AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Hugo et Compagnie

Maison d`édition fondée en 2005 par Hugues de Saint Vincent autour de documents, de titres de sport ou encore d`humour, Hugo et Compagnie parie sur la fanfiction de Twilight : Beautiful Bastards, avec 150 000 exemplaires tirés. C`est avec la série After d`Anna Todd et la création du label New romance que la maison connaît le succès auprès d`un large public.

Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Hugo et Compagnie


Dernières critiques
les_lecturesdalice
  21 mai 2022
Scottish Rhapsody de Delinda Dane
C’est un livre qui a su faire voyager les plus romantiques d’entre vous au pays de la cornemuse : Scottish Rhapsody de Delinda Dane aux Ed. Hugo Roman. C’est un livre qui m’attirait depuis sa sortie (ne serait-ce parce qu’il a le mot « Scottish » dans son titre et que l’Ecosse résonne en moi avec un doux sentiment de « chez soi »). J’ai fini par l’acheter, encouragée par toutes les critiques que j’en ai vu.



Et bah vous ne mentiez pas. Ce roman est une pépite. L’écriture fluide de l’autrice nous fait tourner les pages sans que l’on s’en rende compte et nous transporte à travers les Highlands, ces landes au Nord de l’Ecosse balayées par les vents où légendes et magie se mêlent avec brio à la vie d’aujourd’hui.



J’ai ri avec Erynn et Morag et leur langue acerbe ainsi que leurs punchlines (clairement ça tirait à balles réelles 😭). J’ai eu la gorge nouée et les larmes aux yeux avec Lachlan et sa vulnérabilité (même s’il m’a fait grincer des dents avec sa fierté de mec viril et sexy). J’ai été attendrit par Bonnie et sa spontanéité d’enfant ainsi que ses costumes de chevaliers.



J’ai refermé le livre avec l’envie de le recommencer. De le relire d’une traite sans m’arrêter. Il est de ces livres qu’on emmène aux toilettes, parce que l’envie est trop pressante mais que l’histoire est tellement prenante qu’on a l’impression de rater quelque chose, si on le lâche ne serait-ce que 5 minutes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
melyssnw
  21 mai 2022
Coeurs et âmes de Colleen Hoover
J’ai lu « Cœurs et âmes » de Colleen Hoover qui est sorti il n’y a pas longtemps, et j’ai bien aimée.



Dans ce roman nous retrouvons Beyah, elle a vécu dans la pauvreté, sa mère se droguait. Elle a du vivre une enfance terrible. A la mort de sa mère elle se rend chez son père qu’elle connaît à peine, sur une île où elle va faire connaissance de sa demi-sœur et sa belle mère. Elle va rencontrer Samson, un homme de son âge, tout deux n’ont rien en commun mais elle va se rapprochait de lui et apprendre à le connaitre.



Je suis mitigée de ce livre, d’un côté j’ai beaucoup aimé d’un autre j’ai trouvé l’histoire platonique, la vie de Beyah est émouvante, on ressent bien les émotions à travers les pages qui racontent son histoire.

Je m’attendais à plus pour ce livre, plus d’informations, plus de secrets. J’aime être surpris par cette auteure et dans ce roman c’était une histoire un peu différente comparé aux autres livres d’elle que j’ai pu lire.

Pour moi il manquait un petit quelque chose .

Sinon j’ai bien aimé les personnages et l’amour entre eux. Chaque moment est tellement bien décrit qu’on a l’impression d’y être, et c’est émouvant. L’écriture de l’auteure est fluide et agréable à lire.



Malgré les petits points négatifs j’ai quand même aimé cette histoire, j’ai trouvé ce roman émouvant même si il manquait quelque chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
emelivres
  20 mai 2022
Campus drivers, tome 3 : Crashtest de C.s. Quill
Alors que les deux premiers tomes m’avaient envoûtée, ce dernier a eu un effet plus modeste.



Les campus drivers c’est un groupe de quatre potes, beaux comme des dieux et aux voitures flamboyantes qui mettent proposent leurs services de conducteurs aux étudiants de leur campus. Cela leur permet de gagner de l’argent, d’attirer les filles et d’être toujours au volant de leur bolide. L’affaire parfaite.



Dans ce dernier opus on suit enfin Lewis, le dernier de sa bande a être célibataire et fier de l’être. Pour lui se mettre en couple c’est jamais de la vie. Il préfère continuer de profiter de sa vie sans devoir se soucier d’une fille.

Mais bon voilà, toute cette vision des choses est revue après avoir rencontré Amy. Cette dernière est un sacré personnage. Passionnée de voitures, comme lui, elle se montre aussi attirante que effrayante. Elle a un passé peu commun qui l’amène à avoir des activités extrascolaires inquiétantes et une habileté à se battre peu commune.

Poussé par ses camarades, Lewis se voit dans l’obligation de lui proposer le poste de campus driver. Car c’est la dernière année où la bande des quatre est à la fac, et il faut bien assurer la relève. Mais avant d’être embauchée, Amy doit d’abord devenir la stagiaire de Lewis pour qu’il vérifie que le choix soit bon.



Ce qui m’a fait moins apprécier ce tome-ci c’est le personnage féminin. J’ai eu beaucoup de difficultés avec elle.

Amy est vraiment étrange. Elle se montre inaccessible et est prête à mettre une raclée à quiconque l’approche, mais dès que c’est Lewis, hop elle devient aussi inoffensive qu’un chamallow. Le fait qu’elle soit déjà sous le charme de Lewis dès le premier chapitre a déjà été un obstacle pour moi. C’est peut-être pour la différencier des deux personnages féminins des tomes précédents, mais j’ai une nette préférence quand les personnages se détestent au début pour ensuite apprendre à se connaître.

Ensuite, il y a son côté violent. J’avais du mal. On aurait dit un badboy des romances wattpad mais en version féminine, et j’ai jamais trop apprécié les badboys qui traînent dans des affaires louches et qui règlent tout par la violence. En plus j’avais dû mal à trouver cela crédible, d’autant que son passé et les raisons qui l’amènent à avoir ce comportement sont finalement très peu traités dans l’histoire.



Quant à Lewis, je l’aime toujours bien. Ce n’est pas mon campus driver préféré, mais je le touche attachant. Au-delà du mec rigolo, on rencontre ici sa facette de garçon droit dans ses baskets, il sait ce qu’il veut et respecte les règles pour atteindre cela.



Et puis ça manque d’humour. Il y a en a quand même, mais par rapport aux tomes précédents je n’ai pas autant rigolé. C’était plus sombre. Heureusement, on retrouve toute la bande de copains ainsi que leurs copines respectives. J’aime beaucoup qu’il y est toujours de l’interaction avec nos personnages principaux précédents, qu’on suive leurs histoires et qu’on rappelle des anecdotes. L’autrice aime mettre des “private joke” car les personnages nouveaux ne comprennent pas mais que le lecteur oui, comme celle sur Ramos Fernando ou “mettre une cale au bureau”.



Il y un défaut à tous les campus drivers, mais qui m’a encore plus dérangé ici : c’est le manque d’approfondissement. Il y a toujours un petit problème lié au passé, ou à la famille des personnages. Mais c’est toujours survolé, on en parle, on a quelques passages dessus mais c’est tout. C’est évidemment le cas ici, et je l’ai encore plus ressenti parce que je m’attendais vraiment à une explication du pourquoi du comment au comportement chelou de Amy. On a quelques trucs, mais que je ne trouve pas assez solides et suffisants pour expliquer le tout.



Après, l’histoire reste prenante et rapide à lire. C’est évidemment trop triste de quitter cette belle bande de potes qui m’aura fait rire et m’aura touché au cours de ces trois tomes.



J’ai maintenant hâte de rencontrer l’autrice au festival new romance à Nice le 01 octobre pour faire dédicacer mes exemplaires !!




Lien : http://emelivres.blogspot.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00