AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Viviane Hamy

Les Editions Viviane Hamy voient le jour en 1990 avec la publication de trois ouvrages : Terre tranquille d`Armande Gobry-Valle, Fille de pierre de Cécile de Tormay, et les Mémoires du capitan Alonso de Contreras. La maison d`édition publie en moyenne une douzaine de nouveautés par an, dont de nombreux auteurs européens, au sein de différentes collections : Le Domaine Français, le Domaine Etranger, Chemins Nocturnes, et bIs la collection semi-poche.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Viviane Hamy



Dernières critiques
Bougnadour
  13 octobre 2019
Le Prince et le Moine de Robert Hàsz
Roman plutôt plat qui a le mérite de faire connaître l'histoire des Magyars au travers de leurs mythes. Vers l'an mille un obscur moine de l'abbaye de St Gall doit porter un message du Pape à un prince païen. On comprend vite que ce moine est l'enjeu de son propre voyage, qu'il est l'héritier d'un rôle millénaire dans la mythologie des Magyars. Cet homme qui ne voulait pas être roi sera ballotté d'un complot à un autre jusqu'à l'échec final. Peu d'enjeux dans ce livre qui égrène des évènements sans flamme et des légendes ennuyeuses .
Commenter  J’apprécie          10
domreynaert
  13 octobre 2019
Pars vite et reviens tard de Fred Vargas
Ce n'est pas tant l'intrigue qui me fascine dans les romans de Fred Vargas que la description des personnages: en premier lieu, le commissaire Adamsberg. Si attachant et si nébuleux! Également son Adjoint Danglard, si précis et psycho rigide. Puis il y a les personnages secondaires, qui varient à chaque roman. Ici, un crieur public, ancien marin, un ancien prof d'histoire et toute la population de cette petite place Edgard Quinet dans le Paris du XIVème arrondissement. Finalement, l'intrigue on s'en balance. Elle est abracadabrantesque, comme le dirait feu notre ancien Président. On est simplement curieux de lire comment tous ces personnages vont évoluer. Car on s'y attache. Vous avez compris, je suis devenu accro aux romans deFred Vargas.



Commenter  J’apprécie          10
taganga2000
  10 octobre 2019
Opus 77 de Alexis Ragougneau
Un grand merci à Babelio et aux éditions Viviane Hamy pour l’envoi de ce roman dans le cadre de Masse Critique. Je dirai même un immense merci car sans cette opération je serai sans doute passé à côté de ce roman magnifique dans lequel Ariane, pianiste de renom nous raconte l’histoire des Claessens.

Le roman s’ouvre sur l’hommage funèbre rendu par Ariane à son père et contrairement à ce que tout le monde attend, ce n’est pas une marche funèbre qu’elle interprète au piano mais le concerto pour violon Opus 77 de Chostakovitch. Concerto qui sera la pierre angulaire du roman et de la vie des Claessens.

Lors d’un voyage en Israël, Claessens rencontre Yaël, une élève soprano. Entre eux le coup de foudre est immédiat, de leur union naitront David et Ariane.

David, l’ainé et sans doute le plus doué pour la musique, se consacrera au violon jusqu’à l’accident lors d’un concours prestigieux. Parviendra-t’il, tel le phénix, à renaître de ses cendres ?

Ariane quant à elle accomplira une brillante carrière internationale, multipliant les aventures d’un soir, se consacrant uniquement à sa musique ou à la réhabilitation artistique de son frère aimé.



@Alexis Ragouneau nous livre une œuvre sensible et profonde dans laquelle il insuffle un suspense incroyable proche du thriller qui m’a immédiatement rappelé le merveilleux film Whiplash de Damien Chazelle.

Une somptueuse bande originale qui m’a permis de découvrir des œuvres hors de mon registre habituel notamment l’interprétation de « Tzigane » de Maurice Ravel par la soliste Patricia Kopatchinskaja qui, contrairement à David dans le roman, est très expressive. Et bien sûr le fameux concerto pour violon interprété par David lors de la finale d’un concours prestigieux et où @Alexis Ragouneau entremêle astucieusement les difficultés de Chostakovitch pour composer des œuvres libres de censure dans l‘URSS Stalinienne ; et le jeu de David libéré de tous les efforts consentis pour livrer une interprétation hors du temps et de l’espace jusqu’à…



Il y aurait beaucoup d’autres choses à écrire sur ce roman tant les thèmes abordés sont divers et profonds mais je terminerai par remercier du fond du cœur @Alexis Ragouneau pour sa description du travail des mains du violoniste qui restera gravée à jamais dans ma mémoire.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80