AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Spengler


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
ChtiteEmilie
  24 juin 2018
Nuits d'encre de Françoise Rey
8 nouvelles de l'une plus belles plumes contemporaines de la littérature érotique.

La nuit de noce est touchante et les autres histoires une brise d'air frais.
Commenter  J’apprécie          71
Paola93130
  31 octobre 2017
La rencontre de Françoise Rey
Prologue:

La Raison: je t’en prie ! Tu ne vas pas faire ça ?

Le Cœur : Rôôô, ben pourquoi ? Si, je vais oser !

La Raison : Mais tu vas rougir de honte, après !

Le Cœur : Tant pis… C’est sur Babelio : personne ne me verra, toute rouge….’Ya du bon à écrire sur la toile !

La Raison : Mon Dieu, quelle honte ! Si Grand-Mère Conceição découvre une chose pareille….

…………………

Le décor : le diner est dévoré. La cuisine est rangée. La Princesse est douchée/couchée/endormie. Le carrelage est « serpillé ».

Démaquillée/baignée, confortablement couchée sur le lit nuptial, la Reine-Mère vogue sur les dernières pages virtuelles de « La Rencontre ».

L’Empereur, lui, prend sa (loooongue) douche pour s’alléger de 12 heures de boulot au service des transports en commun de notre petit Royaume (Famalicão – Empire « Luso-Portugais »….pardonnez la redondance, c’est juste pour faire plus vrai !).

Comment faire un billet sur un roman érotique ?

Faut oser ? Faut oser ! Faut oser…

Osons ? Osons ! Osons…

Pourquoi lis-je un roman érotique de temps en temps ? Pourquoi lis-je un roman érotique de temps en temps ! Pourquoi lis-je un roman érotique de temps en temps... (je vous embête, hein !?)

D’abord, que vous le vouliez ou non, amis babeliens, les romans érotiques, ça m’émoustille ; ben oui, pas plus compliqué que ça ! C’est mon humble, mais très hot avis, cependant c’est comme ça que je vois les choses. Oublions les fausses pudibonderies et les vœux de chasteté. Je trouve bien plus rigolo de lire une petite nouvelle coquine qu’une aventure de vampires et loups-garous à vous glacer le sang et les sens (question de températures, sans doute : les portugaises sont des frileuses au sang chaud….). J’en suis toute rouge de l’avouer, mais, c’est bien plaisant d’imaginer certaines scènes…ça chatouille les idées….ça fait monter les cotations en bourse… (mauvais jeu de mots ???). Ça ouvre l’appétit au surmenage. Le cœur se chauffe, le corps s’échauffe, la fatigue se fauche….La peau s’affiche, le sommeil s’en fiche, les âmes s’aguichent…et il en faut si peu pour que la douche se finissssssssssse……………………

Bon ! Parlons peu mais parlons bien.

Il ne faut surtout pas que vous pensiez que je lis n’importe quoi dans le genre SUSmentionné ( !!!!…..un mot « déplacé » ???). Non, non : je suis « fine bouche » (….encore ? Honnis soit qui mal y pense !). Pour que le « coquin » me plaise (je parle, bien sûr, de roman…pas du douché : celui-là, il me plaira toujours !), pour que le roman me plaise, disais-je, il faut que ce soit croquant MAIS subtil, croustillant MAIS bien écrit, épicé MAIS intelligent. Bref, une histoire, vraie de vraie, une intrigue agrémentée de jolies scènes chaudement justifiées ! Je n’aime pas les « enfilades » (rôôôô..lala, c’est fripon, la langue française !) de tableaux cochons sans …queue ni tête (et bingo ! Fallait que je l’écrive, celle-là !).

C’est pour ça que c’est plus simple de lire/écrire/apprécier une nouvelle (plus courte) qu’un roman, où il faut être maitre pour lier les ébats dans les huiles (!!!!!!) d’une bonne histoire. De ce que j’ai lu récemment, j’ai trouvé « Fanny Hill » malicieusement suranné, délicieux. Je me suis ennuyée, à pied, à cheval et en voiture, avec « Devenir sienne » (« enchainements », dans tous les sens du terme, bien trop longs, sans liens intéressants, subit par une héroïne on ne peut plus cruche, du genre « fouette-moi donc que je t’aiaiaiaiameeeeeeeuuuuuuu). Les « Histoires d’Ô » cachent, à mon sens, un message politico-social appréciable agréablement truffé de scènes assez torrides. Je n’aurai pas l’audace d’affirmer que j’ai totalement compris le message en question, j’ai apprécié les scènes à la mesure des douleurs infligées : plus ça fait mal, moins ça me semble sensuel ! Les trois fois « Treizes Envies » d’Anna Galore m’ont plues pour leur diversité, sensualité, érotisme, humour…

Découvrant « La rencontre » après avoir intercalé quelques nouvelles des « Contes de Noël » (du même auteur) entre la lecture de mes derniers romans « normaux », j’avoue que je suis agréablement surprise. C’est érotique, très. Carrément pornographique, une fois et ce, dès la première scène…mais ça ne m’a pas gênée outre mesure. Poétique, souvent. Le trio des personnages principaux est extrêmement intéressant, ma préférence allant à Christophe malgré un côté un peu cliché (à vous de le découvrir, si le cœur/corps vous en dit). En plus, l'intrigue est interéssante et la chute, que j'ai tout de même vu venir, est comme un serpent se mordant la queue (comble de l'onanisme pour un roman de se genre???? ...... Rôôô, Dieu du ciel...pardonnez mes dévergondages de langage et de pensée!!!). Le roman se termine subtilement, somme toute, et ça n'était pas facile, au vu du dernier sujet traité...

Bref, plaisant. Je remercie Mme Reyes pour ce bon et sensuel moment…Ce sera bien la première fois que je dis une chose pareille à une femme… Ça n’est pas une lecture coup de cœur…Il se pourrait qu’elle le soit coups de corps…..C’est que…….. je viens d’entendre,…….. là….à côté….dans la ……. salle de bain……la douchchchchchchchchchche est terminééééééééé.

Je vous laissssssssssssssssse.

.........................

Épilogue:

La Raison: Doux Jésus! Tu as vraiment osé?

Le Coeur: ben oui, pourquoi?

La Raison: Que Saint Hugh Hefner veuille bien intercéder pour toi auprès de Notre Seigneur afin qu'Il te pardonne tes péchers...

Le Coeur: Qui ça?

La Raison: Saint Hugh Hefner!

Le Coeur: Ah! Tu veux dire " Seins Hugh Hefner"?

La Raison: Oh! Seigneur! Pardonnez lui!

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4120
Sami33
  03 octobre 2017
Nuits d'encre de Françoise Rey
Avant de vous donner mon avis, je vous rappelle que ce livre s'adresse à un PUBLIC AVERTI.





Comme vous le savez, je suis une grande fan de Françoise Rey, je trouve qu'elle a une plume incroyable, et elle confirme son statut de matriache de l'érotisme contemporain à la française ! Oui, oui, je n'exagère pas, elle a une façon bien à elle de nous faire vivre ses histoires, à travers ses mots, ses phrases qui sont sa signature. Je n'ai pas encore trouvé d'auteurs qui l'ait égalé sur ce point et je ne sais pas si un auteur y arrivera, elle a placé la barre très haute...





Mais revenons un peu à nos moutons, ici l'auteur nous propose un livre de six nouvelles qui se lisent très vite, un peu trop peut-être ? Mais il n'en reste pas moins, que Françoise Rey nous fait vivre chaque histoire intensément, mais je dirai que celle de la "Nuit de noces" est vraiment pas mal, elle ressort du lot, en tout cas pour moi.





C'est poétique, enfin toute proportion gardée. L'auteur a pris soin de peser ses mots comme à son habitude, ses métaphores sont belles, c'est du pure Françoise Rey à l'état brut. Certains pourraient penser que c'est trop poétique, c'est trop phrasé mais absolument pas, c'est ce qui fait le charme de l'auteur, sa passion pour les mots, pour l'érotisme est conjugué avec adresse ici.





Un recueil que j'ai apprécié plus pour son contenant que pour son contenu, qui pourrait en dérouter plus d'un mais que je recommande malgré tout aux amateurs de l'auteur.
Lien : http://leslecturesdeladiablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50