AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Le Mercure de France [corriger]


Livres populaires voir plus


Dernières parutions


Collections de Le Mercure de France



Dernières critiques
Alice et les autres

Court et percutant !



Alice est mariée et mère de famille. Elle présente des troubles dissociatifs de la personnalité : elle est tour à tour elle-même, une petite fille, une prostituée ou un ancien mineur. Dangereuse pour elle-même et pour les autres, elle est régulièrement admise en clinique spécialisée où un praticien s’intéresse beaucoup à son cas. Il cherche les causes de ses perturbations psychologiques et les moyens de l’aider. Son époux, lui aussi, fait ce qu’il peut pour venir en aide à Alice et lui apporte un support précieux.



Ce texte est écrit dans un style d’une efficacité redoutable qui nous capte et nous subjugue jusqu’au bout. Court, sans aucune fioriture inutile, parfois cru mais toujours vrai, il nous touche parce qu’il nous raconte la fragilité des êtres humains. Le roman alterne plusieurs voix pour parler d’une maladie psychiatrique intrigante, cela le fait ressembler à un témoignage. Et puis, au fil des pages, le lecteur comprend des choses, découvre le passé de cette femme. C’est fort, bien amené, avec une certaine délicatesse dans sa brutalité ! Une belle expérience de lecture !
Commenter  J’apprécie          00
Le tissu de crin

Nous sommes en 1953 à Paris; Ida, la cinquantaine est première d'atelier dans une maison de haute couture où elle est entrée trente ans auparavant. Elle ne vit que pour son travail, seule, desséchée sentimentalement. Elle fait la rencontre de Jean, 22 ans, un mannequin cabine solaire auquel elle voue immédiatement un amour absolu, obsessionnel, jaloux, possessif. Ida peut-elle renaitre à la vie?

Le personnage d'Ida est très antipathique et inquiétante : elle est dure, sèche, crainte par les petites mains qu'elle dirige d'une main de fer, elle règne en maître tyrannique sur l'atelier, elle évite le contact avec ses semblables; elle a du lutter très fort pour arriver où elle en est et brusquement à l'aube de la vieillesse, elle devient amoureuse pour la première fois. Mais ce sentiment ne l'adoucit pas, bien au contraire : elle est dans la possession, le pouvoir. Jennifer Kerner traite ici un sujet tabou : l'emprise d'une femme de pouvoir sur un jeune homme. La violence faite aux hommes fait souvent sourire, fait l'objet au mieux d'incompréhension, au pire de moqueries mais c'est une situation qui existe, dont les hommes eux-mêmes parlent peu par honte par rapport à l'image stéréotypée ,encore vivace de l'homme fort face à la femme faible physiquement.

L'auteure nous entraîne dans le Paris des années 50 et décrit avec talent

le métro et ses bancs en bois, le paiement en francs, l'allusion au vote des femmes qui n'a été accordé qu'en 1945....). Elle nous entraîne également dans l'atmosphère d'une maison de haute couture avec sa hiérarchie qui n'a rien à envier à celle de l'armée : les petites mains, la première d'atelier, les mannequins cabines c'est-à-dire ceux qui ne sont pas assez beaux pour défiler mais à la plastique parfaite pour les essayages, les mannequins podium.

Mais ce qui est le plus remarquable, c'est l'écriture; les descriptions sont magnifiques de précision, sans perdre de leur pouvoir évocateur et poétique. Les atmosphères sont sublimées par une très belle langue.

Un très beau primo-roman, à la patte singulière; j'espère que cette auteure ne s'arrêtera pas là.
Commenter  J’apprécie          176
Le goût de la plage

Vous y êtes peut-être, à la plage, en vacances. L’occasion de lire ce petit opus, Le goût de la plage, concocté par Gérard de Cortanze et fait d’extraits d’œuvres littéraires. On y retrouve Niagara (C’est l’amour à la plage) et Adamo (Z’étaient chouettes les filles du bord de mer). Mais aussi, mais surtout, Proust, Goethe, Maupassant, Hemingway, Gary, Desnos, Prévert, Whitman, Ferrante, Pavese, Flaubert, Loti, Corbin, Nerval, etc. Un choix pertinent et amusant de textes consacrés à cette bande de sable qui abrite nos souvenirs, méditations, joies ou désillusions.
Lien : https://www.lesoir.be/601092..
Commenter  J’apprécie          00

{* *}