AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Lumen


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Lumen


Dernières critiques
Marionrey
29 avril 2017
The book of Ivy de Amy Engel
Avant de commencer ma lecture de The Book of Ivy, je n’avais qu’une seule peur : que cela ressemble énormément aux dystopies très connues telles que Divergente ou Hunger Games. Mais en lisant le résumé, j’avais trouvé cette histoire originale et bien pensée. Et j’ai eu raison, j’ai beaucoup aimé The Book of Ivy.



Le côté apocalyptique n’est pas réellement détaillé dans ce livre. Nous savons seulement qu’une guerre nucléaire a éclatée, détruisant une bonne partie du monde et ayant décimé la majorité de la population mondiale, mais c’est tout. Les Westfall sont les fondateurs de la ville, mais ce sont les Lattimer qui ont le pouvoir. Il y a donc conflit entre ces deux familles. Ivy doit épouser Bishop, le fils du président malgré qu’elle soit contre le mariage arrangé. Elle qui vivait dans la partie pauvre de la ville, elle se retrouve plongée de l’autre côté, dans le monde des Lattimer et doit s’adapter à sa nouvelle vie, et à son nouveau mari. Ivy est une jeune femme de caractère, qui ne se laisse pas guider par les autres mais qui fait ses propres choix. En effet, Ivy a pour mission de tuer Bishop, mais que faire lorsque l’on s’aperçoit que l’homme qu’on croyait être comme son père s’avère être totalement différent ? C’est là que le doute s’installe dans le coeur d’Ivy. Ecouter son cœur ou suivre les ordres de son père ? Le destin d’Ivy semble tout tracé mais tout ne se passera pas comme prévu.



Le personnage d’Ivy est très intéressant, nous la suivons du début à la fin et connaissons ses pensées profondes, je me suis beaucoup attachée à elle. Ivy a toujours vécu sous les directives de son père, elle n’a jamais eu le droit de penser par elle même. C’est donc avec plaisir que nous la voyons mûrir, grandir au fil des pages, s’affirmant de plus en plus. Bishop quant à lui, est extrêmement attachant. Ivy qui pensait découvrir une copie du président Lattimer se retrouve finalement face à un homme patient, gentil, compréhensif et pas forcément d’accord avec les choix politiques de son père. J’ai adoré la relation qui se lie entre ces deux personnages. Tout évolue doucement entre eux, ils prennent le temps de se connaître. Ivy méfiante au départ, se sent petit à petit en confiance avec Bishop. Mais elle n’en oublie pas pour autant la mission qui lui a été donné, et la pression que lui infligent son père et sa sœur devient insupportable. Pression que nous lecteurs, ressentons également. Que va t-elle décider ? C’est la question que je me suis posé tout au long de ma lecture, j’avais peur ! De plus, ce livre est un véritable page-turner, difficile de s’arrêter.



Les personnages secondaires sont beaucoup moins développés qu’Ivy et Bishop mais restent néanmoins indispensables à l’intrigue. Westfall et Lattimer se battent pour le pouvoir et c’est cette haine qui fait tout le suspens de l’histoire. Nous prenons connaissance du passé de chacune des familles, ce qui est très intéressant et qui nous aide à comprendre pourquoi ils en sont arrivés là. La lutte pour le pouvoir les mènera loin et engendrera des catastrophes dans la vies des protagonistes. Pendant la première partie du roman, je me disais qu’il n’y avait pas énormément d’action. Nous suivons Ivy et Bishop, nous les voyons évoluer ensemble, tenter de se connaître, mais rien de bien exaltant. Puis plus on avance dans l’histoire, plus il y a d’action et plus la tension se fait ressentir. Quel sera le choix final d’Ivy ? Cette question nous obsède et nous pousse à vouloir en savoir plus, tout cela pour arriver à un final inattendu. L’amour qu’Ivy porte à sa famille sera t-il plus fort que les sentiments qu’elle développe pour Bishop ? Un choix du cœur qui poussera Ivy à prendre des décisions radicales et difficiles, ce qui démontre encore un caractère et un courage incroyable de sa part.



La fin de ce premier tome est absolument géniale, je voulais la suite immédiatement. Un univers dystopique, une histoire originale, des personnages attachants et intéressants, des rebondissements et une fin super.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marionrey
29 avril 2017
The Revolution of Ivy de Amy Engel
J’avais trouvé la fin de The Book of Ivy absolument géniale. Ivy, pour protéger l’homme qu’elle aime, ainsi que sa famille, avait préféré mentir en prétendant avoir voulu empoisonner Bishop. Ce mensonge afin de préserver ceux qu’elle aime lui avait value d’être expulsée de Westfall, derrière cette fameuse barrière, livrée à elle même dans un monde inconnu et dangereux. Cela présageait de bonnes choses et je n’ai pas été déçue. Une fois de plus, j’ai aimé l’univers, nouveau cette fois, dans lequel l’auteur nous amène.



L’histoire démarre exactement là où nous l’avions laissé. Nous sommes tout de suite au cœur de l’action. Nous découvrons ce nouvel environnement en même temps qu’Ivy, tout ça dans une atmosphère bien plus sombre que le précédent tome. Une fois derrière la barrière, la jeune femme se retrouve seule, sans eau, sans nourriture et avec la peur d’être attaquée soit par un survivant expulsé auparavant, soit par une bête sauvage. C’est donc dans un milieu stressant que nous nous retrouvons, se demandant ce que va devenir Ivy, qui a tout perdu du jour au lendemain, et tout ça uniquement dans le but de préserver tout le monde.



J’avais adoré Ivy dans le premier tome de part sa force de caractère incroyable, j’avais trouvé intéressant de voir à quel point elle était prête à tout sacrifier pour protéger sa famille et avant tout Bishop. Dans The Revolution of Ivy, cette force de caractère qu’elle possédait déjà auparavant n’a fait que de se décupler et j’étais admirative de cette capacité qu’Ivy a eu pour réussir à survivre dans ce monde hostile. Elle avait le choix, soit laisser tomber et se laisser mourir, soit se battre pour tenter de survivre. Et le choix qu’elle a fait de continuer son chemin la mènera vers des aventures dangereuses et éprouvantes, où elle fera de belles comme de mauvaises rencontres.En plus de se retrouver seule et en danger, Ivy a également pris conscience et ouvert les yeux sur sa famille. Son père et sa sœur n’ont absolument pas contesté le choix de l’expulser en dehors de la ville. Tellement avides de pouvoir, le sort qu’a été réservé à Ivy leur importe peu et c’est avec cette souffrance qu’Ivy doit vivre chaque jour. Elle tentera alors d’oublier sa vie d’avant, sa vie à Westfall, sa famille et également Bishop. Ivy décide maintenant d’être libre, se demandant ce qui l’attend maintenant. Quand Ivy était à Westfall, sa vie était planifiée et dictée par son père, elle n’était pas vraiment elle même. Et c’est derrière les barrières de la ville, c’est dans ce lieu dangereux et hostile qu’Ivy se retrouve enfin, elle se sent vivre pour la première fois, elle devient la personne qu’elle avait toujours voulu être. Cette liberté enfin trouvée, nous découvrons de nouveaux traits de caractère que possède Ivy.



Bien-sûr dans ce nouvel univers, nous rencontrons de nouveaux personnages. Personnages à qui Ivy doit la vie. En effet, Caleb et Ashley jouent un grand rôle dans la nouvelle vie d’Ivy et deviennent rapidement très attachants. Ashley est une jeune fille d’une douceur incroyable et devient en quelque sorte une sœur pour Ivy. Caleb quant à lui, sous ses airs durs et intransigeants se cache en fait quelqu’un de très bienveillant et de très protecteur, que ce soit envers Ashley et même Ivy, avec le temps. Nous n’apprenons pas beaucoup de choses sur la vie de ces deux personnages, ce qui ne nous empêche pas de nous attacher à eux. Ils auront un rôle déterminant dans le récit. Evidemment, dans ce tome ci, l’histoire entre Ivy et Bishop n’est pas laissée de côté, au contraire. Elle sera même au centre du récit, et leur relation sera encore plus forte et profonde. Malgré les épreuves, ces deux personnages semblent soudés et capables de tout affronter ensemble.



La plume de l’auteur, je l’adore. Il n’y a pas de longueurs, Amy Engel va à l’essentiel à chaque fois. Nous n’avons jamais réellement le temps de souffler nous lecteurs, nous passons d’une chose à l’autre sans descriptions interminables. Des descriptions il y en a, mais ce n’est jamais trop et tout s’enchaîne à grande vitesse. Non, on ne s’ennuie pas !



Tout comme je l’avais dit pour The Book of Ivy, c’est la dernière partie du roman qui est très intéressante, pleine d’action et de rebondissements. La fin approche à grand pas et nous nous demandons comment tout cela va se terminer. Ivy devra faire des choix difficiles émotionnellement, certains passages seront même très durs et très sombres. Et c’est avec brio qu’Amy Engel conclut son histoire. Je n’ai pas du tout été déçue par cette fin que j’ai trouvé logique, belle et émouvante. Cette conclusion nous ouvre une porte sur le futur des personnages, sur leur avenir. Rien n’est définitif pour eux et le monde leur ouvre les bras.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cress
28 avril 2017
The Curse de Marie Rutkoski
Je n’ai pas été tout à fait convaincue par ce roman, à mon grand regret. (...) Pourtant j’ai plutôt bien aimé l’univers créé par l’auteur : recréer un système d’esclavage en détaillant correctement les événements qui ont conduit à ce fonctionnement. (...)



Niveau personnages… Arin m’a bien plu j’ai bien aimé la complexité de ses émotions surtout en deuxième partie. (...) J’ai eu un peu plus de mal avec Kestrel. Je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher à elle. (...)



Finalement ce qui m’a le plus déplu est surtout le démarrage de l’histoire qui a été beaucoup trop long à mon goût. Je crois que cela m’a empêché tout au long de l’histoire de profiter pleinement de ce roman et de me sentir enfin rentrer dans l’histoire. Pourtant le dénouement trouvé par l’auteur est intéressant et m’intrigue pour la suite. A suivre…



La chronique complète sur mon blog!
Lien : https://degustationslitterai..
Commenter  J’apprécie          10