2018
Astérix, tome 35 : Astérix chez les Pictes de Ferri
Dans ce tome 35, Astérix et Obélix s'embarquent en Ecosse, chez les pictes, dits "Les hommes peints", après avoir retrouvé un jeune guerrier dans un glaçon, dû à un hiver particulièrement rude. En compagnie de Mac Oloch et de Camomilla, les deux Gaulois découvrent un tout nouveau pays avec leurs traditions, leur langue, mais aussi des clins d'oeil à Nessie, le monstre du loch ness, ainsi que le mur d'Hadrien! Un épisode assez riche en gags et en action! Et toujours aussi hilarant :) :)
Commenter  J’apprécie          00
La ligne de sang
  20 janvier 2018
La ligne de sang de DOA
La ligne de sang est le premier roman de DOA que j'ai lu (bien que l'on me recommandait surtout Citoyens Clandestins.



L'intrigue du Roman est simple, presque dépouillée mais terriblement efficace :





L'intrigue dressée par DOA est percutante comme un coup de poing. Il nous dresse un couple de héros attachant mais sans jamais verser dans le cliché.



L'histoire semble simple mais sa complexité apparaît progressivement sans jamais perdre le lecteur .



On sent en permanence quelque chose tapi dans l'ombre et les silences mais sans jamais en être sûr. On oscille entre un monstre latent et le reflet de nos propres inquiétudes.



La ligne de Sang est un vrai grand roman policier ancré dans notre réel, s'abstenant de tout message social ou politique caché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Kuro, un coeur de chat, tome 1
  20 janvier 2018
Kuro, un coeur de chat, tome 1 de Sugisaku
Manga plus dur qu'il n'y paraît. Très réaliste dans sa narration contrairement au dessin, il parle de la dure vie des chats errants avec tout ce qui il y a d'épreuves. A ne pas mettre dans de trop petites mains !
Commenter  J’apprécie          10
Les nuits de la Saint-Jean
  20 janvier 2018
Les nuits de la Saint-Jean de Viveca Sten
3ème livre où l'on retrouve nos 2 héros, Thomas Andreasson et son amie d'enfance Nora Linde.



04/11/20106

Lina la vingtaine disparaît étrangement un soir de tempête



22/02/2007

On retrouve Nora, de retour sur l'île de Sandhamn en pleine rupture avec Henrik son mari qui la trompe. Elle essaie de traverser cette épreuve comme elle le peut.



Lors d'une partie de cache-cache des enfants, dont ceux de Nora, retrouvent dans un sac un bras décapité.

Thomas dépêché sur l'enquête pense très vite , qu'il s'agit de l'un des membres de Lina disparue.



1899-1925 :

On découvre d'abord la vie difficile de Gottfrid qui doit travailler dès ses 11 ans , pour aider sa mère et son père, souffrant de tuberculose, à subvenir à leurs besoins. Devenu assistant des douanes, il se marie très vite avec la fragile Vendela, après une rencontre lors du bal de la Saint-Jean. Ils auront deux enfants Thorwald, d'une timidité maladive et Kristina, la préférée de Gottfrid.



Comme dans ses précédents romans, l'auteur alterne d'une époque à l'autre, pour finalement réunir les 2 histoires afin d'expliquer les comportements et haines des personnages de l'histoire.



L'auteur aborde des thèmes biens d'actualités : la dépression post-partum, la violence parentale, les difficultés d'une séparation, les haines inter-générationnelles avec envie de vengeance. Même si peu approfondie, on y retrouve aussi le thème du fanatisme religieux et du deuil après la perte d'un être cher et comment se reconstruire. Dans ce roman l'auteur ne s'approfondie pas sur le personnage de Nora.



J'ai eu du mal à lâcher ce roman, pas de temps mort, même si cette histoire nous rappelle la construction des livres de Camilla Lackberg, cela n'a en rien entaché mon plaisir à lire ce roman.



Je lirais avec plaisir la suite des aventures de nos 2 héros.
Lien : https://bookliseuse.com/les-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
La griffe du diable
  20 janvier 2018
La griffe du diable de Lara Dearman
Une petite île au nom de Guernesey quel parfait lieu pour enquêter sur un cadavre retrouvé sur la plage.



Jennifer Dorey est une journaliste qui revient vivre sur cet île chez ses parents au moment ou ce corps est découvert, elle va mener son enquête et découvrir que d'autres corps de femme ont été découverts précédemment.



Le récit mêlant habilement les passages de Jenny et de Mickäel l'enquêteur qui est chargé de ce dossier, il y a également une troisième voix celle qui nous narre des choses liées à Guernesey des années auparavant.



J'ai aimé cette atmosphère de mythes et légendes, ces histoires concernant Victor Hugo qui a fait de nombreuses séances de spiritisme sur l'île.



Tout cela confère au récit une ambiance très particulière, j'ai vraiment aimé le personnage de Jenny et en apprendre plus sur son passé.



Un petit bémol cependant pour moi sur la fin du récit ou j'ai peiné à lire les cinquante dernières pages, celui-ci aurait gagner en fluidité en éliminant ces dernières pages.



Une belle découverte et je surveillerais attentivement les prochaines parutions de l'auteur.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Adopted Love, tome 2
  20 janvier 2018
Adopted Love, tome 2 de Gaia Alexia
Une suite très attendue, à la hauteur de mes espérances.

Attention ils 'agit du Tome 2 de la série, donc il est probable que je parle d'éléments du Tome 1.

Après un premier tome qui m'avait scotchée, ce n'est pas peu dire que j'attendait impatiemment ce deuxième tome.

Autant le dire tout de suite, j'ai adorer cette suite.

Nos héros sont toujours aussi émouvants, l'histoire addictive.

Teagan est en prison suite à l’agression d'Elena.

Seule celle-ci détient la vérité sur ce qui c'est passé et pourrai sauver Teagan.

On retrouve les éléments qui faisaient la force du premier tome, des héros terriblement humains et attachants, vivant une histoire d'amour tragique.

Quand à la plume d'Alexia Gaia, elle est toujours aussi parfaite. C'est un plaisir de lire quelque chose d'aussi beau, d'être capable de nous faire passer par autant d'émotions au point que des semaines après, on pense encore à Teagan et Elena.

On en sort vidé mais déçu que ce soit déjà la fin.

Bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          00
Une femme entre deux mondes
  20 janvier 2018
Une femme entre deux mondes de Marina Carrère d'Encausse
Ce roman de MARINA CARRERE D ENCAUSSE qui relate une partie du monde carcérale était dans ma panel depuis un petit moment. J'ai donc pris le temps de le lire et je n'ai pas été déçue. L'histoire de Valérie -cette romancière à succès- et la relation qu'elle créée avec Nathalie qui est incarcérée à la prison pour femmes, m'a plu.

Chacune se dévoile petit à petit au fil des chapitres relativement courts. Elles "s'apprivoisent" au cours de leurs échanges épistolaires et après à chacune de leurs rencontres au parloir de la prison.

Cependant il me manque un petit quelque chose pour pouvoir mettre 5 étoiles. Même si les différents thèmes -l'amour, la prison, la culpabilité- sont abordés avec beaucoup de finesse, je ne suis pas parvenue à ressentir de l'empathie ou de la compassion pour les personnages de ce roman.

Cependant, j'ai tout de même passé un agréable moment à parcourir ce livre.
Commenter  J’apprécie          20


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

1516 critiques

LeFigaro

1760 critiques

LeMonde

1638 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1583 critiques

Bibliobs

1280 critiques

LePoint

652 critiques

LesEchos

890 critiques

Lexpress

3504 critiques

Telerama

2420 critiques

LaPresse

1671 critiques

LaLibreBe...

1059 critiques