AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Harper Collins


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Harper Collins


Dernières critiques
MariondeMontmorency
  26 mars 2019
Mais leurs yeux dardaient sur Dieu de Zora Neale Hurston
Considéré comme un chef-d’œuvre de la littérature aux Etats-Unis, Leurs yeux dardaient sur Dieu (notez au passage le titre magnifique), paru en 1937, est le premier roman à avoir été édité par une femme afro-américaine. Publié récemment avec une nouvelle traduction chez Zulma, ce livre est un petit bijou de tendresse. Amateurs de grands destins de femme, ce roman est fait pour vous !



Issue d’une famille noire d’anciens esclaves, Janie, élevée par sa grand-mère, est mariée très vite au premier homme qui pourra lui apporter un quotidien confortable. Mais quelques semaines plus tard, la jeune fille dépérit. Désillusionnée par cette union sans sentiments, Janie prend la décision de s’enfuir. Elle, qui rêve d’amour tendre et de complicité, refuse une vie insipide. C’est donc dans les bras de Joe Starks, qu’elle espère trouver consolation. Mais malheureusement, cette douce illusion est de courte durée, car son nouveau mari, dévoré par ses ambitions politiques, compte bien reléguer sa femme à un simple rôle de figuration. Janie, elle, veut vivre et surtout aimer. Incomprise par son mari, elle souhaite simplement un peu d’égalité au sein du couple. Elle ne se satisfait plus de cette place aux fourneaux attribuée aux dames, et aimerait bien pouvoir, elle aussi, être libre.



Dans ce roman, Zora Neale Hurston nous livre le long parcours de Janie jusqu’à son émancipation. Héroïne forte, à la fois simple et intuitive, la jeune femme refuse d’abandonner sa quête de l’amour. J’ai beaucoup aimé ce personnage sincère et intègre, et le roman dégage même quelques beaux passages empreints de poésie. De plus, les thématiques sont passionnantes puisqu’il offre un magnifique témoignage sur le sexisme et le racisme de la première moitié du XXe siècle en Amérique. Malgré toutes ces qualités, je n’ai pu apprécier ce roman à sa juste valeur tant j’ai été gênée par le style. L’autrice reprend dans ses nombreux dialogues le dialecte des Afro-américains et si ce choix apporte beaucoup de véracité au récit, il m’a été impossible d’en faire une lecture fluide.



J’admire le travail de traduction, mais je suis toujours embarrassée par ce choix littéraire qui crée une barrière m’empêchant de profiter de l’histoire à sa juste valeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Riz-Deux-ZzZ
  26 mars 2019
Le prédicateur de Camilla Läckberg
En bref, un roman policier nordique classique mais plutôt efficace ! Il faut un minimum de concentration pour bien intégrer toutes les relations familiales qui rythment l'intrigue et sont primordiales pour comprendre l'intrigue mais Camilla Lackberg maîtrise son récit. Le duo Patrick/Erica est attachant et son évolution donne envie de découvrir la suite de leurs aventures.
Lien : http://rizdeuxzzz.canalblog...
Commenter  J’apprécie          50
Labibliothequedemarjorie
  26 mars 2019
Les enfants du silence: Donner une voix à ceux qui n'en ont pas de Céline Boussié
Céline Boussié est embauchée en 2008 comme aide à l'IME de Moussaron dans le Gers. Sans diplôme, ni expérience, elle apprend sur le tas à s'occuper d'enfants et d'adolescents handicapés et polyhandicapés. Le travail lui plaît beaucoup, elle s'attache à ses jeunes en souffrance et n'hésite pas à se former et à passer des diplômes pour en faire son métier. Les tâches sont difficiles sur le plan physique et psychologique. Mais Céline y met tout son cœur et son énergie, consciente que sa présence est primordiale pour le bien-être de ces enfants.

Plus les mois passent, plus des anomalies sont perceptibles. Les actes inhumains, dégradants et violents sont constatés. Personne ne dit rien. C'est le monde du silence. Puis, des enfants décèdent. Un malaise s'installe et ne cesse de grandir. Céline se renseigne, interpelle la hiérarchie. Ses questions dérangent, irritent jusqu'au jour où elle prend la décision de dénoncer à la presse ces actes insupportables, ceux qui en font une "complice". Elle ne veut plus laisser ces jeunes face à cette maltraitance quotidienne et oeuvre pour la "bientraitance".

C'est alors le début d'un long combat qui sera difficile et perturbant pour elle-même mais aussi pour sa famille et ses filles. Son objectif : faire évoluer les consciences et, surtout (le plus difficile) les institutions dans la prise en charge car "les personnes en situation de handicap sont des personnes de droit, non des objets de soins."



Je remercie sincèrement les éditions Harper Collins pour cette lecture.



"Les enfants du silence : donner une voix à ceux qui n'en ont pas" est un récit percutant, dérangeant mais qui ne me surprend pas. Aujourd'hui, de plus en plus de dénonciations voient le jour, que ce soit dans les Ehpad ou dans d'autres institutions. Ici, il est question de maltraitance dans le monde du handicap des enfants.

Céline Boussié ne livre pas seulement un témoignage mais alerte aussi le plus grand nombre. En premier lieu, ce sont les familles concernées qu'il faut avertir et sensibiliser. Les proches sont les premiers touchés, pensant laisser leurs enfants entre de bonnes mains, rassurés par l'encadrement des équipes soignantes et éducatives. Si cela est sûrement le cas dans un bon nombre d'autres instituts, il en existe toujours qui profiteront de la faiblesse et du besoin des plus fragiles pour s'enrichir.

L'autrice est une lanceuse d'alerte, une des premières. Elle a menée le combat jusqu'au bout. Son souhait le plus cher est que tout le monde sache la vérité, que les institutions évoluent et que chaque personne handicapée soit bien traitée, avec dignité et bienveillance.

Les personnes accueillies dans les instituts ont des besoins. Ce ne sont pas de simples corps mais des êtres souffrants, ayant des douleurs, certains sont peut-être non-verbaux, mais ont de profonds sentiments, ressentent de la douleur et de la tristesse et ont besoin d'être rassurés en permanence. Leurs parcours difficiles en font des personnes dotées d'un grand cœur, ne demandant rien d'autre que d'être traitées simplement avec douceur, empathie, gentillesse et respect.



Les faits ont été dénoncés en 2015. Céline Boussié est sorti du silence tout en subissant d'énormes pressions et menaces. Elle n'a pas baissé les bras et a persévéré. D'autres ont essayé avant, en vain. Puis, elle a été poursuivie en justice par l'IME pour diffamation. Il fallait la faire taire, la discréditer. Mais la justice a tranché et l'a justement relaxée. Cette relaxe est un premier pas vers la reconnaissance de la maltraitance dans ces instituts. Comment de tels établissement peuvent être d'un côté si encadrés, et de l'autre si protégés ? Il est grand temps que les mentalités changent et Céline Boussié, par son combat juste et courageux, a permis de faire un grand pas dans ce sens.



Un témoignage nécessaire et courageux.
Lien : http://labibliothequedemarjo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60