AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Thélème


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Editions Thélème


Dernières critiques
AP357
  22 octobre 2019
J'irai cracher sur vos tombes de Boris Vian
Vraiment, je n'ai pas compris l'engouement autour de ce livre. Sous prétexte que c'est "Vian", c'est incroyable, culte, à lire absolument.



Honnêtement, c'est une énorme déception.



L'histoire n'a aucun intérêt (je vais essayer d'éviter de spoiler), les motifs qui sous-tendent les actes du personnage principal pourraient se comprendre, si le contexte était un minimum restitué. Si vraiment l'auteur voulait dénoncer les dérives de la ségrégation, des exactions qui ont eu lieu sur les personnes de couleur quand bien même l'esclavage avait été aboli, il fallait développer un minimum. Là, c'est juste un prétexte pour parler d'orgies sexuelles pendant tout le roman, et pondre une fin des plus décevantes, quel que soit le point de vue dans lequel on se place.



Dur d'en dire plus sans tout dévoiler mais en ce qui me concerne, lire des scènes de sexe, des paroles crues, dans un bouquin dit "classique", dans le métro à peine réveillée, non merci.



Ayant acheté "Et on tuera tous les affreux" sur les conseils d'une collègue, je crains maintenant de m'atteler à cette lecture, mais j'imagine que ça ne sera pas pire que le présent ouvrage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar
  22 octobre 2019
Seules les bêtes de Colin Niel
J’ai découvert par hasard en 2012, le premier roman de Niel Colin. Bon, c’est vrai, mon inclination vers les premiers romans y est sans doute pour quelque chose. Mais pas seulement. Le fait qu’il soit édité chez Rouergue aussi. J’avais lu quelques bons polars de terroir chez eux. Et puis est née la collection Rouergue Noir avec la trilogie écossaise entre autre de Peter May. Et c’est comme cela que je me suis intéressée à Colin Niel. En plus le décor et le lieu de son roman n’était pas commun. Et oui, auteur de trois romans policiers situés en Guyane, Les Hamacs de carton (2012), Ce qui reste en forêt (2013) et Obia (2015), Colin Niel a reçu de nombreux prix littéraires, notamment le Prix des lecteurs Quais du polar/20 Minutes 2016 pour Obia.

J’ai eu la chance de rencontrer quelques temps plus tard l’auteur lors d’une dédicace à la librairie Terminus Polar. Je lui est même pris son deuxième roman qui venait de sortir. Et depuis je le suis de près. Je l’ai rencontré aussi au salon Paris Polar où je lui ai pris Obia. J’avais fait, je me souviens, des petits articles sur ses 2 premiers romans, mais je les ai perdus lors de la migrations de ma page Facebook.

Il va donc falloir que je trouve le temps de les réécrire et de vous parler aussi d’Obia qui est une petite merveille.

Mais pour le moment c’est de son quatrième roman que j’aimerai vous parler, car c’est le chouchou de ma semaine.

Seules les bêtes, ne fait pas partie de la série guyanaise.

Non c’est ce que j’appellerai un polar rural. Un polar qui se passe dans un coin isolé de notre vaste province. Nous sommes ici sur un causse. Vaste et haut plateau calcaire du centre et du sud-ouest de la France, aride et creusé de profondes vallées, offrant de maigres pâturages à moutons. Sommes nous dans le Massif Central, Le causse noir; les causses de Larzac, de Rodez, du Quercy. Les étendues désertiques de la Champagne ou ailleurs, ça l’auteur ne nous le précise pas. Ce que l’on sait c’est qu’il y fait froid, que l’hiver est rude et que la neige recouvre le paysage.

Ici la vie est rude, les fermes sont isolées, le paysans est taiseux. Et il y a aussi le vent, ce vent qu’ici on appelle « la Tourmente »

Et c’est justement à travers ces hommes et ces femmes, ces caussenards que nous allons découvrir et vivre cette histoire. Ce roman choral va leur rendre la parole. Chacun va y dévoiler sa propre vérité. Chacun de son point de vue nous dressera un portrait de la victime, chacun ayant des choses tues, des secrets enfouies, des confidences clandestines.

Oui ce roman reflète l’humanité dans toute sa splendeur. Avec ses petites mesquineries, ses recoins sournois, ses errances et ses tréfonds insaisissables, ses profondes et insoupçonnées ténèbres.

Seules les bêtes, peut-être ici ont une âme.

Et je ne vous parlerai pas de l’intrigue parfaitement mener qui vous mènera, elle aussi, sur des terres inattendues d’un autre continent.

Vous l’aurez compris Seules les bêtes n’est pas seulement un roman noir. Seules les bêtes c’est aussi un roman psychologique, un roman social, mais aussi un roman bouleversant, amer voire grinçant mais poignant bref un roman profondément humain.


Lien : https://collectifpolar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SophieWag
  21 octobre 2019
Ouragan de Laurent Gaudé
Beau roman un peu chaotique sur le passage d' un ouragan ayant ravagé la Nouvelle-Orléans. C'est fort, il y a beaucoup de personnages, c'est cependant un peu confus pour moi . La plume de Laurent Gaudé est tout de même agréable et les personnages attachants.
Commenter  J’apprécie          50