AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

DRICOT


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
GraziellaN
  05 octobre 2021
Requiem à deux voix de Rebecca Nicais
Voici la recension parue sur le blog littéraire de la Fédération Wallonie-Bruxelles:

Le titre Requiem à deux voix convient parfaitement à ce roman car il s’agit d’un hommage aux parents

décédés de l’autrice. Rebecca Nicais a en effet pris le parti d’imaginer la parole de son père puis de sa

mère pour raconter l’histoire de leur jeunesse et de leur vie de couple à travers le point de vue de chacun.

Nous découvrons ainsi dans un premier temps l’histoire de Benoît, un doux rêveur passionné de dessins,

de peinture et d’art, qui voulait devenir journaliste et travailler à la radio, mais qui est devenu ingénieur

agronome sous l’injonction de sa tante. Nous lisons ses premières amours, la Deuxième Guerre mondiale

et un premier mariage raté car trop rapide avec une femme démente. C’est à ce moment qu’il rencontre sa

deuxième femme, Rosalia (la mère de l’autrice), avec qui il aura cinq enfants et une vie commune

ponctuée de nombreux déménagements et soucis financiers.

[C’] était une fonceuse, une femme de tête, habituée à se colleter avec la vie. Elle aussi m’aimait, mais ne

se contenterait pas d’être ma maîtresse, elle voulait m’épouser et fonder une famille nombreuse (six

enfants !). Pragmatique, elle s’était déjà renseignée. Je devais divorcer d’urgence avant que la démence

de Jeanne ne soit avérée. Quitte à prendre tous les torts... grâce à un constat d’adultère par exemple.

À l’entendre, rien n’était compliqué, elle détricotait les fils d’angoisse qui m’enserraient. Elle se montrait

forte, audacieuse. Elle avait sauvé son petit frère des nazis, elle me tendait la main m’évitant la

désespérance.

Dans un second temps, nous sommes amenés à lire la vie de Rosalia détaillée dans un « Carnet de petits

bonheurs », l’équivalent d’un journal intime. Son histoire est tout autre car marquée très tôt par le décès

de sa mère, le traumatisme de l’holocauste avec son lot de cachettes pour ne pas être gazée, puis son

mariage avec Benoît et son bonheur à la naissance de chacun de ses enfants et petits-enfants.

Entre les mémoires de son père et le journal de sa mère, Rebecca Nicais explique sa volonté d’exposer la

« version des faits » de ses parents qui ont vécu dans un règlement de comptes permanent. De fait, ces

deux-là ont été attirés l’un par l’autre car ils étaient opposés, mais ils n’ont pas pu éviter les pièges

classiques de deux névroses qui se complètent. Telles deux assiettes ébréchées dépendant de leur moitié,

ils ont vécu emprisonnés dans leurs failles psychiques et se sont éloignés l’un de l’autre pour finir leur vie

amers et déçus.

Serait-ce pour mieux comprendre ses parents ou les rapprocher à travers la douceur du voile de la fiction

que l’autrice raconte l’histoire de deux êtres enfermés dans leurs frustrations ? Ils ne se sont pas donné la

possibilité de rencontrer le mystère de l’autre, un écueil si classique, qui laisse songeur. On regrettera

toutefois un écho quelque peu systématique des deux points de vue, qui donnent l’impression au lecteur

de lire deux fois la même histoire de couple, sans zone d’ombre ou quête de ce qui anime inconsciemment

une union de personnalités singulières peu compatibles « Aussi étrange que cela puisse paraître, je ne

parvenais pas à l’abandonner, à mettre fin à notre relation, à me lancer dans l’inconnu, à m’assumer. De

son côté, elle ne supportait ni ma présence ni mes absences.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DeTiege
  11 septembre 2021
Meuse, adieu de Jean De Tiège
Commentaire transmis à l'auteur.

Cela fait des semaines que j'ai lu ton livre et je voulais juste te dire que j'ai beaucoup aimé !



Tu m'as transportée avec plaisir dans tes années à l'unif (mon Dieu, que de concerts alléchants ! ;o) Tout en me remémorant les miennes par la même occasion...



Et j'ai adoré la description que tu fais de ce jeune homme timide, pas hyper à l'aise avec les filles, un peu décalé mais revendiquant aussi ce décalage... et adorant les joutes verbales et les "masturbations intellectuelles alcoolisées" entre potes... Que ces discussions me manquent !



Bref, merci pour ce bon moment que j'ai passé ton livre à la main !

C. HENRARD



Commenter  J’apprécie          11
Huguette50
  25 août 2021
Requiem à deux voix de Rebecca Nicais
La rencontre de deux destins aux tempéraments diamétralement opposés.

Le journal « à deux voix » d’une relation d’amour et de haine.

L’histoire de deux êtres qui n’ont pas été épargnés par la vie.

Un livre qui nous fait réfléchir : pourquoi le sort s’acharne-t-il sur certains ?

Un livre courageux, émouvant, tendre et cruel à la fois qui nous tient en haleine du début à la fin.

A recommander chaudement.
Commenter  J’apprécie          20