AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Editions Anacaona


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Editions Anacaona


Dernières critiques
briochinho
  26 octobre 2021
Je suis favela de Paula Anacaona
D'ateliers de lecture dans les morros de Rio de Janeiro aux rayons des librairies françaises. Des témoignages poignants, crus et vrais du quotidien de ces quartiers défavorisés présents dans toute ville brésilienne.

Des voix jeunes, pleines de rage, de joie et de tristesse.

Rio est une expérience ou on rencontre le meilleur et le pire du Brésil. Ces voix en font partie.
Commenter  J’apprécie          40
Sev2706
  26 juin 2021
Tonton Couture de Eymard Toledo
Voilà un vrai coup de cœur qui mérite d'être connu !



D'abord, les illustrations. On a envie de s'attarder à chaque page pour détailler les collages minutieux que l'auteur a réalisés, et l'incroyable richesse de ceux-ci.



Ensuite, l'histoire, qui nous parle d'écologie, de la disparition de la vie simple et heureuse d'autrefois au profit des grands groupes qui viennent installer des usines polluantes dans de petits villages du Brésil. Mais pas que ! Cet album nous parle aussi d'optimisme, de renouvellement et du pouvoir de l'imagination pour combattre la morosité et la grisaille. Un album pour petits et grands, chacun ayant une lecture à son niveau.
Commenter  J’apprécie          10
Aderu
  12 mai 2021
Le racisme récréatif de Adilson Moreira
Limpide, brillant, percutant, essentiel, salutaire.



L'humour est l'arme la mieux dissimulée des dominants, serpentant à bas bruit, éreintant à petit feux. Ou bien tirant dans le tas au bazooka.



Adilson Moreira nous livre clé en main son concept de "racisme récréatif".

À l'annonce de la sortie du livre, cette formule inconnue a tout de suite correspondue à une problématique importante à mes yeux, mais informément rangée sous le titre "humour raciste".

En inversant les termes, Adilson Moreira éclaire la route et fournit les armes intellectuelles pour riposter.

Car la première étape consiste bien sûr à mettre des mots sur des situations vécues comme agressives. Réaliser que le sentiment n'a rien d'unique ou d'illégitime. Puis comprendre les mécanismes.

À ce titre, le chapitre dédié à la définition du racisme récréatif et à ses neuf modes opératoires est absolument parfait. Le constat est clair. Les faits sont là - et ils sont têtus.



Si le gros des exemples fournis dans le livre concerne le Brésil, ils sont pour la plupart tout à fait adaptables au cas français - à l'exception peut-être du chapitre sur les jurisprudences, mais qui n'en est pas moins riche d'enseignements pour autant.

Au-delà, certains cas bien français sont également inclus dans l'analyse au fil des chapitres.



Mention spéciale aussi pour le petit chapitre sur "l'ami noir", cette plaie d'argument de caniveau.



Adilson Moreira, dans sa conclusion, circonscrit le racisme récréatif au cas brésilien. Mais nous pouvons tout à fait appliquer nombre de ses remarques et analyses au cas français.



Je ne peux que vous inviter à lire cet essai remarquable. Qui vous donnera de l'urticaire ou des armes, suivant votre situation et/ou votre degré d'autocritique.

À lire, relire, prêter, conseiller, faire acheter à vos bibliothèques. Une fois encore, un travail formidable des éditions Anacaona.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00