AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

La Dernière Goutte


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Charybde2
  23 janvier 2021
La dune de Matias Crowder
Une fable énigmatique, aux frontières du fantastique, pour extirper les racines d’une mythologie argentine de la Frontière, et son contenu génocidaire mal masqué.



Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2021/01/23/note-de-lecture-bis-la-dune-matias-crowder/



Cette curieuse fable d’à peine 100 pages, conduite en une habile écriture d’époque, recourant joliment à un fantastique ne disant pas son nom, condense avec un extrême brio l’histoire sombre d’un épisode argentin des guerres indiennes et des génocides qui furent, ici aussi, la marque de fabrique de la colonisation occidentale. Les imaginaires sanglants qui hantent les textes d’Elsa Osorio, de Raúl Argemí ou même de Caryl Férey, amplifiés sous l’effroyable dictature militaire argentine des années 1976-1983, rencontrent ici leurs racines méticuleusement souterraines, l’espace d’un retour cruel et pourtant conduit sans emphase sur une série de crimes fondateurs – crimes orchestrés comme il se doit par de grands propriétaires excitant sans vergogne leur « petit peuple » à devenir à son tour propriétaire en spoliant des humains réputés « inférieurs », horizon d’échappée permettant comme toujours historiquement de mieux accepter le rapport de force existant -, retour effectué sous les traits vengeurs d’une création de silice qui résonnne nettement avec celle de la Claire Vaye Watkins de l’excellent « Les sables de l’Amargosa » (2015), métaphore à son tour engloutissante d’un autre genre de crime contre l’humanité.
Lien : https://charybde2.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MadameTapioca
  27 décembre 2020
La bombe de Frank Harris
« Nous serons sans doute méprisés et traînés dans la boue par les hommes, du moins pendant un certain temps, parce que nous serons jugés par les riches et les puissants, et non par les pauvres et les humbles, pour lesquels nous avons fait don de nos vies. »



Ce livre, écrit en 1908, revient sur les événements de Haymarket à Chicago en 1886. Ce jour là, à la fin d’un rassemblement ouvrier alors que les forces de l’ordre font une nouvelle fois preuve de violence pour disperser la foule, une bombe explose tuant huit policiers.

Très vite un certain nombre d'arrestations vont avoir lieu dans les milieux socialistes et anarchistes. Très vite aussi un simulacre de procès condamnera à mort sept hommes dont Louis Lingg, militant charismatique des droits ouvriers.



Frank Harris, journaliste et écrivain, transforme ces faits bruts en un roman qui donne la voix à celui qui serait le véritable lanceur de bombe: Rudolph Schnaubelt. Ce jeune homme cultivé et sûr de lui vient d’arriver d’Allemagne. Prêt à conquérir l’Amérique il va très vite devoir abandonner ses rêves de journalisme pour gagner sa vie. Il découvre alors la condition des travailleurs étrangers, exploités, sous-payés. Leurs tentatives de protestation sont constamment réprimés par la police. Le sentiment d’injustice engendré conduit à la création de comité socialistes, communistes, anarchiques. C’est là qu’il rencontre Louis Lingg.



Une lecture passionnante qui ne pouvait que me plaire. Avec « la bombe » Franck Harris s’inscrit dans la littérature prolétarienne et soulève la question de la violence dans les luttes sociales et politiques. Quelle est la voie la meilleure, la révolte ou la soumission ?....

La bombe de Haymarket mit fin (pour un temps) aux violences policières contre les travailleurs. Elle contribua à l’adoption de la Charte des enfants et à la création du 1er mai.



Traduit par Anne-Sylvie Homassel
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
JulieGorsky
  15 décembre 2020
La bombe de Frank Harris
Cette semaine direction le Chicago de la fin du 19ème siècle avec La Bombe de Frank Harris, écrit en 1908 et publié en 2015 par les Éditions La Dernière Goutte. Un livre historique et engagé, lauréat du Prix Mémorable.



Le livre s’ouvre sur les aveux de Rudolph Schnaubelt qui admet être l’auteur de la bombe lancée à Chicago en 1886 tuant huit policiers et en blessant soixante. Son récit est la promesse qu’il avait faite à son ami Louis Lingg, conter l’histoire de celui qui sema la terreur dans toute l’Amérique et le plus grand homme qui ait à son sens vécu. L’origine de la bombe, l’origine d’une amitié et l’origine du 1er mai.



Si La Bombe raconte l’histoire de Rudolph et de son ami Ling, ce roman nous plonge au cœur des luttes sociales et politiques. Rudolph raconte la misère qu’il a connue dès son arrivée aux États-Unis. À New-York, il traverse une longue période noire : entre le chômage et le travail dans des conditions terribles. Puis, il part à la découverte de l’ouest et de Chicago. C’est là qu’il fait la rencontre du socialiste George Engel et de l’anarchiste August Spies. Quand il rejoint la Lehr and Wehr Verein, une organisation socialiste d’autodéfense, il fait la rencontre de Louis Lingg, l’homme qui changera sa vie.



Rudolph se consacre alors aux luttes sociales et notamment à celle de la journée des huit heures. Lors de la manifestation pacifique du 1er mai, les violences policières font un mort et plusieurs blessés. Pour protester contre ces violences, un rassemblement est organisé le 4 mai à Haymarket Square. Ce jour-là, Rudolph lance la bombe meurtrière. Ce jour-là, l’Histoire est marquée.



"Les rêves d’aujourd’hui sont les réalités de demain."



Un roman écrit il y a plus de cent ans reflétant si bien l’actualité des dernières années… Bien que le roman soit fictif, les évènements décrits ont bien eu lieu. La journée internationale des travailleurs tire ses origines dans le massacre de Haymarket Square. Symbole des combats et des luttes ouvrières.



Des évènements réels, mais aussi des personnages réels comme Albert Parsons, Adolph Fischer, George Engel, August Spies, Louis Lingg, Michael Schwab, Oscar Neebe et Samuel Fielden. Les destins de ces hommes sont authentiques. Certains ont été pendus un vendredi désormais connu mondialement comme le Black Friday, d’autres ont été emprisonnés, puis graciés des années plus tard. Entre réalité et fiction, Franck Harris a su raconter une histoire avec une sincérité bouleversante.



La Bombe est une retranscription indéniable des conditions des travailleurs immigrés, des mouvements syndicaux, des luttes et des combats. Un roman coup de poing, un roman dramatique et empoignant écrit avec une plume juste et authentique. Un roman qualifié de « chef-d’œuvre » par Charlie Chaplin.
Lien : https://juliegorsky.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20