AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Kazé Editions

Kazé Editions est une maison d`édition spécialisée dans la publication de manga créée en 2003. Les collections de la maison reprennent les grands genres du manga : le shonen, le shojo et le Seinen. Parmi les titres de la maison on peut remarquer la présence de série comme Bellzebub, des œuvres d`Osamu Tezuka ou encore des œuvres plus intimes comme Pepita de Takeshi Inoue.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Kazé Editions



Dernières parutions chez Kazé Editions


Dernières critiques
Noheila
  23 mai 2019
The Promised Neverland, tome 1 de Demizu-P+Shirai-K
La couverture donne envie de lire ce livre. On a l'impression que le personnage principal nous incite à lire l'histoire en tendant la main. Les couleurs sont attirantes, les dessins sont bien tracés et réalistes.

Le titre est assez curieux et convoitant.

Les personnages ont des caractères bien définis, ils sont très aventuriers et n'ont pas peur de prendre des risques malgré leur âge et notamment leur différence d'âge. L'entraide est très présente et c'est ce qui pousse à terminer l'histoire et vouloir lire la suite.

Des enfants découvre la terrible vérité de leur existence et leur présence au sein de cet orphelinat qui mène à une fin suspicieuse et tragique.

Livre intriguant avec beaucoup de suspense. Envie de lire les prochains tomes!!!

Je le conseille vivement.

Critique de Noheila et Léa.
Commenter  J’apprécie          00
pommerouge
  22 mai 2019
The Promised Neverland, tome 1 de Demizu-P+Shirai-K
Emma, Norman et Ray sont trois jeunes de onze ans, qui vivent dans un orphelinat. Ils vivent une vie paisible en attendant de trouver un jour, une famille et de pouvoir enfin sortir d’ici. Ils en rêvent, ils n’attendent que ça de trouver une famille. Sauf qu’un soir, Conny, une enfant de six ans part, car on lui à trouver une famille, mais elle oublie sa peluche préférée… Emma et Norman décident alors de courir, d’aller au-delà du portail, pour lui rendre. La vérité qu’ils vont apprendre, vas au-delà de ce qu’il aurait pu imaginer…



J’avais déjà regardé l’anime, donc je sais comment se passe l’histoire. Pourtant, même si je sais comment l’histoire se déroule jusqu’à un certain point, j’ai vraiment apprécié redécouvrir l’histoire à travers les pages du manga. D’autant plus, qu’il y a là, des détails qui ne sont pas cités dans l’anime. C’est d’autant plus intéressant, qu’il nous donne plus d’indice pour éventuellement comprendre ce qui se passera dans l’avenir.



J’ai adoré ce premier tome qui est une magnifique introduction à l’univers de The promised neverland. De plus, c’est un scénario qui sort du lot et qui est captivant. On se prend dans l’histoire et les pages défiles sans s’en rendre compte.
Lien : https://lapommequirougit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sphilaptere
  22 mai 2019
Biorg Trinity, tome 14 de Maijo OTARO
Défi du jour : décrire un artefact étrange en seulement cinq points. Et j'ai l'impression d'être tout seul à être venu à bout des stigmates attracteurs des 14 tomes de Biorg Trinity.



Oh! Great adapte une oeuvre écrite.



1 - Un récit de fin du monde, cosmologie originale, eschatologie, chevaliers de l'apocalypse de tous poils, l'idée de génie des bugs qui permettent toutes les hybridations graphiques. Ah oui, dans un lycée.



2 - Des tableaux surréalistes supra-hyper-racés à toutes les pages (enfin, ou presque). du Oh! Great concentré que j'aurais aimé voir en plus grand format pour que ma mâchoire puisse être arrêtée par la page.



3 - Des audaces visuelles dans la narration aussi, la mise en scène. Il faut se concentrer, déjà que le scénario n'est pas simple (mais plus cohérent que d'habitude).



4 - Et beaucoup de questions existentielles, d'interrogations, de réflexions. J'aime comment il représente graphiquement les interrogations d'un personnage sur sa place dans le Monde ou auprès du Monde.



5 - Le Monde, parlons-en... j'y ai cru au début, à l'incroyable : le fan service mis en sourdine, mais vers le tome 8 ou 9, le Monde regagne les 4 pointures qui manquaient à ses bonnets, les filles perdent leurs culottes, et moi j'ai retrouvé mes repères.



Et Pfiouuuufff sans ça j'aurais eu du mal à terminer, complètement perdu que j'étais dans la touffeur du scénario.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184