AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Éditions des états civils


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
normablonde
  09 avril 2013
Aliéné(s) de Jean-Marc Flahaut
Dans Aliéné(s), paru récemment aux Éditions des états civils,

l’auteur a également voulu un croisement artistique, mais visuel cette fois. Le texte et les illustrations de Maxime Dujardin se répondent, se prolongent et renforcent le ressenti de la

lecture. Dans cette histoire, Cobra, 70 ans, a le regard tendu vers

un ailleurs de la raison : « un tableau est une vipère / est une

couleur ». À côté, le narrateur tente de comprendre ce personnage halluciné. La poésie du présent narratif est entrecoupé de moments en

prose qui reviennent sur les histoires de chacun dont on ne

sait jamais lequel est le plus fou. Des coupes dans le texte

forcent le lecteur à imaginer ce que l’ histoire ne dit pas. D’ailleurs, de livre en livre,Jean-Marc Flahaut explore toutes les possibilités et toutes

les richesses de l’ellipse, du non-dit. Figure de la poésie autant que

du roman noir, elle permet de suggérer, de questionner voire

d’esquisser certains aspects de l’histoire, d’un personnage

; reste au lecteur à les imaginer, les prolonger, à répondre à

ses propres interrogations. Les bris de textes entrent en écho

avec les vies décrites, souvent elles-mêmes brisées. La force de

l’écriture de Jean-Marc Flahaut réside dans ses silences.



françois annycke


Lien : http://www.libfly.com/shoppi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
brigetoun
  22 mars 2012
J'entends des voix de Marco Ercolani
La parole des malades (ou du moins une partie, infime, peut-être, sans doute, la plus poétique ou fulgurante) reçue, mise en texte écrit par Marco Ercolani et Lucetta Frisa.

Chaque année constituant un chapitre. Certains noms, certaines voix revenant plusieurs fois, évoluant ou on à partir de leur thème principal.

Souffrance, mais qui passe à travers des mots forts, et assez souvent superbes – cette façon d'aller au coeur des choses par des chemins autres (ou de se fourvoyer avec rigueur).

Beaucoup mieux qu'un témoignage. L'humain, et oui la poésie au sens vrai.

Une belle traduction de Sylvie Durbec.
Commenter  J’apprécie          20