AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Publibook


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Publibook


Dernières critiques
Nouna770
  19 février 2018
Sans l'ombre d'un doute de D. Y. Sellem
Histoire fantastique.

Super imagination de l'auteur.

A lire absolument !!!!
Commenter  J’apprécie          60
Ruben22
  19 février 2018
Sans l'ombre d'un doute de D. Y. Sellem
J'ai trouvé l'ouvrage extraordinaire et palpitant.

Ce jeune auteur prometteur à su me faire voyager entre le doute et le fantastique.

Je recommande fortement cet ouvrage.

BRAVO...
Commenter  J’apprécie          80
kielosa
  24 janvier 2018
Les Berges du Marais, tome 1 de Laetitia Montou
Situer un roman à l'époque de la Révolution Française ne doit pas être simple pour une auteure contemporaine, et adhérente à Babelio sous le pseudo de "talou61". Laetitia Montou dédicace son oeuvre "Les Berges du Marais" à ses professeurs d'histoire, ce qui démontre clairement son goût pour l'Histoire. Tout de même, écrire une oeuvre en 3 tomes, dont 2 sont déjà parus et le 3e est en voie de finition (à moins qu'un 4ème soit déjà programmé), suppose plus qu'un simple enclin pour une matière donnée, en l'occurrence l'Histoire. Il s'agit d'une entreprise qui requière de l'enthousiasme, de l'engagement, de sacrés efforts et une maîtrise stylistique et linguistique.



Personnellement, lorsque j'ai vu sur la première page l'année 1788, j'ai eu un peu peur, car mes années de référence en matière d'histoire se situent à partir de juste avant le début de la Grande Guerre ou le commencement du XXe siècle. Afin de mieux saisir les finesses de l'oeuvre de Laetitia Montou et de ne pas écrire trop de bêtises, j'ai relu l'ouvrage de base de l'Académicien Pierre Gaxotte "La Révolution francaise", lu la dernière fois en 1964, et plus ouvert depuis.



L'excellente chronique de François Sarindar du 20 octobre 2017, qui met en exergue l'aspect historique de cette épopée, m'a convaincu de la solidité du cycle de Laetitia Montou, puisque le chroniquer est lui-même auteur de 2 ouvrages historiques : "Jeanne d'Arc : Une mission inachevée" et "Lawrence d'Arabie : Thomas Edward, cet inconnu".

Publier un livre à compte d'auteur, comme l'a fait talou, demande par ailleurs un courage certain et je dois admettre que c'est seulement tout récemment que je m'en suis rendu compte, grâce, entre autres, à Melpomene125/Laure Barachin et Marceline Bodier.

Sincèrement chapeau mesdames !



La jeune Laetitia, 16 ans, en quittant la pauvre ferme en Angoumois, où elle vit dans la misère avec sa famille, pour monter à Paris chez sa tante, une riche veuve, ne peut se douter que ce grand départ signifie en même temps son entrée dans l'Histoire. C'est, en effet, le moment névralgique où le roi, endetté, a consenti à réunir les états généraux que certains espèrent offriront à la France une constitution et un État plus démocratique et plus juste.

Son long voyage en diligence, lui réserve 2 grandes surprises : l'attaque par 4 hommes masqués qui dérobent un banquier covoyageur de sa fortune et un autre covoyageur qui lui remet un exemplaire "Du contrat social" de Jean-Jacques Rousseau. Notre petite paysanne n'est pas une illettrée, mais ses lectures se sont limitées, jusqu'à présent, à la Bible et aux psaumes.

L'homme qui lui a remis ce beau cadeau, Pierre, se trouve à la tête de la "Société Fraternelle" clandestine et des soi-disant brigands, qui ont organisé ce hold-up pour éviter que l'argent du banquier n'aille renflouer les caisses royales et permettre de reporter aux calendes grecques la convocation des états généraux.



Ce Pierre, dont elle tombe amoureuse, lui fait entrer dans le cercle restreint de la Société Fraternelle. Nous sommes en 1788, pourtant avant d'affronter la Révolution, notre jeune héroïne devra mener une guerre sans merci avec sa cousine Aurore. Arrivée quasi mourante chez sa tante, cette Aurore se révèle être une sacrée messaline, qui annonce à Laetitia qu'elles sont en fait demi-soeurs, puisque son père a abandonné le toit familial, peu de temps après sa naissance, causant ainsi la mort de chagrin de sa mère. On l'a parquée dans un couvent, comme une espèce de punition et c'est maintenant à son tour de punir, à commencer par sa jeune demi-soeur. "Tu vas payer pour le crime de ton père" lui annonce-t-elle gentiment ! Cet ultimatum inattendu conduit Laetita à un double plan d'action : découvrir la vérité et surtout se défendre contre cette gonzesse faux jeton et maléfique.



Qu'en est-il de la révélation bouleversante d'Aurore et comment cette luciférienne compte-t-elle concrètement assouvir sa revanche ? Et notre héroïne, réussira-t-elle à sortir vainqueur de ce duel ? Et avec ce beau, distingué et noble Pierre connaîtra-t-elle le parfait Amour ? Et ("last but not least") quel sera son rôle dans cet événement majeur du XVIIIe siècle pour la France et le monde, qu'a été après tout la Révolution Française ?

Qui mieux que Laetitia Montou alias talou61 peut répondre avec verve et passion à toutes ces questions ?



Personnellement, je n'ai qu'une toute petite critique - presque ridicule par rapport à l'ensemble de l'ouvrage - qui s'adresse, d'ailleurs, à l'éditeur : le manque de numérotation des pages dans les 2 tomes en ma possession de "Les Berges du Marais"





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360