AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Sol`air


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
RuhaudEtienne
  10 mars 2021
Liens avec les autres hommes tranchés de Jean-Pierre Parra
Fidèle à l’éditeur nantais Sol’air, Jean-Pierre Parra donne à son vingt-septième recueil un titre programmatique, ou, si l’on préfère, révélateur. "Liens avec les autres hommes tranchés" aborde effectivement la question de l’incommunicabilité et de son corollaire, la solitude. Dans un style sobre, retenu, l’auteur évoque un douloureux sentiment de rupture : "tu cries à la terre / fils qui relient aux proches coupés / ta solitude" (p. 59). À distance des autres hommes, le poète semble également séparé de son propre idéal, d’une sorte d’ailleurs paradisiaque, édénique, ou, tout simplement meilleur. Coeur étouffé, ne pouvant accéder au rêve, à la « vraie vie » rimbaldienne, l’homme paraît dès lors condamné à sa prison terrestre, une sorte d’incarcération mentale, dans une existence quotidienne morne et souffrance, "une détention acceptée" (p. 67), et qui conduit irrémédiablement au spleen. Les textes sont autant de variations sur le mal-être, sans possibilité d’évasion, et donc sans espoir. Face à l’appel de la vie, Jean-Pierre Parra déclare "écrasé de fatigue / tu te détournes / emporté par la tristesse" (p.74). Dès lors ne reste que l’amertume, une insondable mélancolie. Profondément pessimiste, le poète sait, mieux que quiconque, dire le désespoir, dans une classique pure et dépouillée, aujourd’hui bien rare.



Article d'Etienne Ruhaud paru dans "Diérèse".
Lien : https://pagepaysage.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
myriampele
  31 mars 2020
Je t'envoie des nouvelles de Nantes de Yannick Guilbaud
Un joli recueil de 7 histoires que l'auteur a choisi de situer dans la ville de Nantes. ce n'est pas inoubliable mais bien écrit et surtout la nantaise que je suis a aimé retrouver les monuments, les rues, les endroits connus . Les nouvelles sont bien ficelées. Agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          70
Blondelsylvie
  01 août 2018
Il faudra bien que le jour se lève... de Maryvonne Noblet
Accrochée très agréablement par cette auteure a un salon du livre local, je me suis laissée tentée , reconnaissant le château de st germain de livet sur la couverture .



Au final décue, le scenario ( oups , ce n'est pas un film )me parait maladroit , et j'ai eu beaucoup de mal a rentrer et me laisser porter par l'histoire



je ne retiens qu'un seul mot : maladroit
Commenter  J’apprécie          20