AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Alire

Maison d`édition québécoise fondée en 1996, les éditions Alire sont spécialisées sur le polar, la science-fiction, la fantasy, le fantastique, les romans d`espionnage et de guerre et l`horreur. Elle publie des auteurs à succès comme Patrick Sénécal, Jacques Côté ou encore Joël Champetier.

Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Editions Alire


Dernières critiques
argali
  22 novembre 2020
De ton fils charmant et clarinettiste de Richard Ste-Marie
Loin de l’inspecteur philosophe Pagliaro, auquel nous étions habitués, Marcel Banville est un flic médiocre, peu regardant sur les procédures, ex délinquant et solitaire. Alors que l’heure de la retraite approche, il se voit en charge d’une enquête pour faits de pédophilie et meurtres qui éclabousse le clergé. Il n’aura cependant pas le temps de la résoudre avant son départ. Mais elle continuera à occuper son esprit et le poussera à renouer avec son passé.



J’ai été surprise par le ton et la véhémence de ce polar, loin de ce dont Richard Ste Marie nous avait habitués. Banville éructe plus qu’il ne parle, est cynique, vulgaire dans ses propos et n’a pas la probité de Pagliaro. Je n’ai pas réussi à le trouver sympathique. L’enquête qu’il mène est aussi bien plus sombre et les faits immondes. C’est l’occasion pour lui de régler des comptes avec le milieu clérical. Une fois encore, les personnages de Richard Ste Marie sont plus que crédibles et le récit est rythmé malgré les flashbacks qui hantent l’esprit de Banville entre souvenirs d’enfance et cauchemars.



Comme dans ses romans précédents, Richard Ste Marie fait référence à son passé de musicien, une des nombreuses vies de l’auteur. Il campe aussi l’histoire dans le quartier Limoilou de son enfance à Québec. Sans doute, le sujet est-il aussi en lien avec des faits s’étant déroulés quand il était adolescent même s’il précise que tout n’est que fiction. On sait que le Québec a été profondément marqué par la domination du clergé sur les écoles, l’éducation et la vie quotidienne des familles et que cela a laissé des traces hostiles (jusque dans les jurons typiquement québécois). L’auteur plonge dans ce milieu et ces années-là, pour tisser l’intrigue de son polar. Un pari osé car les blessures sont loin d’être refermées.



J’aime la plume de Richard Ste Marie, ses intrigues à la construction impeccable qui propose toujours des retournements ou des fins inattendus et sa manière de conter si bien des histoires dans l’histoire. Tout sonne juste et ses personnages ont une réelle épaisseur et de plus, il sait se renouveler. Mais le sujet était trop lourd et trop grave pour que ce 7e roman soit parmi mes préférés. J’attends impatiemment de retrouver Francis Pagliaro. Et si ce policier philosophe venait faire un séjour en Europe ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Aouan
  19 novembre 2020
Les lions d'Al-Rassan de Guy Gavriel Kay
Inspiré de la légende du Cid dans la reconquista de l’Espagne, ce roman picaresque est une vraie réussite, montrant la complexité de la destinée humaine au milieu des affrontements des peuples dont l’ambition se cache derrière des alibis religieux. Pas de bons et de méchants, l’auteur montre bien les conséquences tragiques inévitables des affrontements où les individus sont obligés de participer. Cela donne des personnages forts et attachants, mention spéciale pour la jeune médecin qui symbolise la destinée du peuple juif au milieu de la tourmente.

Un récit passionnant que l’on quitte à regret.
Commenter  J’apprécie          30
lictourer
  14 novembre 2020
Chroniques du pays des mères de E. Vonarburg


J'ai lu jusqu'au bout de gros pavé en espérant avoir un peu plus d'action. Cela n'a pas été le cas. J'ai trouvé cela lent et laborieux jusqu'au bout. C'est peut-être le style "chronique" qui veut cela.
Commenter  J’apprécie          00