AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Le Castor Astral

Le Castor astral est une maison d`édition française fondée en 1975. Elle est spécialisée dans l`édition de livres de musique, de littérature, poésie et essais. Elle a notamment publié le prix Nobel de littérature 2011 Thomas Tranströmer

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Le Castor Astral



Dernières parutions chez Le Castor Astral


Dernières critiques
Adrienne
  19 octobre 2019
Du côté de chez Shuang de Jean-Louis Crimon
J'ai retiré ma critique de ce site, suite à des mails très virulents reçus en privé de la part de l'auteur, qui ne supportait apparemment pas qu'elle soit négative.
Lien : https://adrienne414873722.wo..
Commenter  J’apprécie          04
Clelie22
  19 octobre 2019
Dictionnaire des idées reçues de Gustave Flaubert
On ne peut qu'être reconnaissants à M. Flaubert d'avoir conçu un ouvrage si utile. On ne saurait trop le recommander à tout jeune homme qui, entrant dans le monde, espère y faire son chemin. Grâce au dictionnaire de M. Flaubert, inutile de passer de longues heures à étudier l'Antiquité, les auteurs anciens et modernes, la botanique, la philosophie, la médecine... Le Dictionnaire des Idées reçues rassemble tout ce qu'il faut savoir de tout et tout ce qu'il faut en penser, ou au moins en dire, pour paraître homme cultivé en société.

Ce Dictionnaire sera également une ressource précieuse pour ceux qui souhaitent faire carrière dans le journalisme, la littérature ou la politique car il signale toutes les expressions les plus communes et les mots les plus recherchés à employer dans tout article, roman ou discours politique. On y trouve même d'utiles informations médicales. Qui aurait cru, ainsi, que les boutons, l'odeur des pieds et même les hémorroïdes étaient signes de bonne santé ?

Si la lecture intégrale peut en sembler quelque peu rébarbative, l'avoir dans sa poche est le plus sûr moyen de savoir que dire sur n'importe quel sujet de conversation.

Comme toutes les œuvres du génie, le Dictionnaire de M. Flaubert ne saurait se démoder. Gageons que les idées qu'il rassemble, les expressions consacrées qu'il relève, les citations qu'il compile seront encore le fond de toute conversation de qualité dans un ou deux siècles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Cyrlight
  17 octobre 2019
Nostalgia de Buckley Jonathan
Nostalgia est un roman de Jonathan Buckley qui narre l’histoire de Castelluccio, un petit village fictif de Toscane où s’est établi le peintre Gideon Westfall. Merci aux éditions Le Castor Astral et à Babelio pour cet envoi.



Hélas, je termine la lecture de ce livre avec un avis aussi mitigé que perplexe… Peut-être suis-je passée à côté de ce que l’auteur cherchait à transmettre à travers son œuvre, mais bon sang que ce fut long ! Pas inintéressant, mais long !



Et pourtant, il y a du très bon. La relation des trois personnages principaux (Gideon, son assistant Robert et sa nièce Claire qui fait plus ou moins sa connaissance) est plaisante à suivre, de même que toutes les questions qui tournent autour de l’art, du talent, de ce qu’il est pertinent de représenter ou non, du modernisme, de l’abstrait… J’ai beaucoup aimé les réflexions que le roman soulève à ce sujet.



En revanche, je l’avoue, j’ai survolé des passages, notamment ceux qui semblaient tout droit sortis d’une encyclopédie. Je n’en ai pas compris l’intérêt. Il en va aussi de tous les détails « historiques » concernant la ville de Castelluccio. Autant je ne peux que féliciter l’auteur pour avoir su créer une cité entière et son passé sur plusieurs siècles, autant j’ai totalement décroché avant d’arriver au milieu du livre.



Je me suis perdue avec les personnages du présent, avec ceux du passé, j’ai mélangé les évènements auxquels ils étaient associés, les liens qui les unissaient, les générations auxquelles ils appartenaient… Bref, j’étais relativement déconnectée dès lors que le roman s’écartait du triangle principal.



Je pense que le problème réside dans le fait que l’auteur a voulu en faire trop, au point que son histoire devienne véritablement étouffante. Et c’est dommage, parce qu’il y a vraiment des éléments que j’ai appréciés, qui sont même passionnants, mais cela ne change malheureusement rien au fait que les trois quarts de la lecture m’ont paru soporifiques.
Lien : https://leslecturesdecyrligh..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10