AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Publibook


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Pat0212
  15 mai 2018
Les treize mondes de Claire Ponard
Ce très joli roman jeunesse nous emmène en voyage au pays des Fées. Il commence comme un conte de fées traditionnel, nous avons Syleena une petite fille malheureuse qui vit dans un village. Elle a été adoptée, ses parents l’ont trouvée au bord de la forêt et l’ont recueillie avec l’espoir de la revendre plus tard comme servante. Mais elle est maigrichonne et ils ne savent qu’en faire. Elle est malaimée et malheureuse, son seul plaisir consistant à se promener dans la forêt épaisse qui borde le village et où personne n’ose s’aventurer. Un jour elle va même dans la partie interdite du bois et prend peur quand elle voit une drôle d’ombre près d’un arbre. Elle s’affole, se perd et rentre à la maison au milieu de la nuit. Ses parents en ont assez d’elle et estiment qu’il est temps pour Syleena d’aller consulter l’Aïeule, la vieille sage du village âgée de près de 200 ans.



La vieille dame lui raconte la légende la forêt et lui révèle qu’elle est une fée. Elle sait déjà que Syleena est allée dans la partie interdite de la forêt, car elle est chargée par la reine des Fées de veiller sur elle. Elle lui dit de retourner dans la clairière interdite et de ne pas avoir peur de ce qui s’y passera. La petite obéit et une fée vient lui révéler que sa mère est la princesse des fées. Elle est autrefois tombée amoureuse d’un humain, ce qui est bien sûr interdit. Pour la punir, elle a été enfermée dans une fontaine et ne pourra en sortir que lorsque Syleena, sa fille aura réussi la Quête des treize mondes, qu’aucun héros n’a jamais mené à bien. C’est ainsi que la fillette et Oozie, sa préceptrice fée partent explorer les 12 autres mondes de l’univers.



On passe de l’un à l’autre en passant à travers un miroir. Les deux amies traversent des mondes symboliques et dans chacun d’eux, elles doivent aider quelqu’un ou résoudre une énigme. Leurs aventures sont bon enfant et ce livre est plein de bons sentiments, les méchants ne sont pas vraiment méchants et redeviennent gentils grâce à Syleena.



Ce livre ne réserve pas beaucoup de surprise, les mondes traversés ont tous un côté enfantin et naïf, on n’est pas dans un récit mythologique riche comme ça peut être le cas de certain roman fantasy jeunesse. Mais c’est un livre qui parle à l’enfant qui est en nous.



J’ai beaucoup apprécié ce voyage tendre et naïf. Par contre ce que je n’ai pas aimé du tout, ce sont les innombrables fautes de frappe, d’orthographe et même de grammaire qui sont vraiment dérangeantes. On pourrait croire que le livre n’a pas été relu avant d’être publié. C’est d’autant plus dommage qu’il s’adresse à des enfants à qui il faudrait montrer l’exemple. Cette quête est pleine de clichés, mais sait parler à notre coeur d’enfant.




Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Alexmotamots
  14 mai 2018
Sois zen et tue-le... de Cicéron Angledroit
Ca commence fort par une explosion en plein centre commercial, et comme Cicéron n’est pas loin et que ses amis sont victimes de l’attentat, il va suivre l’avancée de l’enquête.



Détective privé, il est chargé par une personne âgée d’enquêter sur le décès de son mari survenu de façon brutale quelques années auparavant. Madame ne croit pas à la soudaine crise cardiaque.



Oserai-je dire que les enquêtes ne sont que des prétextes pour le narrateur pour servir de cadre à ses conquêtes féminines et à ses bons mots.



J’ai aussi beaucoup aimé les numéros de chapitres parfois fantaisistes.



Quel personnage que ce Cicéron que je retrouverai avec plaisir. Les descriptions de ses parties de jambes en l’air sont dignes d’un roman érotique.



L’image que je retiendrai :



Celle de la dame âgée expliquant pourquoi elle a demandé l’enquête : bouleversant.
Lien : http://alexmotamots.fr/sois-..
Commenter  J’apprécie          10
AngeliqueLeslecturesdangelique
  12 mai 2018
Journal personnel et intime d'une nouvelle Zingara de Isabelle Morot-Sir
Max vient d'avoir 18 ans, elle est passionnée de chevaux. Elle n'a plus sa mère depuis longtemps; son père vient de mourir. Celui-ci travaillait dans le monde équestre. Max n'a désormais plus de famille en dehors de son cheval Goliath et son chien Vlad. Elle décide de partir sur les routes, à la recherche d'aventures, en vivant de petits boulots au gré de son chemin. Lors de son premier arrêt, elle va récupérer une roulotte qu'elle remettra en état avec l'aide des personnes qui l'hébergent. Une fois cela terminé, elle repart sur les routes, avec pour but d'aller à Moscou. Elle fera plusieurs haltes encore, et rencontrera de nombreuses personnes qui l'aideront dans son périple. Max pourra-t-elle se rendre comme prévu à Moscou ?









C'est une jolie histoire d'une jeune femme qui se cherche et qui a envie de liberté. Son épopée sera saupoudrée d'humour et de romance. On voit Max évoluer au fil de l'histoire : trois ans s'écouleront entre le début et la fin du livre. Elle s'affirme, s'impose. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle décide de mener sa vie comme elle l'entend.



Elle apprendra aussi beaucoup de choses grâce à ses divers emplois. En effet, Max vivra de petits boulots, tous en lien avec l'univers du cheval : elle sera groom, s'occupera des écuries, accompagnera à des compétitions, etc. Cela lui permettra d'acquérir de l'expérience et de développer ses compétences.









On prend plaisir à accompagner Max durant son road-trip, elle est attachante et courageuse. Contrairement à elle, le cheval n'est pas trop ma passion. Les passages qui racontent les compétitions, les entrainements n'ont pas été ceux que je préfère; mais ils ne sont pas nombreux. Je retiens surtout le voyage et les rencontres que Max a fait.









Le livre est raconté à la première personne. L'écriture est fluide et le récit bien écrit. Malgré le titre, il n'est cependant pas tourné sous forme de journal. C'est d'ailleurs une chose qui m'a dérangée. J'aurais aimé que ce soit plus structuré, avoir des chapitres avec des dates, comme un journal intime. Sans parties, on a un texte continu. Personnellement, je trouve que c'est moins agréable à lire.
Lien : http://leslecturesdangelique..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00