AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

EDILIVRE A PARIS


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Kundun06
  12 février 2021
Adaptation et Conditionnement de Phillipe Fuchs
Je sais qu’il existe une pléthore d’ouvrage sur le sujet. Il n’empêche que je suis resté un peu sur ma faim en ce ce qui concerne le détail des techniques utilisées pour préparer ce genre d’aventures. Il est vrai qu’avec une capacité physique assez exceptionnelle, c’est une véritable chance de pouvoir encaisser autant de kilomètres sans pour cela souffrir et prendre malgré tout du plaisir. Au delà de ça c’est vraiment cette notion de liberté que nous fait partager Philippe Fuchs dans ce magnifique plaidoyer pour l’effort et "cette richesse d’interaction entre corps et conscience" comme le souligne l’auteur. Nous ressentons bien que "le temps n’a plus d’importance" dans notre société hyper-pressée.



En lisant cet ouvrage, on vit une aventure, on voyage, on a envie de mettre ses chaussures de sport et de faire comme l'auteur non plus des joggings mais des "randonnées en courant".



Si il fallait résumer en une seule phrase la question fondamentale que chacun lui pose "mais pourquoi courez vous ?" l’auteur cite, avec raison, une collègue de bureau qui répond : "Lui demander ce qui le fait courir, c’est un peu comme demander à un oiseau pourquoi il chante !".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Thomas_Harnois
  13 novembre 2020
L'employé du diable de Guillaume Nicolleau
« L’Employé du diable » est un court roman plutôt bien balancé qui utilise la dualité classique entre le Bien et du Mal pour la transposer dans un cadre urbain et moderne.

Si l’histoire d’amour n’a pas réveillé en moi de fibre romantique, la maitrise du récit, l’efficacité des scènes d’action empruntant aux polars et parfois au gore, m’en a rendu la lecture plutôt plaisante, comme tout bon thriller fantastique.
Lien : https://lediscoursdharnois.b..
Commenter  J’apprécie          20
Tandarica
  25 avril 2020
Le chemin de l'oued de Nunez
Pour moi, l’Algérie appartient aux trésors du paradis de mon enfance. J’y ai, en effet, vécu pendant deux petites années (1982 à 1984) et surtout j’y ai appris le français. Aussi, c’est avec grande curiosité que je me suis plongée dans ce livre que l’éditeur qualifie dès la couverture de « récit autobiographique ».



Au sens large l’autobiographie se caractérise au moins par l’identité de l’auteur, du narrateur et du personnage. Le prologue nous renseigne utilement sur la démarche de l’auteur : « Ce travail de mémoire n’a pas la prétention de proposer une analyse de la situation des Français en Algérie. Il a pour unique ambition de figer pour les miens et pour ceux qui le liront, l’histoire d’une Algérie, celle que j’ai vécu. »



C’est précisément ce vécu qui m’intéresse chez Denis Nuñez, vécu écrit « par un enfant de 9 ans dont j’ai voulu restituer la naïveté et la candeur ». Je trouve le résultat fort réussi.



Qu’elle est belle cette déclaration d’amour : « Ma conscience d’Aïn-El-Arba se traduisait également par la couleur particulière du ciel, le vent sur mon visage, les images et les odeurs. Elle devenait réelle lorsque ce ciel, ce vent, ces images, ces odeurs venaient à ma rencontre » !



Une image (à peine idéalisée ?!) d’une enfance heureuse, un exode douloureux et surtout une écriture que j’ai vraiment beaucoup aimée. La scène des « piroulis », comme tant d’autres, dénote pour moi un réel talent d’écrivain et un grand raffinement dans la restitution si sensorielle de la mémoire. L’auteur a réussi brillamment son « travail de mémoire » au prix d’un travail littéraire que je soupçonne considérable, tant la construction et le style me semblent cohérents. J’ai également beaucoup aimé la fin (les deux derniers paragraphes).



Un excellent moment de lecture pour moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1154