AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Cambourakis [corriger]

Cambourakis est une maison d`édition française de bande dessinée, de littérature, de littérature jeunesse et de sciences humaines, fondée par Frédéric Cambourakis en mars 2006 à Paris.

Livres populaires du moment voir plus


Dernières parutions voir le calendrier des sorties


Dernières critiques
Le Linceul blanc

C’est en consultant le catalogue de Cambourakis que j’ai découvert ce roman et ai eu envie de le lire. Je n’avais jusqu’alors jamais lu de livre lithuanien mais la littérature de l’Est me ravit toujours pour ce que j’en ai lu. Concernant ce livre-ci,il ne s’agit os d’une lecture facile car les aller-retours entre plusieurs époques, tranches de souvenirs et digressions psychiques d’un neurasthénique, poète, liftier, exilé, amant, joueur, fils de ,…. m’a un peu perdue mais pour mon plus grand plaisir. Seul bémol, la succession de « tel » par moments m’a un peu gâché là plaisir de la lecture d’une écriture lumineuse à mon sens et originale. Une très belle decouverte.
Commenter  J’apprécie          10
Le meilleur des anniversaires

En voilà une bien décalée comme on aime ! Un anniversaire raconté du point de vue d'un petit cafard qu'on adore détester 🤭🤭



🪳 Le parallèle entre le cafard qui s'amuse comme un petit fou et les enfants dont la vision du cafard produit tout l'effet inverse est très drôle. On s'amuse de cette situation rocambolesque et ça donne une histoire à mourir de rire 🤭 Avec, évidemment, une chute aux petits oignons 🤌🤌


Lien : https://www.instagram.com/le..
Commenter  J’apprécie          00
Un Noël enchanteur

C'est l'histoire d'une grosse frousse d'enfant.



Le titre revu, " Un noël enchanteur", tentera de voir peut-être le verre à moitié plein tandis que son titre d'origine " Dans une forêt sans fin" s'attardera à ce qui aura rendu ce Noël d'une enfant de 6 ans plus mémorable.

L'auteure Astrid Lindgren qui imaginera les aventures de "Fifi Brindacier", reviendra sur un moment marquant de son enfance.

Comme si ce noël ci avait pris enfin tout son sens pour une raison qu'elle comprenait plus clairement avec ce qui va suivre.

Astrid aura 6 ans.



Le récit commencera par cette berceuse que sa maman leur chantait, à elle, son grand frère de 7 ans et sa petite soeur d'un ans.

De la teneur dramatique, il ne restera souvent des histoires de ce genre dd chansons qu'une impression romantique ou juste une mélodie entêtante et agréable à retenir.

Celle du récit " Un noël enchanteur" parlera de se perdre dans les bois et d'enfin retrouver le chemin de sa maison.

C'était, nous dira l'auteure, une comptine servie à toutes les douces occasions pour bercer ou distraire des enfants.

Sauf que le jour où la petite ira avec son père et son frère dans la forêt choisir un sapin, elle se perdra.

Elle pensera à la chanson.



Un peu éprouvée au début, la petite de 6 ans se remettra finalement grâce au charme de la fête de Noël et à ses réjouissances : le repas, la visite des cousins et de la grand-mère, la messe de minuit, les cadeaux - une orange, des douceurs et de jolies bottes, comme jamais elle n'en avait eu - .

Astrid Lindgren traduira un sentiment fort éprouvée enfant, presque une aventure intérieure et désagréable comme jamais auparavant, qui finalement trouvera sa parade fort heureusement.

Elle partagera cette frousse avec les enfants qui la liront mais aussi sa joie difficilement contenue après, un chaleureux souvenir familial qui donnera selon elle tout son sens à Noël : la chance d'être réuni en famille et de célébrer.



On comprendra avec ce récit subtile d'un niveau Premier Roman que l'on peut surmonter des épreuves enfants mais on ne les oublie pas vraiment, le mauvais sentiment s'efface mais pas le souvenir et l'auteure le partagera avec nous.

Le fond de décor suédois apportera un vrai plus au charme pittoresque de ce moment dans la campagne suédoise, la neige au dehors, le bon feu au dedans, le traineau du père ....

L'enfant est un être très sensible et aussi courageux à son niveau.



La comptine de début rappelera étrangement comme certaines chansons traditionnelles françaises de notre enfance, malgré la douceur enfantine de la mélodie, les paroles ne sembleront étrangement pas pour autant destinées à des enfants.

N'en existait-il pas beaucoup à cette époque comme pour la littérature pour enfants?

Nous vous inviterons à découvrir la collection de comptines du monde entier de l'éditeur Didier Jeunesse car c'est ce que l'on nous raconte pour les comptines irlandaises par exemple pour enfants. On endormira les enfants surtout avec des airs de chansons qui apaisent.

Rappelez-vous votre expression quand vous aviez compris à l'âge adulte le sens des paroles de " Trois jeunes tambours" ou de "Jeanneton prend sa faucille" ( On vous remémore rapidement? "... En chemin, elle rencontre

Lalirette lalirette

En chemin, elle rencontre

Bis : Quatre jeunes et beaux garçons.



Le premier un peu timide

Lalirette lalirette

Le premier un peu timide

Bis : Lui caressa le menton.



Le deuxième, un peu moins sage

Lalirette lalirette

Le deuxième, un peu moins sage

Bis : Lui souleva le jupon.



Le troisième, encore moins sage

Lalirette lalirette

Le troisième, encore moins sage

Bis : La coucha sur le gazon.

..."

Ah, oui, quand même.



Et " Trois jeunes tambours", hum?

"... Trois jeunes tambours s’en revenaient de guerre (bis)

Et ri et ran, ran pa ta plan.

S’en revenaient de guerre !

...

Sire mon roi, donnez-moi votre fille (bis)

Et ri et ran, ran pa ta plan

Donnez-moi votre fille !



Joli tambour, tu n’es pas assez riche (bis)

Et ri et ran, ran pa ta plan

Tu n’es pas assez riche !



Joli tambour, dis-moi quel est ton père (bis)

Et ri et ran, ran pa ta plan

Dis-moi quel est ton père !



Sire le roi, c’est le roi d’Angleterre (bis)

Et ri et ran, ran pa ta plan

C’est le roi d’Angleterre !



Et ma mère est la reine de Hongrie (bis)

Et ri et ran, ran pa ta plan

La reine de Hongrie !



Joli tambour, tu auras donc ma fille (bis)

Et ri et ran, ran pa ta plan

Tu auras donc ma fille !

..."



Ceci donnera peut-être envie aux jeunes lecteurs de revenir sur les chansons traditionnelles qu'ils connaissent, pour vérifier, sinon de découvrir d'autres récits nettement plus impertinents d'Astrid Lindgren, dont la forte et incroyable Fifi Brindacier.

Commenter  J’apprécie          10

{* *}