AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Kana

Kana est une société d`édition spécialisée dans le manga, créée en 1996 par le libraire bruxellois Yves Schlirf. Elle est devenue l`un des principaux éditeurs de manga sur le marché français et publie à la fois du shōnen manga, du shōjo manga ou encore du seinen.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Kana



Dernières parutions chez Kana


Dernières critiques
ulysse13003
  08 mai 2021
Le Sommet des dieux, tome 2 de Baku Yumemakura
Le photographe Fukamachi poursuit son enquête sur l'alpiniste Habu et son rival Hase, et nous lui emboitons le pas sur les versants des sommets alpins et himalayens. A travers le destin de ces deux alpinistes d'exception, c'est toute l'histoire de l'alpinisme que cette saga revisite. Sur les pentes glacées et vertigineuses des Grandes Jorasses, du K2 et de l'Everest, les hommes rêvent de premières en solitaire, d'hivernale, de nouvelle face, d'ascension sans oxygène. Les difficultés s'amoncellent et seuls un dévissage fatal ou une avalanche viennent à bout de leur hubris.

La cordée Tanigushi - Yumemakura virevolte dans ce second tome, en multipliant les flash-backs sans jamais égarer le lecteur. Si l'on peut reprocher aux personnages une posture un peu trop hiératique sur le plancher des vaches (peut-être propre aux mangas, mais c'est un béotien qui s'exprime), ils retrouvent fort heureusement toute leur souplesse une fois lancés à l'assaut des cimes.
Commenter  J’apprécie          60
Shuket
  07 mai 2021
Errance de Inio Asano
Après une énième relecture depuis sa sortie, ce manga reste encore et toujours mon préféré. L'auteur nous dépeint la vie monotone d'un mangaka dans une mauvaise passe de sa vie. Il ne se passe rien d'incroyable, mais c'est justement ce qui fait le charme de ce livre. On suit un personnage déprimé, complètement paumé. On développe de la sympathie pour lui, on cherche à le comprendre. Les dessins sont fabuleux, je suis quelqu'un qui adore son style de dessin. L'histoire est légère (je n'ai pas dit joyeuse), elle est réaliste. Aucune prise de tête. Le final m'a paru aussi très réconfortant et doux.
Commenter  J’apprécie          10
Rickola
  07 mai 2021
And, tome 1 de Mari Okazaki
Dernier né de la collection Life, ayant débarqué chez nous le 19 mars, j’attendais beaucoup And de Mari Okazaki pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que j’ai totalement confiance dans les choix de l’éditeur quant aux titres qui rejoignent cette collection qui en un an ne m’a jamais déçu. Et également car Mari Okazaki est un grand nom du manga, dont l’oeuvre devient de plus en plus compliquée à trouver en France. De ce fait, And signe le grand retour de la mangaka chez nous, créant de ce fait une certaine attente à en juger par les nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.



À 26 ans, Kaoru Aoki est une secrétaire médicale intérimaire. À cause de sa répugnance à être touchée par autrui, elle n’a jusqu’ici jamais eu de vraies relations amoureuses. Mais, à l’hôpital, elle rencontre pour la première fois quelqu’un qui ne la laisse pas insensible : Kôga Yagai, un chirurgien plus âgé qu’elle. Pour changer ce qu’elle est aujourd’hui, Kaoru décide de réaliser son rêve : créer un salon de manucure ouvrant le soir, pour que les femmes actives puissent trouver un endroit où se détendre après une longue journée. L’occasion pour elle de prendre son envol…?



Resituons tout d’abord la série, And est une série prépubliée au Japon dans le magazine josei Feel Young de Kodansha de 2010 à 2014, et disponible dans son pays d’origine en 8 volumes reliés. Elle nous arrive donc bien tardivement en France, dans la collection Life de Kana, et j’espère vraiment que l’éditeur se penchera sur d’autres titres de la mangaka, car sur la base de ce premier volume, j’ai très envie d’en voir plus !



Nous suivons donc Kaoru Aoki, secrétaire médicale qui souhaite ouvrir un institut de manucure afin d’avoir un complément de salaire. Elle ne trouve pas de local à prix décent jusqu’au moment où elle rencontre un ancien camarade de fac qui lui propose d’utiliser un étage inoccupé du bâtiment où il a installé sa boite d’informatique. Elle accepte, et on suivra donc la jeune femme jongler entre son emploi de secrétaire médical et son institut.



Ce premier volume a surtout pour but de nous présenter les personnages principaux, en particulier Kaoru, mais aussi les deux personnages masculins principaux qui, on le devine, risquent de créer une dynamique classique de triangle amoureux. Précision également importante, Kaoru n’a jamais eu de relation amoureuse, notamment du fait qu’elle ne supporte pas d’être touchée. On peut supposer que cela doit venir d’un traumatisme quelconque, qui sera sans doute exploré par la suite.



Ce qui est certain, c’est que les trois personnages principaux sont des êtres blessés, porteurs de fêlures plus ou moins importantes, qui les rend d’emblée très touchants et humains… Y compris le docteur Yagai, supérieur de Kaoru au comportement quelque peu déplacé, introduit en mettant un coup sur les fesses de la jeune femme avec des documents. Si le premier contact avec le personnage n’est pas des plus positifs, il se révèle déjà porteur de nuances qui contribuent à le rendre très intéressant. De même pour Shiro, qui a l’air assez désagréable de prime abord mais qui risque fort de nous réserver quelques surprises.



De ce fait, ces trois portraits de personnages rapidement esquissés dans ce premier volume ont déjà réussi à attirer mon attention et me toucher, on sent une forte complémentarité entre chacun, et des caractères bien différents et très crédibles qui sont vraiment le moteur du récit, et de son intensité émotionnelle.



Le tout servi par un dessin directement identifiable, même pour quelqu’un comme moi qui n’ait lu qu’une seule oeuvre de la mangaka. Les visages de ses personnages sont très expressifs, élément important pour un titre porté sur les émotions et l’écriture de ceux-ci. Le découpage et clair, et le travail sur les décors est vraiment appréciable et contribue à nous mettre dans l’ambiance.



Reste évidemment à voir comment les choses vont évoluer au fil du récit, mais il est clair que cette mis en place très soignée est particulièrement réussie. Je suis donc très emballé à l’idée de suivre ces trois personnages cabossés, et de voir comment leurs failles vont faire évoluer le récit et leurs relations. Si la structure du triangle amoureux potentiel est relativement classique, c’est vraiment sur l’écriture de chacun que la mangaka peut tirer son épingle du jeu. Pour le moment, c’est clairement une entrée en matière de qualité que nous avons là, qui me donne très envie de voir ce que la suite nous réserve !
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00