AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Guerin édition


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
crapahutevida
11 juin 2017
Bérézina de Sylvain Tesson
Gros travail historique presque trop présent......
Commenter  J’apprécie          00
pyrouette
05 juin 2017
Bérézina de Sylvain Tesson
J’aime bien suivre les aventure de l’auteur confortablement installée dans mon canapé et bien au chaud. Il le dit lui-même ses voyages sont des folies arrosées de vodka, du moins quand il s’agit de la Russie.



Il décide avec quatre compagnons de vodka, voire de galère, deux français, deux russes, de suivre la route de la retraite de Napoléon de Moscou à Paris sur des motos ou plutôt des side-cars. Ils ont choisi de partir en hiver sinon quel intérêt ?



La route de la retraite de Napoléon est une route fréquentée par des camions maintenant et dangereuse pour les engins plus ou moins à deux roues.



Les deux copains russes partent plus tard à cause d’une avarie sur une moto et malheureusement ils ont les affaires des français permettant de braver le froid. Ce froid qui mord et s’infiltre partout.



Le soir pas de bivouac, ils s’arrêtent dans des hôtels, auberges, bouis-bouis. De bons repas arrosés évidemment de vodka, histoire de l’oublier ce froid mordant. Les nuits au chaud sont indispensables.



L’auteur évoque, au fil de son voyage, la tragédie des soldats et des chevaux, morts dans l’indifférence. Un véritable carnage dû au froid, aux maladies, à la faim. Les soldats mangent les chevaux puis se mangent en eux. Qu’aurions nous fait à leur place ? Nous qui vivons avec tout le confort moderne et incapables de défendre une cause qui ne concerne pas un proche ?



J’ai pris un cours d’histoire et j’ai suivi le voyage de quatre fous furieux, voyage qui n’a duré que treize jours - je suis étonnée - mais je n’ai pas vu les paysages grandioses de la Russie, juste des routes boueuses entre deux camions.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
Filox
02 juin 2017
Bérézina de Sylvain Tesson
Sylvain Tesson nous livre un récit entrelacé au présent, c'est un trajet improbable et déjanté sur route et surtout aux étapes vodkaïques, au passé sur l'évocation saisissante de la retraite de Russie, 2 siècles après en hiver bien sûr !, au présent encore mais dans des méditations littéraires, paysagères, amoureuses de l'âme russe, des haut-lieux ...

Cocktail inimitable, agaçant parfois, caricatural mais puissant, du genre on-off, très froid et avec de fortes bouffées de chaleur, la mort est là, celles d'une multitude de soldats, de chevaux, elle est très proche aussi dans les dangers du présent sur la base de comportements quasi- suicidaires, les forces de vie même ténues triomphent quand même, dans le passé et maintenant.

La berezina passée dans le langage commun, est vue par Tesson aussi comme une victoire, le triomphe de la ruse, car Napoléon échappe aux cosaques et sauve son armée, certes réduite à moins de dix pour cent de ses effectifs d'un an auparavant !

C'est aussi un hommage à ces grognards tombés en enfer, sacrifiés, à l'époque où l'individu n'existait pas hors le chef adulé commun un dieu, Tesson dénonce la mièvrerie mollassonne et matérialiste qui est la nôtre et même si on n'est pas obligé de le suivre, aveuglément, le lire est un plaisir qui ne se refuse pas !

Attention danger, lecteur compulsif tu vas aggraver ton cas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70