AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Dapper


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
mimouski
  18 avril 2019
Kalita de Christiane Falgayrettes-Leveau
Les couleurs sont magnifiques et les traits très fins et beaux. Ce conte créole/africain tend vers un univers fantastique empli de rites. Durant la lecture, il y a toujours un moment de doute où on se demande si Kalita est vraiment douce et gentille, aime-t-elle réellement Hatiam ? Ne va-t-elle pas lui faire du mal à cause de ses origines ? Cette situation trouble m'a mise un peu mal à l'aise et surtout à la fin du conte, où la morale est-elle réellement 'tout est bien qui finit bien' ?
Commenter  J’apprécie          00
gonewiththegreen
  30 janvier 2019
Coca Cola Jazz de Kangni Alem
Héloïse est née d'un amour passage entre une banlieusarde parisienne et un sans papier dont sa mère n'a pas trop voulu parlée. Pourtant Héloïse rêve de le rencontrer . Lorsque son père redonne signe de vie , elle s'envole vers TiBrava, pleine de doutes et d'espoirs.



Ce livre d'un auteur Togolais si situe dans un pays imaginaire que l'on imagine très bien être le sien. On plonge dans un univers délirant certes mais pas que !

Tout d'abord, la langue , certes parfois crue, est très personnalisée et apporte un vent de fraicheur au texte.

Ensuite, on plonge dans la famille d'Héloïse et chaque rencontre est une plongée dans un monde différent, colorée, sans tabou. Ce roman est d'ailleurs à trois voix: Héloïse, sa demi soeur Parizette et le narrateur , qui nous éclaire un peu dans les délires dans lesquels il nous trimballe.

Pourtant, l'ensemble est très cohérent, l'histoire , même si elle dérape , est bien construite et les thèmes abordés sont multiples.

Il y a la critique du pouvoir despotique , le chef local Yamatoké et les militaires ne sont pas sous leur meilleur jour. Il y a une vision du monde de la débrouille et de la combine , il y a une plongée dans les croyances du pays, un peu de religion , des chinois qui font pousser du riz (ce qui est une réalité en Afrique), il y a un père baroudeur . Il y a de l'amour , trash parfois, la quête de soi, la place des femmes et un lourd questionnement sur la paternité ou plutôt les relations père enfant qui conclut ce roman sur un lourd questionnement un peu en marge de la tonalité générale.

Ce fut une bien belle surprise , qui m'arracha de plus quelques sourires .



PS : Dans le roman apparait un personnage mineur certes mais répondant au nom de Gustav Nachtigal. Or c'est le nom du premier représentant du protectorat allemand fin du XIX ème.

Enfin , difficile de ne pas voir dans le dictateur Yamatoké une caricature de Gnassingbé , qui a gouverné le pays pendant 38 ans ., son fils lui succédant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184
Carmendb
  25 septembre 2018
La balade des perdus de Meja Mwangi
Les parents de Méja et Maina se sont sacrifiés pour payer leurs études, comptant sur leurs salaires conséquents d’employés de bureau pour faire vivre toute la famille. Ces deux jeunes diplômés nous entraînent dans leurs galères, hantant les rues de la ville à la recherche d’un emploi. Les portes des bureaux restent toutes closes et ils doivent se contenter de menus travaux mal payés, de demi salaires, de demi rations , voire même de quarts de rations. Exploités par leurs employeurs, pour survivre ils mangent et dorment dans des poubelles ou dans une case misérable qu’ils partagent avec les colonies de punaises, de puces et de rats. Leur tentative de retour au village est un échec, ils s’enfoncent inéluctablement vers la délinquance.



Dans cette peinture de la misère des ghettos, l’auteur nous offre un cocktail de pessimisme et de noirceur éclairé par la bonne humeur et la détermination des deux garçons. Même dans les pires situations ils ne se laissent pas vaincre par le désespoir et garde l’espoir d’une vie meilleure .Devant tant de malheurs et d’injustices, Meja Mwangi pourrait nous faire pleurer, il a choisi de nous faire sourire.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10