AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

La Musardine


Livres les plus populaires voir plus


Collections de La Musardine



Dernières parutions chez La Musardine


Dernières critiques
Laubookin
  04 mai 2021
Luca de Franck Thilliez
J'ai adoré...

Franck Thilliez est un auteur que j'adore et Sharko fait parti de mes personnages préférés, j'ai donc été super contente de le retrouver dans ce roman. Je l'ai senti très nostalgique du 36 quai des Orfèvres suite au déménagement dans les nouveaux locaux et plus en retrait dans cette enquête.



Une enquête très intéressante et qui fait réfléchir sur les nouvelles technologies et les réseaux sociaux...

Mais qui est aussi effrayante quand on voit jusqu'où les personnages de cette histoire sont prêts à aller !



J'ai également beaucoup aimé retrouver Nicolas, ce flic blessé psychologiquement et émouvant dans sa reconstruction.



En ouvrant un livre de Franck Thilliez, je suis assurée de passer un bon moment et d'être surprise.
Commenter  J’apprécie          90
FlowerPanda
  04 mai 2021
La philosophie dans le boudoir de Marquis de Sade ()
Alors que la tendance Mommy Porn explosait il y a quelques années avec 50 Nuances de Grey, donnant un coup de fouet à la littérature érotique, d'autres romans de ce type eux avaient déjà leur place dans la postérité. Il en va ainsi des écrits du Marquis de Sade, auteur ô combien polémique en son temps et qui aura passé une bonne partie de sa vie en prison.

Provocateurs et vulgaires, les romans du Marquis ne sont pas pour autant dénués de fond. Hum, sans jeu de mots (ou presque). La Philosophie dans le Boudoir est l'un de ses plus connus. Sous forme de dialogues nous assistons-là à ni plus ni moins que l'éducation (libération ?) libertine d'Eugénie, jeune ingénue pas si ingénue, par une équipe de libertins. Ils prennent la chose très au sérieux et vont tous s'y mettre gaiement.

Sous couvert d'un texte érotique outrageant, le Marquis de Sade se livre à travers les dialogues de ses personnages à une violente critique d'une société où la plupart des droits qui nous paraissent acquis aujourd'hui ne l'étaient absolument pas.

Alors oui, des textes des Lumières sur la liberté, les droits de l'Homme ou encore les privilèges, il y en a toute une flopée. Voltaire, Diderot, Laclos, Montesquieu, Rousseau... pour ne citer qu'eux, tous se sont livrés à leur manière à une sévère critique de la société et de son organisation. Pour autant, le Marquis de Sade se démarque considérablement de ses confrères par ses textes beaucoup plus crus. Et tout y passe. Si Eugénie est retournée dans tous les sens "dans son intérêt" et pour parfaire son éducation, la société l'est aussi (pas de la même manière certes).



Pour autant, j'ai trouvé ce texte dérangeant, sûrement la volonté de l'auteur, et pas forcément utile dans la démarche. Pour le coup, je trouve que la dimension provocatrice a pris bien trop le dessus sur le fond. J'ai déjà lu Justine ou les malheurs de la vertu et je n'ai pas souvenir d'avoir été aussi mal à l'aise ou choquée. Au contraire, je trouvais qu'il permettait de comprendre ce qu'était son auteur et son regard sur la société en nous confrontant aux pires facettes de l'Homme. Derrière toute une série d'actes plus immondes les uns que les autres se cachait une réelle réflexion sur son époque et sa société.

Avec La Philosophie dans le Boudoir, on comprend que l'intention est la même, c'est même en quelque sorte un résumé de sa pensée. Mais... Pas un bon résumé. Je l'ai trouvé ennuyeux et c'est à peine si j'ai réussi à le terminer. Certes, ce roman nous pousse à nous interroger mais, à mon sens, il y a en d'autres qui le font avec autant de pertinence et bien mieux.



Conclusion

Adepte des classiques et n'ayant pas peur des lectures plus crues, La Philosophie dans le Boudoir ne m'a pas convaincue. S'il est important de resituer le roman dans son époque pour comprendre l'intention de l'auteur, il n'en reste pas moins que je ne l'ai pas apprécié et bien entendu, il ne s'agit pas d'un roman à mettre entre toutes les mains, en particulier les plus jeunes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Larpenteurk
  03 mai 2021
À fleur de chair de Chloé Saffy
Vanille, tel est le mot qui me vient à l’esprit quand je pense à moi-même, vanille.. Je m’appelle Delphine, je suis une petite bourgeoise comme l’on pourrait le dire et cela m’amuse je dois dire, maintenant oui, même si cela m’effraie, encore, de ce que je sais. Je ne l’aurais jamais su, oui sans ma jalousie, cette vérité brutale découverte si silencieusement, dans cette alcôve, porte ouverte sous mes yeux égarés.. Dans ce confort amorti par là douceur et l’amour, une obscure lueur se laisser voir uniquement de moi, suspicieuse et amoureuse d’Antoine mon mari.

Le désir me tyranniser, fécondant mes gestes lents, moite de fébrilité à vouloir fourrer mes yeux dans l’interdît, de ce que je ne devais pas savoir, et, nous étions d’accord..

Mais, je tombai sur elle, la malle de la clandestinité..



Roman érotique, histoire de foutre de mystification, verve jubilatoire, accoutré de sensualité, administrée comme un thriller, allant au-delà du simple fait du sexuellement explicite, ce roman est une œuvre de littérature contemporaine, fouillant la condition humaine de nos identités assumées de telle manière, claire obscure.

Chronique d’une femme pour un livre féministe dans un livre essentiel d’une autrice entière et vrai !













+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00