AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

LEN POD


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
nanashi
  19 octobre 2019
Atala de François-René de Chateaubriand
Livre utilisé au collège pour l'étude du point de vue narratif.

J'ai tendance à me méfier des romans "célèbres", pourtant j'ai totalement adhéré à l'univers d'Atala. L'époque, le lieu et la culture m'ont paru attrayants durant les deux ou trois lectures.

Il faudrait que je le lise une nouvelle fois pour voir si mon appréciation est toujours la même...
Commenter  J’apprécie          30
morgane2993
  15 octobre 2019
Atala de François-René de Chateaubriand
Deux femmes aux sentiments coupables tentent par tous les moyens de préserver leur vertu, quitte à se retirer du monde ou à perdre la vie. Voici, en peu de mots, l'intrigue des deux apologues que Chateaubriand a choisi d'intégrer au Génie du Christianisme comme illustration de la foi catholique. Tandis que la première parvient à expier sa passion incestueuse au sein d'un couvent, la seconde, victime de son ignorance, met fin à ses jours, poussée à cette extrémité par un serment que lui a imposé sa mère. Ces deux récits agissent donc en complémentarité : le premier raisonnable ; le second, égaré par la superstition. Deux figures, en revanche, celles de Chactas et René, s'y rejoignent : celles de deux hommes se laissant gouverner par leurs passions qui les rendent oisifs et moroses. Une chance pourtant leur est laissée, celle de trouver en Dieu but et sens à la vie.

Pessimistes par essence, ces histoires prêtent à l'homme des désirs aussi vains que criminels qui les contraignent à reconnaître la supériorité divine, ne trouvant le salut que dans le sacrifice, dont le Christ a montré la voie. C'est donc par la crainte que l'auteur nous convainc, chaque personnage ayant un funeste destin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
deslivresetmoiunivers
  17 août 2019
Psyché de Molière
Comment dire, que c’est loin d’être mon oeuvre préférée. Je n’en avais jamais entendu parlé avant par rapport au bourgeois gentilhomme et ce texte m’a complétement perdu.



Imaginez vous lire plusieurs pages de textes seulement en vers, une longue sorte de poésie qui est censée être une conversation que vous devez suivre, et que j’ai eu du mal à suivre. Je ne conseille vraiment pas ce texte de Molière, sinon je pense que vous aurait une mauvaise image de cet écrivain, même si certains rechigne déjà à l’idée de devoir lire du Moliére.



Tout ce que j’ai compris, en bref, c’est qu’une humaine et adulé par beaucoup par sa beauté, à, tel point que même le Dieu Amour en tombe amoureux. Seul problème, sa mère, la déesse Vénus qui ne l’entend pas de cette oreille et qui ne supporte pas qu’on adule quelqu’un d’autre en ce qui concerne la beauté qu’elle-même.



En conséquence, je me perdait le plus souvent dans cette lecture en vers que mon cerveau n’a pas l’habitude de voir, ce qui perdue dans l’histoire pour n’en comprendre que le minimum, donc pas un bon souvenir de cette lecture; Je dirais donc, si vous n’aimez pas la poésie en vers, courez et fuyez cette oeuvre, malheureusement, je me dois d’être honnête. Piochez chez Moliére des classiques plus enrichissants et plus intéressants à mon sens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00