AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Books on Demand


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Books on Demand


Dernières critiques
MarcelineBodier
  18 décembre 2018
Singulières - Insolites - Atypiques de Corinne Falbet-Desmoulin
Les trois recueils de nouvelles Singulières, Insolites et Atypiques, avec leurs couvertures évoquant un univers très onirique, semi-adolescent, semi-naïf, semi-malicieux, créent des attentes fortes quant à leur contenu : on est sûr qu'on va lire des nouvelles dépeignant des personnages féminins qu'on espère forts, qu'on restera dans un monde "feel-good", et qu'on y retrouvera toujours une grande fraîcheur de regard.



C'est assez largement le cas. Sentiment amoureux, amitié, lien aux enfants, mais aussi aux animaux domestiques et aux objets familiers, forment le socle de la plupart des nouvelles. Elles font rêver, sourire, elles détendent, elles nous font voyager dans de petites tranches de vie ou au contraire suivre des fils longs qui se dénouent. Ce sont des textes dont on ne ressort pas avec un sentiment de malaise, ni de remise en cause : il s'agit plutôt d'une chronique douce-amère de quotidiens et de destins où il y a des failles, mais où ces failles permettent aux personnages de se relever. Les amateurs de feel-good peuvent donc se lancer sans hésiter dans cette lecture.



Je n'en dirais rien de plus si elles ne sortaient jamais de cet univers feel-good. Mais mon intérêt a été véritablement éveillé par deux types de nouvelles un peu différentes.



Dans "Désir d'écrire", du recueil "Singulières", on assiste à l'irruption brutale de sentiments plus dérangeants, plus difficiles à dire de front, surtout quand on est soi-même écrivain. Des sentiments autour du narcissisme, autour de ce qui est en jeu de sa personne profonde quand on prend la plume. J'ai aimé l'irruption de ce petit supplément de complexité, au moment même où cela met justement tout le recueil en abîme.



Dans d'autres nouvelles comme Chloé, du recueil Insolites, ou encore Belle et rebelle, du recueil Atypiques (et je suis loin d'épuiser la liste), c'est la chute de l'histoire qui est particulièrement bien trouvée. On lit de courts textes en se faisant une idée assez précise de ce qui est en jeu, et la dernière ligne nous apprend que nous nous trompions ou qu'il nous manquait une information capitale qui remet tout en perspective, voire change tout le sens.



Enfin, la nouvelle Le parfum De Claire réunit ces deux qualités : une chute à la fois inattendue, et dérangeante. Dès lors, elle laisse une impression durable de malaise diffus, bouscule le lecteur, tout en l'obligeant à se demander où il met les limites de l'engagement amoureux. On n'est plus du tout dans le feel-good, et c'est la nouvelle qui m'aura le plus marquée.



Au final, voilà trois recueils plus complexes qu'il n'y paraît, avec des textes pour tous les goûts, qui peuvent donc plaire à un public assez large. Somme toute : un beau cadeau à déposer sous un sapin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
Fronton2nde2
  18 décembre 2018
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
Le livre que j'ai choisi est "Les Hauts de Hurle-Vent" de Emily Brontë. Je me suis lancée à le lire sous les conseils d'une professeure et je suis assez mitigée sur cette oeuvre.

En effet, cette histoire parle "d'amour compliqué" entre une fille et un bohémien qui se connaissaient depuis leur enfance.

Généralement, ce genre d'histoire m'attire mais il y a plusieurs choses qui m'ont gênée dans ce livre.

Tout d'abord, le premier chapitre et ceux qui suivent sont déroutants car on nous parle de dix personnages sans les connaître. Il faut alors se reporter à l'arbre généalogique en début de livre qui, lui non plus, n'est pas clair.

Ensuite, il y a encore plus de confusions lorsque les personnages principaux meurent tous à la suite, ce qui parait normal pour cette époque mais cela ne simplifie pas la compréhension.

Enfin, ce qui complique l'assimilation des personnages et du contexte, ce sont les narrateurs. Effectivement, l'histoire est racontée par Lockwood, un locataire qui intervient dès le premier chapitre mais il y a aussi Miss Dean qui est la domestique. Cependant, les narrateurs eux-mêmes rapportent des paroles d'autres personnages et le livre ne parle que sur des "ont-dit", ce qui est assez ennuyant et difficile à comprendre pour ma part.

Pour conclure, je ne dirais pas que je déteste ce livre puisque j'ai apprécié le contexte, et l'histoire en elle-même, cependant je trouve qu'il est très difficile à lire ce qui rend sa lecture moins agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
magireve
  17 décembre 2018
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
La passion à laquelle Heathcliff et Catherine s'abandonnent les hisse parmi les héros mythiques de la littérature. Avec cet unique roman, Emily Brontë prouve que son talent n'a rien à envier à celui de sa soeur aînée: comment une jeune fille vivant recluse put-elle imaginer une relation aussi intense, houleuse et d'une violence rare, à tel point que l'oeuvre fit scandale à sa sortie, se vit accusée de promouvoir les mauvaises mœurs, et fut éclipsée par Jane Eyre? Pourtant, c'est un chef-d’œuvre que renferme le roman d'Emily, d'une densité avec laquelle très peu d’œuvres littéraires pourraient rivaliser. Sur le domaine isolé et froid des Hauts de Hurle-Vent (ou Hurlevent), vit la famille Earnshaw. Un jour, Mr Earnshaw part en voyage et promet à ses deux enfants, Catherine et Hindley, de leur rapporter à son retour des cadeaux. A son retour, il n'est pas seul: il a adopté un enfant dont les origines demeurent voilées de mystère, répondant au nom de Heathcliff. Rejeté par la famille et traité comme domestique par Hindley, le nouveau venu trouve néanmoins du réconfort auprès de la petite Catherine, une enfant possessive et égoïste qui voit en lui le compagnon de jeux qui lui a longtemps manqué. Les années passent, et les liens entre les deux enfants se consolident et deviennent passionnels, à tel point que la seule perspective de devoir vivre l'un sans l'autre leur paraît insurmontable et surtout inenvisageable. Pourtant, l'ambitieuse Catherine désire se marier avec un homme qui lui permettrait d'intégrer la bonne société. Aveuglée par l'envie d'obtenir la reconnaissance sociale, la jeune femme épouse un homme de bonne naissance. Heathcliff disparaît alors pendant trois ans. A son retour, l'orphelin autrefois mis plus bas que terre a fait sa fortune, et est bien décidé à se venger de ceux qui l'ont tant malmené. Vous vous en doutez, des rapports violents dans lesquels la folie fait irruption, déchirent les personnages: Catherine et Heathcliff s'aiment toujours, en dépit des années et de la longue absence du jeune homme. Cette passion s'étale sur deux générations: la malédiction de Catherine et Heathcliff s'abat sur leurs descendants. C'est toute une famille qui se déchire.



Emily Brontë accomplit un véritable tour de force avec sa narration très novatrice: le récit nous est conté par un dénommé Lockwood, lequel tient ses informations de Nelly, une servante qui elle-même lui rapporte les parole d'Heathcliff, de Catherine, ainsi que d'autres personnages qui ont connu les deux héros déchus. Les différents récits s'imbriquent l'un dans l'autre afin de permettre au lecteur de reconstituer le puzzle ardu de l'histoire du domaine des Hauts de Hurle-Vent, et de celui de Thruscross Grange. C'est un vrai plaisir de lire ce roman qui est sans aucun doute celui que je préfère, et le restera, je l'espère, pendant très longtemps. Tout nous happe dans l'écriture de l'auteur: j'ai été subjugué par la noirceur de l'intrigue, la présence du surnaturel au début de l'oeuvre (lorsque Catherine fait irruption dans le rêve de Lockwood), et bien sûr cette relation qui oscille entre l'amour et le masochisme chez Catherine et Heathcliff, tant elle paraît inimaginable et surtout invraisemblable. Emily Brontë nous donne envie de nous lancer à coeur perdu dans cette passion et de faire battre notre coeur à l'unisson avec celui des autres personnages de ce roman légendaire incontournable et surtout inoubliable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70